Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2017

Indépendance de la presse ? Liberté d’expression ? Des leurres…

Thomas Guénolé, éditorialiste « insoumis » à Europe 1, où il estime avoir  « une totale liberté d’expression »,  a demandé « aux éditorialistes des médias mainstream«  de « faire leur comming out politique ».

Ceux-ci n’ayant pas répondu à son invitation, il a essayé de « classer politiquement les éditorialistes des médias dominants » à partir de deux clivages fondamentaux qu’il explique ainsi :

« Le débat politique français est aujourd’hui en état de quadripolarisation idéologique à partir de deux clivages fondamentaux : pour ou contre ce que j’ai appelé « la mondialisation malheureuse » ; et ouvert ou fermé sur la question des minorités maghrébine et LGBT. L’on peut en déduire schématiquement quatre grands blocs qui correspondent aux grands candidats arrivés dans un mouchoir de poche autour de 20% au premier tour de la présidentielle : les altermondialistes pro-minorités (Mélenchon) ; les pro-mondialisation malheureuse pro-minorités (Macron) ; les pro-mondialisation malheureuse fermés sur la question des minorités (la droite) ; et les protectionnistes fermés sur la question des minorités (FN et Dupont-Aignan sous forme plus modérée). »

Cela donne l’infographie ci-dessous :

 

Les éditorialistes pro-mondialisation et pro-minorités, « c’est-à-dire sur la même ligne idéologique qu’Emmanuel Macron » sont légion. Conclusion du journaliste :

« ce paysage éditorialiste massivement déséquilibré dans un sens pro-Macron confirme un problème grave : souvent surnommé « la pensée unique » ou « le cercle de la raison », il s’agit plus précisément d’un très grave manque de pluralisme et de diversité idéologique parmi les éditorialistes des médiasmainstream ».

Cette étude confirme l’analyse tenue par MPI depuis son lancement : les grands médias, appartenant à de grands groupes financiers apatrides, étant des courroies de transmission de l’idéologie politiquement correcte mondialiste et arc-en-ciel et des sources de désinformation, il est d’autant plus nécessaire de favoriser une presse indépendante qui dispense une information « délibérément objective, libre et sans concession » envers le système politico-médiatique.

Francesca de Villasmundo  

http://www.medias-presse.info/independance-de-la-presse-l...

Écrire un commentaire