Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'information nationaliste

  • Islamophobie : La manif de la honte ?

    islamophobie-la-manif-de-la-honte-MEBJVa7F5vA-845x475.jpg

    Dimanche, la manifestation contre l’islamophobie a rassemblé musulmans et gauchistes dans une improbable synthèse. Boulevard Voltaire était présent. Au cours de ce reportage, des manifestants du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), d’Olivier Besancenot, ont empêché l’équipe de Boulevard Voltaire de filmer et voulu la conduire à la police !

    https://www.bvoltaire.fr/islamophobie-la-manif-de-la-honte/

  • Les Languedociens ont répondu nombreux à l'appel de la Ligue du Midi hier après-midi à Montpellier

    75246598_2348965952020920_1523349703603781632_o.jpg

    Notre ami Richard Roudier peut être satisfait : son initiative unitaire cliquez ici a rencontré un franc succès... malgré la présence d'une poignée de provocateurs antifascistes à la solde du Système qui se sont ridiculisés en tentant de perturber cette belle mobilisation nationale et identitaire.

    On en reparle très rapidement.

    http://synthesenationale.hautetfort.com/

  • Panique au Vatican, les catholiques italiens ont plus confiance en Salvini qu’en François

    Le pape François représenté en superman campe, depuis 2014, sur les murs de Rome, près du Vatican, sur le compte twitter de Vatican Communication, a fait la Une des médias mainstream, mais n’est pas le super-héros des catholiques italiens.

    Un récent sondage a jeté la panique dans les Palais Apostoliques : Salvini serait préféré à François ! En matière politique, les Italiens ont plus confiance en Matteo, le charismatique responsable de La Ligue qu’en El papa argentin, le chouchou des bien-pensants.

    La Ligue s’affirme comme le parti le plus voté parmi les catholiques : les pratiquants assidus votent pour elle à 32,7 %, ceux qui vont à la messe de manière fréquente la plébiscitent 38,4 % ou occasionnellement à 35,4 %.

    Les formations de la coalition jaune-rouge qui a le soutien du Vatican, le Parti démocrate et le Mouvement 5 Etoiles (M5S) ne peuvent se prévaloir d’un tel taux : les assidus votent pour le PD à 26,9 % et les pratiquants occasionnels à 20 %. Le M5S recueille seulement 14,3 % de votes de la part des catholiques pratiquants et 18,9 % parmi les non-croyants.

    Même si critiqué par les évêques italiens, le chapelet de Salvini a eu un franc succès !

    Francesca de Villasmundo

    https://www.medias-presse.info/panique-au-vatican-les-catholiques-italiens-ont-plus-confiance-en-salvini-quen-francois/114139/

  • Royalistes : Formation et militantisme : Bordeaux, Ile de France, Rennes...

    Annotation 2019-11-08 15422.jpg

     

    Annotation 2019-11-08 15.jpg

     

    Annotation 2019-11-08 1812.jpg

    Annotation 2019-11-08 181255.jpg

    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2019/11/11/formation-et-militantisme-bordeaux-ile-de-france-6188989.html

  • La Macronie : le vieux monde des promesses qui n’engagent que ceux qui y croient

    La Macronie : le vieux monde des promesses qui n’engagent que ceux qui y croient

    Nous sommes à mi-mandat d’Emmanuel Macron.

    Tout d’abord, un rappel sur les engagements de campagne concernant un Etat qui protège et par rapport auquel chacun pourra se faire un jugement :

    Et ensuite un rappel sur les objectifs de déficit public. 15 octobre 2018, présentation du projet de loi de finances 2019 par Bruno Le Maire :

    « Grâce à ces efforts, tous nos engagements seront tenus et le déficit public de la France sera de 1,9 % en 2019. Si l’on ajoute à cela la mesure exceptionnelle de transformation du crédit d’impôt compétitivité emploi – CICE – en allègement de charges, qui représente 0,9 point, on arrive à un déficit public total de 2,8 %. Mais il me semble que le chiffre à retenir et bien celui de 1,9 %, hors bascule du CICE… Je rappelle également que de 2008 à 2017, pas un budget français n’a respecté nos engagements européens. En termes de dépense publique, ils ont toujours été au-dessus des 3 %. On peut contester cet objectif, mais nous, nous le revendiquons : nous avons réussi à sortir la France de la procédure pour déficit public excessif et à ramener le déficit sous la barre des 3 %. Cette constance est la clé du rétablissement des finances publiques. Nous avons un cap et ce cap sera tenu sur la durée du quinquennat ».

    Juste à comparer avec cet extrait du Figaro du 7 novembre 2019 :

  • Alors, Jean-Luc, comment ça va ?

    L’image contient peut-être : 17 personnes, personnes souriantes, foule et plein air
     Tu permets que je te tutoie, Camarade.
    Après tout « camarade » nous l’avons été, nous « peuple de gauche » et même si ce n’était plus trop le cas depuis longtemps, je continuais à nourrir une certaine forme de tendresse pour toi.
    Un peu comme avec un ex que l’on n’arrive pas à détester complètement et qu’on regarde toujours avec une pointe de nostalgie, même si on sait que c’est bel et bien terminé.
    Il faut dire que tu as su m’en donner des frissons...

    Ton magnifique discours lors de l’enterrement de ton ami Charb vois-tu encore aujourd’hui je ne peux y repenser sans pleurer.
    Et donc, alors, Camarade, c’était comment cette manifestation ?
    Raconte. Tu étais à l’aise au milieu des pires entrepreneurs identitaires et des intégristes ?
    Tu as serré des paluches ?
    J’ai vu qu’il y avait dans la manif des jeunes enfants à qui on a fait porter une étoile jaune.
    Tu as trouvé ça mignon qu’on compare le sort réservé aux enfants juifs séparés de leurs parents, déportés, exécutés, gazés à celui des enfants de confession musulmane qui ont à subir… quoi en fait ? Concrètement ?
    Et Madjid Messaoudene, tu l’as vu alors ?
    Il est sympa ? T’as fait un selfie ?
    Tu sais ce grand type rigolo, élu de Saint Denis qui, au lendemain de la tuerie de Toulouse tweetait en rafale des blagues et des jeux de mots sur Mohamed Merah (je n’oublie pas merah cine / qu’est ce que tu merah-conte etc).
    Mort de rire. Enfin mort oui, surtout les enfants de l’école maternelle.
    Bon, et à part ça… Il y avait du beau monde ?
    Tu l’as vu Nader Abou Anas ? Mais si enfin, le salafiste qui dit qu’une femme doit être obéissante à son mari et qu’elle ne doit sortir de chez elle qu’avec sa permission ! Il était là ?
    Et l’autre, tu sais le rigolo, qui explique aux enfants qu’ils vont finir en cochon s’ils écoutent de la musique il est venu aussi ?
    Celui qui dit dans ses prêches qu’une femme non voilée n’a pas de pudeur et pas d’honneur et qu’elle ne doit pas s’étonner de subir des agressions tu vois de qui je parle ?
    Et les gens de l’association « participation et spiritualité musulmane", tu les as croisés ?
    Mais si souviens-toi, les homophobes, les anti-avortements excités de la « Manif pour Tous » les potes de CIVITAS quoi.
    Ça y’est tu les remets ? Ils devaient être tout près des pancartes demandant l’abrogation des lois de 2004.
    N’empêche, ça a dû te faire drôle, toi le progressiste, le laïque passionné, l’universaliste, toi qui expliquais en 2010 que les femmes voilées se stigmatisaient toutes seules, toi qui récusais le terme même d’islamophobie en défendant le droit à critiquer les religions, toi qui déplorais en 2018 que la religion devienne de plus en plus ostentatoire dans notre société…
    Alors dis-moi Camarade, ça t’a fait quoi quand Marwan Muhamad, du CCIF, l’officine officieuse des Frères musulmans a fait scander à la foule « allahou Akbar » ? ça t’a pas un peu terrifié d’écouter ce cri qui aura été le dernier qu’auront entendu tes amis de Charlie Hebdo juste avant de s’écrouler ?
    Et quand ils ont fait huer le nom des opposants qui sont déjà menacés, Mohamed Sifaoui, Bouvet, Zineb etc qu’as-tu fais Jean luc ?
    Tu as tapé dans tes mains en rythme aussi ou tu t’es discrètement bouché les oreilles ?
    Je voudrais juste savoir Camarade. J’ai besoin de comprendre.
    Est-ce qu’il y a un moment, même fugace où le souvenir de Charb, de son poing crânement levé, de son sourire malicieux, de son testament « lettre ouverte aux escrocs de l’islamophobie » t’a glacé le sang ?
    Est-ce que à un moment, t’est revenu le souvenir de tes mots, si beaux, si forts à l’enterrement de ton ami : « La mort est passée. Elle rôde encore autour de nous et nous sentons son souffle froid (…)Tremblants de peine et sidérés, nous sommes venus nous réchauffer une fois de plus auprès de lui. Car Charb tisonnait si bien pour nous la braise rouge ! Rouge ! Contre la cendre des convenances boursouflées et des certitudes aveuglées, nos rires étaient ses incendies du vieux monde! (…)
    Charb, tu as été assassiné comme tu le pressentais par nos plus anciens, nos plus cruels, nos plus constants, nos plus bornés ennemis : les fanatiques religieux, crétins sanglants qui vocifèrent de tous temps.
    Charb, ils n’auront jamais le dernier mot tant qu’il s’en trouvera pour continuer notre inépuisable rébellion »
    Je voudrais juste savoir Camarade.
    Ça fait quoi de renier ses valeurs dans l’espoir de glaner des voix communautaires ? ça fait quoi de trahir ses amis ?
    Je voudrais juste savoir Camarade.
    Ça fait quoi de renier ses valeurs dans l’espoir de glaner des voix communautaires ? ça fait quoi de trahir ses amis ?
     Je voudrais juste savoir Camarade.
    Est-ce que ce soir, comme nous tu te prends la tête entre tes mains ?
    Est-ce que au moins, maintenant, tout seul, dans le secret de ton cœur, tu as honte « Camarade » ?

  • Trois semaines après le blasphème : la réponse de l'Espagne

    santiago-abascal-le-leader-de-vox-souleve-les-foules-dans-ses-meetings.jpg

    Il y a trois semaines, en déplaçant les restes du Général Franco de la Vallée de Los Caïdos vers un cimetière madrilène (cliquez ici), l'oligarchie socialiste espagnole pensait avoir réglé ses comptes avec l'Histoire... Mauvais calcul.

    Hier se déroulaient les élections législatives et le peuple espagnol s'est prononcé. Le parti national Vox qui il y a trois ans faisait moins de 0,5% des voix envoie plus de 50 députés (soit deux fois plus qu'en avril dernier où il avait déjà amorcé sa percée) aux "Cortès" et devient ainsi la 3e force politique du pays. La dynamique qui mènera à la victoire totale est engagée. Ce d'autant plus que le calamiteux Sanchez, chef su gouvernement socialiste, n'a toujours pas de majorité et que l'Espagne devra probablement revoter prochainement.

    Bien entendu la profanation de la tombe du Caudillo n'est pas la seule raison de cette victoire des nationalistes. L'immigration massive qui fait des ravages et qui menace l'identité espagnole ajoutée aux velléités séparatistes catalanes ont été déterminantes. Sans oublier la corruption qui touche l'ensemble des partis liés au Système. Certes, Vox n'est peut être pas parfait mais qu'importe, le réveil national et populaire devait bien finir un jour ou l'autre par arriver et il en est l'incarnation et c'est tant mieux... 

    Deux semaines après les élections en Allemagne et en Italie, nous assistons à Madrid à une nouvelle victoire des forces nationales et identitaires européennes. Partout les peuples s'apprêtent à reprendre en main leurs destins. L'Europe cosmopolite que veulent nous imposer les tenants des pouvoirs mondialistes commence à vaciller... aidons-là à s'écrouler.

    Roland Hélie

    Synthèse nationale

  • Macron : forte chute de popularité, mais les médias préfèrent ne pas trop le dire

    gouvernement-macron-sur-le-depart-lors-du-prochain-remaniement-youtube-thumbnail-e1459093884733.jpg

    Il y a des jours où l’on deviendrait presque complotiste. Imaginez si un sondage en bonne et due forme avait enregistré une forte remontée de la cote de popularité d’Emmanuel Macron : un +5 points, par exemple. Imaginez les unes, les commentaires, les plateaux télé, les pâmoisons en direct, les tremblements de l’écharpe rouge de Christophe Barbier.

    Mais pour un -5, rien. Ou quelques (rares) titres anodins, rassurants, fondus dans le gris de l’actualité de début novembre. Ouest-France ? « La cote de confiance d’Emmanuel Macron et Édouard Philippe en baisse. » Ah oui, en baisse comment ? Pourtant, il s’agit d’un vrai sondage d’Elabe pour Les Échos et Radio Classique, publié il y a quatre jours. Et d’un -5 de satisfaits qui se double d’un +5 de mécontents : une différence de 10 points en un mois ! 28 % de satisfaits, 65 % de mécontents ! Ce n’est pas rien. Un tel décrochage est historique dans la courbe d’Emmanuel Macron.

    Réalisé en pleine période des polémiques sur le voile et sur la politique d’immigration du gouvernement, le sondage démontre que les Français ne sont pas convaincus par sa désinvolture en la matière : son « ponce-pilatisme » sur le voile et son coup des quotas n’ont visiblement pas convaincu. Pire : ils ont inquiété les Français.

    Surtout, ce sondage enregistre un tournant historique dans la structure de la popularité du chef de l’État. Pour la première fois depuis deux ans, c’est sa base électorale du premier tour de la présidentielle qui se dérobe, doute, l’abandonne. À la fois en termes de classes d’âge et de catégories socio-professionnelles. Les jeunes et les actifs le lâchent : il perd 16 points chez les 25-34 ans, tombant à 22 %, et 12 points chez les 35-49, à 23 %, l’inquiétude née du flou entourant la réforme des retraites venant s’ajouter à la défiance sur les sujets liés à l’immigration. Chez les cadres, piliers du macronisme, la chute est aussi de 13 %, de 50 % à 37 % : c’est considérable, et révélateur. Chez les ouvriers et les employés, il accroît encore ses pertes, atteignant un plancher de 20 % d’opinions favorables seulement.

    Autre signe révélateur : Macron décroche dans l’électorat de droite : -8 % chez les électeurs de François Fillon. Tout cela devrait encourager ceux qui, à droite, rêvent d’une alliance entre le peuple, dont l’anti-macronisme est massif et définitif, et les classes moyennes et les cadres qui sont en train de se détacher de lui mais qui attendent d’être rassurés par un programme, une équipe et des perspectives crédibles. La victoire et l’alternance ne se gagnent pas seulement sur la faiblesse de l’adversaire.

    Pascal Célérier

    https://www.bvoltaire.fr/macron-forte-chute-de-popularite-mais-les-medias-preferent-ne-pas-trop-le-dire/