Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'information nationaliste

  • Racisme-antiracisme : les métamorphoses de la question identitaire 2/2

    Racisme-antiracisme  les métamorphoses de la question identitaire.jpeg

    Le mot « antisémitisme » ne peut s'appliquer sans confusion ni anachronisme aux attitudes et aux conduites antijuives observables dans l'Antiquité gréco-romaine ainsi que dans le monde christiano-européen d'avant le milieu du XIXe siècle. Il y a eu une judéophobie antique et un antijudaïsme religieux. Contrairement à l'antijudaïsme, qu'il soit populaire ou théologico-religieux, l'antisémitisme tel qu'il est observable à partir du début des années 1880 en Allemagne, puis quelques années plus tard en France, se présente comme une vision du monde ou une idéologie politique à part entière, un système de représentations et de croyances qui remplit une fonction cognitive expliquer les malheurs du genre humain en les attribuant à une cause diabolisée : « le Juif », incarnant une « race » dangereuse (et une fonction mobilisatrice (inciter à combattre les Juifs et leur « influence » polymorphe).

    Lire la suite

  • Autriche et Hongrie sur la même longueur d’onde : « Pas de quota de réfugiés par une porte dérobée »

    3403471754.jpg

    Budapest/Vienne : L’Autriche et la Hongrie refusent « les quota de réfugiés par porte dérobée » et toute répartition obligatoire de demandeurs d’asile dans les différents pays de l’UE. Voilà le principe que la ministre autrichienne des affaires européennes, Mme Edtstadler (ÖVP) et le ministre hongrois des affaires étrangères Szijjàrto ont affirmé lors d’une rencontre à Budapest au sujet des dernières propositions de la Commission européenne.

    Bien qu’il subsiste des questions ouvertes, où les points de vue divergent, il ne sera pas toléré que ces propositions eurocratiques prennent la coopération austro-hongroise « dans ses rets », a souligné Szijjàrto lors de la conférence de presse commune des deux ministres. Les principaux domaines des accords mutuels sont, d’après le ministre, l’élargissement de l’UE vers les Balkans occidentaux et le rejet de tous quotas d’asile obligatoires. Szijjàrto a souligné, une fois de plus, le point de vue du gouvernement hongrois quant au refus de toute nouvelle réforme du droit d’asile dans l’UE, qu’il a qualifiée de « tentative sans espoir ».

    Lors de cette conférence de presse, Madame Edtstadler a souligné, de son côté, que la Hongrie était un partenaire fiable de l’Autriche, un « pays ami ». La coopération entre les deux pays était une chose importante qui devait demeurer dans le temps. La ministre autrichienne a dit, à propos du pacte de l’UE sur les migrations, que la répartition obligatoire, imaginée pour gérer l’immigration illégale, ne fonctionnait manifestement pas et que cette option avait échoué.

    Jeudi dernier, les quatre Etats du Groupe de Visegrad, la Hongrie, la République Tchèque, la Pologne et la Slovaquie ont rejeté à Bruxelles la proposition de la Commission européenne sur la réforme du droit d’asile. Le chef du gouvernement hongrois Orbàn a reproché à la Commission de « continuer à gérer les migration au lieu de les arrêter ».

    Texte paru sur le site https://www.zuerst.de

    http://euro-synergies.hautetfort.com/archive/2020/09/29/autriche-et-hongrie-sur-la-meme-longueur-d-onde-pas-de-quota-6266647.html

  • Stonehenge le mystère des pierres bleues

    Pierre Cauchon, l'Université de Paris au service du roi anglais  1.jpeg

    Le cercle intérieur du célèbre site mégalithique de Stonehenge, dont la construction s'est échelonnée de 3200 à 1600 av. notre ère, se compose de pierres bleues qui retiennent depuis longtemps l'attention des chercheurs. Les roches bleues ne sont en effet présentes à l'état naturel que dans le Pembrokeshire, à l'extrême ouest du pays de Galles, soit à plus de 240 km de Stonehenge. Des études pétrographiques réalisées sous la direction de deux géologues britanniques, Robert Ixer et Richard Bevins, du Muséum national du pays de Galles et de l'Université de Leicester, ont récemment permis de déterminer avec précision le lieu d'où les pierres ont été extraites. Elles proviennent d'un site du nord du Pembrokeshire aujourd'hui dénommé Craig Rhos-y-felin, qui se trouve à proximité de la ville de Pont Saeson. La comparaison des rhyolites montre que les compositions des roches observées sur les deux sites présentent un pourcentage de similitude de 99 %. Le mystère de l'origine des pierres bleues de Stonehenge semble donc éclairci. Reste à savoir cependant comment ces pierres pesant jusqu'à quatre tonnes ont pu être transportées sur une distance de 240 km. Une des hypothèses retenues jusqu'à présent supposait qu'elles avaient été acheminées par radeau le long du canal de Bristol et de la rivière Avon. Une autre est que des blocs de rhyolite auraient pu être transportés naturellement par des glaciers durant la dernière période. Mais dans ce cas, pourquoi ne retrouve-t-on dans la région de Stonehenge que les fameuses pierres bleues, et non d'autres roches du Pembrokeshire ? Stonehenge, décidément, n'a pas encore livré tous ses secrets.

    (Sources Physorg, 20 décembre 2011 Futura Sciences, 21 décembre 2011 ).

    éléments N°144

  • L’aveu de la dictature de la santé

    Alors que le gouvernement, par  la voix du ministre de la santé Olivier Véran, met en place de nouvelles restrictions drastiques pour tout un pan de l’économie française en décrétant la fermeture totale des bars et restaurants à Aix-Marseille ainsi que la fermeture des salles de sport à partir de lundi dans les zones d’alertes renforcées, soit dans plus d’une dizaine de grandes villes françaises, et pour la vie sociale des Français, au micro d’Europe 1 le ministre de la santé, Roxana Maracineanu avoue que :

    « Les décisions, aujourd’hui, ne sont pas prises en fonction d’une réalité qui serait celle de la circulation du virus, mais pour dire qu’il faut continuer à être disciplinés comme vous l’êtes. »

    Lire la suite sur MPI

  • CHESTERTON, un catholique social anglais

    Chesterton, un catholique social anglais.jpegRencontre avec Philippe Maxence, auteur de L'Univers de G.K. Chesterton.

    M & V : A maints égards, la pensée de Gilbert Keith Chesterton semble être le pendant anglais de celle des catholiques sociaux français : la guilde anglaise, par exemple, partage plus d'un point commun avec la corporation. Comment cette parenté s'exprime-t-elle ?

    Philippe Maxence : Comme les catholiques sociaux français, Chesterton a été profondément touché par l'encyclique de Léon XIII, Rerum novarum. Il y a toutefois deux différences entre les Français et Chesterton. La première est que les Français voient dans l’encyclique de Léon XIII une confirmation : de leurs propres vues. Pour Chesterton, Rerum novarum est véritablement un point de départ. La seconde différence tient aux situations particulières en Angleterre et en France. Les Français, et singulièrement les catholiques, vont vite se diviser sur la question du meilleur régime : monarchie ou république. Ce n’est pas le cas des Anglais.

    Lire la suite

  • Tour de chauffe pour Donald Trump – JT du mercredi 30 septembre 2020

    Dans l’actualité ce soir, retour sur le 1er débat de la présidentielle américaine. Malgré une presse majoritairement hostile à Donald Trump, la première confrontation avec Joe Biden a tourné à l’avantage du président sortant. Une passe d’armes où tous les coups étaient permis.

    Egalement au programme, la montée de la pauvreté en France. Comme prévu, la crise sanitaire s’accompagne d’une crise économique qui monte. De plus en plus de Français tombent dans la précarité… Un phénomène inquiétant alors que la relance n’est pas pour tout de suite.

    Et puis nous reviendrons également sur la question des “mineurs étrangers isolés”. Une question relancée avec l’attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo. Lors de son interpellation, l’assaillant Pakistanais a déclaré être entré en France à 16 ans grâce à ce statut. Il avait en réalité 23 ans ! Un cas loin d’être… isolé !


    https://www.tvlibertes.com/tour-de-chauffe-pour-donald-trump-jt-du-mercredi-30-septembre-2020

  • Racisme-antiracisme : les métamorphoses de la question identitaire 1/2

    Racisme-antiracisme  les métamorphoses de la question identitaire.jpeg

    Pierre-André Taguieff est depuis plusieurs décennies, le spécialiste incontesté des questions liées au racisme et à l’antiracisme. Nous l’avons interrogé à la fois sur son œuvre immense et sur les évolutions qu’il a très tôt perçues, des thématiques racistes, antiracistes et antisémites, il n'y a pas d'éclaireurs plus pertinent en France sur tous ces sujets. Cet entretien relativement complet, forme une belle introduction à son œuvre. Nous l’en remercions.

    Propos recueillis par l'abbé G. de Tanoüarn

    En choisissant le racisme comme principal sujet d'études depuis la publication de La Force du préjugé en 1988, vous avez décidé de « penser l'impensable ». Quelle est votre première intuition, celle autour de laquelle, comme dit Bergson, un écrivain tourne toute sa vie ?

    C'est une question fondamentale plutôt qu'une intuition directrice, disons la question de l’identité, et qui peut se formuler deux manières. Tout d'abord, comme une interrogation inquiète sur moi-même, en évitant l’écueil du narcissisme : qui suis-je ? Ensuite, sous la forme de la quatrième question kantienne : qu’est-ce que l'homme ? Ou : qui sommes-nous ? On ne saurait répondre directement à de telles questions, qui s'entrecroisent en se présupposant l’une l'autre.

    Lire la suite

  • 6.309 migrants “mineurs” délinquants interpellés en Ile-de-France depuis le début de l’année 2020: “En garde à vue, on n’a quasiment plus qu’eux”.

    En région parisienne, le nombre d’interpellations de jeunes migrants délinquants pour des cambriolages et vols est en forte hausse. Les autorités veulent s’attaquer aux donneurs d’ordre qui pilotent ces ados toxicomanes, accros aux médicaments. Enquête.

    Depuis début 2020, 6309 mineurs étrangers ont été interpellés dans l’agglomération parisienne (+ 42%)

    Anouan, avec ses cheveux peroxydés, affirme avoir 14 ans. Il a été arrêté début septembre, en pleine nuit, dans la boutique d’un fleuriste de Plaisir (Yvelines), avec deux complices de 11 et 12 ans. Mais les tests radiologiques réalisés sur ses os à l’institut médico-légal de Garches (Hauts-de-Seine) lui en donnent 19. C’est ce qui a permis aux juges du tribunal correctionnel de Versailles de le condamner à 18 mois de prison ferme le 8 septembre. « Je vole pour le compte de deux Algériens qui me donnent des médicaments », a assuré le faux mineur devant les juges.

    (…) Le Parisien via Fdesouche

    https://www.tvlibertes.com/actus/6-309-migrants-mineurs-delinquants-interpelles-en-ile-de-france-depuis-le-debut-de-lannee-2020-en-garde-a-vue-on-na-quasiment-plus-queux

  • Diagnostic de l’Hopital Public Français, par James Deauville.

    Les chiffres d’une crise nationale

    Il est ainsi fait que la gravité d’une crise est proportionnelle à sa capacité à révéler les maux d’un système aux yeux du plus grand nombre. Alors que les cris du personnel qui le fait vivre au quotidien ne semblaient suffire à alerter sur la lente agonie de l’hôpital public français, la pandémie actuelle inverse les tendances. Il est donc d’intérêt général de s’intéresser aux raisons de ce déclin, que l’on peut résumer sous le terme général de guerre des finances.

    Posons le diagnostic et surtout, veillons à ne pas retomber dans la passivité une fois la crise passée ; car « Les pires lieux des enfers sont réservés aux indécis qui restent neutres en temps de crise morale » .

    En France, sur plus de 3 000 établissements de santé, 1 376 sont des hôpitaux publics. Ils ne représentent que 45% des établissements mais offrent encore plus de 61% des lits en hospitalisation complète et 55% des lits en hospitalisation courte [5]. “Encore” car, depuis plusieurs décennies, nos précieux hôpitaux publics sont soumis à des pressions économiques dantesques, qui influent aussi bien sur la qualité des soins que sur la pénibilité du travail hospitalier.

    Lire la suite