Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2017

Les violences de la Gauche lors des défilés du 1er mai à Paris montrent où se trouve la haine – Vidéos

Un cocktail Molotov lancé par les gentils gauchistes qui dénoncent la « haine » de Marine Le Pen, vise un policier et le laisse en flammes. (Voir ci-dessous dans une vidéo combien ses collègues ont eu du mal à éteindre le feu). Il est très grièvement blessé comme un autre de ses collègues. d’autres ont été moins gravement blessés.

Les amis de Messieurs Mélenchon, Hamon, Poutou, Macron, Hollande, en lâches qu’ils sont, visent les policiers avec des armes incendiaires en tentant de les assassiner, et ensuite ils se dévêtent de leurs survêtements noirs pour se dissimuler au milieu de la foule. Voilà ce que le pouvoir Hollande-Macron a laissé prospérer en encourageant les manifestations contre la police suite à l’étrange affaire Théo, il y a quelques semaines seulement.

Ces scènes se sont déroulées à Paris, lundi après-midi. En marge du traditionnel défilé syndical du 1er mai qui a été un véritable fiasco dans son désir de rassemblement contre la candidate du peuple. Ceci à moins d’une semaine du deuxième tour de l’élection présidentielle. De nombreux heurts ont éclaté entre manifestants cagoulés et forces de l’ordre soumis à des jets de projectiles, puis de cocktails Molotov.
Le policier pris dans le feu infernal ci-dessus est très sérieusement brûlé, notamment aux mains et au visage. Cinq autres policiers ont été blessés dans ces heurts.

Où sont les foules estudiantines qui devaient ressusciter les manipulations de masse de 2002 ?

Hier il n’a plus été question de défilés de masse d’étudiants, comme n’ont cessé d’en faire la promotion les journaux télévisés. Des appels à la protestation qui ont laissé de marbre les étudiants. Quant aux syndicats ils ont fait la démonstration, une fois d eplus, que leurs appels ne touchent plus depuis longtemps le peuple qui préfère se fier à la candidature de Marine Le Pen.

En tout et pour tout ces défilés syndicaux promus par Hollande-Macron, Mélenchon & Cie, et les journaux télévisés, n’ont rassemblé dans l’ensemble de la France que 130 000 manifestants et casseurs.

emiliedefresne@medias-presse.info

http://www.medias-presse.info/les-violences-de-la-gauche-...

Les commentaires sont fermés.