Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2017

C’EST VRAI, ÇA, ON N’A PAS ENTENDU PARLER D’ATTENTATS À VARSOVIE…

IMG_5789-1550x660.jpg

Les Polonaises se font moins violer que les Allemandes… On se demande vraiment pourquoi, non ?

Les Grecs anciens appelaient hybris la démesure inspirée par l’orgueil à certains hommes, ce qui leur valait généralement de terribles punitions de la part des dieux. On pourrait craindre que notre Jupiter national ne s’en approche dangereusement par ses mots à l’encontre du gouvernement de Varsovie : « Le peuple polonais mérite mieux que cela […] »

Apparemment, ses conseillers ont oublié de lui rappeler que ce même peuple a porté au pouvoir le parti de madame Szydło avec deux fois plus de voix que lui au premier tour de nos présidentielles… Ce langage diplomatique est assez nouveau mais on le sait, désormais, la France fait de la politique autrement. Elle aurait pu toutefois commencer par « Le peuple zimbabwéen mérite mieux que M. Mugabe » (qui incite au massacre des Blancs) ou « Le peuple vénézuélien mérite mieux que M. Maduro », qui a ruiné son pays en cinq sec. Mais non, c’est sur la Pologne que ça tombe. On ne le savait pas mais, selon l’Union européenne, c’est une terrible dictature. Pensez donc, leur ministre de la Justice a le pouvoir de prolonger le mandat des juges ayant atteint l’âge de la retraite ! Pour mémoire, la France a repoussé l’âge de la retraite des médecins hospitaliers à 72 ans. Un qui doit se bidonner dans sa tombe, c’est Paul Vergès, décédé doyen du Sénat à 91 ans… 

Pis encore, la Pologne entend maintenir des âges différents de départ à la retraite pour les hommes et les femmes… Ils n’ont peut-être pas de pétroleuses féministes là-bas, mais en tout cas, ils ont une femme Premier ministre. Et pas rancunière, avec ça. Elle espère qu’avec le temps, Macron « réussira peut-être à avoir les mêmes résultats économiques et le même niveau de sécurité de ses citoyens que ceux garantis par la Pologne ».

C’est vrai, ça, on n’a pas entendu parler d’attentats à Varsovie ! Même que les Polonaises se font moins violer que les Allemandes… On se demande vraiment pourquoi, non ? En réalité, le vrai défaut des Polonais, c’est qu’ils sont catholiques. Mais alors, vraiment très catholiques ! Ils nous ont même donné un pape qui (avec un petit coup de pouce de Reagan) a abattu du même coup le mur de Berlin et les espérances de nos intellectuels médiatiques. Tout le contraire de notre jésuite de pontife actuel, « migrantophile » et fils de migrants, qui contemple nos salafistes comme on contemple les étoiles : de très loin…

Alors quand on a choisi, comme notre Président, de recevoir les saintes huiles républicaines au pied d’une pyramide, ça fait comme de l’ail sur un vampire ! Les Polonais en ont bavé trop longtemps sous le joug communiste, alors Europe ou pas Europe, ils n’ont pas l’intention de se faire imposer une nouvelle invasion. Et croyez-le ou pas, leurs dirigeants à eux suivent leur avis…

http://www.bvoltaire.fr/cest-vrai-ca-on-na-entendu-parler...

Les commentaires sont fermés.