Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

avortement et euthanasie

  • On déniait aux femmes le droit d’exprimer leur souffrance face à l’avortement. Maintenant, on leur dénie la vérité de leur propre témoignage

    220px-unplanned_promotional_poster-230x180.png

    Hubert de Torcy, président de SAJE distribution, revient sur la diffusion du film Unplanned sur C8 le 16 août dernier :

    Jamais aucun de nos films n’a fait l’objet d’une telle couverture médiatique ! Nous avons même eu les honneurs de plusieurs tweets vengeurs de deux ministres du gouvernement qui ont beaucoup contribué à la promotion du film : Marlène Schiappa et Elisabeth Moreno.

    Lire la suite

  • Infertilité, avortement, idéologie du genre… L’occident en plein nihilisme

    infertilite-avortement-ideologie-du-genre-loccident-en-plein-nihilisme-800x450.jpg.webp

    La baisse de fertilité mondiale est un fait, constaté essentiellement dans le monde occidental (*). Au regard des progrès médicaux, cette baisse s’explique sans doute par un changement de mentalité des couples géniteurs ou encore par le mode de vie des pays, industrialisés de longue date, où elle est particulièrement remarquable.
    D’autre part, selon les données mises à disposition par l’Organisation Mondiale de la Santé, 42,6 millions d’avortements ont été pratiqués en 2020. Ce chiffre dépasse de loin celui des principales causes de décès dans le monde, note le Christian Post. (**)

    Lire la suite

  • Echec pour le lobby LGBT au Mexique

    gayroller-230x180.jpg

    Lu ici :

    Elsa Méndez, députée de l’état de Querétaro, au Mexique, a été acquittée de tout délit d’“homophobie”, le juge n’ayant pas admis la plainte des militants LGBT qui l’ont dénoncée, et qui voulaient lui faire payer des thérapies psychologiques pour les homosexuels “traumatisés” par son activité politique.

    Depuis quelque temps, certains militants de LGBT la harcelaient sur les réseaux sociaux et la menaçaient, essayant d’empêcher Elsa de poursuivre son discours pro-vie ou de continuer son travail législatif au parlement de Querétaro. Ils sont même allés jusqu’à la dénoncer à la justice, et le procureur de la République a admis la plainte il y a quelques semaines.

    Lire la suite

  • Un médecin avoue tranquillement assassiner certains patients

    euthanasie_7-230x180.jpg

    Denis Labayle a été chef de service en gastro-entérologie dans un grand établissement d’Ile-de-France. Pour “Envoyé spécial”, il avoue tuer certains patients en souffrance :

    “J’avais une philosophie, c’est de répondre à la demande du patient. C’est-à-dire que s’il voulait avoir absolument l’équivalent de la loi Leonetti, qu’il soit déshydraté, sans alimentation, et qu’il meure en quinze jours, trois semaines… c’était épouvantable pour l’équipe, anti-éthique pour moi, mais si les gens le réclamaient, je l’appliquais.”

    Face à ceux qui disaient “on voudrait partir vite, on a suffisamment souffert”“bien sûr qu’on accélérait… et qu’on accélérait en fonction de la demande de la personne”.

    Se posait alors le problème des produits,

     “ceux qu’on utilise en anesthésie, qui permettent d’endormir les malades tranquillement”. “Il faut être clair, ils ne sont pas disponibles pour nous. Et je dirais même, depuis la loi Leonetti, ils sont de plus en plus contrôlés, comptabilisés au niveau des blocs opératoires. Donc l’idéal, on ne l’a pas. Alors, on arrange… avec des associations de tranquillisants, de morphiniques, à forte dose, qui ont, on le sait, au bout d’un certain temps, d’une certaine dose, un effet létal.”

    https://www.lesalonbeige.fr/un-medecin-avoue-tranquillement-assassiner-certains-patients/

  • Etats-Unis : Vente et trafic d’organes de fœtus et nouveau-nés, le nouveau scandale de l’avortement

    La crise du covid-19 a révélé au commun des mortels que Big Pharma se sert de cellules de fœtus volontairement avortés pour le développement de ses vaccins ou injections géniques anti-coronavirus. Des scientifiques comme l’américaine Pamela Hacker soutiennent que le trafic d’organes et de cellules de fœtus avortés fait partie intégrante de la recherche actuelle dans certains grands laboratoires et que ces cellules sont prélevées sur des fœtus vivants. Des documents publiés récemment par la fondation américaine Judicial Watch épaulé par le Center for Medical Progress viennent confirmer ces trafics sur des fœtus encore vivants.

    Lire la suite

  • Le Royaume-Uni coupe les vivres à l’International Planned Parenthood Federation

    La crise économique issue de la crise covidienne a un peu de bon : elle pousse le gouvernement britannique a coupé les fonds publics destinés à « l’aide » internationale, dont l’avortement. L’International Planned Parenthood Federation (Ippf) estime qu’elle perdra 14,2 millions de livres sterling en trois ans. L’organisme de l’avortement menace l’exécutif de poursuites judiciaires.

    L’organisme clé de l’avortement dans le monde a dénoncé la décision du gouvernement britannique de couper le financement de « la promotion des droits reproductifs et de l’avortement dans le monde ».

    Lire la suite

  • Sa mère voulait l’avorter, aujourd’hui il est au séminaire

    Sa mère voulait l’avorter, aujourd’hui il est au séminaire

    Belle histoire trouvée ici :

    Dominic Pavan, qui vit actuellement en Inde, est rempli du désir de répandre la joie et la vérité de l’Évangile, reconnaissant que tant de personnes ont besoin de connaître Dieu.

    Lire la suite

  • Combats contre la pesanteur – Chroniques d’un militant anti-avortement, Dr Xavier Dor. Préfaces de Jean de Viguerie et du Dr Luc Perrel

    combats-contre-la-pesanteur-177x300.jpg

    Ce recueil de chroniques que le docteur Dor avait commencé à mettre en ordre parait un an après son rappel à Dieu, « pour lui rendre hommage et assurer la relève ». Ce livre fait suite au Crime contre Dieu, - première édition Perrin & Perrin en 1999, dernière édition Chiré 2016 -, et comme lui, est dédié au Créateur, aux innombrables petites victimes de l’avortement et à une société qui perd son âme et sa substance. Deux noms célèbres introduisent ce travail, l’historien de renom Jean de Viguerie et le docteur Luc Perrel, directeur de publication du bulletin S.O.S. Tout-petits et vice-président de l’association, rappelé à Dieu en octobre 2017. Postface de Raphaël Dor, son fils.

    Lire la suite

  • Le Mississippi a demandé à la Cour suprême américaine d’abroger le droit fédéral à l’avortement

    trump-avortement-decret-ong-2-e1485282027958-230x180.jpg

    Lu dans Le Monde :

    Le Mississippi a demandé à la Cour suprême américaine d’abroger le droit fédéral à l’avortement aux Etats-Unis, dans un document judiciaire déposé jeudi 22 juillet.

    La Cour suprême a déjà accepté en mai d’examiner une loi de l’Etat interdisant la plupart des avortements à partir de la quinzième semaine de grossesse, même en cas de viol ou d’inceste.

    Dans le cadre de cette procédure, sur laquelle la plus haute cour américaine doit se pencher à l’automne pour une décision mi-2022, la procureure générale du Mississippi, Lynn Fitch, a estimé jeudi que les arrêts établissant le droit à l’avortement étaient « scandaleusement erronés ».

    « Cette cour devrait annuler Roe et Casey », les deux décisions respectivement prises en 1973 et en 1992, a écrit la procureure, jugeant que « la conclusion que l’avortement est un droit constitutionnel n’a[vait] aucun fondement ».

    https://www.lesalonbeige.fr/le-mississippi-a-demande-a-la-cour-supreme-americaine-dabroger-le-droit-federal-a-lavortement/

  • En France, les poussins sont mieux protégés que les enfants à naître

    p-230x180.png

    Le ministre de l’Agriculture promet « la fin du broyage des poussins » mâles pour 2022, via un projet de décret attendu « à la fin de l’été ». Julien Denormandie a déclaré :

    « Au 1er janvier 2022, tous les couvoirs de poules devront avoir installé ou avoir commandé des machines permettant de détecter le sexe des poussins dans l’œuf, avant éclosion ». « 2022 sera donc l’année de la fin du broyage et du gazage des poussins mâles en France »

    J’ignore quel est le lobby qui vend ces machines, mais il a bien réussi son affaire.

    Le broyage des poussins mâles après leur éclosion est effectué parce qu’ils ne pondront pas d’œufs et sont jugés trop chers à élever et peu rentables car moins fournis en viande.

    https://www.lesalonbeige.fr/en-france-les-poussins-sont-mieux-proteges-que-les-enfants-a-naitre/