Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

General Electric : un proche de Macron soupçonné de prise illégale d’intérêt

G.E.jpgLe patron de General Electric France est sous le coup d’une enquête. Hugh Bailey appartenait au cabinet d’Emmanuel Macron entre 2014 et 2016.

Selon une information de l’Obs que confirme BFM TV, le patron de General Electric France, Hugh Bailey, est visé par une enquête pour « prise illégale d’intérêt ».

L’enquête aurait été déclenchée par Delphine Batho, députée Génération Écologie Les Verts, indique BFM TV. Les enquêteurs de l’Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales s’intéresseraient au parcours d’Hugh Bailey dans l’administration française, et ce depuis avril dernier.
Hugh Bailey a travaillé au sein du cabinet d’Emmanuel Macron à Bercy entre août 2014 et septembre 2016. Il était alors un des conseils du ministre de l’Économie sur les garanties financières apportées par la France sur les contrats internationaux, précise BFM TV. Ces garanties auraient pu profiter à de nombreuses reprises à General Electric. À l’époque, GE avait été autorisé à racheter Alstom par le ministre de l’Économie, un rachat qui avait fait l’objet d’une enquête par le Parquet national financier.
[...]
En savoir plus sur valeursactuelles.com

Écrire un commentaire

Optionnel