Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

divers

  • Le 14 juillet est bien une fête nationale. Mais elle ne saurait être la seule.

    870x489_xnaphotos773245.jpg

    L'avis de Jean-François Touzé
    Le 6 juillet 1880,  sur proposition du député Benjamin Raspail, l'Assemblée nationale décidait de faire du 14 juillet le jour officiel et unique de la fête nationale. 
    Contrairement à ce que beaucoup pensent et ce que voulut faire croire la République triomphante, ce choix ne fut pas dicté par une volonté de rendre hommage à la relativement consensuelle et nationale  fête de la Fédération, puisque l'année de référence — 1789 ou 1790 — ne fut pas spécifiée dans le texte de la loi afin de permettre aux libéraux-conservateurs de se rallier à cette décision. C'est pourtant bien le souvenir de la prise de la Bastille, de l'émeute sanglante orchestrée par les révolutionnaires anti-Tradition, anti-monarchie, anti ordre naturel et surtout anti-Dieu qui était ainsi honoré par une décision dont la signification profonde ne doit pas être sous-estimée.

    Lire la suite

  • La belle histoire du jour

    107826757_3072360189549773_7446329568590843529_o.jpg

    La photo d’un prêtre solitaire marchant le long de l’autoroute 81 aux Etats-Unis a suscité l’intérêt de milliers de catholiques cette semaine.

    Trempée de pluie, l’image apparaît comme une œuvre d’art : le noir de sa soutane, chargé d’eau, pourrait être des traces de peinture à l’huile. Le prêtre, maintenant identifié comme étant l’abbé John Killackey, était coincé dans une file de voitures le long de l’autoroute après que six véhicules ont été impliqués dans un accident, en Pennsylvanie, le 8 juillet.

    La circulation s’est apparemment arrêtée en raison de fortes pluies. Une voiture, ne remarquant pas la circulation à l’arrêt, a heurté le train de voitures et le conducteur a été grièvement blessé. Le père Killackey a marché entre les voitures et les camions, offrant de l’aide à ceux qui souffraient. L’abbé, membre de la Fraternité Saint-Pierre, a pu administrer les derniers sacrements à une personne, juste avant sa mort.

    L’abbé Killackey venait de célébrer le premier anniversaire de son ordination. Il est vicaire de la communauté Mater Dei de Harrisburg en Pennsylvanie. Les paroissiens ont été touchés par son dévouement et son témoignage tout au long de sa première année et n’ont pas été surpris d’apprendre son acte héroïque sur la route. Veronica Cecot, paroissienne, a déclaré:

    Nous sommes tellement bénis de l’avoir dans notre communauté religieuse.» «Priez pour le père, car je suis sûre qu’il doit être secoué par ce dont il a été témoin. Et priez pour tous les prêtres.

    https://www.lesalonbeige.fr/la-belle-histoire-du-jour-4/

  • SORTIE CETTE SEMAINE DU N°54 (ÉTÉ 2020) DE LA REVUE "SYNTHÈSE NATIONALE"

    4455.jpg

     

    COMMANDEZ-LE DÈS MAINTENANT CLIQUEZ ICI

    ABONNEZ-VOUS CLIQUEZ LÀ

    BULLETIN D'ABONNEMENT

  • Danger islamiste, guerres américaines, terreur écologiste : les romans prophétiques de Philippe Randa

    2020 07 poitiers demain.jpg

    « Une fois les vannes de l’immigration grandes ouvertes, le courant extrémiste de gauche a investi le créneau de l’écologie »

    Entretien avec Philippe Randa, directeur du site de la réinformation européenne EuroLibertés.

    (Propos recueillis par Guirec Sèvres)

    Désormais Philippe Randa se consacre à son site EuroLibertés, à ses éditions (Dualpha, Déterna, L’Æncre) et à ses diverses collaborations de chroniqueur politique, que ce soit dans les colonnes du quotidien Présent ou de la revue Synthèse nationale ; sans oublier, au sein du groupe TVLibertés, sa participation à l’émission « Synthèse » avec Roland Hélie et Pierre de Laubier ou encore celle au « Bistrot Libertés » animée par Martial Bild… ce qui a fait oublier l’époque où il était surtout connu comme un romancier populaire particulièrement prolifique (une soixantaine de romans policiers, de science-fiction, d’espionnage, historiques ou érotiques) aux Fleuve Noir, aux Presses de la Cité ou encore dans les collections de Gérard de Villiers…

    À ce titre, plusieurs de ses romans (aujourd’hui réédités chez Dualpha) étaient particulièrement prémonitoires sur l’immigration, les épidémies ou encore… les dérives écologistes !

    Lire la suite