Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2018

Les amitiés d’Emmanuel Macron et Alain Juppé avec Hashim Thaçi, accusé de trafic d’organes

Le président Emmanuel Macron ne manque pas de surprendre en recevant à l’Elysée un chef d’Etat étranger plus que controversé, le sieur Hashim Thaçi, président du Kosovo.

La visite date du 14 mars et, curieusement, n’apparait pas à l’agenda présidentiel. C’est Hashim Thaçi qui en a dévoilé quelques clichés via les réseaux sociaux.

Or, un rapport du Conseil de l’Europe datant de 2011 accuse Hashim Thaçi d’avoir dirigé un trafic international d’organes, de 1998 à 2000, pendant la guerre du Kosovo. Ces organes ont été prélevés notamment sur des centaines de prisonniers serbes.

Le rapport européen stipule que « De nombreux indices concrets et convergents confirment que des Serbes ainsi que des Kosovars albanais ont été tenus prisonniers dans des lieux de détention secrets sous contrôle de l’UÇK au Nord de l’Albanie et soumis à des traitements inhumains et dégradants, pour finalement disparaître ». Les trafiquants exécutaient les prisonniers d’une balle dans la tête, les opéraient et vendaient leurs organes à des cliniques étrangères.

Les commentaires sont fermés.