Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lobby

  • Comment les lobbies agroalimentaires nous bourrent le mou... et le ventre

    Comment les lobbies agroalimentaires nous bourrent le mou... et le ventre.jpegL'industrie agroalimentaire et agrochimique, c'est le « big business ». Un lobby aussi puissant que son poids économique. Et le poids, on ne connaît que ça dans ces arrière-cuisines de la grande distribution. D'ailleurs, pour connaître la santé financière du secteur inutile de se reporter aux courbes de vente, celles de l'obésité suffisent.

    Qui ne connaît la « semaine du goût », qui fêtera cette année ses vingt ans ? Vingt ans que chaque année, à la rentrée scolaire, on initie nos enfants à la tradition culinaire, qu'on leur vante notre patrimoine gastronomique pour lutter contre la culture « fast-food ». Avec le célèbre Jean-Luc Petitrenaud en parrain gourmand de l'événement, lequel vous ferait passer une conserve de ravioli pour un plat de chef, la manifestation a acquis ses fourchettes de noblesse.

    Lire la suite

  • Quand L’Obs découvre que l’Islam peut être dangereux pour la santé

    Ainsi que l’OJIM le montrait le 27 mars 2020 avec l’exemple du Point, les sujets et surtout la manière de les traiter changent un peu dans les médias convenus. Un nouvel exemple avec un article de L’Obs paru ce même 27 mars, qui s’appuie en grande partie sur une dépêche de l’AFP.

    Le titre : « Au Pakistan, forte affluence dans les mosquées pour la prière du vendredi malgré le coronavirus ». Un titre et un centre d’intérêt qui ne se seraient pas trouvés dans l’hebdomadaire il y a peu

    Les mots de l’article

    L’Obs reconnaît, sans accuser le monde développé d’en être responsable, une fois n’est pas coutume, qu’un pays tel que le Pakistan, musulman, doté de la bombe atomique, n’est pas en mesure de mettre en place un système de santé acceptable pour ses 200 millions d’habitants. Pourtant, l’Arabie saoudite « a interrompu les pèlerinages et fermé les mosquées » et « en Égypte, une fatwa a permis l’interdiction des prières publiques ». Le Pakistan ne suit donc pas le mouvement. Pourquoi ? L’Obs écrit un argument, en forme d’interview, qu’il n’eut jamais mentionné il y a peu :

    Lire la suite

  • Mise à l’écart des cliniques privées : incompréhension et colère chez les médecins libéraux

    Mise à l’écart des cliniques privées : incompréhension et colère chez les médecins libéraux

    Scandale incompréhensible dans cette “guerre” contre la pandémie. Il faudrait d’abord faire guerre contre les lobbys, les stratégies de communication et les idéologies…

  • Les communautarismes à l'assaut de la France

    Les communautarismes à l'assaut de la France.jpegÀ l'heure du village global, les communautarismes prospèrent mais ce sont des communautarismes déterritorialisés, sans port d'attache, ni pays réel Un peu comme les nomades de notre nouveau monde. A eux, les droits. Aux autres, les devoirs Dont celui de la fermer Discrimine positivement et tais-toi !

    CRIF CRAN, EMF, UEJF(1) ou bien LIR (pour « les Indigènes de la République »), les sigles ethnico-communautaires fleurissent depuis vingt ans avec la vélocité des champignons sous la pluie. Sauf qu'en l'occurrence, la pluie n'a pas été suscitée par n'importe quel nuage et ne tombe pas dans n'importe quelle direction.

    En effet, on attend toujours en vain la création, à grands coups de subventions étatiques, du puissant et médiatique lobby basque, corse, limousin, auvergnat, alsacien, néo-félibre ou néo-cathare, dont les leaders « charismatiques », comme il est d'usage de dire dans la « novlangue » du spectacle, deviendraient vite aussi célèbres et habitués du petit écran hexagonal que Harlem Désir, Claude Lanzmann, Roger Cukierman, Houria Bouteldja, Tariq Ramadan et Patrick Lozès en leur temps ou aujourd'hui.

    Lire la suite

  • Quand Jacques Attali espérait une pandémie pour favoriser l’émergence d’un gouvernement mondial

    Quand Jacques Attali espérait une pandémie pour favoriser l’émergence d’un gouvernement mondial

    Ce texte date de 2009. Ceux qui, face à la faillite actuel de l’UE, vous expliquent qu’il faut encore plus d’Union européenne et de fédéralisme pour affronter une telle crise sont dans la même idéologie. Or, bien au contraire, les deux valeurs qui sortiront renforcées de cette crise seront la famille et la Nation.

    Lire la suite

  • Attali et l'Amérique ont promut l'euro qui nous ruine - Asselineau

  • L’incroyable débat entre un membre de l’équipe du professeur Raoult et les instances médicales officielles

    d__bat_lci.jpg

    Sur le plateau de LCI, l’échange est à peine croyable. D’un côté, le professeur Éric Chabrière, membre de l’équipe du désormais célèbre . De l’autre, le docteur Roland Tubiana, infectiologue à la Pitié-Salpêtrière.

    « À Marseille, sur 701 malades traités, nous n’avons eu qu’un seul décès », affirme Éric Chabrière. Le personnage n’est pas en train de raconter qu’une sardine a bouché le port de Marseille, et pourtant…

    Contre toute attente, et à la stupéfaction du journaliste Damien Givelet, le docteur Tubiana ne l’entend pas de cette oreille : « Par honnêteté scientifique, il est hors de question, cher collègue, qu’on commente des chiffres qu’on n’a pas vus. Personne ne les a vus. Merci d’avoir mis vos données brutes (sur Internet), ça nous permettra de voir si nous sommes en accord avec vous ou pas. » En accord avec quoi ? Le soignant ne défend pas une opinion. Mais après tout, les patients guéris font peut-être semblant d’aller mieux. Il y a des truqueurs, dans la bande ! Didier Raoult a des complices qui viennent se faire soigner alors qu’ils pètent la forme. Voilà qui expliquerait peut-être ces résultats encourageants…

    Lire la suite

  • Marseille : 70% des lits occupés en réanimation le sont par des Comoriens

    Marseille : 70% des lits occupés en réanimation le sont par des Comoriens

    Soit les Comoriens sont plus sensibles au Covid 19, soit ils sont très très nombreux à Marseille… Il faudra un jour également faire le bilan du poids de l’immigration sur la ruine du système de santé français. Source :

    Le docteur Slim Hadiji, généraliste à la maison régionale de santé à Marseille, a publié une vidéo dans laquelle il appelle la communauté comorienne de Marseille à la plus grande prudence. Il constate, ainsi que d’autres confrères dans les hôpitaux, une surreprésentation, de cette communauté chez les malades du Covid-19 à Marseille.

    « Sur 55 dépistages que j’ai faits chez mes patients d’origine comorienne, 34 étaient positifs au Covid-19. Mon associé comorien a fait exactement le même constat, ainsi que mes confrères de l’hôpital Nord, de l’hôpital Européen et de Laveran. Environ 70 % des lits occupés en réanimation dans ces hôpitaux sont d’origine comorienne », avance-t-il. […]

    https://www.lesalonbeige.fr/marseille-70-des-lits-occupes-en-reanimation-le-sont-par-des-comoriens/

  • Secrétaire au Ministère de l’Intérieur français : « La quarantaine ne devrait pas être appliquée dans les zones de migration pour éviter les émeutes »

    15207620493C0V1D-ll100-800x445.jpg

    «Ce n’est pas une priorité d’imposer le confinement dans certains quartiers.»

    Un haut responsable du gouvernement français a reconnu que des mesures de confinement draconiens imposés au reste de la population ne devraient pas être mises en œuvre dans les ghettos du pays afin d’empêcher les émeutes.

    Dans une lettre divulguée au Canard Enchainé, le secrétaire d’État français au ministère de l’Intérieur, Laurent Nunez, a déclaré : « Ce n’est pas une priorité de forcer le confinement dans certains quartiers et d’empêcher les rassemblements. »

    Dans une autre visioconférence, Nunez a ajouté que de restreindre les mouvements et fermer les magasins dans les réputées banlieues françaises risquaient d’engendrer des troubles sociaux violents s’ils étaient appliqués trop rigoureusement.

    Un préfet régional qui participait à l’appel a convenu que les entreprises qui avaient été fermées dans d’autres régions de la France devraient rester ouvertes dans les quartiers pauvres afin d’aider à la « médiation sociale ».

    « Cette atteinte aux lois essentielles, ce mépris manifeste pour la population dans son ensemble, survient à un moment où la police, les ambulances et les pompiers font face à des niveaux d’hostilité records lorsqu’ils s’aventurent dans la banlieue où des gangs mettent le feu à des voitures, puis les attaquent lorsqu’ils arrivent pour les aider », écrit Damian Wilson sur RT.

    Comme illustré dans la vidéo ci-dessous, chaque fois que la police tente d’appliquer des mesures de quarantaine, voire tout autre acte d’application de la loi dans les zones à forte densité de migrants, elle est immédiatement encerclée et intimidée par des bandes de migrants. Il n’est pas rare que des camions de pompiers et des ambulances soient attaqués dans ces zones «sensibles».

    Lire la suite sur Alterinfo

  • La technocrature, maladie sénile de la démocratie, par Philippe Germain. 3

    Comment analyser les élites du Pays légal ?

    En 2017 l’élite technocratique, la «  technocrature  » donc, au travers son mandataire Emmanuel Macron, à pris le pouvoir politique. Tous les pouvoirs  ! Si elle a dégagé «  l’ancien monde  », celui de l’élite politique, en une soirée électorale, c’est tout simplement car il était disqualifié et qu’il fallait sauver le Système. Macron l’a fait tout comme Bonaparte avait sauvé la République le 18 Brumaire. La dénonciation de cette prise de pouvoir technocratique a rapidement été réalisée – souvent avec pertinence – par la Gauche et l’ultra-gauche mais dans une approche complotiste qui ne peut satisfaire la nouvelle génération des jeunes maurrassiens du XXI° siècle. 

    Lire la suite