Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Alès (30) : clients frappés et sous le choc, établissement saccagé… le groupe antifa Furious Monkeyz a attaqué dimanche un bar dans lequel se trouvaient des sympathisants RN. Le leader, Anthony Grenier est un proche du député LFI-NFP Raphaël Arnault et fa

image-101-999x500.png

Vu sur F de Souche

08/07/2024

(…) Les 4 mis en cause (de 20 à 40 ans) sont présentés comme appartenant à la mouvance antifa. L’un serait fiché S pour des faits similaires (commis en janvier dernier) devant ce même bar de la Marine à Alès. “Ils y sont allés au soir du résultat pour très certainement provoquer les clients et le patron de l’établissement“. (…)

France Bleu

(…) Selon le Procureur de la République, ces individus seraient connus pour appartenir à un mouvement d’extrême gauche antifa “Furious Monkeyz”. (…)

L’Indépendant

Peu après la diffusion des résultats des élections, un groupe de huit individus répartis dans deux véhicules a déclenché une bagarre dans le bar de la Marine, à Alès. L’établissement est notoirement connu pour accueillir des réunions politiques d’extrême droite.

Vers 20 h 30, des individus sont passés devant le bar et ont insulté les clients. Alors que les consommateurs pensaient que l’incident était clos, et pensaient avoir à affaire avec des militants satisfaits des résultats du scrutin, tous ont été stupéfaits lorsqu’un premier individu a pénétré dans l’établissement et a agressé un client.

Une violente rixe a alors suivi. La porte d’entrée de l’établissement a été refermée et un assaillant est resté coincé à l’intérieur. L’homme a été maîtrisé. Mais les autres membres de groupe ont volé à son secours.

Les agresseurs se sont emparés des dalles en pierre qui bloquent les pieds de parasols et les ont jetés dans la porte. Celle-ci a volé en éclat. Les agresseurs ont tenté de libérer leur ami, toujours à l’intérieur.

L’un d’eux est parvenu à entrer dans le bar où il a asséné des coups à des consommateurs. Les coups ont redoublé. Parmi les clients, une femme était particulièrement choquée. Elle est partie se réfugier dans l’arrière-salle. Plusieurs clients ont été légèrement blessés. (…)

Vers 21 heures, le patron de l’établissement, abasourdi par une telle agression, ne comprenait pas pourquoi son établissement avait été pris pour cible par des individus qui, de toute évidence, étaient venus pour en découdre. L’enquête se poursuit et devra éclaircir les raisons d’une telle attaque, un soir d’élection.

Midi Libre

Selon le Procureur de la République d’Alès, ces quatre jeunes hommes sont connus pour appartenir à une mouvance d’extrême gauche, le mouvement antifa.

Le bar de La Marine quant à lui est plutôt étiqueté RN/Reconquête, donc extrême droite. (…)

[NdeFDS : malgré cela France Bleu appelle à la prudence…] L’enquête devra déterminer s’il s’agit d’une altercation de droit commun, d’un différend lié à l’alcool ou bien de violences liées au contexte politique.

France Bleu

09/07/2024

Écrire un commentaire

Optionnel