Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

économie et finance

  • « Capitalisme moderne et société de marché » : un nouvel essai éclairant de Guillaume Travers

  • La dette publique française restera supérieure à 100% du PIB pendant «dix ans au moins», selon Pierre Moscovici

    La dette publique française restera supérieure à 100% du PIB pendant «dix ans au moins», a estimé dimanche le premier président de la Cour des comptes Pierre Moscovici, ajoutant que l’enjeu était de s’assurer qu’elle reste «soutenable». «Nous allons vivre pendant dix ans au moins avec une dette publique supérieure à 100% du PIB. Nous allons vivre pendant au moins 5 ans, 4 à 5 ans, avec des déficits budgétaires supérieurs à 3% du PIB», a affirmé l’ancien commissaire européen invité de Radio J. La France a dépensé sans compter depuis le printemps 2020 pour faire face à la crise sanitaire et économique, avec plus de 86 milliards d’euros déboursés pour soutenir les entreprises et le secteur de la santé.

    (…) Le Figaro

    https://www.tvlibertes.com/actus/la-dette-publique-francaise-restera-superieure-a-100-du-pib-pendant-dix-ans-au-moins-selon-pierre-moscovici

  • Ajouter du bazar à la panique : coup de gueule d’un petit élu de contact

    capture-decran-2020-10-15-a-12-53-39-643x475.png

    Le  dans le Var, annoncé le 8 janvier pour effet au 12, est la démonstration d’un manque de méthode et de respect des élus ou, du moins, de procédures fiables.

    Le gouvernement prend des décisions, couvertes par un décret, et les annonce en conférence de presse. Le préfet concerte et énonce des mesures de couvre-feu, après que les maires nous ont annoncé que le Var était épargné par ces mesures. Le samedi 9, nous découvrons par la presse la décision du préfet. Adjoint sécurité, je me précipite sur le site de la préfecture du Var et j’y découvre les consignes générales appliquées au département, non sans remarquer qu’il s’agit des mesures du préfet du Haut-Rhin dont on a oublié de supprimer l’origine lors d’un copier-coller. En revanche, l’arrêté, pièce légale nécessaire, ne parvient que le 11 au soir pour exécution le lendemain après que deux lettres de la préfecture, dont nous devons accuser réception, donnent des consignes et des ordres d’exécution.

    Lire la suite

  • Vers l’inflation et l’éclatement de la bulle boursière avec Biden

    1452312340.jpg

    Marc Rousset

    Wall Street vient de conclure dans le rouge (-0,91 %) une semaine volatile au cours de laquelle le Dow Jones a connu trois séances de baisse d’affilée pour la première fois depuis plus de deux mois, tandis que le NASDAQ et le S&P 500 ont lâché 1,50 %. Quant au CAC 40, il a reculé, vendredi, de 1,22 %. Sous Trump, du 3 janvier 2017 au 15 janvier 2021, le Dow Jones et le NASDAQ sont passés, respectivement, de 19.881 à 30.991 (+56 %) et de 5.429 à 13.113 (+142 %) ! Il n’est pas normal que, malgré les très nombreuses incertitudes de la crise sanitaire, une économie américaine ravagée par le Covid-19 et une activité qui se contracte, le S&P 500 soit 10 % plus élevé qu’avant la crise. Début 2020, les marchés restèrent aussi sereins pendant des semaines après les premières infections à Wuhan alors que la pandémie se propageait partout dans le monde.

    Lire la suite

  • Vers un retour de l’inflation ?

    Voici un intéressant article de l’économiste Marc Rousset :

    La Bourse de Paris a fini au-dessus des 5.700 points, ce vendredi, portée par les perspectives optimistes de reprise économique, suite à la vaccination. Wall Street a également clôturé sur des records, ignorant les mauvais chiffres de l’emploi américain. En décembre, 140.000 emplois ont été perdus, alors que les analystes tablaient sur 112.000 emplois créés. Quant à la folie Tesla, elle continue puisque l’action s’est approchée des 900 dollars, faisant d’Elon Musk l’homme le plus riche du monde, la capitalisation boursière de Tesla (834 milliards de dollars) représentant 80 fois celle de Renault et dépassant celle de Facebook.

    Lire la suite

  • Politique & Eco n°283 avec Florian Philippot (Les Patriotes) : Un vrai discours d’opposition au Système

    Depuis bientôt un an, les Français assistent impuissants à la destruction de leur économie par un gouvernement qui a choisi le principe de précaution comme nouveau mantra. Les élites mondialistes comme celles du FMI ou du Forum de Davos assurent désormais vouloir mettre en place ce qu’elles appellent le « Grand Reset » ou grande réinitialisation. Il s’agit ici d’une planification de l’économie à l’échelle mondiale pour un « nouveau contrat social ». Le président des Patriotes, Florian Philippot, est l’invité de « Politique & Eco ». Il fait le point sur les perspectives politiques et économiques pour 2021.

    https://www.tvlibertes.com/politique-eco-n283-avec-florian-philippot-les-patriotes-un-vrai-discours-dopposition-au-systeme

  • Alain de Benoist « Le système libéral généralise l’empreinte matérialiste sur les esprits »

    Alain de Benoist Le système libéral généralise l'empreinte matérialiste sur les esprits.jpegAlain de Benoist inlassable guetteur à la dentelle du rempart, nous propose cette année un livre sobrement intitulé Contre le libéralisme. Le moins que l’on puisse en dire, c’est que, par les temps qu courent, c’est un combat courageux. Le combat de notre époque… 

    Propos recueillis par l’abbé G de Tanoüarn

    Alain de Benoist, vous insistez sur le fait que le libéralisme est un système de pensée global, pas seulement un modèle économique. Vous citez Jean-Claude Michéa qui dit que le libéralisme s’en prend à « la substance même de l’âme humaine »...

    Il ne vous aura pas échappé qu’après soixante-dix ans de communisme soviétique, les églises sont pleines dans la Russie de Poutine, alors qu’elles sont désertées dans ce qu’on appelait naguère « le monde libre ». Le système libéral s’est ainsi révélé beaucoup plus efficace que le système communiste pour généraliser l’emprise du matérialisme pratique sur les esprits. Le totalitarisme « dur » détruisait souvent les corps, le totalitarisme « doux » s’en prend à la « substance même de l’âme humaine ». L’histoire est faite de ce genre de paradoxes.

    Lire la suite

  • Argent public : Où passe le pognon ? Contribuables associés - Charles Gave.