Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

santé et médecine

  • L'agriculture intensive détruit la planète

  • Nouvelle hausse du budget de l’Aide Médicale d’Etat

    Nouvelle hausse du budget de l’Aide Médicale d’Etat

    Voila à quoi sert la hausse du carburant : les Français vont financer les soins des “étrangers en situation irrégulière” pour 943 millions d’euros.

    Et pour rappel, le mois dernier, 3 maternités ont été fermées faute de moyens.

    Le budget de l’aide médicale d’État (AME) augmentera de 53 millions d’euros en 2019 pour atteindre près de 943 millions d’euros. Le dispositif soutenu par le gouvernement a été adopté dans le cadre du projet de loi de finances, avec le soutien des élus de gauche. Le Rassemblement national a fortement contesté ce dispositif. Il a défendu trois amendements visant à « la suppression de 95 % de sa ligne budgétaire » pour ne conserver que « les 5 % dédiés aux soins urgents »« L’AME fait partie des pompes aspirantes de l’immigration. Son budget augmente d’année en année. On voit bien qu’il y a une volonté de laisser les robinets totalement ouverts », a accusé Marine Le Pen.

    Le député RN Bruno Bilde a déposé un amendement pour supprimer l’AME, expliquant :

    L’aide médicale d’État représentera, cette année, près de 1 milliard d’euros de dépenses. Ce montant, qui est en constante augmentation, couvre l’ensemble des soins prodigués aux immigrés clandestins. Cet amendement vise à mettre fin à ce dispositif, tout en maintenant le remboursement, pour les clandestins, des soins urgents, c’est-à-dire ceux mettant en jeu le pronostic vital. Il représente une économie de près de 1 milliard d’euros par an pour la branche maladie sans pour autant mettre quiconque en danger.

    Voici le résultat du scrutin :

    • 3 pour (Louis Aliot, Bruno Bilde et Emmanuelle Ménard)
    • 49 contre

    Seuls 2 députés LR étaient présents et ils ont voté contre (Thibault Bazin et Geneviève Levy)

    Embedded video
    Bruno Bilde
     
    @BrunoBilde

    A l’Assemblée nationale, j’ai proposé la suppression de l’Aide médicale d’Etat réservée aux clandestins (1 milliard d’euros par an !).

    Alors qu’ils prétendent sur tous les plateaux télé s’opposer à l’AME, les députés LR présents ont voté CONTRE notre amendement !  

    781 personnes parlent à ce sujet
     

    https://www.lesalonbeige.fr/nouvelle-hausse-du-budget-de-laide-medicale-detat-2/

  • Donner la vie, non. Avorter, oui.

    Donner la vie, non. Avorter, oui.

    Samedi au Blanc (Indre) pour dénoncer la décision de fermeture de la maternité de la ville, une opération ville morte a rassemblé entre 350 et 400 personnesLes habitants et les élus étaient réunis sur le parvis de la mairie vêtus de noir. Une grande banderole était accrochée aux fenêtres de l’édifice : « Maternité : le Blanc voit rouge ».

    À midi, un enregistrement du glas a été diffusé dans des enceintes et les manifestants se sont allongés autour de la mairie pendant deux minutes, certains bloquant la circulation.

    Ils ont interprété ensuite la chanson « Bella Ciao » et scandé le poing levé « Résistance. C’est pas fini ! ». 

    Annick Gombert, maire de la commune, a précisé qu’une manifestation était prévue le 21 novembre à Paris.

    https://www.lesalonbeige.fr/donner-la-vie-non-avorter-oui/

  • Bébés sans bras : vers un scandale national ? – Journal du mercredi 31 octobre 2018

    Santé / Bébés sans bras : vers un scandale national ? 
    Alors que 11 nouveaux cas de bébés sans bras ont été recensés, le ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a précisé qu’une enquête avait été ouverte. Tout porte à croire que les causes sont environnementales.

    Economie / Tourisme : la France a toujours la cote
    Malgré un risque terroriste accrue et des politiques de la ville désastreuse, la France demeure la première destination touristique au monde. Des résultats positifs sur lesquels le gouvernement entend s’appuyer pour favoriser une relance sur le marché du travail.

    Europe / Espagne : Un gouvernement jeune et instable

    International / Aéroport d’Istanbul : le rêve de grandeur d’Erdogan
    La Turquie rêve plus grand. Le président de la république Recep Tayyip Erdogan vient d’inaugurer le nouvel aéroport d’Istanbul. Une vitrine pour l’homme fort d’Ankara qui entend asseoir la place de sa nation dans la région et dans le monde.

    Serveur TVL

    Lien dailymotion

  • Audition de La Manif Pour Tous à l’Assemblée Nationale

    C’était le 24 octobre :

    https://www.lesalonbeige.fr/audition-de-la-manif-pour-tous-a-lassemblee-nationale/

  • Comparaisons morbides : le planning familial avait oublié une ligne

    Suite à l’actualité récente, le planning familial a publié une comparaison entre le nombre des morts de la chasse, du terrorisme et des violences conjugales.

    L’Homme Nouveau a complété ce comparatif avec celui des avortements :

    https://www.lesalonbeige.fr/comparaisons-morbides-le-planning-familial-avait-oublie-une-ligne/

  • Education / Le naufrage de l’école – Journal du lundi 22 octobre 2018

    Education / Le naufrage de l’école
    C’est une vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux. On y voit un élève d’origine étrangère pointer une arme sur son professeur, en classe, dans une école de Créteil dans le Val-de-Marne… Face à cela, le ministre de l’éducation nationale plaide pour l’interdiction du téléphone portable dans les établissements scolaires !

    Société / En Marche vers la PMA (et la GPA)
    Grande offensive médiatique et politique en faveur de la PMA et de la GPA. Dans l’impasse politique, le gouvernement pourrait bien se rabattre sur les questions dites sociétales… au risque de faire renaître les oppositions du quinquennat précédent.

    International / Immigration : Trump à l’épreuve de la réalité
    Alors que des milliers de Honduriens tentent de gagner les Etats-Unis, Donald Trump tente de faire face à une vague migratoire sans précédent. Un enjeu de taille à deux semaines des élections de mi-mandat.

    L’actualité en bref

    Serveur TVL

    Lien dailymotion

  • Quand Monsanto triche pour faire accepter son Roundup

    desherbant-roundup-monsanto-600x337.jpg

     INTERNATIONAL (NOVOpress avec le bulletin de réinformation deRadio Courtoisie) : 
    Sur les plus grands salons et foires agricoles européens, des hôtesses s’exprimaient aux noms de “groupes d’agriculteurs” qui se battaient pour l’autorisation du glyphosate. Elles étaient prêtes à répondre à toute interview des politiques ou de la presse.

    Mais aucun agriculteur européen n’était à l’origine ni ne soutenait ces groupes …

    Nommés “Free to farm”, “liberta di cultivare” ou encore “Agriculture et liberté”, ils étaient fabriqués par une société de lobbying, basée en Irlande, et payée par Monsanto.

    C’est Greenpeace qui a dévoilé cette mascarade.

    Car la société de lobbying irlandaise “Red Flag Consulting” pour sa propre promotion se vantait d’avoir pu influer au plus haut niveau des décisions européennes, afin “de changer la position de cibles identifiées au sein du gouvernement français, mais aussi allemand, anglais, polonais, espagnol, néerlandais, italiens et roumains”.

    Outre les moyens irréguliers auxquels Monsanto n’hésite pas à avoir recours ceci traduit une fois de plus du conséquent pouvoir des groupes de lobbying auprès de nos dirigeants…

    https://fr.novopress.info/212342/quand-monsanto-triche-pour-faire-accepter-son-roundup/

  • Montpellier, rond point militant : la PMA sans père, c’est non

    Montpellier, rond point militant : la PMA sans père, c’est non

    Jeudi 18 octobre soir, des sympathisants de LMPT 34 ont investi joyeusement et pacifiquement le célèbre rond point du « grand M » afin de sensibiliser les nombreux automobilistes sur les dangers de la PMA sans père.

    Accueil chaleureux d’une majorité des automobilistes qui ont échangé des signaux de sympathie avec les manifestants, parfois sonores. Le moment était particulièrement propice à cette action, en fin de journée au retour du travail, ainsi que le lieu, le rond point du « grand M » étant emprunté par des milliers d’usagers.

    Si le gouvernement En Marche pense passer une loi « PMA sans père pour toutes » comme une lettre à la poste, il s’expose à de sacrées déconvenues. Rappel de circonstance : le PS et son mentor le président de l’époque ont laissé leurs peaux politiques avec la loi Taubira relative au « mariage pour tous » et à la filiation bidonnée. La majorité des Français ne se laissera plus faire sur ces questions primordiales de civilisation.

    https://www.lesalonbeige.fr/montpellier-rond-point-militant-la-pma-sans-pere-cest-non/

  • Avorter, c’est tuer cet enfant né avant la fin du délai légal en Angleterre

    Avorter, c’est tuer cet enfant né avant la fin du délai légal en Angleterre

    Voir l'image sur Twitter
    Marche Pour La Vie@MarchePourLaVie

    Angleterre : William est né à 23 semaines, soit 2 jours avant le délai légal d' !
    « Les gens avortent jusqu’à 24 semaines, et regardez William, un bébé bien vivant, donnant des coups de pieds et complètement formé » Anita, maman de Williamhttps://www.mirror.co.uk/news/uk-news/mum-gives-birth-two-days-13418378 

    https://www.lesalonbeige.fr/avorter-cest-tuer-cet-enfant-ne-avant-la-fin-du-delai-legal-en-angleterre/

  • Viol collectif en Suède : les médias le taisent, Facebook censure

    Une jeune fille a été violée par six étrangers dans un appartement à Malmberget, près de Gällivare, dans l’extrême nord de la Suède.

    Voyant qu’aucun média n’en avait parlé, une amie de la mère de la victime, choquée et indignée, a signalé le fait sur Facebook.

    Son message a rapidement attiré l’attention… et a été vite censuré par Facebook – probablement par le biais de la hotline mise en place à l’initiative des sociaux-démocrates pour étouffer les informations sur la criminalité des migrants.

    Face à l’émotion suscitée par le message posté sur Facebook, la police a cependant été contrainte de confirmer sur son site web qu’un « viol grave » s’était produit dans la « région de Gällivare ».

    Comme 65 des 127 habitants de la rue où s’est produit le crime portent des noms « évidemment étrangers », beaucoup de politiciens locaux estiment que ce viol a pour cause l’échec des Suédois à intégrer les étrangers.

    Source : Fjällsjö Nyheter (10.10.2018) via Voice of Europe

    https://lesobservateurs.ch/2018/10/15/viol-collectif-en-suede-les-medias-le-taisent-facebook-censure/

  • Elle a choisi la vie de son enfant au détriment de ses propres traitements

    Elle a choisi la vie de son enfant au détriment de ses propres traitements

    Lu dans Le Quotidien du médecin :

    Pauline Cahier est décédée à 29 ans, le 26 avril 2018, alors qu’elle poursuivait ses études de médecine. La faculté de Poitiers lui a rendu hommage, jeudi 4 octobre, en donnant son nom à la promotion 2018 des internes de médecine générale.

    Le parcours de cette jeune femme, à la personnalité hors du commun, est « édifiant », selon le terme employé par le Pr Philippe Binder, directeur du département de médecine générale de la faculté de Poitiers, à l’origine de cette initiative.

    « Ce n’est pas sa mort qui lui a valu cette distinction mais les valeurs qu’elle a portées très haut dans sa trop courte vie », confie le médecin au « Quotidien ». Atteinte d’un chondrosarcome de la mâchoire inférieure dès l’âge de 15 ans, Pauline a entrepris des études de médecine, par vocation. Elle a franchi les obstacles malgré les traitements, les interventions, et les conséquences de sa maladie à l’origine d’une déformation de sa lèvre supérieure. À la fin de sa quatrième année, la tumeur se réveille. Des métastases envahissent le pancréas et le foie. Pauline se sait condamnée. Pendant la moitié de sa vie, la jeune femme s’est battue contre la maladie, sans jamais se plaindre ni rien laisser paraître. […]

    Surtout, elle a choisi la vie de son enfant au détriment de ses propres traitements :

    https://www.lesalonbeige.fr/elle-a-choisi-la-vie-de-son-enfant-au-detriment-de-ses-propres-traitements/

  • Matteo Salvini prêt à porter le sweat (interdit) de La Manif Pour Tous

    Matteo Salvini prêt à porter le sweat (interdit) de La Manif Pour Tous

    Le patron de la Manif Pour Tous Italie a offert un sweat de La Manif Pour Tous à Matteo Salvini en lui disant :

    “Vous savez qu’en France des gens ont été arrêtés parce qu’ils portaient ce sweat?”

    Réponse de Matteo Salvini :

    “Vraiment? … c’est une raison de plus pour le porter! Je le mettrai pour faire mon footing!”

    Matteo SALVINI@SalviniFrance

    Le leader de la Manif Pour Tous Italie offre un sweat à Salvini !
    “Vous savez qu'en France des gens ont été arrêtés parce qu'ils portaient ce sweat?”
    Matteo Salvini : "Vraiment? ... c'est une raison de plus pour le porter! Je le mettrai pour faire mon footing!"

    https://www.lesalonbeige.fr/matteo-salvini-pret-a-porter-le-sweat-interdit-de-la-manif-pour-tous/

  • Les antispécistes s’en prennent aux boucheries traditionnelles

    1157495-un-boucher-repousse-une-militante-vegan-devant-une-boucherie-a-paris-le-22-septembre-2018.jpg

    Arnaud Raffard de Brienne

    Sale temps pour les bouchers dont plusieurs dizaines de magasins font l’objet d’actes de vandalisme depuis quelques mois. Vitrines caillassées, aspersion de faux sang, tags et autocollants se multiplient dans le but évident d’intimider les 18 000 professionnels de la viande en France et de frapper les esprits de leurs clients. Les délicats défenseurs de la cause animale, les végans – nous n’en sommes plus à un anglicisme près -, responsables de ces destructions, prétendent agir au nom de l’antispécisme, une idéologie réfutant toute hiérarchisation et domination d’une espèce sur une autre, tout animal, dont l’homme, se valant sans distinction selon eux. La folie égalitaire proclamée met ainsi sur un strict plan d’égalité l’homme et le moucheron ou le ouistiti. Diffusant en boucle des slogans gratinés, tels « bouchers assassins », « la viande est un meurtre » ou « viande = massacre universel à grande échelle », les militants de cette cause n’ont rien inventé et ne constituent en fait que les caisses de résonance de courants philosophiques anglo-saxons déjà anciens.

    Contre toute attente, parmi les dizaines de commerces traditionnels dégradés, on ne recense pas une seule boucherie halal. Surprenant lorsque l’on connait la méthode d’abattage rituelle, particulièrement cruelle, qui consiste à égorger l’animal sans le moindre étourdissement. Idem pour les boucheries casher fort opportunément épargnées.

    Prévenance et prudence envers les boucheries halal

    Courageux mais pas téméraires, nos militants végans semblent vouloir éviter soigneusement la confrontation avec les bouchers halal dont la patience n’égalerait sans doute pas celle de nos bouchers traditionnels condamnés à supplier les pouvoirs publics de leur accorder une protection. La clef de cette prévenance nous est révélée par une militante végan avouant à un média suisse : « nous excluons l’abattage halal de notre champ de protestation car nous ne voulons pas stigmatiser une population déjà souffrante ». Pour satisfaire plus encore aux exigences de la pensée unique et de la soumission à l’air du temps, notre militante insistait par ailleurs sur les risques d’alimenter l’islamophobie et que leur message ne soit relayé par les mouvements racistes. Toujours cette prison mentale du « pasdamalgam ». D’autres militants, sans doute un peu exaltés, évoquent un parallèle entre la consommation de viande et la Shoah. Ce parallèle hasardeux avait quand même été originellement osé par Isaac Bashevis Singer, Prix Nobel de littérature en 1978 et grand défenseur devant l’Éternel de la cause animale. Le brillant esprit avait résumé la situation par une formule pour le moins lapidaire : « Tous les gens sont des nazis ; pour les animaux, c’est un éternel Treblinka ».

    C’est vraisemblablement ce conformisme qui a aussi fait passer sous silence l’horrible massacre animalier de la seconde quinzaine du mois d’août à l’occasion de la fête musulmane de l’Aïd-el Kébir : environ 150 000 moutons égorgés à vif, en France, dans des conditions souvent abominables. Pas un mot, ni une ligne de nos délicats végans au sujet de ce sacrifice de masse contemporain. Ces considérations ôtent, s’il en était besoin, toute crédibilité à aux campagnes par lesquelles des représentants autoproclamés de la population végétalienne - végane comme ils disent – tentent d’imposer leurs lubies aux 99% restants.

    Il reste à la filière viande française – abattoirs, grossistes et détaillants - à s’interroger sur son indifférence et les raisons du silence dont elle a couvert l’inquiétante expansion de l’abattage halal en France.

    Article paru dans Présent cliquez ici

    NDLR :

    42994761_1942822419097263_7850778842141556736_n.jpg

  • Un acharnement idéologique à nier que l’embryon est un être humain

    Un acharnement idéologique à nier que l’embryon est un être humain

    Communiqué de Choisir la vie :

    En 2015, alors qu’elle était encore Ministre de la Santé, Marisol Touraine instaurait, le 28 septembre, une Journée mondiale du droit à l’avortement et créait un numéro vert national destiné à informer les femmes sur l’avortement et à en promouvoir toujours davantage l’accès.
    En 2018, si Madame Touraine a quitté ses fonctions, la nouvelle ministre de la santé, Agnès Buzyn, entend bien poursuivre dans cet acharnement idéologique à défendre ce droit à l’IVG et à s’opposer à toute entrave à celui-ci.
    Ainsi, alors même qu’il y a seulement quelques jours, le Docteur Bertrand de Rochambeau, président d’un syndicat de médecins gynécologues, avait le courage affirmer que l’avortement constituait la suppression d’une vie et donc un homicide et rappelait le droit de chaque médecin d’user de la clause de conscience pour refuser de pratiquer cet acte, plus que jamais, Madame Buzyn et Madame Schiappa, secrétaire d’état à l’égalité femmes-hommes, entendent défendre ce droit à l’avortement et rappeler la liberté des femmes à choisir de disposer de leur corps.
    La campagne étatique d’affichage à l’occasion de la journée du droit à l’avortement le 28 septembre, comme chaque année, a passé sous silence les conséquences physiques et psychologiques de l’IVG et a continué de nier que l’embryon est un être humain.
    C’est pourquoi, Choisir la Vie, qui quotidiennement, à travers son antenne d’écoute se place du côté des femmes enceintes en difficulté et des enfants, entend, par sa nouvelle campagne d’affichage, riposter à la campagne étatique en démontrant que l’enfant in utéro n’est “ni une déception, ni une punition, ni une erreur, ni un obstacle mais un être humain”.
  • PMA et Hapsatou : la France n’est plus à une contradiction près !

    tree_root_forest_nature_strains_trees_beech-1128650-845x475.jpg

    La France, terre de contrastes ou plutôt de contradictions. Notre pays n’en est plus à une près. On pourrait même dire qu’elle les cumule et, au fond, que c’est peut-être sa principale caractéristique. Prenez ce sujet de la PMA. Sujet fondamental, s’il en est. Tout le monde savait bien qu’Emmanuel Macron et le mouvement En Marche ! étaient favorables à la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes : ceux qui étaient sensibles au sujet, partisans ou opposants, comme ceux qui y étaient indifférents.

    Sujet fondamental, disions-nous, plus important qu’un taux de CSG ou d’imposition sur le revenu. Alors, quelle fut la place de la PMA (et de la GPA, car la suite est écrite d’avance, on le sait bien) à l’occasion du second tour de l’élection présidentielle de 2017 dans le choix des Français qui se disent attachés à la forme traditionnelle de la famille ? Car, rappelons-le, nous avions face à face un candidat favorable à la PMA et une candidate farouchement opposée. On se souvient même que quelques évêques (moins qu’en 2002 !) avaient clairement indiqué pour quoi il ne fallait pas voter… Comme quoi, les questions fondamentales de société ne sont pas centrales dans l’isoloir ! Et pourtant, on devrait comprendre qu’on peut modifier, corriger une loi dans les domaines économique, social, etc. En revanche, il est bien plus difficile de revenir sur ce qu’il est convenu d’appeler un « progrès sociétal ».

    Autre contradiction intéressante, autour de la question des origines. La semaine dernière, polémique monstre autour de « l’affaire du prénom ». Hapsatou est-il un prénom français ? On aurait pu débattre calmement du sujet. L’affaire a tourné à l’hystérie et fut l’occasion de dresser le bûcher sur la place publique où l’on y a jeté le petit juif de Montreuil. Donc, Hapsatou est un prénom français. Mettons. Et si on disait que c’est un prénom français d’origine sénégalaise, comme Édouard est un prénom français d’origine anglaise (lire, à ce sujet, la tribune d’Alain de Benoist dans ces colonnes, le 26 septembre) ? Si les parents de Mme Sy ont voulu donner ce prénom à leur fille, c’est sans doute pour lui rappeler ses origines, ses racines, pour la rattacher à une lignée, une histoire familiale. Et, d’ailleurs, il serait contraire aux « droits humains » d’interdire à tous ces enfants de la République de pouvoir se rattacher à leur culture d’origine en leur imposant un prénom français (vieux style, dirons-nous) et en leur enseignant cette billevesée que les Gaulois sont leurs ancêtres. Alors, admettons encore.

    En revanche, priver un enfant de père ne semble pas du tout un problème. Exemple : mardi soir, reportage dans l’émission « C dans l’air » de la 5 sur un couple de lesbiennes qui ont bénéficié de la PMA en se rendant au Danemark, ce pays luthérien cher à Emmanuel Macron. Pas de père, donc, mais un « donneur ». « On a des photos de lui, on a beaucoup de critères physiques, on a ses goûts, ce qu’il fait dans la vie… Ce qu’on n’a pas, c’est son prénom, son âge… », explique l’une des deux femmes. La seconde poursuit : « Nous, ce qu’on a choisi en faisant une PMA au Danemark, c’est de sortir de l’équation cette notion de « père ». Charline aura un donneur mais n’aura pas cette filiation avec un homme, ce qui n’est pas grave. Par contre, si un jour elle a besoin d’avoir accès à ses origines… elle aura accès au dossier. » La filiation en option, comme pour une voiture.

    Voilà donc dans quelle nouvelle contradiction la société française est entrée. Il est quasiment criminel de reprocher à une maman d’avoir appelé sa fille Hapsatou pour lui rappeler ses origines. Il n’est pas « grave » qu’un enfant n’ait pas de filiation avec un homme.

    Et la généalogie, dit-on, est une passion française…

    Georges Michel

    http://www.bvoltaire.fr/pma-et-hapsatou-la-france-nest-plus-a-une-contradiction-pres/

  • La Manif pour tous prête à reprendre du service en cas d’extension de la PMA

    lmpt-600x393.jpg

    FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : 
    Hier matin, le Comité consultatif d’éthique a confirmé sa position en faveur d’une extension de la Procréation médicalement assistée en faveur de couples lesbiens et des femmes seules. Après les États généraux de la bioéthique, cet avis du comité d’éthique clôt la phase de consultation. Un projet de loi de révision des lois de bioéthique sera débattu en 2019, et malgré l’absence de consensus, Emmanuel Macron ne peut plus reculer et se doit de trancher la position que défendra son gouvernement. La décision s’annonce d’autant plus délicate à prendre que le chef de l’Etat, personnellement favorable à l’extension de la PMA, est un plein dévissage dans les sondages.

    Le spectre de la Manif pour tous hante le chef de l’Etat, conscient de la détermination d’un mouvement que son prédécesseur avait, selon lui, inutilement humilié. Cette crainte est-elle justifiée ?

    Oui, elle l’est tant les réactions n’ont pas tardé. Suite à l’avis du Comité Consultatif National d’Ethique, La Manif pour tous a réuni, le soir même, plus de 500 manifestants. Le mouvement créé en 2012 en opposition à la loi autorisant le mariage entre personnes de même sexe estime que “le principe de précaution devrait s’appliquer”. Albéric Dumont rappelle d’ailleurs que La Manif pour tous “demande toujours l’abrogation” de cette loi, qui selon elle, “a lancé l’engrenage et son déroulé logique : mariage, adoption, PMA et GPA”. Même son de cloche à la Conférence des évêques de France, laquelle s’insurge contre le fait qu’on institutionnalise la privation du père pour les enfants. Du côté de l’opposition, plusieurs personnalités LR ont affirmé leur opposition à l’extension de la PMA. Enfin Marine Le Pen s’est elle aussi prononcée contre au nom de l’intérêt supérieur de l’enfant de même que Nicolas Bay, président du groupe Europe des Nations et des Libertés au Parlement européen, ou encore l’eurodéputé Marie-Christine Arnautu toujours aussi engagée sur les questions sociétales.

    Cet avis va manifestement dans le sens des activistes LGBTIQ. Qu’en est-il réellement ?

    L’extension de la PMA aux couples lesbiens est une revendication qui n’est pas nouvelle. Au nom de l’égalité, ses partisans exigent que toute femme devrait avoir le droit de recourir à la PMA afin de leur permettre de soulager la souffrance qu’engendre le désir d’enfant non satisfait, au-delà même du fait que cette situation soit subie ou délibérée selon les cas. Pour les associations LGBT, le feu vert à la PMA ne serait qu’un premier pas vers la fin de ce qu’elle perçoive comme une hypocrisie. De nombreuses Françaises se rendraient déjà en Belgique et en Espagne pour se faire inséminer. Mais celles-ci exigent déjà davantage : la reconnaissance de la filiation des deux mères et le remboursement intégral de la PMA comme pour les couples hétérosexuels, ce qui n’est pas acquis. Toujours au nom de l’égalité, bientôt elles revendiqueront la légalisation de la Grossesse Pour Autrui. Assurément l’avis du CCNE a rouvert la boîte de Pandore…

    https://fr.novopress.info/

  • Ciao Manu ? Journal du mercredi 26 septembre 2018

    Politique / Ciao Manu ?
    La France va-t-elle se libérer de Manuel Valls ? Démonétisé en France, l’ancien premier ministre aux origines catalanes se lance à l’assaut de la mairie de Barcelone. Il démissionne de son mandat de député de l’Essonne.

    Politique / Harkis : le passé qui ne passe pas
    Alors que le président Macron a réhabilité il y a deux semaines le terroriste communiste Maurice Audin, ancien collaborateur du FLN, la présidente du Rassemblement National Marine Le Pen s’est de son côté rendue mardi aux Invalides pour rendre hommage aux harkis à l’occasion de la journée nationale qui leur est consacrée.

    Santé / les perturbateurs endocriniens contre la natalité

    International / Guerre économique US : Après la Chine, le Japon ?
    Après s’en être pris au marché chinois, Donald Trump menace son allié japonais de sanctions économiques… en cause une balance commerciale négative pour Washington dans ses échanges avec l’Archipel !

    L’actualité en bref

    Serveur TVL

    Lien dailymotion

  • Salle de shoot : les dealers s’enrichissent et les commerçants ferment

    Salle de shoot : les dealers s’enrichissent et les commerçants ferment

    Deux ans après l’ouverture de la salle de shoot, dans le 10ème arrondissement de Paris, les commerçants du quartier dénoncent «un préjudice économique». À cause de l’insécurité, certains ont mis la clé sous la porte tandis que d’autres songent à partir. Trafics de drogue, bagarres, toxicomanes qui se droguent en pleine rue, vols ou encore menaces font partie de leur quotidien.

    Dans une lettre envoyée fin mai au ministère de la Santé et restée sans réponse, une trentaine de commerçants du quartier dénonçaient des «nuisances quotidiennes» et «un préjudice économique et commercial».

    «On nous a mis cette salle de shoot sans concertation et on se retrouve avec des toxicomanes ingérables. C’est de pire en pire».

    Passionné par la gastronomie, Pierre a investi toutes ses économies dans son restaurant. Et son affaire marchait bien jusqu’à l’ouverture de la salle de shoot.

    «Entre 2011 et 2016, mon chiffre d’affaires a augmenté de 300%. Entre 2016 et 2018, il a diminué de 40%». «Nous étions cinq employés et nous ne sommes plus que trois. Je ne me verse plus de salaire depuis deux ans».

    «Beaucoup de clients nous disent qu’ils ne reviendront plus dans notre restaurant à cause de l’insécurité». «Des mecs défoncés entrent parfois dans le restaurant pour demander des clopes». «On ne peut plus travailler le soir, c’est impossible de mettre des gens en terrasse».

    Son restaurant est aujourd’hui au bord de la faillite.

    Anne Hidalgo n’habiterait pas dans ce coin de Paris…

    https://www.lesalonbeige.fr/salle-de-shoot-les-dealers-senrichissent-et-les-commercants-ferment/

  • Ludovine de La Rochère : « Cette proposition de loi sur la PMA est une escroquerie humaine, éthique et scientifique »

    ludovine_de_la_rochere_pays_sipa-600x312.jpg

    Christophe Castaner, délégué général de LREM, a réaffirmé la volonté de son mouvement de favoriser l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, et de rembourser intégralement cette pratique médicale par la Sécurité sociale.

    Ludovine de La Rochère dénonce « l’aberration » de cette déclaration qui ne fait pas l’unanimité au sein du parti présidentiel.
    Le patron de la République En Marche, Christophe Castener s’est entretenu devant ses troupes et a rappelé le fervent attachement de la République En Marche à la PMA et à la congélation d’ovocytes.
    La Manif Pour Tous est-elle prête à repartir en guerre ?

    La Manif pour Tous n’a jamais cessé de lutter pour les droits de l’enfant et pour la famille. Au besoin, elle continuera et développera encore davantage d’actions, y compris dans la rue.
    En attendant, cette déclaration est à la fois aberrante et pas étonnante.
    Cette prétendue conviction de la République En Marche a été exprimée ces dernières semaines avec un délibéré du groupe la République En Marche à l’Assemblée nationale. Cela étant dit, la manière dont il le formule est scandaleuse.
    On sait que ce sujet divise ce parti. Et les députés de la République En Marche devraient jouir de leur liberté de conscience et d’une liberté de vote sur ce sujet. On voit bien la tentative de pression très forte sur Emmanuel Macron, la société et tous les collègues de monsieur Castaner de la République En Marche.

    Guillaume Chiche est-il en train de s’affirmer comme un militant radical de l’ouverture de la PMA ?

    Je pense que Guillaume Chiche essaie de se faire remarquer comme il a tenté de le faire à propos de la politique familiale. Il avait tenté le dépôt d’une proposition de loi pour la PMA sans père. Le gouvernement lui a demandé d’y renoncer au mois de juillet. À ce moment-là, Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, a déclaré que la PMA sans père devrait faire partie de la révision de la loi de bioéthique. Pour le moment, cela n’est pas confirmé.
    Guillaume Chiche avait rédigé une proposition de loi qu’il avait adressée à ses collègues du parlement pour cosignature. Nous l’avons lue. Cette proposition est une escroquerie intellectuelle, juridique et plus grave encore, une escroquerie humaine, éthique et même scientifique.
    Je dis scientifique parce qu’il ne s’agit plus de médecine. L’étymologie médecine indique qu’en médecine, on remédie à une pathologie. On est là pour traiter et non pas pour réaliser les désirs individuels. La lecture de cette proposition de loi est terrifiante, tant les contradictions, les omissions et les aberrations sont importantes. Il est très inquiétant de penser qu’un tel contenu pourrait se retrouver dans une proposition de loi prétendument bioéthique, c’est-à-dire éthique.

    Tribune reprise de Boulevard Voltaire

  • Le gouvernement met le cap sur la Santé – Journal du mardi 18 septembre 2018

    Santé / Le gouvernement met le cap sur la Santé. 
    Moins d’une semaine après avoir présenté le plan Pauvreté, le gouvernement a dévoilé son plan Santé. Fin du numerus clausus, réorganisation de l’hôpital public et rallonge budgétaire, Emmanuel Macron mise sur les effets d’annonce.

    Politique / Debout la France fait sa rentrée
    Dimanche, le parti de Nicolas Dupont-Aignan tiendra son congrès au Cirque d’Hiver. L’occasion de lancer le grand chantier des élections européennes et de confirmer sa progression dans les intentions de vote.

    Economie / Création d’entreprises : le village Potemkine de Pénicaud !
    La France numéro deux européen en matière de création d’entreprises ! Une fausse bonne nouvelle dont se vante le gouvernement qui cache en réalité la prolifération du travail indépendant.

    International / Politique intérieure russe : Poutine vacille-t-il ?

    Serveur TVL

    Lien dailymotion
    https://www.tvlibertes.com/2018/09/18/25817/gouvernement-met-cap-sante-journal-mardi-18-septembre-2018

  • La Manif pour Tous continuera et développera encore davantage d’actions, y compris dans la rue

    La Manif pour Tous continuera et développera encore davantage d’actions, y compris dans la rue

    Le patron de la République En Marche, Christophe Castener s’est entretenu devant ses troupes et a rappelé le fervent attachement de la Républque En Marche à la PMA et à la congélation d’ovocytes. Ludovine de La Rochère réagit au micro de Boulevard Voltaire :

  • Opération banderoles sur l’A13

    Contre l’extension de la PMA, la mobilisation a commencé !

    https://www.lesalonbeige.fr/operation-banderoles-sur-la13/

  • IVG : la (tardive) prise de conscience de son caractère homicide

    20170721_100444_555308_nuoc-oi-ri-ra-co-mau-.max-800x800.jpg

    Bernard Plouvier

    Scandale chez les plus enragées des féministes ! Le 11 septembre 2018, le Président du Syndicat National des Gynécologues-Obstétriciens a osé énoncer une vérité qu’aucun médecin ne peut renier : « Nous ne sommes pas là pour prendre des vies ».

    Il est évident que cette phrase ne condamne pas les (plutôt rares) avortements thérapeutiques, soit une nécessité vitale pour la femme enceinte et qui définit l’Interruption Médicale de Grossesse.

    La déclaration de Bertrand de Rochambeau n’a porté que sur l’avortement volontaire, autrefois jugé criminel et que la Loi Veil du 17 janvier 1975 a dépénalisé. On peut nuancer son propos sur un seul point. L’avortement peut se justifier moralement dans les suites d’un viol : c’est une IMG pour raison d’ordre psychologique et eugénique, laissée à l’unique appréciation de la victime.

    L’IVG est objectivement – pour qui considère la chose de façon éthique, sans la moindre référence à un dogme religieux, politique ou sociologique – un Homicide. À ceci près qu’il est autorisé par la loi, de ce fait banalisé, et même remboursé par la Sécurité Sociale depuis le 31 décembre 1982, François Mitterrand ayant estimée « urgente » cette mesure, repoussée par une majorité de sénateurs.

    En France et chaque année, on assassine – c’est la définition du meurtre avec préméditation –environ 225 000 enfants, privés du droit de naître. Et, pour combler les vides, on importe de l’extra-Européen par million chaque décennie !

    Étant seuls responsables du choix des politiciens qu’ils ont hissés aux apparences du pouvoir, les Français sont coupables des lois immorales, dépourvues de toute référence éthique, concoctées par les honorables « élus du peuple ».

    http://synthesenationale.hautetfort.com/

  • La notion de progrès remplace ce qui est juste, ce qui est vrai, ce qui est moral

    6a00d83451619c69e2022ad367530f200c-250wi.pngJean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, déclare dans L'Incorrect :

    "Politiquement, la loi Veil illustre un modèle de violence politique digne d’un dialogue de Thucydide. Les réformes rêvées par une gauche glorieuse, mais réalisées par une droite piteuse, ont précipité le politique sur un chemin de traverse. Il n’y a plus de distinction spécifique du politique, c’est-à-dire de discrimination de l’ami et de l’ennemi, dans la mesure où le vote de l’IVG a brouillé les pistes. Tandis que la gauche et la droite ont affiché une convergence de façade autour de la loi de 1975, s’est construite une relation scabreuse où c’est la gauche qui monte la garde et la droite qui baisse la sienne. Avec le vote de la loi Veil, la droite a «gagné» une liberté sous protection de la gauche. La droite a fait allégeance sur le plan culturel à une gauche qui définit le périmètre d’évolution de la droite et la charge même de faire avancer certains de ses projets. Comme le poisson rouge dans son bocal, la droite est en liberté surveillée, associée à une soumission à la gauche quel que soit le parti au pouvoir. De ce fait, la gauche peut fort bien se dispenser d’être au pouvoir, en pratique elle y est toujours. La droite peut faire ce qu’elle veut pourvu que, sur les questions morales, la gauche donne le cap. Ainsi s’expliquent que ce sont bien les trois premières lois de bioéthique de 1994, 2004 et 2011, votées sous la droite, qui ont posé les bases de toutes les transgressions que nous connaissons et de celles qui arrivent.

    Aujourd’hui où ni la droite ni la gauche ne sont au pouvoir mais une formation hybride qui emprunte le libéralisme de la première et le libertarisme de la seconde, la machine à transgresser fonctionne encore mieux. La valeur suprême est le progrès sous toutes ses formes. Notre droit positif doit en assurer une égalité d’accès à tous, d’où un foisonnement de droits individuels. Et le marché arbitre ce foisonnement, en l’absence de tout critère moral. Dès lors que techniquement une chose est faisable, elle doit pouvoir être faite au profit du plus grand nombre. Tel est la doxa officielle sur la PMA pour toutes, par exemple. Pour aller plus vite, on a recours au procédé des « illégalités fécondes ».

    C'est ainsi que René Frydman, pour plaider en faveur de la PMA pour toutes, a signé dans Le Monde, aux côtés de 130 autres spécialistes, un appel dans lequel tous reconnaissaient avoir violé la loi. Les juges ne punissent plus et la complicité de certains médias permet d’exercer une pression sur le politique. Il suffit de changer la règle, pour être en règle. Et le tour est joué. Cela fait plus de 40 ans que cela dure. Ainsi, depuis l’avortement, toutes les transgressions sont, non pas régulées, mais régularisées par la loi. Telle est le fonctionnement de la démocratie aujourd’hui. Ceux qui gagnent sont ceux qui sont favorables au progrès. La notion de progrès remplace ce qui est juste, ce qui est vrai, ce qui est moral. Il suffit de le savoir. Mais est-il bien raisonnable d’entrer dans ce jeu de dupes ? [...]"

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2018/08/la-notion-de-progr%C3%A8s-remplace-ce-qui-est-juste-ce-qui-est-vrai-ce-qui-est-moral.html

  • Le petit mensonge de Marlène Schiappa pour promouvoir la GPA

    Décrypté par Valeurs Actuelles :

    "Invitée sur Franceinfo, mercredi 29 août, à réagir à la pusillanimité du gouvernement pour mettre en place la PMA, Marlène Schiappa, la secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes, est tombée dans la surenchère mensongère concernant la Manif pour tous. Interrogée par un journaliste qui souhaitait savoir si le gouvernement avait peur du pouvoir de rassemblement du mouvement catholique, elle a utilisé les bonnes vieilles ficelles en lançant avec aplomb : « Les extrémistes comme la Manif pour tous ont appelé à voter pour Marine Le Pen à la dernière élection présidentielle. »

    Comparer son adversaire au Front national est une manière courante dans la vie politique française de disqualifier son adversaire. Sauf que présentement, c'est une fake news que la Manif pour tous en personne a souhaité signaler : « Nous n'avons JAMAIS appelé à voter pour un candidat », a écrit le mouvement sur son compte Twitter. 

    Dans le détail, la Manif pour tous n'a effectivement jamais appelé ouvertement à voter pour Marine Le Pen. Si Sens commun (la traduction politique de la Manif pour tous) était omniprésent dans la campagne de François Fillon, la Manif pour tous n'a jamais soutenu le Front national. « Macron, c’est non ! (…) Mais nous invitons chacun à décider de son vote », déclarait explicitement le mouvement." 

    La Manif Pour Tous ن
    @LaManifPourTous

    Selon @MarleneSchiappa, nous aurions « appelé à voter pour Marine Le Pen aux élections présidentielles ».

    Nous n’avons JAMAIS appelé à voter pour un candidat : c'est la rentrée, y compris pour les « fake news » !

    Michel Janva

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/web.html

  • Avortement : on ne peut pas forcer un médecin à supprimer la vie

    Les médecins pro-vie seront-ils obligés de disséquer des petits d'hommes dans le  sein de leur mère ?

    "Depuis janvier 2018, le Centre le centre hospitalier du Bailleul de la Flèche ne pratique plus d’interventions volontaires de grossesse.

    La sénatrice socialiste de la Sarthe, Nadine Grelet-Certenais, a jugé « intolérable que les femmes ne puissent pas exercer leur droit essentiel parce que des médecins, au mépris de l’accès aux soins, font valoir des réticences d’ordre personnel ou éthique ». Interpelée, la ministre de la santé, Agnès Buzyn, « a promis un retour à la normale pour septembre ».

    Cependant, la réaction de la sénatrice a suscité une prise de position du Syndicat national des gynécologues obstétriciens de France (Syngof) qui, dans sa réponse, souligne que « la réalisation de l’avortement n’est pas un acte de soins ordinaire » et qu’elle « nécessite des médecins à qui la loi reconnaît le droit d’avoir une liberté de conscience »Et le syndicat juge « intolérable » que cette liberté ne soit pas reconnue par la sénatrice : « Prétendre que les médecins ont le mépris de l’accès aux soins, alors qu’ils sont au contact direct avec la souffrance de leurs patientes, c’est ne pas connaître leur vie ».

    Les gynécologues s’inquiètent des récentes remises en question de la clause de conscience spécifique liée à l’avortement : tout d’abord au cours des discussions sur la loi Santé de 2016, « dont plusieurs articles concernaient l’IVG », ensuite début 2017, quand le Haut Conseil à l'égalité a aussi réclamé sa suppression. Or pour le Dr de Rochambeau, qui regrette la disparition du délai de réflexion obligatoire et la suppression de la notion de détresse,« retirer la clause de conscience dans le cadre de l’IVG, c’est contraindre les médecins à en faire ». Il ajoute qu’« on ne peut pas forcer [un médecin] à supprimer la vie »."

    Michel Janva

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/web.html