Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2018

CHRISTIANE TAUBIRA, QUE PENSEZ-VOUS DE METTRE LES MIGRANTS EN GUYANE ?

taubira-christiane-20090822_9148-1550x660.jpg

L’ancien garde des Sceaux aime le mouvement : normal, elle est de gauche. Et avec elle, il faut que ça bouge.

Soyons juste avec elle. La Taubira (comme on disait la Callas) ne parle pas : elle chante. Toujours munie d’une lyre. Toujours servie de sa belle voix de velours. Voici quelques extraits de son dernier air.

« Fermeté et humanité sont des mots marketing [ndlr : allusion aux propos de Macron]. La juxtaposition des mots “fermeté et humanité” n’a pas de sens. Nous sommes dans une période de circulation humaine, il est donc absurde de vouloir endiguer cette circulation humaine juste pour savoir satisfaire le parti de l’opinion publique. Il faut penser le monde et notre rapport à ces circulations humaines puisqu’elles vont s’intensifier. Effrayer l’opinion publique européenne, parce qu’un peu moins d’un million de personnes arrivent aux portes de l’Europe, de 500 millions d’habitants, il y a un moment où il faut opposer les choses. »

Madame Taubira est fâchée avec les chiffres : il y a, en Europe, 22 millions de résidents non européens (migrants et immigrés). On ne lui cherchera pas querelle sur ce sujet. Il y a, en France métropolitaine, une forte densité de la population : 116 habitants au kilomètre carré. Mais nous avons, outre-mer, un département français très peu peuplé : 36 habitants au kilomètre carré. La Guyane, si chère à madame Taubira.

Oui, c’est là-bas qu’il nous faut accueillir des millions de migrants. La Guyane, c’est bien la France, n’est-ce pas, Madame Taubira ? La plus grande partie de ce département est recouverte d’une belle, épaisse foret amazonienne. Une oasis de la biodiversité. Quasiment inhabité.

Des migrants y seraient bien. Des espaces infinis où l’on pourrait construire jusqu’à plus soif des centres d’hébergement. En plus, pas de problèmes de voisinage. Les quelques Indiens qui y habitent sont réputés pacifiques et indolents. Bien sûr, il arrive que des chercheurs d’or venus braconner du Brésil voisin s’y aventurent. Il suffira de les abattre à la machette…

Certes, la Guyane, c’est loin. Mais quand on est, comme Christiane Taubira, une adepte des mouvements circulatoires, on ne va pas s’arrêter à ce genre de détails. Circulez, circulez, dit-elle, ou plutôt chante-t-elle. À la façon des flics d’antan qui, pour disperser un attroupement après un accident automobile, lançaient : « Circulez, y a rien à voir. »

http://www.bvoltaire.fr/christiane-taubira-pensez-de-mett...

Les commentaires sont fermés.