Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

avortement et euthanasie

  • «Une réduction inquiétante du recours à l’IVG » !

    «Une réduction inquiétante du recours à l’IVG » !

    Suite à une question du sénateur PS Laurence Rossignol, qui milite pour étendre l’avortement en ce temps de pandémie, le ministre de la “santé” Olivier Véran a répondu :

    Sans avoir attendu la parution de la tribune à laquelle vous faites référence, et à la suite de votre première interpellation, j’avais saisi mes services. Les remontées du terrain attestent effectivement que le recours à l’IVG est en baisse, ce qui est à la fois inquiétant et fort bien relaté dans la tribune en question.

    On ne voit pas en quoi la baisse du nombre d’avortements serait inquiétant. Il y a actuellement environ 220 000 avortements chaque année en France. Faut-il faire avorter les mères de force ? C’est bien souvent ce qui se passe, hélas.

    Lire la suite

  • Ils sont ignobles [Addendum]

    Ils sont ignobles [Addendum]

    Le sénateur Laurence Rossignol a déposé un amendement au Projet de loi Urgence covid-19, profitant de la crise sanitaire pour tenter de faire passer de nouvelles transgressions éthiques, sans aucun scrupule :

    Par dérogation aux articles L. 2212-1 et L. 2212-7 du code de la santé publique, jusqu’au 31 juillet 2020, l’interruption de grossesse peut être pratiquée jusqu’à la fin de la quatorzième semaine de grossesse.

    Elle explique :

    Déjà, des services d’orthogénie constatent que les restrictions de circulation à l’intérieur et à l’extérieur du territoire français combinés aux bouleversements de l’activité hospitalière fragilisent les conditions d’accès à l’IVG et renforcent les inégalités territoriales.

    Le CNGOF a adressé le 17 mars à ses membres des recommandations pour assurer la continuité tout en limitant leur durée et leur complexité de la prise en charge et pour accueillir « les patientes possible COVID-19 ».

    À la demande de plusieurs professionnels de santé, par anticipation des risques d’impossibilité d’assurer les IVG dans les délais légaux, cet amendement vise à permettre au Gouvernement d’allonger de deux semaines les délais légaux et de supprimer l’exigence d’une deuxième consultation pour les mineures.

    Addendum 20/03 : son amendement a été rejeté.

    https://www.lesalonbeige.fr/ils-sont-ignobles/

  • “Se relever après un avortement”

    “Se relever après un avortement”

    Comme beaucoup de ses confrères, l’auteur a rencontré des femmes ayant connu un avortement dans leur vie et, fort de cette expérience, il veut offrir une réflexion chrétienne ainsi que les témoignages de sept femmes qui se sont relevées grâce à leur rencontre avec le Christ Jésus. L’avortement est une épreuve d’autant plus douloureuse qu’elle est reconnue aujourd’hui comme un droit mais la femme, face à sa conscience, sait un jour ou l’autre la vérité. Cette épreuve comme le montre l’auteur peut aussi être un chemin pour rencontrer celui qui libère l’homme de ses chaines. Libérer la parole de ces femmes en souffrance (et qui n’ont pas le droit de l’exprimer) est nécessaire, mais cela n’est pas suffisant pour l’auteur qui veut exprimer dans ce livre le message d’Espérance de l’évangile pour tant de femmes de France d’aujourd’hui. L’abbé Spriet et sept femmes ayant avorté écrivent un livre pour montrer un chemin d’Espérance.

    https://www.lesalonbeige.fr/se-relever-apres-un-avortement/

  • La loi Veil a déjà tué 15 millions d'enfants !

    4257652326.png

    A l'heure du coronavirus, Jacques Bay et Xavier Dor nous parlent des ravages de l'avortement: de 10 à 15 millions de mises à mort non seulement autorisées, mais favorisées et remboursées. Samedi 29 février, quelques "Gilets Jaunes" s'étaient joints à la manifestation mensuelle de SOS Tout-Petits pour réciter le rosaire public devant la maternité Baudelocque à Paris.

    http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2020/03/10/la-loi-veil-a-deja-tue-15-millions-d-enfants-6218998.html

  • Valérie Pécresse signe une convention de partenariat avec le Planning familial

    Valérie Pécresse signe une convention de partenariat avec le Planning familial

    A l’occasion de la journée de la femme du 8 mars, la Région île de France, sous l’égide de sa présidente, Valérie Pécresse, a annoncé la signature d’une convention de partenariat avec le Planning familial et s’est félicité d’être « la première région » à le faire. Cet engagement a notamment pour objet d’ « œuvrer en faveur de la santé des femmes, de leur libre choix à disposer de leurs corps ».

    La Région réaffirme entre autres son soutien « aux missions essentielles et fondamentales de la Fédération Régionale d’Île-de-France du Planning Familial » et manifeste son intention de « renforcer l’accès à la contraception et l’accès à l’IVG en Île-de-France avec le dispositif national du Numéro Vert “Sexualités, contraception, IVG” ».

    A quand une vraie attention portées aux femmes, un véritable accompagnement de leur grossesse non-prévues mais acceptées, désirées, parfois menées dans des conditions difficiles, à quand le renoncement à l’injonction abortive et la prise en compte d’un vrai respect du corps de la femme aujourd’hui soumis aux diktats du marché contraceptif autant qu’à celui de l’emploi ? A quand une politique vraiment préventive des causes qui conduisent à l’avortement : précarité économique, sociale, affective… Autant de vraies mesures qui permettront de surcroit de voir diminuer les « violence faites aux femmes », autre engagement régional promu lors de la signature de la convention.

    https://www.lesalonbeige.fr/valerie-pecresse-signe-une-convention-de-partenariat-avec-le-planning-familial/

  • Nouvelle victoire d’Alliance Vita contre les censeurs

    Nouvelle victoire d’Alliance Vita contre les censeurs

    Nouvelle victoire judiciaire pour la campagne #LaSociétéProgressera :

    Par ordonnance du premier président de la cour d’appel de Paris, la société Media Transports vient d’être déboutée au profit d’Alliance VITA et condamnée aux dépens. Media Transports réclamait la suspension de l’exécution provisoire de la décision du juge des référés datant du 7 janvier 2020 qui la condamnait à réafficher sans délai deux affiches injustement censurées.

    Pour mémoire, le 2 janvier 2020 Media Transports avait interrompu unilatéralement l’affichage de deux des trois panneaux de la campagne d’Alliance VITA La société progressera, à la demande de la maire de Paris Anne Hidalgo. Cette censure avait été jugée illégale le 4 janvier 2020 par un référé judiciaire sollicité en urgence par Alliance VITA. Malgré son caractère exécutoire et l’astreinte à laquelle Media Transports était soumise, cette société n’a jamais appliqué la décision du magistrat. La décision d’appel confirme qu’elle n’avait aucune raison légitime de ne pas l’exécuter.

    https://www.lesalonbeige.fr/nouvelle-victoire-dalliance-vita-contre-les-censeurs/

  • De l’Italie aux Etats-Unis, le combat pour la vie avance

    De l’Italie aux Etats-Unis, le combat pour la vie avance

    En Italie, 70 % des gynécologues refusent de pratiquer l’avortement au nom de leur liberté de conscience.

    Aux Etats-Unis, la Cour suprême doit valider ou annuler une loi votée en Louisiane, qui impose à un médecin, prêt à pratiquer l’avortement, de travailler à moins de 50 kms du lieu de l’avortement. Par effet en chaine, une seule clinique demeurerait capable de faire des avortements dans toute la Louisiane. Cela se produit au moment où les Etats du Sud multiplient les législations pro-vie. Dans l’Alabama, un médecin qui pratique un avortement, même après un viol, risque désormais 99 ans de prison. En Georgie ou dans le Tennessee, le délai pour avorter est désormais de 6 semaines. Sur les 50 Etats américains, 28 sont engagés dans des démarches de limitation de l’avortement. L’objectif est que la Cour Suprême change la jurisprudence nationale, qui autorise l’avortement depuis 1973 et le célèbre arrêt Roe contre WadeLa Cour Suprême devrait rendre sa décision en juin.

    Aujourd’hui, les deux juges les plus âgés de la Cour Suprême (où ils sont nommés à vie) sont des magistrats progressistes, ils ont 86 et 81 ans. Donald Trump (qui a déjà nommé 2 juges conservateurs) pourrait, s’il est réélu, miser sur leur disparition pour les remplacer et ancrer la Cour pour 10, 20, 30 ans.

    https://www.lesalonbeige.fr/de-litalie-aux-etats-unis-le-combat-pour-la-vie-avance/

  • Des enfants sont noyés dans du formol sans anesthésie quand ils naissent vivants après un avortement raté

    Des enfants sont noyés dans du formol sans anesthésie quand ils naissent vivants après un avortement raté

    D’Olivier Bault dans Présent :

    Connue mondialement depuis la sortie du film Unplanned, basé sur son histoire telle qu’elle l’a racontée dans le livre du même nom, la militante pro-vie américaine Abby Johnson était en Pologne du 11 au 15 février. Cette ancienne directrice de clinique-avortoir de Planned Parenthood (nommée « employée de l’année en 2008 ») s’est convertie à la défense de la vie en 2009 après avoir assisté à un avortement réalisé avec échographie sur un enfant à la 13e semaine de grossesse, puis s’est convertie à la foi catholique en quittant l’Eglise épiscopale (qui est ouvertement pro-avortement et pro-LGBT) en 2012. Elle est aujourd’hui mère de huit enfants et dirige l’organisation And Then There Were None spécialisée dans l’aide aux employés et personnels médicaux souhaitant quitter l’industrie de l’avortement (près de 560 personnes aidées à ce jour), mais elle est aussi très engagée dans l’aide aux femmes enceintes en difficulté. Elle milite en outre aux Etats-Unis et dans le monde en faveur de l’interdiction de l’avortement.

    Lire la suite

  • Espagne : victoire judiciaire contre la mafia de l’avortement

    Espagne : victoire judiciaire contre la mafia de l’avortement

    La justice de la Cour provinciale d’Oviedo a reconnu que l’association professionnelle représentant 28 centres d’avortement en Espagne, l’ACAI (Asociacion de clinicas acreditadas para la interrupcion del embarazo), a utilisé une publicité trompeuse pour promouvoir l’avortement.

    Ce combat a commencé il y a plusieurs années lorsque les militants pro-vie de l’association des Avocats chrétiens Abogados Cristianos ont poursuivi l’ACAI et de nombreux centres d’avortement pour mensonges :

    • “L’avortement n’a pas de conséquences”,
    • “Il n’y a aucun risque d’infertilité pour avoir un ou plusieurs avortements”.
    • “L’avortement représente une expérience de maturation pour certaines femmes”
    • “Celles qui ont un avortement ont généralement un respect de soi supérieur à celles qui refusent de mettre fin à une grossesse non désirée”

    La justice reconnaît que les centres d’avortement mentent en omettant les conséquences de l’avortement. Ils mettent la santé des femmes enceintes en danger pour gagner de l’argent.

    Selon la sentence du juge:

    “Étant donné que les informations de l’ACAI omettent des informations essentielles concernant les risques du service qu’elles fournissent (essentiellement des conséquences mentales produites par l’avortement), nous constatons que cela oblige le consommateur moyen à prendre une décision qu’il n’aurait pas prise autrement. Cela justifie la mot d’un “effet de traction” dans cette publicité “.

    La décision est accessible ici, en espagnol.

    Le lendemain, mardi, la Cour de justice des Asturies a rendu un jugement inverse, estimant que l’Association des Avocats Chrétiens manque de légitimité dans son recours contre la publicité de l’ACAI.

    https://www.lesalonbeige.fr/espagne-victoire-judiciaire-contre-la-mafia-de-lavortement/

  • Catherine Lara : “L’avortement, c’est une chose qu’on vit difficilement. C’est surtout traumatisant”

    Catherine Lara : “L’avortement, c’est une chose qu’on vit difficilement. C’est surtout traumatisant”

    Alors que le gouvernement essaye de faire croire que l’avortement est un acte banal et que les médias dominants relaient ce message, les faits sont malheureusement têtus. Les témoignages aussi :

    Lire la suite