Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2017

Fondamentaux du FN : ce n’est pas le moment de tout abandonner !

fn-ok-884925-jpg_620595.jpg

À l’heure de la mondialisation, l’immigration est devenue une question essentielle. C’est vrai en France, en Europe, au Maghreb… c’est vrai aussi en Chine ou au Sénégal. Au moment où l’État ne protège plus, ce sont d’abord les plus modestes, les plus démunis qui en sont les victimes. Ils ressentent la pression croissante des flux migratoires sur notre territoire et ne se résignent pas. Ils veulent préserver le capital culturel et social reçu de leurs pères. Dans nos villages, la question devient existentielle. Nos compatriotes ne veulent pas devenir minoritaires et dépendre de la « bienveillance » d’une majorité dont ils ne seraient plus. Or, les contingents innombrables de populations en provenance du Maghreb et d’Afrique subsaharienne qui se déversent chaque jour sur les côtes sud de notre continent bouleversent les équilibres.

C’est la raison pour laquelle, le sujet est plus que jamais d’actualité.

Le Front national a construit son identité sur l’échiquier politique à partir de cette thématique migratoire. Elle n’est pas devenue tout d’un coup obsolète, bien au contraire. Protéger la France, donner la priorité aux Français chez eux, assurer la sécurité quotidienne, préserver les comptes sociaux et alléger la pression fiscale sont les piliers programmatiques du parti à la flamme bleu blanc rouge, les autres sujets (famille, école, entreprise…) se déclinant à partir de cette trame.

C’est son ADN. Il est identifié comme tel, y compris par les personnes les plus éloignées de la chose électorale. Ce sont des marqueurs indélébiles.

En discuter et donner l’impression que ces priorités pourraient être erronées est un signal catastrophique, un virus mortel. Le FN possède un atout considérable parce que le parti est parfaitement identifié et qu’il a un chef connu. Il s’avère, en outre, que l’actualité contemporaine valide parfaitement les analyses faites antérieurement et que les événements du quotidien finissent par convaincre même les plus récalcitrants. L’environnement politique n’a jamais été aussi propice. Les esprits n’ont jamais été aussi perméables à nos analyses.

Alors, que les impatients reprennent leurs esprits ! Ce n’est pas le moment de tout abandonner. Le nombre et les scores de nos candidats sont, certes, encore insuffisants, mais ils ne cessent de progresser. C’est peut-être un mal pour un bien.

Usons du temps qui nous est donné afin de consolider notre formation et travailler à une implantation locale plus performante. Ainsi, les lendemains électoraux heureux que nous attendons ne manqueront pas de survenir. Telle est notre espérance.

http://www.bvoltaire.fr/fondamentaux-fn-nest-moment-de-ab...

Les commentaires sont fermés.