Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

immigration

  • Quand L’Obs découvre que l’Islam peut être dangereux pour la santé

    Ainsi que l’OJIM le montrait le 27 mars 2020 avec l’exemple du Point, les sujets et surtout la manière de les traiter changent un peu dans les médias convenus. Un nouvel exemple avec un article de L’Obs paru ce même 27 mars, qui s’appuie en grande partie sur une dépêche de l’AFP.

    Le titre : « Au Pakistan, forte affluence dans les mosquées pour la prière du vendredi malgré le coronavirus ». Un titre et un centre d’intérêt qui ne se seraient pas trouvés dans l’hebdomadaire il y a peu

    Les mots de l’article

    L’Obs reconnaît, sans accuser le monde développé d’en être responsable, une fois n’est pas coutume, qu’un pays tel que le Pakistan, musulman, doté de la bombe atomique, n’est pas en mesure de mettre en place un système de santé acceptable pour ses 200 millions d’habitants. Pourtant, l’Arabie saoudite « a interrompu les pèlerinages et fermé les mosquées » et « en Égypte, une fatwa a permis l’interdiction des prières publiques ». Le Pakistan ne suit donc pas le mouvement. Pourquoi ? L’Obs écrit un argument, en forme d’interview, qu’il n’eut jamais mentionné il y a peu :

    Lire la suite

  • Les communautarismes à l'assaut de la France

    Les communautarismes à l'assaut de la France.jpegÀ l'heure du village global, les communautarismes prospèrent mais ce sont des communautarismes déterritorialisés, sans port d'attache, ni pays réel Un peu comme les nomades de notre nouveau monde. A eux, les droits. Aux autres, les devoirs Dont celui de la fermer Discrimine positivement et tais-toi !

    CRIF CRAN, EMF, UEJF(1) ou bien LIR (pour « les Indigènes de la République »), les sigles ethnico-communautaires fleurissent depuis vingt ans avec la vélocité des champignons sous la pluie. Sauf qu'en l'occurrence, la pluie n'a pas été suscitée par n'importe quel nuage et ne tombe pas dans n'importe quelle direction.

    En effet, on attend toujours en vain la création, à grands coups de subventions étatiques, du puissant et médiatique lobby basque, corse, limousin, auvergnat, alsacien, néo-félibre ou néo-cathare, dont les leaders « charismatiques », comme il est d'usage de dire dans la « novlangue » du spectacle, deviendraient vite aussi célèbres et habitués du petit écran hexagonal que Harlem Désir, Claude Lanzmann, Roger Cukierman, Houria Bouteldja, Tariq Ramadan et Patrick Lozès en leur temps ou aujourd'hui.

    Lire la suite

  • Fermeture des frontières – François Lenglet donne 100% raison à Marine Le Pen sur le Coronavirus

    marine-le-pen-le-26-mai-2019.jpg

    Sur LCI, le journaliste François Lenglet donne 100% raison à Marine Le Pen sur le Coronavirus.

    Alors que la présidente du Rassemblement National réclamait d’urgence la fermeture des frontières, le gouvernement a tardé à agir car cela remettait en cause son idéologie mondialiste.

    François Lenglet manifeste ainsi son agacement :

    Pourquoi la frontière serait-elle bonne autour d’un foyer familial et mauvaise dans un pays ? Alors là, ça m’échappe…
    Par définition, on nous dit que le virus se moque des frontières. Pardon, le virus, il ne traverse pas à pied. Il traverse sur des gens. Si vous bloquez les gens, le virus ne passe pas.

    https://fr.novopress.info/217277/fermeture-des-frontieres-francois-lenglet-donne-100-raison-a-marine-le-pen-sur-le-coronavirus/

  • Marseille : 70% des lits occupés en réanimation le sont par des Comoriens

    Marseille : 70% des lits occupés en réanimation le sont par des Comoriens

    Soit les Comoriens sont plus sensibles au Covid 19, soit ils sont très très nombreux à Marseille… Il faudra un jour également faire le bilan du poids de l’immigration sur la ruine du système de santé français. Source :

    Le docteur Slim Hadiji, généraliste à la maison régionale de santé à Marseille, a publié une vidéo dans laquelle il appelle la communauté comorienne de Marseille à la plus grande prudence. Il constate, ainsi que d’autres confrères dans les hôpitaux, une surreprésentation, de cette communauté chez les malades du Covid-19 à Marseille.

    « Sur 55 dépistages que j’ai faits chez mes patients d’origine comorienne, 34 étaient positifs au Covid-19. Mon associé comorien a fait exactement le même constat, ainsi que mes confrères de l’hôpital Nord, de l’hôpital Européen et de Laveran. Environ 70 % des lits occupés en réanimation dans ces hôpitaux sont d’origine comorienne », avance-t-il. […]

    https://www.lesalonbeige.fr/marseille-70-des-lits-occupes-en-reanimation-le-sont-par-des-comoriens/

  • Secrétaire au Ministère de l’Intérieur français : « La quarantaine ne devrait pas être appliquée dans les zones de migration pour éviter les émeutes »

    15207620493C0V1D-ll100-800x445.jpg

    «Ce n’est pas une priorité d’imposer le confinement dans certains quartiers.»

    Un haut responsable du gouvernement français a reconnu que des mesures de confinement draconiens imposés au reste de la population ne devraient pas être mises en œuvre dans les ghettos du pays afin d’empêcher les émeutes.

    Dans une lettre divulguée au Canard Enchainé, le secrétaire d’État français au ministère de l’Intérieur, Laurent Nunez, a déclaré : « Ce n’est pas une priorité de forcer le confinement dans certains quartiers et d’empêcher les rassemblements. »

    Dans une autre visioconférence, Nunez a ajouté que de restreindre les mouvements et fermer les magasins dans les réputées banlieues françaises risquaient d’engendrer des troubles sociaux violents s’ils étaient appliqués trop rigoureusement.

    Un préfet régional qui participait à l’appel a convenu que les entreprises qui avaient été fermées dans d’autres régions de la France devraient rester ouvertes dans les quartiers pauvres afin d’aider à la « médiation sociale ».

    « Cette atteinte aux lois essentielles, ce mépris manifeste pour la population dans son ensemble, survient à un moment où la police, les ambulances et les pompiers font face à des niveaux d’hostilité records lorsqu’ils s’aventurent dans la banlieue où des gangs mettent le feu à des voitures, puis les attaquent lorsqu’ils arrivent pour les aider », écrit Damian Wilson sur RT.

    Comme illustré dans la vidéo ci-dessous, chaque fois que la police tente d’appliquer des mesures de quarantaine, voire tout autre acte d’application de la loi dans les zones à forte densité de migrants, elle est immédiatement encerclée et intimidée par des bandes de migrants. Il n’est pas rare que des camions de pompiers et des ambulances soient attaqués dans ces zones «sensibles».

    Lire la suite sur Alterinfo

  • L’histoire n’en a pas fini avec nous, par Jean-David Cattin (Les Identitaires)

    La crise sanitaire engendrée par le Coronavirus frappe une Europe qui pensait être sortie de l’histoire. Face à une situation grave, l’état d’impréparation de nos élites politiques saute aux yeux. Comme si le pire n’était plus possible. Comme si la vie des sociétés européennes n’était plus qu’un long fleuve tranquille.

    Plus de stocks, que du flux tendu. Délocalisation, même pour les entreprises stratégiques. Insuffisance de moyens hospitaliers, policiers, militaires. Si gouverner c’est prévoir, nous pouvons considérer que nous ne sommes plus gouvernés. Aucune vision à long terme, que de la gestion comptable. Et à ce jeu-là, nos élites nationales n’ont rien à envier à celles de Bruxelles. Le problème n’est pas institutionnel mais bien idéologique.

    Tout sauf le courage

    Lire la suite

  • Jean-Paul Gourévitch : « La propagation de l’épidémie en Afrique sera problématique pour l’Europe »

    Jean-Paul Gourévitch, auteur du livre Le Grand Remplacement, réalité ou intox, revient sur l’influence du Covid-19 sur les flux migratoires, et en particulier sur les conséquences de l’épidémie en Afrique.
    Un entretien paru sur Boulevard Voltaire.

    Les flux migratoires sont-ils augmentés ou diminués ?

    Lire la suite

  • La vraie raison du maintien de Sibeth Ndiaye au gouvernement, par Clément Martin (Les Identitaires)

    Sibeth Ndiaye a été nommée porte-parole du gouvernement d’Edouard Philippe le 31 mars 2019. Omniprésente dans les médias, il ne se passe plus une journée sans qu’une de ses boulettes ne vienne saturer les réseaux sociaux. Une autre personnalité avec le même palmarès aurait été remerciée depuis longtemps. Pas elle. Pourquoi ?

    Une trajectoire marquée à gauche

    Née au Sénégal, cette jeune africaine possède la nationalité française depuis sa naturalisation en juin 2016. Engagée à l’UNEF, elle avait adhéré au Parti socialiste en réaction à l’accession de Jean-Marie Le Pen au deuxième tour de la présidentielle de 2002. Elle s’inscrivait dans le courant de la gauche libérale, incarnée à l’époque par Dominique Strauss-Kahn.

    Lire la suite

  • “Entre salafisme et transhumanisme : les idées humanistes devenues folles”, par Henri Feng

    Le 15 octobre, le palais Bourbon a adopté, sans difficulté, la loi de bioéthique autorisant la Procréation Médicalement Assistée, et ce, an dépit de la manifestation anti-PMA/anti-GPA, in fine anti-transhumaniste, du dimanche 6 octobre. Au même moment, on a assisté à l’énième retour de la polémique sur le voile islamique (la première date de 1989 et concernait trois collégiennes musulmanes de Creil), cette dernière provoquée par Julien Odoul, conseiller régional RN en Bourgogne Franche-Comté : le vendredi 11 octobre, celui-ci avait interpellé sa présidente de séance à cause de la présence d’une mère voilée, quasi-intégralement, en noir (sauf le visage), dans le cadre d’une sortie scolaire. Odoul avait signifié, en substance, qu’un tel habillement contrevenait, non pas sur la forme mais sur le fond, à la loi Savary de 1984, loi garantissant la neutralité religieuse dans le cadre républicain. Il s’agissait surtout de faire la démonstration de l’allégeance de cette femme au salafisme ; le tout filmé par les équipes de l’élu RN, mais ce qui n’a pas manqué d’agacer son propre camp politique. Depuis lors, Odoul est dépeint par, entre autres, le journaliste Hugo Domenach du Point (article du 17 octobre), en pur opportuniste car étant passé successivement du PS à l’UDI, sans compter ses apparitions dans des magazines gay, à 21 ans.

    Lire la suite