Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2018

Trump prive les avorteurs de Planned Parenthood d’une grande part de leur budget

États-Unis : nouvelle victoire pro-vie

Il existe aux États-Unis un organisme du nom de Title X family. Créé sous l’ère de Nixon en 1970, son but est d’aider les familles. Il fait partie du service public. Principalement il aide les familles nécessiteuses et porte assistance aux femmes menacées. Mais il s’est mis à subventionner Parenthood (planning) à hauteur de 57,3 millions de dollars. Rappelons que ce groupe pratique 320.000 avortements par an à lui seul. Title X pratiquait aussi des avortements. Beaucoup d’États américains essayent de trouver des moyens par la bande de limiter la nocivité de ces organismes. Cela avait fini par user Cécile Richards, amie d’Hillary Clinton et présidente de Parenthood : elle démissionna. Trump avait d’ailleurs une dent contre elle. Comment cette femme pouvait recevoir de l’argent public pour conjointement subventionner la campagne électorale de Clinton à hauteur de 30 millions de dollars ? Étranges mœurs politiques !

Trump lors de son élection avait promis d’abolir l’avortement. La trahison d’une quinzaine de parlementaires catholiques avait fait échouer l’abolition de medicaid, système de soins initié par Obama : l’avortement y était inclus. Pour Trump ce qui devait être alors possible de faire, était de supprimer les subventions à la principale organisation faisant des avortements, à savoir International Parenthood. Il avait par exemple privé de subventions les associations qui faisaient la promotion ou pratiquaient l’avortement à l’étranger. De plus, il a trouvé une autre voie fort intéressante.

Une conseillère de la Maison Blanche du nom de Kellyanne Conway a eu l’idée de séparer le budget de Tittle X en deux parties. Celle concernant l’aide aux familles et celle destinée aux avortements avec notamment les subventions à Parenthood. Le montant de ces dernières iront au Women’s Qualified Health Centers, des centres d’assistance médicale aux femmes ; lesquels ne sont pas impliqués dans les avortements.

Cette décision présentée par l’administration de Trump le 19/05/2018, affecte grandement la trésorerie de Parenthood ; mais aussi les cliniques gérées par Parenthood ou aidées financièrement par Tittle X. Les locaux de cet organisme où sont pratiqués des avortements seront désormais séparés et loués éventuellement au privé susceptible de s’y intéresser.

Trump continue de réaliser ce qu’il a promis, à la grande joie des défenseurs de la vie humaine.

Jean-Pierre Dickès

http://www.medias-presse.info/trump-prive-les-avorteurs-d...

Les commentaires sont fermés.