Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

actualité

  • HALTE AU BAVARDAGE PRÉSIDENTIEL !

    Le 22 Avril 2016, le futur président avait déclaré avec la fermeté de la certitude éclairée : ” une société sûre est une société d’individus libres”. Récemment, le “Président” coincé entre le séparatisme islamiste et la panique virale appelait les Français à être des “citoyens solidaires”. On prend, dans cette conversion radicale, le grand bobard du “en même temps la main dans le sac. Il y a un principe logique constant depuis l’existence du monde, inhérent à la raison humaine : celui de non-contradiction, “une chose ne peut être en même temps une chose et son contraire.” Un individu émancipé dans une société liquide ne peut être le citoyen solidaire d’une cité bâtie sur du roc. C’est Camus qui disait que le grand choix de l’existence tenait à une lettre : “solidaire ou solitaire”.

    Lire la suite

  • Contre la démocratie représentative, redécouvrir l'anarchisme 1/2

    Quoi de neuf en ce début de XXIe siècle ? Le mouvement anarchiste. Une myriade d'éditeurs, de revues et de collectifs libertaires témoignent d'une vitalité retrouvée contre le culte de la croissance. Critiques, ils le sont, mais peuvent-ils être des bâtisseurs d'alternatives ?

    Depuis une dizaine d'années, souvent dans le sillage de l'écologie politique radicale, des éditeurs et des groupes militants, aux marges des grands courants de la politique officielle, redécouvrent la richesse d'une tradition anarchiste que les orthodoxies intellectuelles ont longtemps disqualifiée pour délit d'utopisme et d'insoumission. La revue décroissante Entropia ou le collectif anti-industriel espagnol Los Amigos de Ludd évoquent ainsi régulièrement les œuvres de Pierre Kropotkine ou d'Elisée Reclus, et soulignent les convergences historiques du mouvement libertaire - notamment en Espagne et en Russie - avec les réactions populaires contre la société industrielle.

    Lire la suite

  • États-Unis : la député musulmane démocrate Ilhan Omar au centre de ce qui pourrait être le plus important système de fraude électorale du pays (Màj)

    17/10/2020

    Facebook présente le reportage comme contenant de fausses informations en se basant sur un article de USA Today qui parle lui d’absence de preuve. James O’Keefe leur répond.


    07/10/2020

    Le responsable de l’enquête sur Ilhan Omar répond point par point à un reportage à charge l’accusant de désinformation. Sous-titres en anglais disponibles pour aider à la compréhension.


    Le reportage de Fox 9 :

    Lire la suite sur FdeSouche

  • Macron : l’indécent pompier pyromane – JT du jeudi 22 octobre 2020

    Au sommaire de ce journal : l’hommage d’Emmanuel Macron au professeur décapité tourne à la récupération sur fond de mauvais goût.
    Nous évoquerons ensuite l’origine du terroriste et les raisons qui ont pu le pousser à venir en France.
    Enfin, les mesures pour lutter contre le Covid-19 passent un nouveau cap. Une semaine après la mise en place d’un couvre-feu dans plusieurs métropoles dont Paris, le premier ministre, Jean Castex, a annoncé son application à plusieurs départements et le gouvernement prépare déjà 2021.

  • Islamisme. Robert Ménard : « J’accuse tous ces éditorialistes qui depuis plus de 40 ans se mentent et nous mentent » [Vidéo].

    Tandis que les hommages à Samuel Paty se succèdent en France depuis quelques jours, le maire de Béziers Robert Ménard s’est lancé dans un « J’accuse » à la Émile Zola lors de sa prise de parole lundi dernier.

    Robert Ménard appelle à ne pas accepter la « barbarie »

    L’actualité française est occupée ces derniers jours par les différents hommages et manifestations suite à la décapitation du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine vendredi 16 octobre par un tchétchène âgé de 18 ans.

    Lire la suite

  • Covid-19: Jean Castex annonce que 46 millions de Français sont désormais concernés par le couvre-feu: «Les semaines qui viennent seront dures»

    En raison de la situation sanitaire grave, le couvre-feu sera étendu à 38 départements et à la Polynésie à partir de vendredi minuit, a annoncé ce jeudi 22 octobre Jean Castex. Ainsi, cette mesure concernera 54 départements, soit 46 millions de citoyens, a précisé le Premier ministre.


    (…) Sputnik

    https://www.tvlibertes.com/actus/covid-19-jean-castex-annonce-que-46-millions-de-francais-sont-desormais-concernes-par-le-couvre-feu-les-semaines-qui-viennent-seront-dures

  • Dans le temple des lâchetés

    6a00d8341c715453ef026be41c7a2a200d-320wi.jpgCe 21 octobre était prévu dans la soirée, une cérémonie d'hommage à la 267e victime du terrorisme islamique en France. On allait rassembler 400 invités, triés sur le volet, dans la cour de la Sorbonne, haut lieu, réel ou supposé, de la culture française, de l'université française, et même nous dit-on, le mot revient en boucle dans tous les discours : de la république.

    Tout semblait se présenter sous les auspices de la plus nécessaire et de la plus salutaire fermeté. On allait assister à la riposte, dans la dignité, d'une nation agressée sur son territoire, choquée dans sa conception de la liberté.

    La journée au départ avait d'ailleurs bien commencé.

    À 7 heures, le magazine Marianne mettait en ligne une enquête, dévastatrice pour tous les capitulards, les dhimmis, complices objectifs de la conquête mahométane. Ça s'intitule "Renseignement, rectorats, politique… Conflans : ces petites lâchetés qui ont mené au grand désastre" sous la signature d'Anthony Cortes, Étienne Girard, Paul Conge, Bruno Rieth et Laurent Valdiguié.

    Lire la suite

  • COVID et Marseille : les intox de Monsieur Castex (mise à jour au 20 octobre)

    COVID et Marseille : les intox de Monsieur Castex (mise à jour au 20 octobre)

    Les lecteurs du Salon beige savent que M.Castex est un menteur. Dans un tweet sur son compte officiel, en date du 24 septembre, il a fait la prévision d’une croissance catastrophique des lits en réanimation occupés par les malades du Covid dans le département des Bouches-du-Rhône. Les présentations précédentes parlaient d’un état réel au 22 septembre de 200 lits déjà occupés. Mais un lecteur avisé a fait remarquer que le chiffre de 200, sur la courbe ci-dessous, devait correspondre à l’ « aujourd’hui » de M.Castex, donc au 24 septembre. Nous rectifions donc en ce sens les observations qui suivent.

    Au 24 septembre, le chiffre réel (officiel du gouvernement français) était de 121 !

    Lire la suite

  • ASSASSINAT D'UN ENSEIGNANT LE 16 OCTOBRE : MACRON SE TROMPE DE GUERRE

    1804111848.jpg

    Un communiqué du MNR :

    Après la décapitation d'un enseignant qui avait montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, notre président a déclaré : « ils ne passeront pas » !

    Cette formule, datant de la bataille de Verdun en 1916, s'appliquait à un ennemi organisé en armée sur un front connu. Mais actuellement, « ils » sont déjà passés partout, avec la complicité de nos autorités qui n'en finissent pas d'introduire chez nous des immigrés dangereux, et de favoriser le développement de l'islam, « religion de paix et d'amour » (!).

    Pourquoi accueillons-nous des « réfugiés » venant d'un pays (la Tchétchénie) qui n'a aucun lien avec la France ? Serait-ce parce que ce sont des opposants au président russe ?

    D'autre part, en dépit des déclarations du Conseil Français du Culte Musulman (« les musulmans de France sont horrifiés par ce crime abject »), réaffirmons que l'islamisme a sa racine dans l'islam.

    Quand nos hommes politiques comprendront-ils qu'en favorisant l'islam, ils facilitent le développement de l'islamisme, et donc du terrorisme ?

    http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2020/10/22/assassinat-d-un-enseignant-le-16-octobre-macron-se-trompe-de-6271565.html

  • Chez Mediapart, on déplore… que le terroriste ait été abattu

    langfr-1920px-logo-crieur-svg-845x475.png

    L’islamo-gauchisme n’a pas abdiqué, malgré l’horreur de la décapitation sauvage de . Un billet de blog (c’est-à-dire n’émanant pas de la rédaction stricto sensu) paru, lundi soir, sur le site de Mediapart est tout simplement révoltant. Intitulé « Exécution sommaire du suspect : nouvelle norme en matière de terrorisme ? », il parle d’une violence policière inadmissible et de l’exécution sommaire d’un gamin n’ayant avec lui qu’un canif et un jouet (un pistolet à billes). La France aurait donc, selon ce texte, une nouvelle norme en matière de terrorisme : l’assassinat systématique des coupables ; deux barbaries se heurteraient : celle des policiers et celle du terroriste.

    Lire la suite