Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2016

Science et genre : quand l'idéologie se veut scientifique

On me signale la sortie d'un livre sur la vie intellectuelle française, qui se caractérise par une très faible liberté d'expression. Ce livre s'intitule "Scènes de la vie intellectuelle en France, l'intimidation contre le débat", d'André Perrin, agrégé de philosophie, publié aux éditions de l'Artilleur.

6a00d83451619c69e201b8d22752a1970c-800wi.jpgVous trouverez ci-dessous un petit extrait sur la fameuse "Théorie du genre qui n'existe pas" :

"Mais fallait-il vraiment intégrer la théorie du genre au programme de sciences de la vie et de la terre ? Les sciences biologiques ayant pour objet le sexe mais pas le genre, il était pour le moins paradoxal de demander à des professeurs de sciences naturelles d'enseigner une théorie qui venait des sciences humaines" [...]

"Si d'autre part les ABCD de l'égalité avaient pour objectif, comme le déclara Vincent Peillon [...] non pas d'enseigner la théorie du genre, mais de promouvoir les "valeurs de la République et l'égalité entre les hommes et les femmes", cet objectif relève de l'éducation et non de l'instruction... [...]

Ni les valeurs de la République, ni l'égalité entre les hommes et les femmes ne sont des vérités scientifiques. Si les hommes et les femmes sont égaux [...] ce n'est pas parce que les avancées des sciences, naturelles ou sociales, nous l'auraient appris : c'est parce que nous l' avons décidé...[...] Enseigner des vérités scientifiques et promouvoir des valeurs, cela ne peut pas se faire selon les mêmes modalités : voilà ce dont on aurait pu débattre si la bataille des mots n'avait pas empêché la confrontation des idées."

Michel Janva

Les commentaires sont fermés.