Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Europe

  • RGPD : le Parlement européen ne respecte pas sa propre législation

    RGPD : le Parlement européen ne respecte pas sa propre législation

    Le règlement 2016/679, dit règlement général sur la protection des données (RGPD, ou encore GDPR, de l’anglais General Data Protection Regulation), est un règlement de l’Union européenne qui constitue le texte de référence en matière de protection des données à caractère personnel. Il est censé renforcer et unifier la protection des données pour les individus au sein de l’Union européenne.

    Ce règlement a été adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016. Ses dispositions sont directement applicables dans l’ensemble des 28 États membres de l’Union européenne à compter du 25 mai 2018.

    Lire la suite

  • Improvisations européennes

    2107695766.jpgGeorges Feltin-Tracol 

    Ancien rédacteur des discours du premier président du Conseil européen, le Belge Herman van Rompuy, et auparavant conseiller politique du libéral Frits Bolkestein, le Néerlandais Luuk van Middelaar examine en historien et en philosophe politique le fonctionnement de l’Union dite européenne dans un essai incontournable, Quand l’Europe improvise. Dix ans de crises politiques (Gallimard, coll. « Le débat », 2018, 412 p., 24 €).

    Longtemps, l’organisation de Bruxelles a végété dans une rassurante routine. « Traditionnellement, les institutions de l’Union européenne, écrit-il, sont uniquement aménagées en fonction d’une politique de la règle afin de construire et d’équilibrer un marché (p. 25). » Or une série de crises majeures (sort de l’euro, désastre financier grec, guerre dans l’Est de l’Ukraine, arrivée massive des « migrants », Brexit, élection de Donald Trump) bouleverse cette douce torpeur. « Dans ces crises, observe l’auteur, l’Union a dû abandonner le cadre sacro-saint de sa vision éternaliste et agir pour survivre. Une tâche colossale : être prête à faire face aux imprévus et mener une politique de l’événement (p. 222). » Jusqu’à ces moments critiques cruciaux, les instances dites européennes se complaisaient dans la « politique de la règle », car « le projet de construction initial, resté longtemps dominant, poursuit-il, consiste dans la dépolitisation par le droit (p. 19) ». Dans une approche très schmittienne, Luuk van Middelaar pense que « les crises exigent une capacité d’action politique différente de celle que permettent les structures bruxelloises traditionnelles. Elles requièrent non des normes, mais des décisions (p. 18) ». Les dirigeants de l’Union pseudo-européenne ont dû improviser afin de donner un contenu politique pertinent à un ensemble polysynodal en proie à la multiplication des oppositions, des fractures et des contentieux.

    Lire la suite

  • Matteo Salvini : « L’islam est la mort de notre continent »

    Breizh Info – Matteo Salvini était à Anvers, en Flandre, le 2 décembre à l’invitation du Vlaams Belang » Retour sur une soirée où le leader italien et les nationalistes flamands ont évoqué l’avenir… avec optimisme.

    Vlaams Belang : « Nous sommes le nouvel espoir pour une nouvelle Europe »

    Même s’il n’est plus ministre de l’Intérieur, la popularité de Matteo Salvini ne faiblit pas. Y compris en dehors des frontières italiennes. Lundi 2 décembre au soir, le leader de la Lega s’est rendu à Anvers, à la Bourse du Commerce, où le Vlaams Belang tenait meeting.

    Malgré un retard d’une heure et demi, Matteo Salvini a reçu un accueil digne d’une « rockstar » par les quelques  1 400 personnes présentes selon les mots de la presse belge. Rappelons que le Vlaams Belang et la Lega font partie du même groupe politique au Parlement européen, « Identité et Démocratie ». De l’identité, il en a évidemment été question lorsque Matteo Salvini a pris la parole pour fustiger « le spectre d’une immigration massive », mais également les « banquiers » et « les racistes de gauche ».

    Salvini
    Source : Facebook Vlaams Belang

    Pour Matteo Salvini, « l’islam est la mort de notre continent »

    Un ex-ministre italien inspiré en terre flamande : « Ils veulent transformer l’Europe en un centre commercial sans valeur ni tradition. Soit l’Europe est chrétienne, soit il n’y a pas d’Europe. L’islam est la mort de notre continent ».

    Succédant à Matteo Salvini à la tribune, le président du Vlaams Belang Tom Van Grieken n’a pas manqué non plus de verve dans son discours : « Nous avons le devoir, pour nos enfants et nos petits-enfants, de protéger notre civilisation, héritée de nos ancêtres. Nous, nous et seulement nous, sommes le nouvel espoir pour une nouvelle Europe ».

    (…) lire la suite sur Breizh Info

    https://www.tvlibertes.com/actus/matteo-salvini-lislam-est-la-mort-de-notre-continent

  • Le Souverainisme dans tous ses États avec Pierre-Yves Rougeyron – EURÊKA

  • Union européenne contre les peuples. La commissaire politique Johansson veut que l’Europe accueille encore plus de migrants

    Breizh info – Les commissaires politiques nommés (et non pas élus, il faut toujours le préciser) au sein de la Commission européenne sont sans doute les acteurs qui œuvrent le plus pour la détestation de l’Union européenne et de l’idée européenne par les peuples d’Europe.

    Un nouvel exemple avec la commissaire politique Ylva Johansson (cette appellation de commissaire qui rappelle encore et toujours l’Union soviétique) et le président Lambertz (du Comité des régions de l’UE) qui se manifestent à nouveau, via un communiqué lunaire (et les actions qui vont avec) invitant les pays européens à accueillir encore plus de migrants. Tout en annonçant des déblocages financiers (avec l’argent du contribuable européen), non pas pour augmenter la force chargée de ramener les migrants dans leurs pays d’origine, mais pour l’Italie et l’Espagne, « afin de soutenir les efforts de ces pays pour intégrer les nouveaux arrivants ».

    Lire la suite

  • Forum de la Dissidence. Le réveil des peuples face aux dictateurs – Jean-Yves Le Gallou

    reveil-peuple-dictateurs-jean-yves-le-gallou-forum-dissidence-588x330.jpg

    Ce 23 novembre, à Paris, avait lieu le 5e Forum de la Dissidence sur le thème de la « dictature Macron ». Cet événement réussi aura réuni plus de 500 personnes. Voici la conclusion combative de Jean-Yves Le Gallou, en vidéo.

    https://www.polemia.com/forum-de-la-dissidence-le-reveil-des-peuples-face-aux-dictateurs-jean-yves-le-gallou/

  • L’épidémie des attaques au couteau progresse en Europe

    Dortmund Attentat

    03/12/2019 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
    Daech a revendiqué l’attaque au couteau du London Bridge, qui a coûté la vie à deux personnes et en a blessé quatre. L’auteur ? Un islamiste de 28 ans, déjà condamné à seize ans de prison en 2012 pour avoir participé à un projet d’attentat à la bombe contre la Bourse de Londres. Il était en liberté conditionnelle depuis plus d’un an. Déjà au même endroit, en juin 2017, trois islamistes au volant d’une camionnette avaient foncé sur la foule puis poignardé des passants, faisant huit morts et cinquante blessés.

    Lire la suite

  • Le Samedi Politique avec Caroline Galactéros : Un nouvel ordre mondial ?

    Caroline Galactéros est géopolitologue, directeur du cabinet de conseils Planeting et présidente du think-tank Géopragma. Avec nous, elle dessine les contours de la réoganisation mondiale.
    Où est donc bien passée la feuille de route géopolitique de l’Union Européenne ? Alors que le monde bouge et que les grandes puissances s’imposent, nous perdons pied.
    Au Mali, alors que la France vient de payer le lourd tribut de 13 soldats de la force Barkhane morts au combat, les renforts internationaux sont aux abonnés absents.
    L’OTAN, jugée par Emmanuel Macron en « état de mort cérébrale », marche à deux vitesses, affublée d’une Turquie qui ne respecte que ses intérêts et ceux de ses alliés plus ou moins avoués.
    Les défaites diplomatiques au Proche et Moyen Orient s’enchaînent pour l’UE et particulièrement la France qui naguère avait une véritable influence sur ces zones. A mesure que Paris est évacuée, d’autres puissances prennent pied. La Russie s’est imposée en Syrie et la Chine est déjà sur place pour tirer profit de la reconstruction. Le conflit contre les djihadistes se solde à nouveau par une démonstration criante du manque de clairvoyance des Européens alors même que le terrorisme frappe également sur leur sol.
    L’Europe va-t-elle enfin se réveiller, défendre ses intérêts et renouer avec la « realpolitik », ou va-t-elle s’évanouir dans le nouvel ordre mondial ?

    https://www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-avec-caroline-galacteros-un-nouvel-ordre-mondial