Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La dette française est la plus internationale après celle des Etats-Unis. Mauvaise nouvelle !

C’est une mauvaise nouvelle pour tous ceux qui rêvent d’annuler la dette de notre pays d’un simple trait de stylo. Annuler la dette est nettement plus difficile quand on la doit aux autres, aux investisseurs institutionnels et internationaux plutôt qu’à ses propres citoyens comme c’est le cas au Japon par exemple.

Bien évidemment une telle annulation de la dette est techniquement parfaitement possible, elle serait même économiquement assez souhaitable tant ces montants monstrueux de dettes vont enchaîner notre pays durablement et pour des décennies de croissance au mieux très molle.

Mais… il faut être conscient qu’annuler les dettes ne sera pas sans conséquences. Il y aura des conséquences. Ce ne sera pas indolore. Ce sera douloureux.

Notamment parce que notre dette, loin d’être détenue que par des Français est aussi largement aux mains d’investisseurs étrangers qui achètent notre dette pour la capacité de notre système fiscal à lever l’impôt et à garantir de bons remboursements aux prêteurs.

La main qui donne est toujours au-dessus de la main qui reçoit.

Le problème de fond est notre dépendance, et il n’y a pas d’indépendance sans souveraineté.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Bulletin de la Banque de France ici

https://insolentiae.com/la-dette-francaise-est-la-plus-internationale-apres-celle-des-etats-unis-mauvaise-nouvelle/

Écrire un commentaire

Optionnel