Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'emploi

  • Liquidator à la relance, il fallait oser !

    R%C3%A9union_publique_Bruno_Le_Maire_Strasbourg_21_novembre_2014_01_cropped-429x475.jpg

    LE MAIRE, UNG RAND DISEUX ET PETIT FAISEUX QUI N'A JAMAIS TRAVAILLE DANS UNE ENTREPRISE ET QUI PARLE BIEN L'ALLEMAND !

    Le 19 décembre 2018, chez Jean-Jacques Bourdin, le ministre de l’Économie  déclarait qu’il trouverait « les solutions les plus originales » pour sauver l’usine Ford de Blanquefort et son millier d’emplois. Il faut croire que ce brillant diplômé de Normale Sup manque d’imagination puisque, ne lui en déplaise, l’usine Ford a bel et bien fermé, au grand dam du dépité Poutou qui regrettait que Le Maire ait lâché « les Ford ». Comme on dit chez moi, en Normandie (terre où le parachuté Le Maire est un élu fantôme), « c’est un grand diseux, mais un p’tit faiseux ».

    La liste des fermetures d’usines sous la « gouvernance » Le Maire est longue comme un jour sans pain : Ford, ArjoWiggins, Ibiden à Courtenay, CKB-TE Connectivity à Allones (en cours), Peugeot à Hérimoncourt, Michelin, Renault, France Tabac à Sarlat… sans parler de la casse sociale chez , Engie, Sanofi, etc. Et comment ne pas évoquer toutes ces cessions des rares fleurons industriels français comme STX France (les chantiers navals de Saint-Nazaire), la Française des jeux, ADP ? Bref, un bilan particulièrement impressionnant !

    Lire la suite

  • Les incohérences de la décroissance selon les écolos

    Merveilleux Covid-19 ! Merci mille fois ! Enfin, on a pu redécouvrir ce qu’était l’air pur, le chant des oiseaux et l’eau claire des rivières. 
    Le taux de CO2 a rapidement chuté et la pollution a diminué drastiquement dans les pays les plus pollueurs.
    On se serait presque cru, le temps du confinement, au bon vieux temps de nos arrière-grands-parents avec leurs charrettes et leurs bœufs comme seul moyen de locomotion.
    Étrange période ! Eux, les anciens, si proches de la nature, rêvaient de modernisme, de confort, de voyages.
    Mais voilà qu’aujourd’hui, en 2020, certains regretteraient presque ce mode de vie rustique, oubliant, au passage, sa rudesse.
    Parmi ces bobos utopistes, j’en connais une qui doit être bien heureuse !
    Notre Greta interplanétaire, égérie des écolos-bonne-conscience, verte à l’extérieur mais rouge à l’intérieur : comme les pastèques !
    Rouge, non pas de colère, mais de crypto-marxisme antifa-anti-tout.

    Lire la suite

  • Sanofi veut supprimer 1700 emplois en Europe, dont 1000 en France

    Ce plan sera basé «exclusivement sur la base du volontariat» et s’étalera sur trois ans. Sanofi emploie 25.000 personnes en France.

    Le géant pharmaceutique français Sanofi a annoncé vendredi la suppression de 1700 emplois en Europe, dont un millier en France, une réorganisation qui correspond à une «nouvelle stratégie» selon Olivier Bogillot, le président France du groupe, et non à un plan social lié aux conséquences du Covid-19.

    Le Figaro

    https://www.tvlibertes.com/actus/sanofi-veut-supprimer-1700-emplois-en-europe-dont-1000-en-france

  • Le Tour de France... de la tristesse

    cyclistes.jpg

    par Jarente de Senac

    Donc, c’est sûr, on sera privé de Tour de France cet été ! De le reculer au mois de septembre n’a aucun sens. Ce sera la rentrée des classes et plus sûrement encore la découverte par de nombreux salariés que leur entreprise a mis la clé sous la porte.

    Le taux de chômage va augmenter sérieusement, ce qu’on ne peut que craindre et déplorer. Le paysage social va s’en trouver bouleverser.  Aussi, aller baguenauder sur les routes pour suivre le Tour risque de relever de la gageure.

    Lire la suite

  • Sibeth : c’est encore pire que ce que vous pouvez penser

    Sibeth : c’est encore pire que ce que vous pouvez penser

    Beaucoup n’ont plus depuis longtemps aucune illusion à propos du porte-parole du gouvernement français. Beaucoup aussi ont pu néanmoins être encore un peu surpris au vu ce tweet de BFMTV à propos d’un entretien de Mme.Ndiaye (la meilleure pour ce poste dixit M.Macron) avec M.Bourdin (« JJB ») le 29 mai 2020.

    A écouter le passage considéré, on s’aperçoit que la réalité est encore pire :

    « SN : Je ne suis pas ministre de Bercy, bien que j’aie une vision panoramique de l’action publique[ !]

    JJB : [Chez Renault] Combien de suppressions de postes ?

    SN : Il me semble avoir entendu sur votre antenne, mais sous toutes réserves, qu’on était à 4500 suppressions

    Lire la suite

  • Renault prévoit de supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4600 en France

    Le constructeur automobile français Renault a annoncé ce matin qu’il comptait prévoyait de supprimer environ 15.000 emplois dans le monde (sur 48.000), dont 4600 en France, confirmant des informations du Figaro. Ce plan social s’inscrit dans un plan d’économies de 2 milliards d’euros réparti sur trois ans. En février, l’entreprise avait annoncé ses premières pertes en dix ans, entrant affaibli dans la crise sanitaire et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19. Une conférence de presse doit se tenir à 10h ce vendredi.

    Lire la suite

  • Chômage : la catastrophe économique a commencé, et elle sidère…

    La misère ouvrière dans les années 1930

    C’est le retour du chômage comme grand indicateur du mal-être français. Et pas qu’un peu ! avec un effondrement quasi-complet des recrutements en avril 2020, les chiffres n’ont pas tardé à exploser. Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 850.000 d’un seul coup. Et ce n’est qu’un début… Historiquement, la France n’a jamais connu une telle poussée (en tant pas depuis que les statistiques existent).  

    Voici venu le temps du chômage… Tout le monde sait qu’il ne s’agit que d’un avant-goût, puisque près de 13 millions de salariés seraient par ailleurs en chômage partiel.
    vagues de licenciement consécutives à la baisse d’activité n’ont donc pas encore commencé. Mais tout indique, à la violence de ce premier choc d’avril, que la crise va très durement frapper le pays.
    Record historique de chômage
     Jamais, dans l’histoire contemporaine, la France n’avait connu une crise de l’emploi d’une telle violence.

    Lire la suite

  • Réindustrialisation et volonté politique : la piste royale.

    6a00e54f0f7ad688340263e94c4cfe200b-800wi

    Le déconfinement a commencé depuis déjà deux semaines, et nombre d’illusions sur « le monde d’après » sont déjà entrées au cimetière des bonnes intentions, peu aptes à survivre dans une société de consommation, mais aussi « distractionnaire » comme la qualifiait Philippe Muray avec une ironie un peu triste. Ainsi en va-t-il de l’idée, souvent émise au cours de la période de confinement, de la relocalisation des industries parties hier (un hier qui remonte parfois aux années 1990…) vers les pays asiatiques ou est-européens, idée qui est déjà démentie par les propos du commissaire européen au commerce, M. Phil Hogan, et que rappelle Serge Halimi dans son éditorial du Monde Diplomatique de juin 2020 : « Quelques entreprises sanitaires seront relocalisées sur le Vieux Continent, comment faire autrement ? « Mais il s’agit là d’une exception », nous avertit M. Hogan. Et, s’adressant à ceux qui parlent de circuits courts, de décroissance, il prévient : « En 2040, 50 % de la population mondiale vivra à moins de cinq heures de la Birmanie. (…) Il me semble évident que les entreprises européennes ne voudront pas se priver de cette manne d’activité. Ce serait complètement idiot. » Il sait d’ailleurs déjà à quoi il emploiera les prochains mois : « Nous devons approfondir nos accords de libre-échange existants - on en a avec quelque soixante-dix pays - et chercher à en contracter d’autres. »

    Lire la suite

  • Réindustrialiser la France

    jean_m.jpg

    Jean-Marc Jancovici est tout sauf un joyeux plaisantin Ce polytechnicien, grand spécialiste des problèmes de l'énergie est le président d'un groupe de réflexion Shift Project à l'origine d'un manifeste esquissant les pistes à suivre pour décarbonner l'Europe d'ici 2050. Dans l'entretien qu'il donne ici à l'hebdomadaire Marianne, il dresse les pistes pour réindustrialiser la France dans une économie décarbonnée.

    Lire la suite ICI