Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Europe et Union européenne

  • Vérité contre mensonge ? L’heure des comptes !

    Ceux (et celles) qui mettent en doute notre propagande sont des traîtres, exige la défense du narratif des médias occidentaux.

    Oui, sauf que depuis deux ans, depuis deux ans, il apparaît que la propagande russe est moins mensongère que celle pratiquée dans les soi-disant démocraties occidentales.

    Choquant non ? Ouvrons le match !

    Il paraît que les Russes mentent et que notre « information » d’origine démocratique serait Infiniment plus fiable. Vérité reçue, mais celles-ci sont souvent dignes du dictionnaire desdites idées qui fut juste une somme des préjugés de son temps.

    Il convient donc de se méfier de ces vérités d’évidence souvent révélatrices soit d’un préjugé soit d’une manipulation, mais ceci reste loin de toute méthode scientifique.

    Alors, pratiquons justement cette dernière, si les Russes sont désinformés et nous ne le sommes pas, nous recevons une information parfaitement fiable ? Nicht Wahr ?

    Lire la suite

  • L’Europe se fissure

    You are currently viewing Combat royaliste 19

    Combat royaliste 19

    Par Philippe Germain

    L’État impérial européen n’est pas finalisé et ses piliers se fissurent déjà.

    Le pilier social, l’oligarchie technocratique, est vu comme une féodalité lointaine ne prenant en considération ni le pays réel, ni ses revendications. Ce qui sécrète l’imaginaire du complot ou le « nous » devient « eux, les dominants ». Ce sentiment de fissure s’est avéré réalité lorsque le pays légal technocratique a détourné, au profit de l’Europe, le vote pourtant négatif du referendum de 2005. Ce rejet de l’oligarchie technocratique, s’ajoutant à celui de la classe politico-médiatique, profite électoralement au courant populiste. La fissure est devenue fracture entre « France périphérique » et technocratie. Le virage social-populiste de Marine Le Pen, comme pour d’autres nations, devient alors une menace de blocage parlementaire de l’Europe.

    Lire la suite

  • Élections européennes : à défaut de Souverain, votons souverainiste !

    You are currently viewing Élections européennes : à défaut de Souverain, votons souverainiste !

    Les élections européennes sont pour tous les Français soucieux de l’intérêt national une occasion, certes incomplète et imparfaite, d’infléchir le projet européen. Ce projet – la suppression des souverainetés nationales au profit d’une entité supranationale fondée sur les principes de libre circulation des biens, des personnes, des capitaux et des marchandises –, que nous dénonçons depuis son origine, est non seulement une aberration en soi, mais elle a, de plus, largement fait la preuve de son caractère inutile, voire néfaste, notamment en matière d’économie, d’agriculture ou d’immigration.

    Lire la suite

  • Viktor Orbán : « Pas d’immigration, pas de théorie du genre, pas de guerre ! »

    depositphotos_286567206-stock-photo-summit-of-european-union-leaders.jpg

    “Sans la Hongrie, sans le peuple hongrois, il n’y a pas de liberté en Europe“, a affirmé le Premier ministre Orbán, sur un ton de défi face à ce qu’il perçoit comme les dangers croissants des politiques de l’Union européenne. Lors de cet événement, au cours duquel des membres du Fidesz ont également prononcé des discours, le Premier ministre Orbán a insisté sur la nécessité de lutter pour protéger la paix, la sécurité et les réalisations économiques de la Hongrie contre les batailles idéologiques qui se déroulent à Bruxelles.

    Lire la suite

  • Comment les associations immigrationnistes britanniques touchent des subventions françaises

    Dans un contexte financier difficile, les associations britanniques d’aide aux migrants ont trouvé une parade pour continuer d’opérer le long des côtes françaises. Selon les informations d’Europe 1, elles changent de nationalité juridique pour toucher les subventions de l’État français, beaucoup plus lucratives.

    Lire la suite

  • Thierry Breton parle de paix. « Quand Zelensky et Poutine s’assiéront à une table de discussions »

    Thierry Breton parle de paix. Enfin de paix. C’est dire si la situation sur le front ukrainien doit être mauvaise.

    Je suis mauvaise langue, mais depuis le début de la guerre en Ukraine nos camarades commissaires et autres europathes n’ont que des mots guerriers et une volonté belliciste.

    La présidente de la grosse Commission, la terrible cruelle Von der Leyen, a d’ailleurs toujours dit que ce n’était pas le temps de parler de paix.

    Elle incarne l’Europe de la guerre.

    Lire la suite

  • [ÉDITO] 50 jours avant les élections européennes : rien ne va plus !

    ©shutterstock_editorial_2142921871 ©shutterstock_editorial_2142921871

    Plus que - ou encore - cinquante jours. 

    Cinquante jours avant les élections européennes. Cinquante jours, c’est aussi ce qui sépare Pâques de la Pentecôte, ce jour où, pour les chrétiens, le Saint-Esprit vint rendre visite aux disciples de Jésus-Christ. Pentecôte, du grec ancien pentêkostê hemera, le cinquantième jour. Plus que cinquante jours, donc, pour que le petit cénacle de la Macronie, barricadé dans ses certitudes, retrouve un peu de souffle – le souffle du Saint-Esprit ! – et évite la descente au tombeau ouvert. Cinquante, c’est aussi la moitié de cent. Merci, on savait ça, mais c’est histoire de rappeler que la Macronie aime les chiffres ronds (nous n’aurons pas l’inélégance de rappeler ceux de la dette…). À l’occasion de ces cent jours, ce week-end, Frédéric Sirgant évoquait pour nous l’avalanche de messages en provenance des ministres d’Attal pour nous rappeler tout ce qui aurait été fait – ou plutôt projeté – durant ces cent premiers jours du petit prodige donné à la France. Un prodige qui aurait multiplié les bonnes nouvelles comme autant de petits pains et poissons.

    Lire la suite

  • L’avenir de l’UE

    À quelques encablures des élections européennes, nombre de français commencent à se poser de vraies questions. On leur avait dit : «l’Europe, c’est la paix». Ils réalisent que ça n’est pas du tout le cas, bien au contraire, puisqu’un exécutif européen jusqu’au-boutiste ne cesse de mettre de l’huile sur le feu de l’Ukraine en alimentant la guerre par des fournitures d’armes et d’argent à un régime notoirement corrompu, au risque d’étendre cette guerre, alors que l’UE n’est militairement pas prête à s’y engager et à la gagner. L’UE met également de l’huile sur le feu du conflit israélo-palestinien en soutenant inconditionnellement la répression disproportionnée et aveugle menée par les forces israéliennes à l’encontre des palestiniens.

    Lire la suite

  • Macron déclare impossible la création d’un réseau de défense aérienne de type israélien pour l’Ukraine

    déclare impossible la création d’un réseau de défense aérienne de type israélien pour l’Ukraine

    Le président Emmanuel Macron a ajouté que les ressources de l’Europe sont limitées et que l’Union européenne continuera à aider Kiev en gardant à l’esprit ses propres réserves.

    Le président français Emmanuel Macron a déclaré qu’il serait impossible de construire en Ukraine un vaste réseau de défense aérienne similaire à celui actuellement exploité par Israël, car l’État juif développe et investit dans son bouclier de défense aérienne depuis des décennies.

    Lire la suite

  • La Belgique soumise à l’islamogauchisme : des patriotes français et européens interdits de réunion

    000_34pj84v.jpeg

    Michel Festivi 

    Il n’y a pas qu’en France ou des souverainistes, des patriotes, des défenseurs de la France et des français, des traditions européennes, sont frappés d’ostracisme et interdits de réunions publiques. La Belgique vient il y a quelques jours de connaître un épisode de censure volontaire et terrifiante et une atteinte majeure à la liberté d’expression, de réunion.

    Lire la suite