Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Séparatisme ! De quoi s’agit-il ?

661-magic-article-actu-c4d-c1f-56a634a53aee3ac6fb3489dc2c-jean-castex-veut-combattre-le-separatisme-et-l-islamisme-qui-s-en-prennent-aux-lois-de-la-republique|c4dc1f56a634a53aee3ac6fb3489dc2c.jpg

Le billet de Patrick Parment

Le camarade Castex nous a fait clairement savoir qu’il allait s’attaquer au « séparatisme »… social, j’imagine. Voici donc un nouveau mot dans la langue techno pour désigner tout simplement le communautarisme qui sévit dans la société française et plus particulièrement sa version islamique, car il ne saurait être question de désigner la communauté juive qui, elle, ne pose aucun problème et qui se distingue essentiellement par une demande de lutte contre l’antisémitisme. On notera toutefois que l’antisémitisme n’atteint guère le degré de délinquance dû à l’islam et à ses sbires communautaires.

Ce gouvernement est en fait devant un double problème. Celui de l’immigration en général qui voit l’arrivée régulière sur notre sol des individus extra-européens qui vont venir alourdir les comptes sociaux – c’est-à-dire ponctionner le travail des Français -, et un problème proprement communautaire qui est celui des communautés islamiques où se retrouvent des races diverses et variées, du Maghrébin au Noir en passant par les Pakistanais et autres. Ce gouvernement – mais aussi tous ceux à venir – devrait reconnaître enfin cette réalité que l’immigration déchire la société française. Est-il acceptable, par exemple, que les zones de non-droit, ces cités où la République n’a aucun sens, prolifèrent et corollaire d’une délinquance qui prend des proportions inquiétantes. On voit mal le trio Macron-Castex-Darmanin apporter des solutions à une encablure de l’élection présidentielle.

Mais ce gouvernement a-t-il aussi à l’esprit que ce qu’il appelle « séparatisme » - et dont il ne donne aucune définition -, concerne aussi la France gauloise, elle-même fracturée entre une France urbaine et une France péri-urbaine et rurale. Du côté urbain les tenants d’une économie libérale qui vit bien de la mondialisation et de l’autre celle des Français qui paient la facture ? Une France majoritaire puisqu’il s’agit de la classe moyenne dont les Gilets jaunes sont l’expression la plus voyante. Car cette France-là existe toujours et c’est même elle qui constitue le gros des abstentionnistes aux élections. L’élection, dans les grandes villes notamment – Paris, Marseille, Lille, Lyon, Tours Poitiers, etc. - avec ses élus écolos et autres qui crient victoire ne sont en fait représentatifs de rien du tout puisque l’abstention a atteint 60%. Comme par hasard, la plupart des maires des petites et moyennes communes ont été réélus dès le premier tour. Cherchez l’erreur !

Ce gouvernement a donc deux fronts devant lui et on pourrait même en ajouter un troisième avec l’Europe. Mais, ce n’est pas nouveau qu’on ne voit poindre la moindre issue. Ah, si, les Américains ont déplacé leurs troupes d’occupation en Allemagne et installés leur QG en Belgique voire envoyer des troupes en Pologne, tant les Polonais ont la trouille de voir débarquer les Russes. Bref, ces troupes américaines, c’est encore un moyen de semer la zizanie en Europe et d’affaiblir les Européens. On se pose la question de savoir  quand cesseront-nous d’être naïfs ?

Pour nous résumer, l’avenir est sombre pour Castex et son gouvernement qui va devoir faire face dès septembre a une situation sociale des plus tendue. En effet, il y a tout lieu de craindre que les faillites et autres dépôts de bilan s’accélèrent, que le nombre de chômeurs augmente. Et nul ne sait à l’avance comment la société réagira, quels mouvements sociaux cela risque d’engendrer. Monsieur Castex et son petit personnel ministériel ont tout intérêt à bien profiter de leurs vacances, la rentrée risque fort de n’être pas  sereine du tout.

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2020/08/02/separatisme-de-quoi-s-agit-il-6255223.html

Écrire un commentaire

Optionnel