Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

international

  • Martin Peltier : « Nous vivons une révolution mondiale totalitaire »

    L’excellent journaliste Martin Peltier était l’invité, le 2 décembre dernier, de TV Libertés pour parler de son dernier livre La révolution arc-en-ciel en marche. Une analyse hors-norme, à la logique implacable, de la révolution mondiale, sociétale, politique et spirituelle, en marche, qui conjugue trois forces en synergie : la révolution lgbtq, la révolution anti-raciste, la révolution de la Terre Mère.

    « Martin Peltier est un esprit libre… et un des meilleurs écrivains et journalistes de sa génération. A ceux qui s’effraient de sa radicalité de ton, il répond avec humour qu’il prêche depuis 40 ans, mais dans le désert ! Or son message, synthétisé dans « La révolution arc-en-ciel en marche » mérite d’être entendu. Pour Peltier, il y a une révolution mondiale, totale et totalitaire menée par des cols blancs qui utilisent des méthodes douces et sont sûrs de travailler au bien de l’humanité. Cette révolution menée par tous les moyens de l’ingénierie sociale a un drapeau aux multiples significations – le drapeau arc-en-ciel – et un but : notre mort. »

    Francesca de Villasmundo

    https://www.medias-presse.info/martin-peltier-nous-vivons-une-revolution-mondiale-totalitaire/115139/

  • Donald Trump mène un guerre de l’information contre les médias

    trump-file.jpg

     (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
    Les médias du monde entier détestent le président Trump et l’attaquent sans répit sur tout ce qu’il peut dire ou faire. Pour contrer leurs méfaits, la Maison Blanche mène désormais une guerre de l’information prenant les médias pour cible et qui est destinée à leur faire perdre toute crédibilité. Elle consiste à diffuser de fausses nouvelles présentant Donald Trump en position vulnérable et répréhensible alors qu’il est en réalité irréprochable. Il s’agit ainsi d’hameçonner les médias à l’affût de toute information permettant de le présenter sous un jour défavorable. Une journaliste de Newsweek vient d’en être la victime.

    Lire la suite

  • Bistro Libertés avec Fabien Bouglé – Réchauffement climatique : peut-on rester sceptique ?

    Martial Bild et les sociétaires reçoivent le conseiller municipal de Versailles, Fabien Bouglé. Au programme des débats :

    Réchauffement climatique, peut-on rester sceptique ?

    A l’occasion de la COP25 qui se tient à Madrid, les grandes nations du G20 sont sommées de répondre à l’appel urgent du climat. Malgré la face noire de la transition écologique, les récupérations et les manipulations, peut-on encore rester sceptique devant l’impérieuse nécessité de lutter contre le réchauffement climatique ?

    Municipales 2020 : L’union des droites, un leurre ?

    A Béziers, Robert Ménard incarne le rassemblement large à droite. Fort de son expérience locale, il lance l’initiative de fédérer des maires non-alignés sur l’ensemble du territoire. L’union des droites trouve-t-elle une réalité sur le terrain local et municipal ? Ou reste-t-elle un leurre et un échec à peine caché par quelques exceptions ?

    https://www.tvlibertes.com/bistro-libertes-avec-fabien-bougle-rechauffement-climatique-peut-on-rester-sceptique

  • Les regards faussés sur la Chine

    6a00d8341c715453ef0240a4cd2e46200d-320wi.jpgAlors que des intérêts économiques énormes s'emploient à ménager la Chine quelques voix courageuses s'élèvent. Or, c'est actuellement sur ses frontières que se focalisent les critiques.

    À cet égard, ce que fait le régime de Pékin dans le territoire que l'on appelait autrefois Turkestan chinois mérite certes les condamnations que l'on commence à entendre dans le monde entier. Dans cette seule région, les autorités communistes ont détenu plus de 1,5 million de Ouïgours et d'autres minorités accusés d'avoir "des idées religieuses fortes" et "politiquement incorrectes" dans un vaste réseau de camps d'internement depuis avril 2017.

    Lire la suite

  • L’OTAN, il faut en sortir. Et vite !

    images.jpeg

    L'avis de Jean-François Touzé
    Au moment où, afin de célébrer les 70 ans du Traité atlantique, débute à Londres un sommet de l’OTAN sous haute surveillance américaine et dans la discorde européenne, le Parti de la France rappelle son opposition totale, absolue et définitive à la persistance d’une alliance militaire intégrée dont l’objet n’a plus aucune raison d’être depuis la fin de la guerre froide et la dissolution des forces du Pacte de Varsovie.
    L’organisation atlantique qui ne répond à aucune des nécessités de défense civilisationnelle de notre Europe n’est qu’un outil dont use Washington pour appuyer sa politique de domination mondiale, stratégique, économique et moralisatrice tout en écartant un rapprochement partenarial entre l’Union européenne et la Russie que sa position géographique, son Histoire, ses intérêts et sa dimension spirituelle désignent comme notre alliée naturel
    L’exercice « Europe Defender » qui mobilisera au printemps prochain près de 40 000 soldats dont plus de la moitié américains sera pour nous l’occasion de rappeler que l’Europe ne peut attendre son salut que d’elle même.
  • COP25 : après la surchauffe, des ambitions à la baisse !

    cop25.png

    On se souvient des larmes d’émotion de Laurent Fabius au terme de la COP21 en 2015, la fameuse « Conférence de Paris », où 150 chefs d’État et de gouvernement avaient juré, croix de bois croix de fer, qu’ils s’empresseraient de prendre des mesures drastiques de lutte contre le réchauffement, oups… pardon : le changement climatique.

    Quatre ans et une Greta plus tard, ils ne sont plus qu’une quarantaine de hauts dirigeants à honorer de leur présence la COP25 à Madrid ; ni le Japon ni le Canada ni l’Inde ne sont représentés au plus haut niveau. Croyants, mais pas très pratiquants… Quant aux États-Unis – qui viennent de confirmer leur retrait de l’accord de Paris -, ils n’ont envoyé qu’une simple observatrice : Trump a au moins le mérite de la franchise climato-sceptique ! On pense à la symphonie de Haydn dite des « Adieux », où les instruments s’arrêtent de jouer les uns après les autres : à la fin, il ne reste que deux violons.

    Lire la suite

  • Le Samedi Politique avec Caroline Galactéros : Un nouvel ordre mondial ?

    Caroline Galactéros est géopolitologue, directeur du cabinet de conseils Planeting et présidente du think-tank Géopragma. Avec nous, elle dessine les contours de la réoganisation mondiale.
    Où est donc bien passée la feuille de route géopolitique de l’Union Européenne ? Alors que le monde bouge et que les grandes puissances s’imposent, nous perdons pied.
    Au Mali, alors que la France vient de payer le lourd tribut de 13 soldats de la force Barkhane morts au combat, les renforts internationaux sont aux abonnés absents.
    L’OTAN, jugée par Emmanuel Macron en « état de mort cérébrale », marche à deux vitesses, affublée d’une Turquie qui ne respecte que ses intérêts et ceux de ses alliés plus ou moins avoués.
    Les défaites diplomatiques au Proche et Moyen Orient s’enchaînent pour l’UE et particulièrement la France qui naguère avait une véritable influence sur ces zones. A mesure que Paris est évacuée, d’autres puissances prennent pied. La Russie s’est imposée en Syrie et la Chine est déjà sur place pour tirer profit de la reconstruction. Le conflit contre les djihadistes se solde à nouveau par une démonstration criante du manque de clairvoyance des Européens alors même que le terrorisme frappe également sur leur sol.
    L’Europe va-t-elle enfin se réveiller, défendre ses intérêts et renouer avec la « realpolitik », ou va-t-elle s’évanouir dans le nouvel ordre mondial ?

    https://www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-avec-caroline-galacteros-un-nouvel-ordre-mondial

  • Les paradoxes d'Emmanuel Macron

    macron.jpg

    Seul au monde, Emmanuel Macron ? Sur trois dos­siers de politique étrangère majeurs, le président français a provoqué une onde de choc chez ses partenaires européens. Sur l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), tout d’abord, lorsqu’il a décrit l’organisation en « état de mort cérébrale » dans un entretien, début novembre, à The Economist. Sur le rapprochement avec la Russie, en­suite, en appelant à « repenser la relation stratégique » avec Mos­cou, confirmant ainsi un tournant amorcé dès cet été, lors de la réu­nion des ambassadeurs à Paris. Sur l’élargissement de l’Europe, enfin, la France a mis son veto à l’ouverture de négociations avec la Macédoine du Nord et l’Albanie, deux pays au centre de tous les trafics.

    Voir la suite ICI

    http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2019/12/03/les-paradoxes-d-emmanuel-macron-6195343.html

  • Colonel Corvez : «Les Américains ont utilisé Daech contre les talibans en Afghanistan»

    2389592293.png

    Des combattants irréguliers, soutenus par la CIA, ont commis des atrocités dans leur combat contre les talibans en Afghanistan, accuse Human Rights Watch. Le colonel Alain Corvez, ancien conseiller du général commandant la FINUL (ci-dessous), confirme au micro du Désordre mondial que les États-Unis ont utilisé des membres de Daech contre les talibans.


    http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2019/12/02/colonel-corvez-les-americains-ont-utilise-daech-contre-les-t-6195060.html

  • Nouveaux signes avant-coureurs du krach par Marc Rousset

    Bernard Arnault, le président de LVMH, vient de déclarer, dans Le Figaro : « Quant à la prochaine crise, nous sommes dans un monde économique où, en quelque sorte, la gravité a disparu. Les taux d’intérêt sont nuls, et l’argent coule à flots. Il n’y a pas eu de crise depuis 2008-2009, or je n’ai jamais connu de période de plus de dix ans sans crise. Tant que les taux d’intérêt sont bas, ça ira. Mais avec tout cet argent, le risque d’éclatement d’une bulle est réel. […] La situation ressemble à celle du début des années 2000, avant l’éclatement de la bulle Internet. » Quant à Ray Dalio, le président fondateur de Bridgewater, il est en train de parier à la baisse, sous forme d’options de vente, échéance mars 2020, 1,5 milliard de dollars pour une correction substantielle, d’ici mars 2020.

    Lire la suite