Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Science

  • Une langue inconnue

    Une langue inconnue.jpeg

    Des chercheurs travaillant dans le sud-est de la Turquie, sur le site de Ziyaret Tepe, où se trouvait dans l'Antiquité l'ancienne ville assyrienne de Tushan, ont retrouvé sur une tablette d'argile vieille de plus de 2 500 ans des caractères cunéiformes retranscrivant une langue jusqu'ici inconnue. Cette tablette, cuite par le feu lors de l'incendie qui a détruit le palais de Tushan à la fin du VIIIe siècle av. notre ère, ce qui a permis de la préserver, comporte une liste d'environ 60 noms de femmes attachées à l'administration du palais, dont un ou deux seulement sont d'origine assyrienne, tandis que quelques autres s'apparentent au louvite ou au hourrite. Les autres noms féminins, les plus nombreux, appartiennent à une langue dont on ignorait tout jusqu'à présent Selon John MacGinnis, de l'Institut McDonald de recherche archéologique de l'Université de Cambridge, il pourrait s'agir d'une langue parlée par une population originaire de l'ouest de l'Iran, plus précisément de la région montagneuse du Zagros, à la frontière actuelle de l'Irak et de l'Iran, qui aurait été emmenée en captivité par les Assyriens. Cette langue pourrait être apparentée aux autres langues indo-européennes présentes autrefois au Proche-Orient.

    (Source : Journal of Near Eastern Studies, avril 2012).

  • Les différences génétiques entre les hommes et les femmes

    Les différences génétiques entre les hommes et les femmes

    Une étude vient de paraître dans la revue Science du 10 septembre, mettant en valeur les différences d’expression génétique entre les sexes, aboutissement de dix années d’efforts, financé par les National Institutes of Health (NIH). Futura-sciences en a rédigé une synthèse.

    Quand on pense génétique, on raisonne souvent selon l’absence ou la présence de tel ou tel gène. Or, les différences de phénotype et de nombreux facteurs biologiques (poids, maladies, vieillissement, taux de sucre dans le sang…) dépendent aussi étroitement de la façon dont les gènes sont utilisés par la cellule (épigénétique). Certains gènes restent ainsi souvent en grande partie inactivés. Ces variations d’expression sont appelées « transcriptome ». Un gène contient un code ADN pouvant être lu et transcrit en protéines fonctionnelles. Il génère pour cela un brin d’ARN à partir du code ADN, qui sert de guide pour fabriquer la protéine. Plus le gène est actif, plus il produit d’ARN et donc de protéines. C’est la quantité et la qualité de l’ARN que l’on appelle transcriptome et qui est utilisé pour mesurer l’activité des gènes.

    Lire la suite

  • Indépendance numérique : Oui, la France pourrait... Un intéressant entretien sur France info.

    Alors que l'on parle beaucoup de "souveraineté numérique", des entreprises françaises se battent pour imposer leurs solutions technologiques contre les tout puissants GAFAM.

    Le 5 septembre, Jérôme Colombain a reçu Christopher Potter, sur France info :

    Scripte (résumé) :

    Les grands comptes français utilisent surtout des applications informatiques américaines, émanant des fameux GAFAM. Pourtant, il existe des alternatives françaises. C'est le cas de la plateforme de travail collaboratif GoFast, développée par la société savoyarde CEO-Vision. Son PDG plaide pour un usage renforcé de ces technologies "made in France". 

    franceinfo : votre solution peut-elle rivaliser avec celles des GAFAM ? 

    Christopher Potter, fondateur de CEO-Vision : Nos outils permettent le travail quotidien, au bureau ou en télétravail. Notre suite logicielle remplace les deux outils de base que sont le serveur de fichiers partagés et la messagerie. Nous avons également un outil de visioconférence équivalent à Zoom ou Teams. 

    Lire la suite

  • En Marche... vers le Meilleur des mondes (2019)

    En Marche... vers le meilleur des mondes.jpeg

    Derrière le « progressisme » revendiqué par Emmanuel Macron et matérialisé par le projet de loi bioéthique, se dessine une nouvelle idéologie totalitaire aux dimensions mondiales qui veut créer le nouvel homme.

    Le premier ministre, Edouard Philippe, l'avait annoncé dans son discours de politique général, le 12 juin le projet de loi bioéthique, qui a été présenté au gouvernement le 24 juillet et sera débattu en septembre, prévoira d'étendre la procréation médicalement assistée aux lesbiennes et aux femmes célibataires. Si cette loi est adoptée, le père sera donc volontairement éliminé de la vie de l’enfant dès sa conception.

    Lire la suite

  • Vaccin Covid-19 : les labos ouvrent le parapluie !

    test-tube-5065425_960_720-845x475.jpg

     évoquait, le 20 août, l’arrivée d’un vaccin anti-Covid-19 dans les prochains mois. Délai extrêmement court comparé à celui, habituel, de la mise sur le marché d’un nouveau médicament. Les laboratoires pharmaceutiques mis ainsi sous pression ont exigé dans leurs contrats une condition. Sidérant !

    Plus d’un milliard de doses de vaccin déjà réservées ou sous contrat d’achat anticipé par Bruxelles à différents laboratoires : 300 millions à Sanofi (français), 400 millions à Johnson & Johnson (américain), 300 millions à AstraZeneca (suédois-britannique) avec une option de 100 millions supplémentaires. L’Europe met le paquet au moment où, même si le nombre de cas augmente, le nombre de malades hospitalisés ou en réanimation a considérablement diminué et où l’on déplorait 4 décès le 30 août !

    Lire la suite

  • Une bonne synthèse pour faire connaître la loi ni bio, ni éthique

    Une bonne synthèse pour faire connaître la loi ni bio, ni éthique

    Une de nos lectrices vient de nous adresser une note très complète sur la loi appelée par antiphrase “bioéthique” (vous savez, ce “texte équilibré”, adopté après un “débat apaisé”, comme dirait notre vénéré président orwellien!).

    Vous pouvez la télécharger ici. Mais surtout, faites-la suivre à votre entourage. Ces derniers jours, j’ai été éberlué de constater à quel point les Français, même généralement d’accord avec nous sur la défense de la dignité humaine et de la culture de vie, ignoraient les monstruosités qui figurent dans ce texte. Je rappelle que le texte n’est pas encore adopté définitivement et que, si la majorité des Français était au courant de ce qu’il contient, il est certain qu’il ne passerait pas. Alors à nous de faire connaître la réalité!

    Print Friendly, PDF & EmailImprimer ou envoyer à un ami

    https://www.lesalonbeige.fr/une-bonne-synthese-pour-faire-savoir-ce-quil-y-a-dans-la-loi-ni-bio-ni-ethique/

  • L'horreur économique, c'est maintenant

    L’utilisation de l’intelligence artificielle à grande échelle au sein des géants économiques mondiaux risque d’envoyer à la casse toutes les structures économiques existantes… Tant pis pour les travailleurs vive le salaire universel !

    Des masses occupées à se divertir, libérées des travaux aliénants ou répétitifs, confiés à des machines et des ordinateurs de plus en plus « intelligents ». Il ne s'agit pas d'une énième dystopie, prétexte à un film de SF au scénario léché, mais du programme que nous concoctent les élites mondiales de Davos et du G7.

    Les plus grands décideurs politiques et économiques ont vanté, lors du sommet de Davos de janvier dernier, la « quatrième révolution industrielle », celle de l'Intelligence artificielle (IA), de la robotique, des biotechnologies. Un thème déjà au centre des préoccupations des éditions 2016 et 2017. Cette révolution consiste à faire faire par l'IA, « toutes les tâches effectuées par des machines, qui seraient considérées comme intelligentes si elles étaient faites par l'homme », pour reprendre une définition du MIT (Massachusetts Institute of Technology), les perspectives sont ébouriffantes.

    Lire la suite

  • Philippe de Villiers : “La France avance masquée vers les Ténèbres”

    Cette petite phrase lue sur le compte Twitter de Philippe de Villiers mérite d’être soulignée :

    La psychose autour de la deuxième vague cache le passage en force pour faire voter une loi insidieuse sur l’eugénisme et le post-humanisme. Transgression criminelle. La France avance masquée vers les Ténèbres.

    https://www.medias-presse.info/philippe-de-villiers-la-france-avance-masquee-vers-les-tenebres/123059/

  • Bioéthique: la loi de toutes les dérives

    Quiz_Assemblée_nationale_21801550_Drupal-750x536.jpg

    Guillaume de Thieulloy

    L’Assemblée nationale a commencé la deuxième lecture du projet de loi bioéthique. Tout dans cette deuxième lecture est surréaliste. A commencer par l’agenda: la France sort tout juste du confinement consécutif au covid-19, son économie est en très mauvaise santé et les faillites menacent d’être nombreuses à l’automne. Mais la première décision du nouveau gouvernement de Jean Castex a été de discuter de cette loi – dont 71% des Français estiment avec bon sens qu’elle n’est pas prioritaire! Il faut noter que la majorité avait initialement envisagée de ne pas débattre de ce texte avant 2021, mais le lobby LGBT a montré les dents et, instantanément, la majorité a cédé…

    Cette discussion est aussi ahurissante en ce que les droits de l’opposition sont bafoués et même piétinés. Tout d’abord, comme en première lecture (et contre l’usage en matière de loi bioéthique), la majorité a choisi un débat en temps programmé, ce qui signifie que les débats sont minutés et que l’opposition dispose de très peu de temps pour faire valoir ses arguments dans l’hémicycle. Comme, par ailleurs, la discussion a lieu alors que les manifestations sont encore interdites pour cause d’épidémie, les opposants au texte n’ont tout simplement aucune possibilité pour se faire entendre. Par ailleurs, le gouvernement et la majorité brillent par leur absence et leur amateurisme. En commission, contrairement à l’usage, les ministres ne sont quasiment jamais venus. Lors du premier soir de la discussion dans l’hémicycle, seuls 2 députés de la majorité étaient en séance – les autres étaient à un cocktail, à l’invitation du Premier ministre.

    Lire la suite