Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

élections

  • 2022 : de plus en plus de jeunes actifs veulent voter Marine Le Pen

    bardella-le-pen.png

    Traditionnellement, les instituts de sondages livrent, quelques mois avant chaque élection présidentielle, une analyse du vote « jeune » : le plus difficile à discerner, le plus volatile, le plus abstentionniste aussi. Mais, au vu des récents sondages qui donnent le duel Macron-Le Pen à 48 %-52 %, c’est le vote, très courtisé, qui pourrait faire pencher la balance.

    Ces jours-ci, selon les chiffres donnés par Ipsos et l’IFOP au journal , le premier gagnant, chez les  votants, sera le parti des abstentionnistes : seuls 58 % des 18-24 ans comptent voter, contre 80 % de l’ensemble de la population.

    Lire la suite

  • ERIC ZEMMOUR : UN CANDIDAT PAR-DELÀ LES SONDAGES ET LES AUGURES

    4126752369.png

    Jacques Bompard, maire d'Orange

    Plus l’hypothèse Zemmour s’immisce dans le paysage politique de la future présidentielle, plus les sondages tentent de cerner les contours exacts de cette envie populaire. Au risque de la discréditer ? Nous ne pensons pas. Au contraire, elle s’enracine. De parution en parution, Eric Zemmour continue de grimper sensiblement. Jusqu’à atteindre des scores à deux chiffres que beaucoup de candidats en lice ou en embuscade attendent et espèrent.

    En février, il est crédité de 13% d’intentions de vote, tandis qu’un mois plus tard, le voici déjà à 17%. Certes, concernant ce dernier résultat, il est légitime de s’interroger sur la fiabilité des données puisque le contexte testé est totalement biaisé : en l’occurrence, l’absence de Marine Le Pen et de Nicolas Dupont-Aignan sur la ligne de départ. Le politologue Jérôme Sainte-Marie déplore longuement dans un entretien ce cas d’école si éloigné de la réalité.

    Lire la suite

  • Pour Montebourg, Marine Le Pen gagnera l’élection présidentielle de 2022

    Arnaud Montebourg, qui s’était fait très discret ces derniers temps à cause d’un «Covid carabiné» qui lui a valu de se mettre «volontairement en retrait» pendant plusieurs semaines, selon Le Parisien, sort de son silence. Dans une interview accordée au Financial Times, qui consacre un long article au duel «Macron-Le Pen», l’ancien ministre du Redressement Productif ne mâche pas ses mots à l’égard de celui qui fut son successeur à Bercy.

    Lire la suite

  • Quand Xavier Bertrand fait du Nicolas Sarkozy sur toute la ligne

  • Édouard Philippe candidat à la place d’Emmanuel Macron ? Ça se précise !

    edouard-philippe.png

    Il y a fort à parier que  ne sera pas 2017. Il y a quatre ans, accéder au second tour de l’élection présidentielle contre Marine Le Pen valait ticket gagnant pour l’Élysée. Pour l’année qui vient, la question se pose en d’autres termes : qui a le plus de chances de battre Marine Le Pen ?

    Pour tout arranger, en décembre dernier, se confiant au journal en ligne  confesse : « Peut-être que je ne pourrai pas être candidat. » Voilà qui ouvre bien des appétits. Celui de , par exemple, qui, en décidant de ne pas passer par la case des primaires, est en train de semer un assez beau désordre au sein des Républicains.

    Lire la suite

  • Présidentielle 2022 : Marine Le Pen confirme son prochain départ du RN, afin de se présenter comme la candidate de tous les Français

    Marine Le Pen a confirmé son prochain départ de la présidence du Rassemblement national, qui pourrait avoir lieu après l’été, pour être la candidate à l’Elysée de “tous ceux qui veulent mener le combat national”.

    Au prochain congrès, non, car c’est un congrès qui va légitimer le candidat à l’élection présidentielle, et il me faut donc d’abord être réélue, mais ensuite, oui, car il est nécessaire que je ne sois pas seulement la candidate du RN”, a déclaré la cheffe du RN dans un entretien au mensuel L’Incorrect, proche de sa nièce Marion Maréchal, qui lui demandait si elle confirmait son départ de la tête du parti.

    Lire la suite

  • Élections, reculer pour mieux museler – Mais comment font nos voisins européens ?

    élections covid

    Déjà repoussées à l’automne dernier du mois de mars à celui de juin, les élections départementales et régionales, qui doivent normalement se tenir les 13 et 20 juin prochains, vont-elles être à nouveau reportées pour cause de COVID-19 ? Si le Conseil scientifique, tout en insistant lourdement sur le « très grand risque » qu’il y aurait à maintenir ces scrutins, a officiellement refusé lundi de se prononcer sur le sujet, le chef de l’Etat a quant à lui déclaré attendre que le gouvernement lui remette ce jeudi son rapport puis d’avoir consulté les différentes formations politiques du pays avant de trancher définitivement sur cette question.

    Lire la suite

  • Suite au décès d'Olivier Dassault, Thomas Joly annonce sa candidature à l'élection législative partielle prévue dans l'Oise, son département...

    2772377301.png

    Thomas Joly

    Président du Parti de la France

    Suite au décès soudain du député Olivier Dassault, une élection législative partielle devrait théoriquement avoir lieu dans quelques semaines.

    Un obscur neveu du défunt ayant déjà orchestré son parachutage et un candidat de gauche d'origine maghrébine s'étant aussi déclaré, j'annonce à mon tour ma candidature dans la 1ère circonscription de l'Oise que j'habite, que je connais bien et où je concourrai pour la quatrième fois depuis 2002.

    Mes axes de campagne seront très simples et se concentreront sur l'essentiel : « Ni dictature sanitaire, ni colonisation migratoire ! »

    Reste maintenant à savoir, si cette élection sera reportée voire annulée au prétexte de l'hystérie sanitaire actuelle.

    Site de Thomas Joly cliquez ici

    http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2021/03/31/suite-au-deces-d-olivier-dassault-thomas-joly-annonce-sa-can-6306802.html

  • Covid et confinement : Macron entre deux maux – JT du mardi 30 mars 2021

    Au programme ce soir, le point sur les dernières nouveautés du Covid-19. L’hypothèse d’une allocution présidentielle mercredi soir est toujours dans les tuyaux. Un discours dont les objectifs devraient être bien plus politiques que sanitaires.

    Également dans l’actualité, la gauche plus que jamais divisée sur les questions sociétales. Après les polémiques sur les réunions non-mixtes de l’UNEF plébiscitées par Audrey Pulvar, les différents partis de gauche se déchirent. De quoi tuer les ambitions d’union pour 2022.

    Et puis nous reviendrons sur le dernier rapport concernant le génocide au Rwanda avec le colonel Jacques Hogard.


    https://www.tvlibertes.com/covid-et-confinement-macron-entre-deux-maux-jt-du-mardi-30-mars-2021

  • Christophe Castaner favorable à une union LR-LREM en PACA

    Christophe Castaner favorable à une union LR-LREM en PACA

    Depuis que les sondages montrent que Thierry Mariani (RN) pourrait l’emporter en PACA, c’est sauve-qui-peur chez LREM et LR :

    « (…) Le patron des députés LREM, Christophe Castaner, a estimé dimanche que La République en marche pouvait soutenir aux régionales le président sortant de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, le LR Renaud Muselier, « si nous construisons un projet commun et s’il veut porter le dépassement ».

    « Est-ce qu’il faut faire (alliance) au premier tour? » s’est interrogé Christophe Castaner sur BFMTV. « Si nous construisons un projet commun et si Renaud Muselier veut porter le dépassement politique en s’appuyant et en travaillant avec nous, pourquoi pas?« , a-t-il répondu (…) »

    https://www.lesalonbeige.fr/christophe-castaner-favorable-a-une-union-lr-lrem-en-paca/