Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

écologie et environnement

  • Racines du mouvement écologique

    f07cb759c58e290dc322d6854eab72e9.jpg

    Au-delà de la droite et de la gauche : les racines du mouvement écologique 

    Le concept d’ « écologie » fut utilisé pour la première fois en 1866 par Ernst Haeckel (1834-1919), qui entendait désigner, par ce terme, « toute la science des rapports de l’organisme avec le milieu extérieur environnant ». Ernst Haeckel était naturaliste et philosophe. Le monde universitaire a reconnu toute sa valeur scientifique grâce aux travaux de recherches qu’il avait accomplis dans le domaine de la biologie marine. Haeckel avait décrit plus de 3500 nouvelles espèces de radiolaires, qui avaient été collationnées lors d’une expédition. Haeckel avait également confectionné quantité de dessins et de tableaux sur le fruit de ses recherches, qui ont tous encore quelque validité scientifique aujourd’hui. 

    Lire la suite

  • La loi Climat face aux excès de la mondialisation, par Christian Montagard.

    Selon l’Agence internationale de l’énergie, la France, avec 0,9 % d’émissions de carbone (28,2 % pour la Chine et 14,5 % pour les États-Unis), est un des pays les moins pollueurs du monde. Pour ceux qui se sont déplacés dans certaines capitales d’ ou d’Asie, Paris apparaît comme un havre d’air pur.

    Mais, comme nous le constatons chaque jour sur d’autres sujets (notre , nos grands personnages…), le projet de loi Climat, porté par le ministre Barbara Pompili devant le Parlement, n’échappe pas à l’idéologie ambiante consistant à culpabiliser les Françaises et les Français, qui seraient quasiment les principaux responsables du dérèglement climatique.

    Lire la suite

  • Daniel Cohn-Bendit envoie « se faire foutre » le maire de Poitiers

    irak-laide-humanitaire-doit-daccompagner-dune-aide-militaire-selon-daniel-cohn-bendit-youtube-thumb-640x475.jpg

    Vu sur BViltaire

    Ce qui est bien, lorsqu’on est de gauche, c’est qu’on peut tout dire. Ou presque. La preuve par .

    Réagissant, ce lundi matin, sur LCI, aux propos du maire écolo de Poitiers Léonore Moncond’huy (« L’aérien, c’est triste, mais ne doit plus faire partie des rêves d’enfant d’aujourd’hui »), l’homme qui tape sur l’épaule d’Emmanuel Macron n’a pas mâché ses mots. « Moi, j’ai pleuré quand le premier homme a marché sur la Lune, et maintenant arrive une écologiste qui me dit d’arrêter de rêver. Mais qu’elle aille se faire foutre ! » Ça, c’est dit, comme on dit.

    Lire la suite

  • Le meilleur des mondes est pour demain, en vert, par Yves Morel.

    Le peuple écologique se réduit au petit troupeau de convaincus. Les autres sont exclus de la légitimité populaire. Ce comportement sectaire et satisfait est le résultat de la faillite des autres représentants politiques, qui n'ont pas voulu s'alarmer face aux dangers environnementaux de nos modes de vie. Un blanc-seing dangereux donné à une idéologie radicale…

    Nous n’aurons pas attendu longtemps les tentations terroristes de l’écologisme militant. Depuis leur percée lors des dernières municipales, les Verts semblent croire leur règne arrivé, et ne prennent pas de gants pour faire sentir leur férule. Il n’est que de considérer les initiatives provocantes prises par certains de leurs maires récemment élus pour en juger.

    Lire la suite

  • Réinventer la charrue.

    En 2020, ils ont été près de 600 à fréquenter la «coopérative d’autoconstruction» L’Atelier paysan. Ils le doivent à Joseph Templier, un maraîcher isérois qui, faute de trouver les outils adaptés à ses cultures sur planches permanentes, s’est ingénié à les façonner, déclenchant un défilé de curieux, puis la création, en 2014, d’une société coopérative d’intérêt collectif. Elle est aujourd’hui forte de trente salariés, de 126 sociétaires, et d’un grand prix décennal de la finance solidaire.

    Lire la suite

  • Marlène Schiappa : « On pourrait faire un best-of des décisions les plus sectaires d’EELV »

    Marlène Schiappa : « On pourrait faire un best-of des décisions les plus sectaires d’EELV

    https://www.tvlibertes.com/actus/marlene-schiappa-on-pourrait-faire-un-best-of-des-decisions-les-plus-sectaires-deelv

  • Après les antiracistes-racistes, voici les écolos-pollueurs

    4564162218-6cbf97e025-z.jpg

    Au sein de la gauche éclatée, les antiracistes défenseurs de positions ouvertement racistes ne sont plus les seuls à agir contre les valeurs dont ils se prétendent les défenseurs. Ils y sont rejoints par ceux qu’il est convenu d’appeler les écologistes pollueurs.

    Certains auront peut-être relevé, dans la presse, la destruction, par les services municipaux de la ville de Paris, de la magnifique glycine centenaire du restaurant Chez Plumeau, place du tertre à Paris. Ce massacre à la tronçonneuse a été décidé en haut lieu par Christophe Najdovski, adjoint () d’ en charge de la végétalisation, de l’espace public et de la condition animale. La raison invoquée est que le végétal a été déclaré mort par une assemblée d’experts appelée par la mairie, diagnostic d’ailleurs formellement contesté par Émile Meunier, élu (EELV) du 18e arrondissement.

    Lire la suite

  • Loi climat : une utopie en marche qui mécontente tout le monde !

    Emmanuel  est pris, de nouveau, à son propre piège : celui du « en même temps », une posture philosophique qui se prête peu à l’ de gouverner et condamne, même à court terme, aux promesses non tenues. Lorsqu’il avait décidé de l’organisation d’une Convention citoyenne pour le , Emmanuel Macron entendait, en réalité, donner l’impression d’une démocratie réelle et authentique parce que directe… bien que ne reposant sur aucun mandat électif.

    Lire la suite

  • Journal présent : La tyrannie écolo est en marche

    La loi Climat et résilience est débattue à l’Assemblée nationale depuis le 29 mars. Une loi que défend mordicus Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique : « Cette loi, c’est une véritable bascule culturelle globale, qui fera de l’écologie une réalité du quotidien. » Celle-ci serait une incarnation d’une « écologie pratique et de bon sens » faite « de solutions simples ». Ça fait rêver. Si enthousiaste soit Mme le ministre, il semble qu’elle n’ait pas réussi à convaincre les écolos et les bobos de gauche, qui manifestaient dans la rue dimanche – d’après les organisateurs ils auraient été 110 000 à travers toute la France – et qui dénonçaient une loi pas assez ambitieuse. Que donne ce projet de loi dans les faits ? Beaucoup de blabla, quelques mesures louables, encore faut-il qu’elles soient appliquées, et des contraintes supplémentaires pour le Français moyen.

    La suite sur Présent

    https://www.tvlibertes.com/actus/journal-present-la-tyrannie-ecolo-est-en-marche

  • Le retour des centrales à charbon, un crime français

    centrale-a-charbon-845x475.png

    Depuis quarante ans, c’est-à-dire depuis la fin de la présidence Giscard, la  est exportatrice d’électricité. Vitrine de l’excellence française, jamais le moindre problème, jamais le moindre accident. Et une électricité parmi les moins chères du monde. Ah, mais ! Il fallait que cela cesse. On a arrêté d’autorité les deux réacteurs de Fessenheim qui fournissaient 75 % de l’électricité d’Alsace-Lorraine.

    Et aujourd’hui, zéro. Pas un seul ministre, pas un seul média pour dire à M.  qu’il allait priver d’emploi 3.000 personnes et transformer en désert une petite ville où le bonheur était palpable.

    Lire la suite