Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

islamisme

  • Ivan Rioufol : « Les traîtres ont abandonné la France aux minorités et à l’islam conquérant »

    « A la source du malheur français, il y a des traîtres français qui portent des prénoms français ». C’est Ivan Rioufol qui l’affirme, dans son dernier livre Les Traîtres, paru aux éditions Pierre-Guillaume de Roux.
    « Cela fait quarante ans et plus qu’ils abusent de la confiance des électeurs, mentent sur les réalités de la société, saccagent la nation fragile. Faudrait-il se résoudre à regarder la France se désintégrer, sans que les vandales soient inquiétés ? L’heure des comptes a sonné pour les maltraitants de la France millénaire » explique le journaliste et éditorialiste au Figaro, qui en appelle à la justice pour condamner ceux qui ont trahi.

    Lire la suite

  • Pierre Martinet (ex-DGSE) : « On ne fait rien pour stopper l’idéologie islamiste » (Vidéo)

     

    Depuis 2014, 16 agents des services de renseignement ont été écartés pour risque de radicalisation. «L’arbre qui cache la forêt», déplore l’ancien agent de la DGSE Pierre Martinet pour qui l’adhésion au projet islamiste peut se retrouver dans n’importe quel service. Il regrette l’aveuglement des gouvernements successifs qui n’ont pas voulu «voir que la société française était déjà imprégnée par cette idéologie».

    RT

    https://www.tvlibertes.com/actus/pierre-martinet-ex-dgse-on-ne-fait-rien-pour-stopper-lideologie-islamiste-video

  • Mila, 16 ans, menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam, poursuivie pour provocation à la haine ?

    Mila, 16 ans, menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam, poursuivie pour provocation à la haine ?

    Dans une vidéo tournée en direct samedi 18 janvier sur les réseaux sociaux, Mila, 16 ans, se filme en train de chanter. Elle se fait alors draguer ouvertement. La jeune fille repousse les avances et se fait insulter. Traitée de raciste, Mila s’emporte et critique la religion du jeune homme :

    “Je déteste la religion, le Coran, il n’y a que de la haine là-dedans”.

    En quelques heures, sa vidéo fait le tour des réseaux sociaux et déclenche un déferlement de haine. La jeune fille, scolarisée en seconde dans le nord de l’Isère, reçoit des milliers de menaces de mort et de viol. Son adresse et le nom de son établissement sont dévoilés. 

    Depuis lundi 20 janvier, Mila ne va plus au lycée. Elle a porté plainte et le parquet de Vienne a lancé une enquête. Marlène Schiappa brille par son silence.

    Mais pas seulement

    La justice a décider d’investiguer sur les propos de Mila, qu’elle estime être de l’« incitation à la haine raciale ».

    Et contre la “chanson” de France inter qui insulte les chrétiens ?
  • Masques et visages du terrorisme

    6a00d8341c715453ef0240a4b596d8200c-320wi.jpgCouramment exaspérante, une litote politiquement correcte désigne l'adversaire auquel nous nous trouvons confrontés, sans référence au qualificatif qu'il se donne lui-même. Or, nous ne subissons pas seulement une guerre que nous mèneraient des ennemis incolores et abstraits. Qu'on les nomme "radicalisés" à l'intérieur ou "terroristes" à l'extérieur, dans les deux cas, il s'agit d'islamistes.

    Ces islamo-terroristes se manifestent sous des drapeaux et des visages précis.

    Quand le 21 janvier, on apprend officiellement que, depuis 2014,  seize personnes ont été "écartées" des services de renseignement français "pour leur potentielle radicalisation ou celle de leur entourage", on doit signaler ainsi qu'aucune ne l'a été depuis la tuerie de la préfecture de police de Paris, le 3 octobre dernier. Ce jour-là ce fut bel et bien un converti islamiste, Mickaël Harpon, travaillant à la Direction du renseignement, protégé semble-t-il par une affiliation philosophique de bonne réputation républicaine, qui avait poignardé à mort trois policiers et un agent administratif avant d'être abattu.

    Lire la suite

  • Cinq ans de silence : De la France Charlie à la France charia

    De la France Charlie à la France charia.jpegCinq ans après l’attentat contre Charlie Hebdo, les tueries au nom de l’islam continuent, comme à Villejuif, le 3 janvier et à Metz le surlendemain.  Entre lâcheté et compromission, nos élites reculent toujours plus devant l’islamisme.

    Morne commémoration. Le cœur n'y est pas, les slogans habituels non plus. Il y a cinq ans, la France entière (ou presque) était Charlie. Elle est de plus en plus Charia.

    À coups de morts, d'anathèmes, de censure et d'autocensure, les assassins de Charlie Hebdo ont gagné. Entre « les coupeurs de têtes et les coupeurs de langue », (Alexandre Del Valle), le délit de blasphème s'étend non seulement à l'islam, que plus personne - à commencer par Charlie, et on les comprend - n'ose encore caricaturer, mais même à l'islamisme, que nos supposées élites s'ingénient à cacher sous le tapis.

    Lire la suite

  • Sur Sud Radio avec André Bercoff, Bernard Rougier - "Les groupes idéologiques salafistes se sont installés il y a 15-20 ans en France"

    Bernard Rougier, professeur à l’Université Paris 3/Sorbonne-Nouvelle, directeur du Centre des études arabes et orientales (Paris 3), auteur de « Les territoires conquis de l'islamisme » est l'invité d'André Bercoff sur Sud Radio.


    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2020/01/22/sur-sud-radio-avec-andre-bercoff-bernard-rougier-les-groupes-6207084.html

  • Yassine Belattar: drôle d’humour

    Grâce à sa carte d’humoriste issu de la « diversité », on laisse ce soi-disant grand défenseur des musulmans sortir des horreurs à la télévision. Sous couvert d’humour, il milite pour un projet de partition de la société.

    Yassine Belattar est un humoriste qui brille ces dernières années grâce à de nombreux sketchs qui deviennent, au fur et à mesure que les mois passent, des classiques. En 2018, son sketch « J’appelle au téléphone Albert Chennouf-Meyer – le père du soldat Abel Chennouf tué à Montauban par Mohammed Merah – pour le menacer de porter plainte contre lui pour racisme » déclenche rires et applaudissements mérités lors d’une tournée demeurée mémorable. Son fameux spectacle sur les djihadistes français, « Ils sont comme des enfants qui foutent le bordel à un anniversaire », reste dans les mémoires comme le summum de la transgression drolatique.

    Lire la suite

  • Voile islamique... ou islamiste ?

    Dans les sorties scolaires, la rue, en entreprise, sur la plage ou à la piscine sous forme de burqini… les affaires de voile islamique se multiplient pas étonnant, les islamistes en ont fait - parfois au nez et à la barbe des femmes qui le portent - leur étendard.

    À moins d'avoir vécu, ces derniers temps, caché dans une grotte de Tora-Bora, impossible d'avoir échappé à la polémique sur la présence d'une femme envoilée au Conseil général de Bourgogne, contre laquelle s'est insurgée Julien Odoul, conseiller régional RN. C'est d'ailleurs l'un des prétextes à la sulfureuse manifestation, organisée par le CCIF (Comité Contre l'Islamophobie en France, proche des Frères musulmans) et soutenue par une partie de la gauche.

    Lire la suite

  • 150 quartiers sont “tenus” par les islamistes, selon un document classé secret-défense

    Conséquence ou pas du bel accueil médiatique fait au livre du politologue Bernard Rougier, Les territoires conquis de l’islamisme, l’exécutif semble déterminé à lutter tant bien que mal contre les dérives communautaires, mais craint d’être accusé de stigmatiser les musulmans. Ainsi, le 5 janvier, après l’attentat de Villejuif, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a envoyé un télégramme aux préfets leur demandant de réunir les GED, à savoir les groupes d’évaluation départementaux. Cette énième réunion aura au moins accouché d’un chiffre, relayé par Le JDD : 150, soit le nombre de quartiers sous l’emprise de l’islam radical. Des territoires perdus de la République cartographiés par la DGSI.

    Valeurs Actuelles

    https://www.tvlibertes.com/actus/150-quartiers-sont-tenus-par-les-islamistes-selon-un-document-classe-secret-defense

  • L’ancien directeur de la DGSE dresse le bilan de l’immigration en France

    Pierre Brochand, ambassadeur de France, ancien directeur général de la Direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE) de 2002 à 2008, intervenait il y a quelques mois lors du séminaire « Immigration et intégration » de la fondation ResPublica. Extraits de son intervention :

    Sur l’accélération spontanée de l’immigration

    Le mouvement de l’immigration par le droit, dans la mesure où il est auto-entretenu – l’effet devenant la cause qu’il renforce –, s’accélère spontanément sans crier gare, selon une loi mise en évidence par Paul Collier, éminent économiste d’Oxford.

    En vertu de ses recherches, 10 immigrés installés en font venir 7 autres par le jeu du droit (regroupement familial, mariages, études, naturalisations) et ces 17 en appellent 12 autres, et ainsi de suite à l’infini, comme dans une pyramide de Ponzi, dont il faut bien payer un jour la note...

    Lire la suite