Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Europe

  • Contre Bruxelles, Carlos Tavares annonce le chaos social. Et s’il avait raison ?

    800px-carlos-tavares-2-genf-2018-800x475.jpg

    Ce 18 janvier, le patron du jeune groupe automobile Stellantis n’a pas mâché ses mots à l’encontre de la politique industrielle imposée de la Commission européenne. Il lui adresse – par le biais d’une interview faite à Paris et publiée simultanément par quatre journaux européens (Les ÉchosHandelsblattCorriere della SeraEl Mundo) - une sévère mise en garde quant aux conséquences sociales graves que risque d’entraîner son plan de décarbonation de l’industrie automobile par le tout électrique.

    Lire la suite

  • Face au refus de la Pologne de se soumettre aux décisions de Bruxelles, l’Union européenne lui réclame 69 millions d’euros de pénalités

    Face au refus de la Pologne de se soumettre aux décisions de Bruxelles, et notamment à certaines décisions de la Cour de justice de l’UE, l’Union européenne lui réclame 69 millions d’euros de pénalités. Ce n’est pas tout, l’exécutif communautaire menace également de prélever cet argent sur les fonds du plan de relance européen en cas de retard.

    Lire la suite

  • Le discours de Macron au Parlement européen

    Mercredi, le chef de l’Etat a prononcé devant les eurodéputés réunis à Strasbourg le traditionnel discours marquant le lancement de la présidence tournante de l’UE, que la France exercera jusqu’au 30 juin. Une intervention, à vrai dire, sans grande surprise, puisque Emmanuel Macron y a une fois de plus manifesté son européisme absolu, en défendant un projet qui ne fera qu’accentuer encore un peu plus la mainmise de Bruxelles sur notre pays. Des propositions dont la toxicité n’a cependant pas échappé à une partie de l’opposition, droite nationale en tête, qui n’a pas hésité à interpeller le président en plein Parlement européen.

    Lire la suite

  • Macron, président de l’UE : le fiasco – JT du jeudi 20 janvier 2022

    Au programme ce soir, une entrée en matière compliquée pour Emmanuel Macron à Strasbourg. Alors qu’il devait présenter sa vision de la présidence française de l’UE, il a été accueilli par l’hostilité et la colère de certains journalistes.

    Également dans l’actualité, la nouvelle journée de grève dans les écoles. Alors que les enseignants et les parents n’en peuvent plus des protocoles décidés par Jean-Michel Blanquer, le ministre est au cœur d’une polémique qui le ridiculise.

    Et puis nous partirons ensuite aux Etats-Unis, où les mesures sanitaires s’allègent aussi peu à peu dans de très nombreux Etats.


    https://www.tvlibertes.com/macron-president-de-lue-le-fiasco-jt-du-jeudi-20-janvier-2022

  • Jordan Bardella à Emmanuel Macron : « votre mandat (…) , pour la France comme pour l’Europe, il est vital qu’il reste unique »

    Vu sur TVL

    Le député européen du Groupe Identité et Démocratie au Parlement européen Jordan Bardella, a tout sauf mâché ses mots à l’égard du chef de l’Etat. 

    A la suite du discours d’Emmanuel Macron à la présidence française du conseil de l’Union européenne, Jordan Bardella a respecté sa promesse, celle de « parler d’immigration » au président.

  • Jordan Bardella : « L’Union européenne est un gigantesque racket financier et une passoire »

    Vu sur TVL

    Le président par intérim du Rassemblement national et député européen est intervenu sur CNews dans Morandini live, pour décrire le contenu de son intervention face à Emmanuel Macron. Le président de la République est ce mercredi à Strasbourg pour son discours sur la présidence française du conseil de l’union européenne.

    Lire la suite

  • Pourquoi la présidence européenne sera le tombeau du président Macron

    1059220-french-president-emmanuel-macron-delivers-a-speech-to-set-out-plans-for-reforming-the-european-union-845x475.jpg

    Lors de son discours d’intronisation à la présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE), Emmanuel Macron répondra à la question : « Qu’est-ce qu’être européen ? », selon Le Parisien de ce 18 janvier. De Strasbourg, le président de la République, en pleine campagne électorale même s’il n’est toujours pas candidat, parlera une vingtaine de minutes. Il devrait balayer la souveraineté européenne, la réforme de la zone euro, les transitions écologique ou numérique. Les sondages d’opinion ne sont pas très vaillants depuis quelques jours, à l’image du  Cluster17-Marianne où il apparait à 22,5%, en recul de 0,5 point sur la vague précédente. Macron compte sur son podium européen pour redonner du souffle à une campagne qui commence à en manquer.

    Lire la suite

  • En 2021, l’immigration clandestine vers l’UE en hausse de 57 % !

    immigration-extra-europeens-jean-yves-le-gallou.jpg

    Par Paul Tormenen, juriste et spécialiste des questions migratoires 

    Une déferlante : voilà comment on pourrait qualifier la vague d’immigration clandestine à destination des pays de l’Union européenne. En 2021, l’agence Frontex a recensé pas moins de 200 000 franchissements illégaux des frontières extérieures de l’Union européenne, soit une augmentation de 57 % par rapport à 2020.

    Les deux itinéraires les plus empruntés par les clandestins ont été la route de la Méditerranée centrale, avec 65 362 franchissements illégaux détectés (+ 83 % par rapport à 2020) et la route des Balkans occidentaux, où 60 540 passages clandestins ont été recensés (+ 125 %).
    L’offensive migratoire lancée par la Biélorussie à la frontière avec la Pologne, la Lettonie et la Lituanie s’est traduite par 7 915 franchissements clandestins détectés, soit une augmentation de 1 069 % (!) par rapport à 2020.

    Lire la suite

  • L’UE est un tigre de papier : forte avec les faibles et faible avec les forts.

    Face aux exigences russes, les ministres des affaires étrangères de l’OTAN ont tenté de se concerter, vendredi 7 janvier, lors d’une visioconférence annoncée dans la précipitation. Coups de fil, conférences virtuelles, rencontres de tous niveaux : les Etats-Unis ont entrepris de consulter leurs alliés européens avant d’engager des discussions très incertaines avec la Russie, dimanche 9 et lundi 10 janvier, à Genève, sur l’Ukraine et la sécurité du continent.

    Depuis début décembre, les contacts entre Washington, Bruxelles et les capitales européennes se sont multipliés, avant comme après les deux conversations à distance entre le président américain, Joe Biden, et son homologue russe, Vladimir Poutine. Mais rien n’y fait : les Européens enragent d’être tenus à l’écart des tractations à venir et s’inquiètent de l’issue d’un processus mis en place sous la pression du Kremlin, alors que plus de 100 000 soldats russes resteraient massés près de la frontière ukrainienne.

    Lire la suite