Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

élections

  • Il faut tirer toutes les leçons de Mai 68 : on attend l’équivalent à droite de l’union de la gauche

    Dans La France n’a pas dit son dernier mot, Eric Zemmour livre une sorte d’une autobiographie politique. Il explique :

    “J’avais mis au jour dans le Suicide français la mécanique de l’idéologie progressiste qui a conduit notre pays à l’abîme. Mises en danger, ses élites ont compris que la survie de leur projet passerait par la radicalisation du processus de destruction. Rarement nous n’avons été aussi affaiblis, désunis, subvertis, envahis qu’aujourd’hui. Pas un jour sans sa provocation, sans sa déconstruction, sans sa dérision, sans son humiliation.

    Lire la suite

  • D'une candidature l'autre…

    3905416371.jpg

    François Floc'h - Billet d'humeur

    Il est deux super carburants auxquels roulent nos politiciens et leurs alliés-complices les médias ! Ce sont le mensonge et l'oubli… La propagande mensongère qui truque les faits et l'amnésie qui permet les pires recyclages...

    C'est bien pourquoi, il est nécessaire pour les dissidents que nous sommes devenus d'aller toujours aux sources, de relire les textes fondateurs. En cette période pré-électorale, c'est d'autant plus vital !

    Lire la suite

  • A Trappes, la renaissance inattendue et opportuniste de la bonne vieille UMPS.

    A Trappes (Yvelines), la ville d’Omar Sy et de Jamel Debbouze (des références en matière de racines chrétiennes de la France et de patriotisme !), la vie politique suit le plus échevelé et improbable des scénarios. Après l’annulation, en août, de l’élection municipale de 2020, voici qu’une étonnante alliance entre la vraie gauche et la fausse droite a été scellée, mardi 14 septembre. Après avoir bataillé l’un contre l’autre des années durant, l’ancien maire socialiste (PS) Guy Malandain et le Franco-Marocain Othman Nasrou, un lieutenant de Valérie Pécresse, ont décidé de s’unir. Ils mèneront une liste commune au nouveau scrutin prévu les 10 et 17 octobre, avec M. Nasrou à la première place, et M. Malandain à la troisième. Histoire de pouvoir compter sur les voix des électeurs arabo-musulmans, si nombreux dans cette enclave maghrébine en terre de France.

    Lire la suite

  • Si vous n’aimez pas l’électorat actuel, il suffit d’en “importer” un nouveau

    7780314364_une-urne-dans-un-bureau-de-vote-a-dijon-230x180.jpg

    C’est à propos des Etats-Unis, mais c’est la même stratégie en France :

    Si vous n’aimez pas l’électorat actuel, il suffit d’en “importer” un nouveau. Tel est le mantra pour le Parti démocrate, et ce depuis un certain temps déjà.

    Le chaos rampant aux frontières de l’Amérique depuis l’élection du président Joe Biden est désormais bien connu et il semble que son administration ne fera rien pour l’arrêter. En effet, Biden et les démocrates ont toutes les raisons de vouloir un afflux massif d’immigrants, légaux et illégaux, car cela signifie une augmentation du nombre d’électeurs démocrates.

    Lire la suite

  • Les quatre conditions de la victoire de Zemmour

    Eric Zemmour peut battre Macron, et ce pour une raison très simple et très forte : ainsi que le montrent les sondages, la majorité des Français, et ce depuis au moins deux décennies, ont des idées nettement marquées à droite. Si l’on se fonde par exemple sur le sondage annuel intitulé “Fractures françaises”, les Français dans une proportion de 60 à 70 % pensent que “la France est en déclin”, qu’en France “c’était mieux avant”,  qu’on “ne se sent plus chez soi comme avant” et qu’on a “besoin d’un vrai chef pour remettre de l’ordre”. Dit autrement, le programme d’Eric Zemmour – mettre fin à l’invasion migratoire et rétablir la loi française sur tout le territoire – correspond très exactement aux analyses et aux aspirations de la grande majorité des Français.

    Lire la suite

  • Civilisation et libertés : Marine Le Pen lance sa campagne

    Civilisation et libertés : Marine Le Pen lance sa campagne

    Vu sur LeSalonbeige

    La présidence du Rassemblement National a été confiée à Jordan Bardella, numéro deux du parti et député européen, afin de permettre à Marine Le Pen de se consacrer totalement à sa 3e campagne présidentielle. A Fréjus, dimanche, Marine Le Pen a précisé l’enjeu de cette élection. Son discours peut être revu ici.

    Lire la suite

  • Michel Barnier : Que signifie son revirement spectaculaire sur l’immigration et l’Union européenne ?

    800px-brexit-debate-michel-barnier-eu-brexit-negotiator-48753411836-800x475.jpg

    Son étoile s’est levée dès décembre dernier quand, fort de son accord sur le Brexit, il s’est mis en situation de faire le don de sa personne et de sa longue expérience à la France et à la droite LR. Neuf mois après, Michel Barnier est bel et bien lancé dans la candidature à la candidature LR et se prépare à participer à la primaire. Bien que derrière Bertrand et Pécresse, les sondages le donnent tout de même entre 8 et 13 %. Un score honorable et qui permet tous les espoirs. Michel Barnier, c’est le 3e homme du 3e homme. Au passage, ça se bouscule beaucoup, dans ce créneau 8-13 : Mélenchon, Jadot, Hidalgo, Zemmour et, donc, les 3 LR. En attente de décantation.

    Lire la suite

  • Eric Zemmour : « Quand je déciderai d’être candidat, je viendrai et je dirai je suis candidat »

    Eric Zemmour était hier soir l’invité de Laurent Ruquier et Léa Salamé sur France 2 dans « On est en direct ». Interrogé sur sa possible candidature à la prochaine élection présidentielle, le polémiste a répondu : « Pour l’instant je ne suis pas candidat, (…) quand je déciderai d’être candidat je viendrai et je dirai je suis candidat » (Vidéo).

    Lire la suite

  • «Le Trump français, c’est vous»

    661-magic-article-actu-147-d48-c205e9d8c4c25a82c820fbe88c-europeennes-marine-le-pen-a-propose-a-eric-zemmour-de-figurer-sur-la-liste-rn-147d48c205e9d8c4c25a82c820fbe88c-230x180.jpg

    Alors que Le Monde consacre un article aux défections au sein du Rassemblement National (fuite des cadres, démissions de responsables départementaux, implantation en berne), L’Incorrect diffuse un sondage de l’Ifop montrant une nette dynamique ne faveur d’Eric Zemmour.

    À la question « seriez-vous prêt à voter pour Éric Zemmour s’il était candidat à la prochaine élection présidentielle de 2022 ? », 19 % des Français interrogés répondent « Oui », soit près d’un électeur sur cinq.

    Ce chiffre, déjà considérable en soi, l’est encore pour deux autres raisons :

    • il est en progression de quasiment 50 % par rapport à la précédente enquête du même type (Ifop/Valeurs actuelles des 9-10 février 2021), qui ne lui accordait un potentiel électorat « que » de 13 % ;

    Lire la suite