Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2016

La colère des policiers ne faiblit pas

FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :

Il faut vraiment que leur colère soit vive pour que les policiers s’affranchissent des normes qui régissent les manifestations. Or dans la nuit de lundi à mardi a eu lieu une mobilisation nocturne de policiers. Ils étaient environ 500. Cette manifestation s’est faite sans autorisation préalable.

Comment se sont passées les manifestations ?

Ils utilisaient leur véhicule de service, gyrophares en action. Ils étaient partis de l’hôpital Saint Louis, où est hospitalisé leur collègue, très grièvement brûlé après avoir été victime d’une tentative d’assassinat, le 8 octobre à Viry Châtillon, en même temps que d’autres policiers.

Bernard Cazeneuve a voulu les rassurer ?

En effet, celui ci a affirmé que, je cite : « Les policiers exigent du respect, nous leur devons cela ». Il veut agir sur trois points : développer des échanges entre les fonctionnaires et leurs représentants syndicaux, puis créer un, je cite : « Plan pour la sécurité publique » fin de citation ; et enfin redéfinir les tâches et le métier des policiers.
Les syndicats policiers ont donc été reçus place Beauvau ?

En effet, les syndicats de policiers ont été reçus hier après midi en urgence à leur ministère de tutelle. Les manifestations étaient d’abord spontanées et ont été reprises par les syndicats. Les mesures prises ne semblent pas être à la hauteur. Il s’agit du lancement d’une grande concertation dès le lundi 24 octobre menée par tous les préfets de France, pour recueillir les doléances des policiers. L’objectif de tout cela est de prendre des mesures concrètes dès le mois de décembre selon le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

http://fr.novopress.info/201151/la-colere-des-policiers-n...

Les commentaires sont fermés.