Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2017

Marine Le Pen écarte Sophie Montel, proche de Florian Philippot et adversaire de la ligne Marion.

Sophie-Montel-768x434.jpg

Marine Le Pen vient de retirer à Sophie Montel son titre de présidente du groupe FN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et elle vient de suspendre deux conseillers de la même région, Julien Acard et Antoine Chudzik, proches de Sophie Montel. Tous des soutiens de poids de Florian Philippot.  Sophie Montel était montée en ligne contre Marion pour soutenir l’avortement et elle a remis le couvert dernièrement à propos de l’immigration qu’elle juge  « anxiogène » . Il s’agit d’un véritable camouflet pour le N°2 du FN, Florian Philippot dont Marine Le Pen a été bien mal inspirée de suivre les conseils stratégiques lors de son débat de l’entre-deux-tours des présidentielles. Il semblerait également que ce soit le frère de Florian Philippot, Damien, qui ait été à l’origine du plagiat du discours de François Fillon qui avait fait beaucoup de bruit la dernière semaine avant les élections présidentielles. Ces recadrages interviennent alors que le congrès sur la « refondation » du FN doit se tenir en février ou mars 2018.

Sophie Montel avait aussi lancé sur Twitter un sondage public, largement provocateur : « Souhaitez-vous que le FN parle de : 1/ identité et musulmans ? 2/ tous les sujets ». Provocation à laquelle Marine Le Pen avait répondu par la voie de son compte personnel « anne lalanne »: « Le travail de réflexion nécessaire ne fait pas bon ménage avec la provocation grossière… »  Sophie Montel avait également soutenu avec fracas Florian Philippot Lors du bureau politique du 20 juin dernier.

« C’est un rappel à l’ordre en règle », explique à « l’Obs » un cadre frontiste pour expliquer cette série de trois sanctions: « Ce sont des trolls, c’est tout. Et la provocation, ce n’est pas constructif. Suffit-il de rappeler que 99,9% de nos militants estiment que l’immigration n’est pas un sujet anxiogène mais important ? »

Des deux autres conseillers régionaux suspendus, Julien Acard avait écrit un long texte proclamant « le Front national est mort » et Antoine Chudzik avait critiqué sur sa page Facebook la gestion logistique de la campagne des élections législatives.

L’affaire semble actée puisque d’après Le Monde, Nicolas Bay a demandé vendredi 30 juin aux conseillers régionaux frontistes de Bourgogne-Franche-Comté de constituer un nouveau groupe, au sein duquel Sophie Montel serait écartée de la présidence, puisqu’elle continuait de maintenir ses deux amis conseillers régionaux en place comme si de rien n’était. Diverses réflexions concordantes de Nicolas Bay, le secrétaire général du Front national,  montrent son agacement concernant la ligne Philippot.

Sophie Montel, de son côté, a déclaré à l’AFP que « la machine est enclenchée » pour sa suspension du parti  et rappelle que « ce n’est pas faire preuve d’une grande finesse que de s’en prendre à quelqu’un qui a fait preuve de sa loyauté depuis 30 ans, et qui a déposé 19 signalements » indique-t-elle à l’Obs. Ces signalements ont notamment enclenché une enquête judiciaire contre le Modem sur des soupçons d’emplois fictifs.

Sophie Montel est vice-présidente de l’association que Florian Philippot vient de créer au grand dam de Marine Le Pen, « Les Patriotes »… Le Front national se dirige-t-il vers une scission ? Florian Philippot plaide pour une réconciliation dans la presse, comme s’il voulait se donner le beau rôle avant peut-être, de franchir le Rubicon.

Ce rebondissement démontre que les choses ne sont pas aussi simples qu’il n’y paraît au sein du Front national. A suivre.

emiliedefresne@medias-presse.info

http://www.medias-presse.info/marine-le-pen-ecarte-sophie...

Les commentaires sont fermés.