Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

divers

  • Véronique Bouzou, une prof courageuse, invitée par Epona aux Entretiens du Parti de la France

    3348246642.jpg


    L'intervention de Véronique Bouzou en avril 2011 au cours d'un colloque organisé par Synthèse nationale sur le regroupement familial cliquez là

    http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2021/11/29/veronique-boubou-une-prof-courageuse-invitee-par-epona-aux-e-6352154.html

  • Entretien avec Marcel Gauchet

    623442232.jpg

    Marcel Gauchet ne laisse pas indifférent. Par sa produc- tion intellectuelle, d’abord. Plusieurs de ses essais ont fait date ( de Le Désenchantement du monde, 1985, à Macron, les leçons d’un échec, 2021) et il ne laisse pas indifférent, ensuite, par ses prises de position. L’historien et philosophe – par ailleurs ancien rédacteur en chef de la revue Le Débat – divise la scène intellectuelle. Certains saluent un homme affranchi de la bien-pensance et de la tyrannie de l’opinion. D’autres y voient un intellectuel qui, sous couvert de questionnements, n’est ni plus ni moins qu’un défenseur zélé de la tradition. Voire l’une des figures de proue des néoréactionnaires. Il répond ici et en toute liberté aux questions de Marie Boëton pour La Croix Magazine (27/11/2021). Ca vaut le détour. 

    Lire la suite ICI

    http://synthesenationale.hautetfort.com/

  • Pas fâché de partir

    6a00d8341c715453ef0278805a9d51200d-320wi.jpg

    On connaît l'adage : partir c'est mourir un peu. Votre chroniqueur aujourd'hui ressent à vrai dire exactement le contraire de ce poème un peu désuet, et qui dit en ritournelle "c'est mourir à ce qu'on aime".

    D'un cœur léger, au contraire, après avoir été bloqué depuis juillet dans cette capitale en déliquescence, mon seul regret de partir pour une courte semaine sans ordinateur, est la coupure du contact avec les passions de l'actualité, que je m'efforce de retracer, trop irrégulièrement.

    Lire la suite

  • Le Quotidien Présent sort son 10 000e numéro

    Le Quotidien Présent sort son 10 000e numéro

    Francis Bergeron souligne :

    […] C’est un véritable trésor, très peu exploré par les historiens, et très peu exploité à ce jour, au-delà de la seule journée de publication de chacun de ces numéros. En feuilletant la collection, on reste surpris par la qualité des papiers publiés, par la somme de talents ainsi réunie, mais aussi par la pertinence des analyses. Le journal a connu des trous d’air, quand notre famille spirituelle et nos amis politiques se divisaient (l’affaire des sacres, la scission mégrétiste, les querelles de personnes), mais ils furent toujours suivis par des rebonds, quand la pérennité du titre paraissait menacée, quand les comptes du journal annonçaient sa disparition. Car les rapports entre l’équipe de Présent et ses lecteurs ne sont pas ordinaires, et ces derniers se sont toujours mobilisés quand procès, mauvais coups ou divisions menaçaient le titre.

    Lire la suite

  • Quel possible pour demain ?

    2330365842.jpg

    Le billet de Patrick Parment

     La politique n’est pas une science exacte. Au regard de ce que nous propose le paysage politique d’aujourd’hui, le fait saillant reste la montée inexorable de l’abstention. Ce qui veut tout simplement dire que les politiques ne sont plus en phase avec les attentes du peuple. Un déni de réalité en quelque sorte et dont la conséquence directe est que nos élus ne le sont que par des minorités. Ce qui remet en cause la notion même de démocratie qui veut que les gouvernants soit l’expression des désirs et des aspirations du peuple. On est loin du compte depuis des décennies.

    Lire la suite

  • Vocabulaire, temps : l’appauvrissement de la langue nuit à l’intelligence

    Les bonnes conditions pour écrire – Mademoiselle Cordélia

    Un article, auquel nous n’avons que peu à redire, d’un certain Christophe Clavé :

    « […] Les études sont nombreuses qui démontrent le rétrécissement du champ lexical et un appauvrissement de la langue. Il ne s’agit pas seulement de la diminution du vocabulaire utilisé, mais aussi des subtilités de la langue qui permettent d’élaborer et de formuler une pensée complexe.

    La disparition progressive des temps (subjonctif, passé simple, imparfait, formes composées du futur, participe passé…) donne lieu à une pensée au présent, limitée à l’instant, incapable de projections dans le temps. La généralisation du tutoiement, la disparition des majuscules et de la ponctuation sont autant de coups mortels portés à la subtilité de l’expression. Supprimer le mot «mademoiselle» est non seulement renoncer à l’esthétique d’un mot, mais également promouvoir l’idée qu’entre une petite fille et une femme il n’y a rien.

    Lire la suite

  • Laura Magné : « La Furia s’apparentera à “une charge de cavalerie lourde”, un combat intellectuel, culturel, littéraire »

    image-d-ios-845x475.png

    Le 20 janvier prochain marquera le lancement d’un nouveau magazine trimestriel, La Furia. Laura Magné, sa directrice de la publication et rédactrice en chef, se confie à Boulevard Voltaire.

    Laura Magné, dans les pages de La Furia, on retrouvera notamment Papacito, Laurent Obertone, Marsault et d’autres contributeurs comme Julien Rochedy. D’où vous est venue cette idée ?

    L’idée a germé simplement entre nous quatre. Nous voulions nous réinventer, diversifier et peut-être muscler notre jeu. Les auteurs étaient connus pour leurs productions littéraires et leur présence en librairie. La création d’un magazine est venue comme une évidence : assurer une présence en kiosque. Cela permettait également aux auteurs d’offrir un nouveau contenu, plus court, plus fou aussi, s’inscrivant totalement dans l’actualité. Et de permettre à tous les contributeurs – divers et variés – d’être sur un seul support.

    Lire la suite

  • MERCREDI 24 NOVEMBRE : BRUNO GOLLNISCH INVITÉ DE L'ÉMISSION "SYNTHÈSE" SUR TV LIBERTÉS

    1170278550.3.jpg

    Initialement programmée le mercredi 17 novembre, cette émission sera diffusée le mercredi 24 novembre.

    LES PRÉCÉDENTES ÉMISSIONS CLIQUEZ ICI