Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'emploi

  • HALTE AUX DÉLOCALISATIONS SPÉCULATIVES !

    d%C3%A9localisations-.jpg?resize=695%2C566

    Les délocalisations sont devenues une banalité dans notre société contemporaine et dans cette mondialisation qui a cessé d’être heureuse pour les Français et, plus particulièrement, pour les classes moyennes et populaires. Il n’y a pas une semaine sans que telle ou telle entreprise n’annonce qu’elle ferme des usines en France pour les déménager dans des pays de l’Europe de l’Est, d’Afrique du Nord ou d’Asie, des pays où le coût de la main-d’œuvre est parfois dérisoire et dans lesquels les droits sociaux des travailleurs sont des plus réduits, voire inexistants. Sans même parler du respect des règles sanitaires les plus élémentaires et de celui de l’environnement…

    Lire la suite

  • «La mort confirmée de l’industrie d’armement française» ? Une tribune d'experts fait réagir.

    Un Rafale français le 14 janvier 2020 lors d'un exercice de l'OTAN (image d'illustration)

    Dans une tribune, un groupe d'experts des questions de défense dénonce une série de décisions récentes menaçant l'industrie de défense française. Un texte approuvé par de nombreux responsables souverainistes mais contesté par un député LREM.

    Le 31 août, peu après la signature à Paris d'accords officialisant la poursuite du programme Scaf (Système de combat aérien du futur), une tribune signée par le groupe Vauban – qui regroupe une vingtaine de spécialistes des questions de défense – actait la «mort confirmée de l’industrie d’armement française», moins d'un an après une tribune annonçant la «mort programmée de l'industrie française d’armement exportatrice». Une analyse approuvée par certains responsables politiques – en majorité souverainistes – mais aussi contestée par d'autres, comme ce député de la majorité qui a réfuté ce constat avec argumentaire également publié par La Tribune.

    Lire la suite

  • Pénurie de main d’oeuvre en Europe ? Ils veulent nous refaire le coup de 2015.

    Migrants sur la route des Balkans en 2015

    Depuis deux jours et comme un seul homme tous nos médias officiels agitent de préoccupants tableaux statistiques montrant que nos pays manquent cruellement de main d’oeuvre et qu’il va falloir rapidement y remédier si nous voulons éviter une nouvelle catastrophe économique ! Ce n’est évidemment pas un hasard et la main du pouvoir, secondé par le grand patronat, se devine aisément derrière l’opération.

    Lire la suite

  • Connaissez-vous les « Neet »?

    Il paraît que le chômage va mieux ! On se demande par quel miracle. Ou quelle manipulation des chiffres…

    En tout cas, cela n’empêche pas que, en France hors Mayotte, environ 1,5 million de jeunes âgés de 15 à 29 ans ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation ; ils sont communément dénommés « Neet » (pour « neither in employment nor in education or training »). Ces jeunes représentent 12,9 % des 15-29 ans et plus et un Français sur cinq entre 25 et 29 ans. C’est un drame qui paraît n’avoir aucune solution à court terme alors que la reprise de l’économie a entrainé une reprise spectaculaire des créations d’emplois.

    Lire la suite

  • Sur la page FB de nos amis du GAR : halte aux délocalisations spéculatives !

    Les délocalisations sont devenues une banalité dans notre société contemporaine et dans cette mondialisation qui a cessé d’être heureuse pour les Français et, plus particulièrement, pour les classes moyennes et populaires.

    Il n’y a pas une semaine sans que telle ou telle entreprise n’annonce qu’elle ferme des usines en France pour les déménager dans des pays de l’Europe de l’Est, d’Afrique du Nord ou d’Asie, des pays où le coût de la main-d’œuvre est parfois dérisoire et dans lesquels les droits sociaux des travailleurs sont des plus réduits, voire inexistants. Sans même parler du respect des règles sanitaires les plus élémentaires et de celui de l’environnement…

    Lire la suite

  • Télétravail : le spectre du chômage

    telework-5765991-960-720-845x475.jpg

    Le télétravail, c’est presque devenu le jardin d’Éden. Des publicités nous montrent de jeunes cadres dynamiques devant leur ordinateur, à la campagne, près de leur piscine. La crise sanitaire n’a-t-elle pas du bon, puisqu’elle a permis à un grand nombre de personnes de pratiquer plus souvent ce mode de travail, de libérer du temps personnel gagné sur les , d’acquérir une plus grande liberté ? Sans compter qu’il permet des gains de productivité. Seulement, voilà ! On commence à se demander si cette vision idyllique n’est pas un prélude à l’Enfer.

    Lire la suite

  • Quelle stratégie industrielle pour la France ? Partie 2 : La nécessité d'une stratégie indépendante et souveraine.

    6a00e54f0f7ad68834026bdedc5505200c-800wi.jpg

    L’Union européenne a été construite comme une vaste zone de libre-échange, un super-marché de consommateurs, et elle n’a pas conçu de stratégie industrielle globale, pas plus que de stratégie géopolitique comme le faisait remarquer un article récent de Renaud Girard sur lequel il nous faudra revenir. Ce qui ne signifie pas que certains n’en ont pas eu l’intention, comme l’actuel commissaire Thierry Breton très actif sur ce sujet. Mais, s’il n’est pas trop tard, il est bien tard !

    Lire la suite

  • Quelle stratégie industrielle pour la France ? Partie 1 : Quand l'Union européenne tire contre son camp...

    6a00e54f0f7ad68834027880329bb2200d-800wi.jpg

    La crise sanitaire a tendance à occuper une grande part du paysage médiatique et à occulter nombre de débats qui mériteraient, pourtant, une véritable attention, ne serait-ce que parce qu’ils engagent l’avenir de notre pays et, au-delà, de l’Europe : ainsi, la question de la stratégie industrielle qui, pourtant, ne peut être négligée dans le cadre d’une mondialisation toujours dominante et de moins en moins positive pour notre société, dévoilant désormais ce qu’elle ne cachait pourtant pas vraiment mais que, jusqu’à une période relativement récente, nombre de politiques comme d’économistes ne voulaient voir…

    Lire la suite

  • Nouvelle-Zélande : le gouvernement (socialiste) veut réduire drastiquement l’immigration et s’appuyer davantage sur la main d’œuvre néo-zélandaise

    Le lundi 17 mai, le gouvernement travailliste (de gauche) néo-zélandais a annoncé qu’il resserrerait l’accès à ceux qui espèrent émigrer ou travailler dans le pays, en particulier ceux qu’il qualifie de travailleurs « peu qualifiés » et à bas salaires. Il a annoncé simultanément de nouvelles mesures pour attirer les investisseurs riches.

    « Lorsque nos frontières rouvriront, nous ne pourrons pas nous permettre de simplement ouvrir le robinet de l’immigration en utilisant les critères précédents », a déclaré le ministre du Tourisme, Stuart Nash, dans un discours lundi soir.

    Lire la suite