Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

insécurité

  • Les Nouveaux talents – Théo : Colombie, CIA, Escobar, le trafic se poursuit !

    Ils se veulent indépendants et libérés du politiquement correct. Ils font un tabac sur les plateformes vidéos. Ils représentent un ton nouveau. Avec sa rubrique « Les nouveaux talents », TV Libertés donne « carte blanche » aux nouvelles générations et tout particulièrement au jeune « youtubeur » Théo.
    Après la fin de la « French Connection », le gros du trafic de drogues s’exporte en Colombie. Là-bas, c’est de la cocaïne qui est fabriquée et devinez par qui ?
    Par nos chimistes français issus de l’ancien trafic défait. Rapidement, ils s’allient à Pablo Escobar et parviennent à recréer un marché mondial autour d’une petite ville : Medellín.
    Souvent pointés du doigt comme des malfaiteurs indépendants, se jouant des lois et des États, capables de corrompre des gouvernements entiers, les cartels, à l’image de celui de Medellín, sont parfois les outils d’organisations encore plus puissantes. A qui profite le crime ?
    C’est ce que nous allons tenter de découvrir dans cette courte vidéo écrite et réalisée par Théo .

    https://www.tvlibertes.com/les-nouveaux-talents-theo-colombie-cia-escobar-le-trafic-se-poursuit

  • Violences conjugales : les femmes aussi… et entre elles !

    violences-femmes-702x475.png

    L’actuelle épidémie a au moins ceci de positif, qui tend à nous ramener à ces valeurs essentielles que sont solidarité nationale, dévouement et sens du devoir. Du coup, les jérémiades d’enfants gâtés paraissent être passées à l’arrière-plan : on ne parle plus guère de « théorie du genre », d’« intersectionnalité » et de « convergence des luttes ». Même Greta Thunberg semble avoir été, à son tour, confinée. Comme quoi le coronavirus n’a pas que du mauvais.

    Sandrine Bouchait, présidente de l’Union nationale des familles de féminicide, citée par Le Point de lundi dernier, de s’alarmer : « Être confiné, c’est déjà compliqué pour des gens qui s’entendent bien. Alors, pour les victimes de violences conjugales, elles vont vivre un véritable calvaire. » Pourtant, bonne nouvelle, Laure Penalvez, policière spécialisée en ce domaine, remarque, toujours selon la même source : « Depuis le début de la semaine, on a eu une petite augmentation, mais rien de vraiment significatif. » Si on ne peut même plus se fier à la sauvagerie consubstantielle au mâle blanc et hétérosexuel, voilà qui signifie bien que tout fout le camp.

    Lire la suite

  • Les forces de l’ordre menacent de ne plus contrôler le confinement

    Les forces de l’ordre menacent de ne plus contrôler le confinement

    L’ensemble des syndicats de police, tous grades confondus, a lancé un “avertissement solennel” au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner où l’on peut lire:

    « Si les moyens de protection font défaut dans les services, les policiers ne feront que les missions réellement urgentes et ne procéderont plus au contrôle du confinement. »

    En clair, les forces de l’ordre veulent notamment des masques pour être protégées du virus, faute de quoi elles cesseront de contrôler que la population respecte bien le confinement.

    Lire la suite

  • Le difficile confinement des « quartiers » : analyse médiatique

    Depuis mardi 17 mars 2020, les déplacements sont strictement réglementés en France. En tout et pour tout, 5 motifs de déplacement sont tolérés. Le décret les instituant écarte toute autre possibilité, ainsi que toute possibilité de regroupement. Si dès le 17 mars, la contravention pour non-respect de ces dispositions était majorée, il en faudra plus pour intimider une partie de la population.
    Nous revenons sur le traitement médiatique de la violation délibérée et assumée de ces règles, qui, conjuguée à la persistance d’une délinquance de droit commun, aboutit à mettre en danger de nombreuses personnes, dans un point de situation arrêté le 21 mars.

    Les faits divers

    Lire la suite

  • Libération de détenus : révélation de l’incompétence…

    446px-nicole_belloubet_ministre_de_la_justice_cropped-446x475.jpg

    Comme toujours au cœur des catastrophes, et celle que nous vivons mérite ce qualificatif, les pouvoirs publics révèlent leur (in)capacité à faire face à la crise. Le confinement auquel nous sommes contraints, sans doute à raison mais bien tardivement, démontren s’il en était besoinn que nous ne sommes pas gouvernés mais tout au plus administrés.

    Chacun connaît l’état des prisons françaises, dont on a parlé ici. Suroccupées, gangrenées par l’islamisme des cités, foyers de violence extrême, elles présentent un risque majeur en cas de contamination. Les quelques mesures prises jusque-là relèvent du bon sens, comme la suppression des parloirs, mais sont gravement insuffisantes puisque les Français ont découvert que les surveillants étaient dépourvus de masques, à l’instar des policiers et gendarmes.

    Mais on apprend par la presse que le ministre de la Justice entend libérer par anticipation plus de 5.000 détenus pour désengorger les prisons. Un tel sommet d’irresponsabilité laisse pantois.

    Lire la suite

  • Coronavirus : 10.000 policiers à l’arrêt en France à cause de l’épidémie selon RTL

    Selon RTL, quelque 10.000 policiers se sont retrouvés dans l’incapacité de remplir leurs fonctions en France. 50% d’entre eux sont contraints de rester à la maison pour garder leurs enfants alors que les établissements éducatifs ont été fermés en raison du Covid-19, l’autre moitié est confinée – ces 10.000 policiers français à l’arrêt représentent 6,5% des effectifs, d’après RTL. Se référant à une source proche du dossier, le média explique que la moitié de ces fonctionnaires sont obligés de rester à la maison pour garder leurs enfants, quant à l’autre elle est confinée suite à l’infection au coronavirus de 80 policiers.

    Sputnik

    https://www.tvlibertes.com/actus/coronavirus-10-000-policiers-a-larret-en-france-a-cause-de-lepidemie

  • Les « quartiers ethniques » se fichent du confinement

    Pour les autorités, le confinement est le meilleur moyen pour limiter la violence du pic de l’épidémie ainsi que l’engorgement des hôpitaux et le nombre de décès. Un anesthésiste réanimateur de la Pitié Salpêtrière déclarait mardi soir sur LCI que la France peut gérer 6 000 malades en réanimation, jusqu’à 12 000 en bloquant tous les hôpitaux. Il précisait aussi qu’en cas d’échec du confinement, l’estimation serait de 100 000 à 150 000 malades devant être mis en réanimation. Commentaire : « Ça, on ne sait pas faire. On entre tous dans un autre monde, là. »

    Lire la suite

  • L’ALGERIE, UNE GRENADE DEGOUPILLEE DANS NOTRE SALON !

    tebboune-elections-algerie-second-tour-e1576231956266-650x366.png

    Le bloc-notes de Jean-Claude Rolinat

    Une fois de plus, une fois encore, nous allons parler de ce véritable « poison » qui nous menace, aussi dangereux sinon plus, à moyen et long terme, que le Coronavirus. Rien n’est calmé en Algérie, et la farce électorale qui a mené au pouvoir Abdel Majid Tebboune, un homme du sérail adoubé par l’armée, ne va pas calmer pour autant les participants des récurrentes manifestations dans les rues d’Alger et d’ailleurs.

    La situation de l’Algérie, au plan économique, est catastrophique. Et comme tout régime qui sent que la situation lui échappe un  peu, un petit coup de patriotisme ne fait pas de mal pour détourner l’attention d’un peuple au nationalisme exacerbé. Nous avons vu cela avec les généraux argentins qui, en 1982, ont créé la crise des Malouines, - avec le succès que l’on sait ! -, et les colonels grecs à Chypre en juillet 1974, là aussi avec l’échec patent de leur tentative de rattachement de l’île à la Mère-patrie. Ce qui n’a réussi en fin de compte, qu’à favoriser leur ennemi héréditaire, la Turquie.

    Lire la suite

  • Des jeunes caillassent policiers et pompiers en plein confinement dans le 93 et sont relâchés car les faits “étaient insuffisamment caractérisés”

    A Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) dans la soirée du mardi 17 mars, alors que la France est en plein confinement pour tenter d’endiguer la propagation du Coronavirus, une vingtaine de jeune encapuchonnés ont mis en place un guet-apens, dans la cité des 3 000, rapporte Le Parisien.

    Après avoir mis le feu à des conteneurs pour attirer les forces de l’ordre, les racailles ont caillassé (pierres, barres de fer) les pompiers et la vingtaine de policiers dépêchés sur place. Le secteur avait, au préalable, été plongé dans le noir. « Comme c’est le cas toutes les nuits, les compteurs électriques sont neutralisés par des individus », déplore une source policière.

    Les forces de l’ordre ont du faire usage de leurs grenades de désencerclement pour se défendre, « mais personne n’est venu au contact », explique un agent arrivé sur place. « En 40 minutes, c’était réglé. A 23 heures, tout était rentré dans l’ordre », témoigne-t-il.

    Six individus ont été arrêtés pour « participation à un attroupement armé »… avant d’être immédiatement relâchés par le parquet de Bobigny car les faits « étaient insuffisamment caractérisés »… ils ont simplement écopé de l’amende de 135 euros mise en place pour verbaliser les individus qui refusent de se plier aux règles du confinement.

    Valeurs actuelles

    https://www.tvlibertes.com/actus/des-jeunes-caillassent-policiers-et-pompiers-en-plein-confinement-dans-le-93-et-sont-relaches-car-les-faits-etaient-insuffisamment-caracterises

  • Et pendant ce temps-là, la racaille fait la loi dans les rues…

    Et pendant ce temps-là, la racaille fait la loi dans les rues…

    Elle bafoue publiquement et explicitement les lois françaises. Elle pille les magasins. Maintenant qu’Emmanuel Macron a découvert l’utilité des frontières contre l’épidémie, va-t-il découvrir que cela peut aussi servir à protéger un mode de vie pacifique et français en France ?

    Lire la suite sur lesalonbeige