Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

politique française

  • Sur Sud Radio avec André Bercoff, Jean-Christophe Fromentin - "Cette crise a l'avantage de révéler toutes les failles d'un système".

    Jean-Christophe Fromentin, maire de Neuilly est l'invité d'André Bercoff sur Sud Radio. Il réagit notamment à la stratégie vaccinale.

    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2021/01/20/sur-sud-radio-avec-andre-bercoff-jean-christophe-fromentin-c-6291898.html

  • Royaliste n°1203 (18 Janvier 2021).

    3999357355.2.jpg

    2848007035.2.jpg

    Un nouveau numéro de “Royaliste” (numéro 1203, daté du 18 janvier) vient de paraître.
    Au sommaire :
    Page 2 – Un projet de loi pas très catholique. – Sur le mur de Jean Chouan.
    Page 3 – Arnaud Montebourg s’engage. – L’Écho du net.
    Page 4 – Peur sur nos industries d’armement. – La Quinzaine sociale.
    Page 5 – La pêche française à la recherche d’un nouveau souffle.
    Page 6 – La question écossaise. – Voix étrangères. – Les faits majeurs.
    Page 7 – Maghreb : le désert n’existe plus.
    Pages 8 et 9 – Les élites au péril d’elles-mêmes. Autour du livre d’Éric Anceau Les Élites françaises.
    Page 10 – Singapour sur mer Rouge. – Dans les revues.
    Page 11 – Renaissance de l'ultra-gauche.
    Page 12 – Thomas Porcher et l’appel aux délaissés.
    Page 13 – No Man’s Land. – Combat pour la liberté de la presse.
    Page 14 – Royalistes contre nazis : Amalric de Rambuteau.
    Page 15 – Le mouvement royaliste.
    Page 16 – Éditorial : l'État, mais quel État ?
     

    Lire la suite

  • UN ENNEMI PEUT EN CACHER UN AUTRE….

    marianne2016-1024x456.jpg

    L’Etat est l’unité politique historique qui a réussi à supprimer l’ennemi à l’intérieur de son ressort pour le rejeter à l’extérieur”  écrivait Julien Freund en analysant ce  qui était pour lui l’un des présupposés du domaine politique, le couple “ami-ennemi”. Il ajoutait une remarque qui devrait aujourd’hui nous mettre en garde : “quelle que soit l’unité politique, toutes tendent à éliminer l’ennemi intérieur pour faire régner la concorde civile… Une collectivité politique qui ne parvient pas à dominer l’inimitié intérieure… s’installe dans le désordre et l’anarchie… et par conséquent n’est plus en mesure de remplir une des fonctions capitales de tout Etat, à savoir la protection et la sécurité de ses membres.”

    Lire la suite

  • Céline et la soumission imbécile du Français

    1877869919.jpg

    On entend ici et là qu’on va réagir, qu’on est le pays des rebelles, des droits de l’homme, de la liberté, des tranchées et qu’on va voir ce qu’on va voir à propos du vaccin, du masque, du confinement.

    Je répète : jouez aux rebelles quinze secondes, vous qui me jetez la pierre, dans le métro, à l’école, au boulot. Il n’y a pas 30% de mécontents ou d’insoumis dans ce pays, mais 1%. Et ça dépend des jours et du sujet.

    Lire la suite

  • Les Français ne demandent pas l'aumône, ils veulent simplement TRAVAILLER !

  • Propagande

    ue-prison-230x180.jpg

    Une partie variable de la rémunération des rédacteurs en chef de France Télévision dépend de leurs efforts de renforcement de la couverture de certains sujets. « Diversité, visibilité, Outre-Mer, Europe » sont les objectifs assignés aux rédacteurs en chef de France Télévisions depuis quelques mois.

    Le groupe présidé par Delphine Ernotte veut « intéresser » financièrement ses équipes rédactionnelles à l’actualité européenne, l’immigration (diversité et visibilité…) ainsi que l’Outre-mer.

    Les syndicats de journalistes devraient être vent debout contre cette atteinte à leur liberté rédactionnelle et éditoriale…

    Lors de l’examen du projet de loi audiovisuel, début 2020, plusieurs amendements avaient été déposés (et adoptés) par des députés de la majorité présidentielle afin de pousser France Télévisions à renforcer sa couverture européenne. La crise du Covid-19 a mis un terme à l’examen du texte. Le régime a visiblement trouvé un autre moyen pour faire passer sa propagande.

    Maxime Calligaro, qui travaille au Parlement européen pour le groupe de Renew Europe (auquel sont rattachés les élus macronistes), se lamente :

    « Regardez le succès du livre de Philippe de Villiers ! Jusqu’ici, seuls les populistes ont su trouver le storytelling pour intéresser à l’Europe ».

    https://www.lesalonbeige.fr/propagande-3/

  • Mise en place d’un totalitarisme sous prétexte de crise sanitaire

    riondel-230x180.jpg

    Bruno Riondel, professeur d’histoire et récent historien du communisme, s’inquiète des potentialités totalitaires de la gestion de la crise sanitaire:

    Pour commander son ouvrage, c’est ici.

    https://www.lesalonbeige.fr/mise-en-place-dun-totalitarisme-sous-pretexte-de-crise-sanitaire/

  • Pourquoi, pour lutter contre l’islamisme, faudrait-il punir toutes les religions ?

    capture-decran-2021-01-18-a-184353-845x475.png

    Le gouvernement l’a dit, les médias le répètent : le projet de loi contre « les séparatismes »« confortant les principes républicains », vise à lutter contre « l’ radical ».

    On sait déjà, à la simple lecture de cette phrase, que c’est plié, raté, voué à l’échec. D’abord parce qu’elle suppose qu’il existe un islamisme non radical. Intéressant. Sachant que le Larousse définit l’islamisme comme « un courant politique de l’islam faisant de la charia la source unique du droit et du fonctionnement de la société dans l’objectif d’instaurer un État musulman régi par les religieux », on est curieux de savoir à quoi peut bien ressembler cet islamisme modéré, qui veut installer la charia dans notre pays, mais doucement, à dose filée et à petites gorgées, et s’il est bien raisonnable de ne pas lutter aussi contre lui…

    Lire la suite

  • Effondrement de la natalité française. Seule une politique vitaliste nous sauvera.

    42502678.7.jpg

    L'avis de Jean-François Touzé
    13 000 naissances en moins dans notre pays en 2020, soit une baisse de 1,8 % par rapport à 2019. A titre d'exemple, en 2014, il y eut 79 000 nouveaux nés de plus que dans les douze mois écoulés. Et bien sûr, dans ces chiffres, il convient de comptabiliser les naissances allogènes.
    Comment s'étonner de cet effondrement ? 
    Confrontés aux crises sanitaires, économiques et sociales qui se renforcent les unes par les autres, menacés dans leur sécurité et leurs biens, conscients des nuages planétaires qui s'accumulent au dessus de leurs têtes, atteints dans leurs libertés, bouleversés dans leur mode de vie et leurs traditions à la fois par la déferlante migratoire et par la déconstruction systématique des piliers de force de la civilisation européenne que sont la famille, la morale, les valeurs, la fidélité aux origines et le respect de la vie, les Français ne croient plus en eux mêmes et voient l'avenir sous la forme d'un trou noir dévoreur de matière.
    On chercherait en vain dans les politiques publiques — ce serait pourtant le minimum minimorum — la trace d'un début de commencement d'ébauche d'incitation nataliste : logements familiaux, salaire maternel pour les femmes qui veulent élever leurs enfants à plein temps, créations de crèches pour faire garder ceux dont les mères choisissent de travailler, préférence nationale... Mais, en réalité, le vrai sursaut ne peut être que global. Il passe par le réarmement moral de la France, la confiance réaffirmée et insufflée dans l'esprit de chacun en notre destin et le retour des principes civilisationnels sans lesquels toute entreprise vitaliste est vouée à l'échec.
    Il passe donc par l'instauration d'un État national.