Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2016

Le Sénat poursuit son combat contre la liberté d’expression : le « J’accuse » des journalistes

TRIBUNE - Les sociétés des journalistes de 26 médias et associations de journalistes appellent à se mobiliser contre un projet de loi liberticide, qui enterre la loi de 1881 sur la liberté de la presse.

Le 18 octobre, les sénateurs enterreront peut-être la loi de 1881 sur la liberté de la presse lors du vote du projet de loi égalité et citoyenneté.

Sous prétexte de lutter contre les abus d’Internet, ils s’apprêtent à remettre en question ce texte fondateur, sans concertation préalable avec les représentants des journalistes. Les SDJ de 26 médias et associations de journalistes avaient lancé un appel pour obliger le Sénat à revoir sa copie. Mais il est resté sourd à notre appel.

Certes, il a aménagé le texte liberticide, mais la nouvelle mouture reste inacceptable.

La prescription des délits de presse (trois mois, aujourd’hui) passerait à un an pour les sites Web. Autrement dit, il y aura une justice à deux vitesses : pour la presse en ligne, ce sera toujours un an ; pour les télévisions et les radios, la prescription sera de trois mois pour l’antenne et d’un an en ce qui concerne les podcasts et les replay. Inacceptable. […]

La suite sur Le Figaro

http://www.actionfrancaise.net/craf/?Le-Senat-poursuit-so...

Les commentaires sont fermés.