Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2016

SEUL LE PATRIOTISME EST AUJOURD’HUI SUBVERSIF

Pourquoi la jeunesse de gauche n’est-elle plus contestataire ?

Il y a un profond malaise dans la jeunesse de gauche.

Ce malaise n’est pas social : les jeunes de gauche sont issus de la bourgeoisie. Il n’est pas non plus ethno-sécuritaire : les jeunes de gauches sont des bourgeois blancs vivant entre bourgeois blancs.

Persuadée d’être rebelle par essence, la jeunesse de gauche se sent mal parce que l’extrême droâââte lui a volé sa raison de vivre : la contestation de l’ordre établi.

Il est manifeste qu’aujourd’hui, l’offensive contre le totalitarisme de l’Antifrance est exclusivement d’extrême droâte. Dans le mesure où le monde dans lequel nous vivons a été façonné par la gauche, il ne pouvait en être autrement.

Qu’on y réfléchisse : l’abolition des frontières, la laïcité, la déchristianisation, l’individualisme, la destruction de la famille, la théorie du genre, la libération sexuelle, le féminisme, l’hyperfiscalité, l’immigration, la xénophilie, l’internationalisme, le triomphe des valeurs maçonniques et finalement le mondialisme, sont autant de combats de gauche.

Ainsi, lorsque les puceaux du réel de « Nuit debout » se prononcent pour qu’il y ait plus de vivre ensemble, moins d’autorité, moins de fachos (entendre moins de Français), plus d’immigration, plus de politiquement correct, plus d’impôts, plus d’Etat, plus de République, ils ne contestent pas les principes du système : au contraire, ils en réclament à cor et cri une application plus zélée.

En quelque sorte, les jeunes de gauche sont des conservateurs républicains s’opposant à des conservateurs qu’ils méprisent, issus du pays réel : les conservateurs français.

En qualité de conservateur républicain, ils sont réduits à ne plus avoir aucun objet de contestation véritable. S’ils peuvent au mieux, pour bomber le torse, se prononcer pour la radicalisation de leurs diverses causes, le statu quo républicain prime avant tout autre chose dans leur esprit.

Incapables de penser, il ne leur reste qu’une seule activité pour combattre les patriotes : l’épuration par la délation.

En cela, ils sont fidèles à leur histoire, la gauche ayant toujours épuré par souci de remplacer les éléments français de la société par des éléments républicains. 1793 et 1944 sont portées par la même logique.

Aujourd’hui, nos rebelles fragiles, jaloux de voir l’extrême droâte monopoliser la contestation authentique, exercent leur vengeance par la censure sur internet. Kroc Blanc, Valek, Marsault ou encore le Raptor dissident : tous ont été l’objet de dénonciation par les bonnes consciences de gauche, puis de censure, sur facebook ou youtube.

Condamné à rester médiocre, le jeune de gauche est en outre piégé, car l’insurrection contre les maux de notre temps est synonyme pour lui de révolte contre ses propres idéaux.

Adrien Abauzit

http://suavelos.eu/seul-le-patriotisme-est-aujourdhui-sub...

Écrire un commentaire