Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2017

Les bilderbergers de 2017: Du général Puga à Christine Lagarde en passant par Henri de Castries, l’oligarchie aux commandes

Bilderberg-2015-768x432.jpg

Le groupe Bilderberg tient sa réunion annuelle du 1er au 4 juin à Chantilly en Virginie aux USA. Parmi la liste des invités du forum du club Bilderberg cette année le nom du général d’armée Benoît Puga. Ce général a été le chef de l’état-major particulier du président de la République  de mars 2010 à juillet 2016. La première fois nommé par le président Sarkozy il a été maintenu à son poste par François Hollande qui l’a prolongé à deux reprises. Ce général appartient aussi à une famille réputée appartenir à la Tradition catholique… Il est  peut-être grand temps, pour ceux qui en rêvaient, de cesser de penser que la Tradition avait un pied à l’Elysée sous Sarkozy et Hollande…

La France est d’ailleurs particulièrement représentée dans ce club puisque Henri de Castries, patron du Groupe AXA et de l’institut Montaigne, est L’actuel président du comité directeur du groupe Bilderberg. Mais il n’est pas le seul français, ni le seul du très puissant groupe d’influence et d’assurance qu’est AXA parmi la promotion 2017 du Bilderberg puisque Thomas Buberl actuel PDG du groupe est présent cette année à ses côtés. Il y a aussi Nicolas Baverez, énarque, qui sans faire directement partie d’Axa en est très proche puisqu’il est membre du comité directeur de l’Institut Montaigne présenté sur BFMTV et la plupart des autres chaines TV comme le parangon de  ce qui se pense de mieux en matière économique, formaté, bien sûr, suivant les objectifs de ce club très fermé des puissants, au profit des puissants. Cet institut a été particulièrement actif au cours des deux campagnes électorales (présidentielle et législatives) pour vanter les mérites du projet Macron et démolir ceux de ces opposants.

L’incontournable  Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international, en fait partie en habituée. Elle occupe en effet un poste-clef dans le système oligarchique mondialiste façonné par le club puisque par le chantage du Fond Monétaire International, des quantités d’idées mondialistes passent. BFMTV y figure aussi indirectement, à travers l’Institut Montaigne dont Marine Le Pen avait dénoncé le parti-pris scandaleux. La télévision publique n’est pas oubliée, qui elle aussi a joué un rôle de premier ordre dans l’élection de Macron, puisque François Lenglet, journaliste sur France 2, qui s’est plu tout-au-long de la campagne électorale à diffamer le programme économique du Front national, fait partie du gratin des invités. Voir à ce sujet ce que dit dans la vidéo ci-dessous, Natacha Polony de la compromission des journalistes qui acceptent de se laisser embrigader.

Parmi les autres Français invités se trouve Bruno Tertrais un politologue spécialisé dans l’analyse géopolitique et stratégique, actuellement directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique. Encore un organisme pensé comme agent d’influence pour des agents d’influence : entre 1990 et 1993, l’homme a été directeur de la Commission des affaires civiles à l’Assemblée de l’OTAN. De 1993 à 2001, il a été chargé de mission auprès du directeur des Affaires stratégiques du ministère de la Défense, entre autre, et en 2001, il a rejoint la Fondation pour la recherche stratégique en tant que maître de recherche. Par ailleurs l’homme a été délégué au secrétariat international du Parti socialiste de 2006 à 2007 et membre du Conseil d’orientation de la Fondation Terra Nova de 2006 à 2012. Nommé par Nicolas Sarkozy membre de la Commission du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, ainsi que de la Commission du Livre blanc sur la politique étrangère et européenne. En 2012-2013, il était membre de la nouvelle Commission du Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale nommée par le président François Hollande. Etc. Est-il besoin d’en dire davantage pour comprendre qu’il a bien mérité du Bilderberg et de l’élection d’Emmanuel Macron digne successeur de Sarkozy et de Hollande ?

En dehors des influents bilderbergers de nationalité française se trouve une grande majorité des maîtres du monde du système occidental dont l’ancien président de la Commission européenne et aujourd’hui président non-exécutif de la banque d’affaires Goldman Sachs, Jose Manuel Barroso qui en est un habitué, pour services rendus à la haute finance internationale.  Mais les autres banksters ne sont pas en reste dont la banque Lazard, de même que les autres plus grands groupes d’assurance. On y trouve même l’entourage du nouveau président américain en la personne de Christopher Liddell, qui est auprès du président Donald Trump son directeur des initiatives stratégiques. etc.

Pas un invité qui ne soit pas un acteur important de la stratégie mondialiste qui plombe tous les pays occidentaux, soit au titre de son influence idéologique universitaire,  médiatique -comme aussi le responsable américain du journal d’opposition turc Hürriyet-, ou par sa place stratégique à la tête d’un organe de la Haute finance -comme le FMI- ou d’une grande banque, d’un groupe du Cac 40 comme Airbus ou Bayer, à la tête d’un des pivots de l’oligarchie comme le Suédois Jens Stoltenberg, Secrétaire général de l’OTAN etc. Chaque membre de la liste des invités porte en lui-même sa raison d’être au service de l’oligarchie qui est en train de démolir les pays d’Occident pour les refaçonner en un conglomérat de pays dépossédés de leurs identités, de leur mémoire, de leur civilisation chrétienne et de leur souveraineté.

Le club Bilderberg qui se réunit tous les ans depuis 1954 a été fondé par David Rockefeller et le prince Bernhard de Hollande, pour ne citer que deux des fondateurs les plus connus.

Parmi les principaux sujets de discussion on trouve:

– L’Administration Trump: un rapport d’étape.
– Les relations Transatlantiques: options et scénarios.
– La défense collective de l’Alliance Atlantique: Balles, octets et billets.
– La direction de l’Union Européenne.
– La mondialisation peut-elle être freinée ?
– Les emplois, les revenus et les attentes non réalisables.
– La guerre de l’information.
– Pourquoi le populisme grandit-il ?
– La Russie et l’ordre international.
– Le Proche Orient.
– La prolifération du nucléaire.
– La Chine.
– L’actualité.

Des thèmes qui laissent augurer des nouveaux angles d’attaques contre ce qu’il reste d’opposition à l’ordre mondial du chaos.

Natacha Polony sur le Club Le Siècle, le Bilderberg, la French American Fundation :

Natacha Polony dénonce dans cette vidéo les écoles du groupe Bilderberg qui forment gratuitement ce qu’il appelle des Young leaders. Ces formations ont vu passer, explique la journaliste,  entre beaucoup d’autres young leaders formés aux USA pour gouverner le monde, Rama Yade, Rachida Dati ou encore Najat Vallaud-Belkacem… Par ailleurs l’idéologie sous-jacente de ces groupes de réflexion et plus particulièrement du Bilderberg est de faire passer les intérêts privés, mais de classe, au-dessus des intérêts des nations… On comprend dés lors pourquoi des hommes comme Emmanuel Macron sont portés au pouvoir pour satisfaire au libéralisme sauvage d’un monde sans frontières terrestres mais avec des frontières de classe sociales hermétiquement fermées, contre les intérêts de ses pays membres ou mieux encore pour effacer lesdits pays.

Voir également:  En direct au JT de TF1, Marine Le Pen arrache le masque de l’institut Montaigne, émanation de la haute finance qui téléguide Macron

emiliedefresne@medias-presse.info

http://www.medias-presse.info/les-bilderbergers-de-2017-d...

Les commentaires sont fermés.