Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

politique française

  • Remaniement : Marlène Schiappa est revenue !

    marlene-schiappa.png

    Il y avait urgence mais, comme à son habitude,  a pris le temps, son temps, notre temps, pour procéder au remaniement du gouvernement d’Élisabeth Borne, deux semaines après sa demi-défaite aux élections législatives. Rappelons tout de même qu’il a été réélu le 24 avril, il y a plus de deux mois et demi. Presque un trimestre pour mettre en place un « gouvernement d’action »… Bien sûr, on va nous dire que les ministres étaient à leur poste, totalement investis dans leur mission.

    Lire la suite

  • Lorsque les prud'hommes ont réintégré Valérie (employée suspendue) j'en ai eu les larmes aux yeux !

  • Ukraine : le gouvernement français propose jusqu’à 200 euros d’aide par mois pour les familles d’accueil

    Réfugiés ukrainiens en France : le gouvernement propose 150 à 200 euros pour les familles d’accueil. 

    Dimanche 3 juillet dans une entretien accordé au journal le Monde, Joseph Zimet, le préfet qui dirige la cellule interministérielle de crise (CIC) sur l’accueil des personnes fuyant le conflit en Ukraine, a annoncé que le seuil des 100.000 Ukrainiens accueillis en France a été franchi ainsi que la mise en place d’une aide financière pour les personnes qui accueillent des réfugiés chez eux : « Avoir un ménage ukrainien chez soi pendant plusieurs mois, cela engendre des charges financières et peut entraîner une forme de lassitude. Pour éviter que cet accueil ne s’effondre, nous allons proposer une aide financière de 150 à 200 euros pendant quelques mois aux familles qui accueillent des Ukrainiens ».

    https://www.tvlibertes.com/actus/ukraine-le-gouvernement-francais-propose-jusqua-200-euros-daide-par-mois-pour-les-familles-daccueil

  • Barthès : un vigneron dans l’Hémicyle !

    Capture-decran-2022-07-03-a-17.34.21-845x394.png?x79796

    Vu sur BVoktaire

    « Beaucoup de députés RN ont été élus par hasard […] Comment ces gens-là vont-ils apprendre en quelques jours à maîtriser leur parole ? », s’était interrogée la journaliste de BFM TV Amandine Atalaya, lors d'un duplex à l'Assemblée nationale. « L'un d'entre eux est un viticulteur, qui a apparemment la parole très fleurie, qui était encore sur son tracteur il y a quelques jours et qui débarque à l'Assemblée nationale », avait-elle affirmé, ce mercredi 29 juin.

    Lire la suite

  • La Monarchie royale et fédérative, pour en finir avec la monocratie.

    Que demande le peuple

    Le président M. Macron est-il en difficulté ? La perte de sa majorité absolue à l’Assemblée nationale et la multiplicité des oppositions auxquelles il doit faire face au lendemain de sa victoire présidentielle et de l’échec de ses troupes aux législatives pourraient le laisser entendre, mais il semble n’y prêter qu’une attention réduite, préférant se concentrer sur les questions internationales et européennes, et distillant quelques notes de politique intérieure entre deux avions… Contrairement à ce que certains pourraient penser, rien de très régalien dans cette attitude, qui semble plutôt d’éloignement que d’écoute et de proximité à l’égard du pays réel qui a, pour une part, usé de son bulletin de vote comme d’un pavé dans la vitrine présidentielle : l’éviction de quelques « poids lourds » de la République macronienne tels MM. Blanquer, Ferrand, Castaner, ainsi que Mmes de Montchalin et Bourguignon, a réjoui nombre d’électeurs frustrés de ne pas avoir été entendus durant le quinquennat précédent. A défaut de pouvoir directement évincer le président (réélu par rejet plutôt que sur projet quelques semaines auparavant), l’élimination des caciques du champ parlementaire du pays légal prive le président de quelques uns de ses fidèles sans, malheureusement, remettre en cause l’ordre général du système de la République macronienne : la forte personnalisation de la République actuelle en a fait une monocratie incarnée en « un seul », le président Macron et, tant qu’il est en place, la monocratie demeure, quels que soient les chocs et les défaites politiques qu’il puisse subir.

    Lire la suite

  • Même les lieux profanes ne sont plus sacrés… Qui avilit l’Assemblée nationale?, par Philippe Bilger

    assemblée nationale

    Temple de la démocratie, notre institution parlementaire se voit aujourd’hui discréditée. Les députés Nupes, de par les tenues qu’ils arborent et les gestes de défiance qu’ils lancent, incarnent ce délitement…

    Pour les lieux sacrés, il y a longtemps que j’ai perdu toute espérance. Les synagogues, les églises, les cimetières juifs, musulmans et chrétiens ne sont plus à l’abri de rien. Vols, dégradations, saccages et profanations se multiplient à l’envi au point que des caméras vidéo sont installées pour surveiller et protéger certains édifices religieux. Il s’agit, pour moi, de la marque d’une fin de civilisation, d’une société déréglée.

    Lire la suite

  • Comment l’Algérie instrumentalise l’islam de France pour soutenir Emmanuel Macron

    Le 19 avril 2022, Christophe Castaner, Bernard Laporte, Karim Zeribi, Francis Spziner, Jean-Pierre Elkabbach ou encore l’association Musulmans de France ont participé à un “iftar républicain” de soutien à la candidature d’Emmanuel Macron organisée par la Grande Mosquée de Paris. Une soirée commanditée par le pouvoir algérien.


    https://www.fdesouche.com/2022/07/04/comment-lalgerie-instrumentalise-lislam-de-france-pour-soutenir-emmanuel-macron/

  • Marine Le Pen présidente du groupe RN à l’Assemblée nationale sur le remaniement : « Ceux qui ont échoué sont tous reconduits »

    Vu sur TVL

    Députée du Pas-de-Calais et présidente du groupe RN à l’Assemblée nationale, Marine Le Pen n’a pas tardé à réagir au nouveau gouvernement. 

    La réaction de Marine Le Pen à l’annonce du nouveau gouvernement Borne-Macron : « Par un simple communiqué de presse, Emmanuel Macron annonce le nouveau gouvernement. Ceux qui ont échoué sont tous reconduits. Le Président de la République ignore ainsi une nouvelle fois le verdict des urnes et la volonté des Français d’une autre politique. » a t-elle écrit sur son compte Twitter.

     

    Lire la suite

  • Pouvoir d’achat : la grande arnaque ?

    « Demain on rase gratis » : la vieille devise des politiciens de la IIIe et IVe République est redevenue d’actualité. Les deux derniers mois de la campagne présidentielle ont été consacrés au thème du pouvoir d’achat. Et l’une des premières lois du nouveau quinquennat va porter sur ce sujet.

    Et l’argent, vous le trouvez où ?

    On peut comprendre les préoccupations des Français dont les revenus du travail sont rongés par les prix de l’essence ou érodés par l’inflation. On sera moins indulgent pour les hommes politiques qui ont camouflé les réalités et pour les médias qui se sont méthodiquement gardés de poser la seule question sérieuse : et l’argent, vous le trouvez où ?

    Lire la suite