Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

géopolitique

  • Le général Kujat contredit l'hystérie guerrière : "Je ne vois pas d'intention d'attaque de la part des Russes"

    harald-kujat-429d5f9b-df2c-4a7b-85a1-2f4637d170d-resize-750.jpg

    Source: https://zuerst.de/2024/02/13/general-kujat-widerspricht-der-kriegshysterie-kann-keine-angriffsabsichten-der-russen-erkennen/

    Berlin . L'ancien inspecteur général de la Bundeswehr, le général à la retraite Harald Kujat, a toujours été l'une des voix les plus mesurées depuis le début de la guerre en Ukraine. Il a averti très tôt que les livraisons excessives de matériel et de munitions à l'Ukraine affectaient également les capacités de la Bundeswehr. Pas plus tard qu'en novembre, il s'était rendu impopulaire auprès des transatlantistes et des soutiens à l'Ukraine en déclarant : "L'Ukraine ne peut pas gagner cette guerre".

    Lire la suite

  • "Le choc des civilisations" de Samuel Huntington 4/7

    • Pays isolés : Un pays isolé n’a pas d’affinités culturelles avec d’autres sociétés. L’Éthiopie par ex., est isolée culturellement par sa langue dominante, l’araméen, écrit en caractères éthiopiens, par sa religion dominante, l’orthodoxie copte, par son passé impérial, par ses différences religieuses vis-à-vis de ses voisins en majorité musulmans. Le plus important pays isolé est le Japon. Aucun autre pays n’a la même culture, et les émigrés japonais sont peu nombreux dans les autres pays et guère assimilés culturellement.
    • Pays divisés : Ce sont des pays dont le territoire est traversé par une frontière entre civilisations. Ces pays sont confrontés à des problèmes aigus pour préserver leur unité. De nombreux pays africains sont minés par des guerres civiles interminables entre chrétiens et musulmans : Soudan, Nigeria, Tanzanie, Éthiopie… Avec la chute du communisme, la culture a bien souvent remplacé l’idéologie comme facteur d’attraction et de répulsion. « L’effet de division a été particulièrement visible dans les pays divisés dont la cohérence, à l’époque de la guerre froide, était assurée par des régimes communistes légitimés par l’idéologie marxiste-léniniste. La Yougoslavie et l’Union soviétique ont éclaté et se sont divisées en entités nouvelles regroupées sur des bases civilisationnelles : les républiques baltes (protestantes et catholiques) [qui vont d’ailleurs bientôt rejoindre l’Europe], les républiques orthodoxes et musulmanes de l’ex-Union soviétique ; la Slovénie et la Croatie catholiques ; la Bosnie-Herzégovine partiellement musulmane ; la Serbie-Monténégro et la Macédoine orthodoxes en ex-Yougoslavie. Là où ces entités nouvelles rassemblent encore des groupes appartenant à plusieurs civilisations, des divisions de second ordre apparaissent » [p. 197] [1]. Rappelons que le livre d’Huntington a été publié en 1996 et que la guerre du Kosovo n’avait pas encore eu lieu ; pourtant l’auteur écrit déjà à l’époque : « Le Kosovo, peuplé d’Albanais musulmans, restera-t-il paisible au sein de la Serbie orthodoxe slave ? On ne le sait pas. De même, des tensions apparaissent entre la minorité musulmane albanaise et la majorité orthodoxe slave en Macédoine » [p. 197].

    Lire la suite

  • Ukraine. Des postulats erronés, délibérément ou par méconnaissance

    Nous publions cette analyse d’Eric Dénécé, un spécialiste français de géopolitique, qui rappelle que le narratif officiel occidental au sujet de la guerre en Ukraine repose sur « des postulats erronés, délibérément ou par méconnaissance » :

    « Lorsqu’ils considèrent la guerre d’Ukraine, la plupart des analystes [1] partent, me semble-t-il, de postulats erronés – délibérément ou par méconnaissance – que je crois instillés par les États-Unis et l’Ukraine, et qu’il convient de signaler, car ils sont à l’origine d’une vision qui s’affirme de plus en plus fausse des origines et des réalités de ce conflit et donc de son issue probable.

    Il ne s’agit pas, répétons-le une nouvelle fois, de défendre les positions de la Russie, mais de rappeler certains faits et de faire prendre conscience du narratif élaboré par les Américains pour justifier le bien-fondé de cette guerre aussi horrible qu’inutile, et de la désinformation majeure dont nous sommes victimes en Europe, et en particulier en France, depuis maintenant deux années.

    Lire la suite

  • L’OTAN impose aux pays européens de financer la prochaine guerre contre la Russie

    Alors que Macron vient de donner 3 milliards à l’OTAN, les rumeurs de guerre se répandent dans les états-majors de l’Europe. La situation devient critique devant la théâtralisation de l’alibi accusatoire d’attribuer la mort de l’opposant politique Navalny à la Russie. Toutes les rédactions journalistiques ont repris ce refrain mensonger, sans la moindre preuve, pour nous persuader d’approuver une guerre frontale de l’OTAN contre la Russie.

    Lire la suite

  • Medvedev : les tentatives occidentales de ramener la Russie aux frontières de 1991 mèneront à une guerre mondiale avec 150 millions d'Américains noyés

    Table des matières

    Une tentative occidentale de reprendre des territoires à la Russie et de les ramener aux frontières de 1991 conduirait à une guerre mondiale utilisant toute la gamme des  armes nucléaires stratégiques  . Et tout d’abord, il s’envolera vers les pays les plus performants. Dmitri Medvedev l'a déclaré.

    Lire la suite

  • Ils ont peur !

    L’Europe suit le même chemin que l’Empire Romain

    J’ai relu d’un coup les propos de tous les principaux intervenants de la conférence de Munich et j’ai eu une impression : ils ont peur. C’est vrai, ils ont eu peur d’une défaite inévitable. Ils se rendent compte qu’ils ne peuvent rien y faire, mais qu’ils ne peuvent qu’essayer de retarder leur défaite dans l’espoir que quelque chose se produira pour l’arrêter.

    Presque tout le monde a dit que les sanctions n’avaient pas fonctionné, que la Russie augmentait chaque mois sa production d’armes, et qu’il y avait aussi de nouvelles technologies antisatellites russes pour le forum.

    Lire la suite

  • Ukraine : L’Occident entre déroute et banqueroute

    avec Caroline Galactéros

    La guerre ouverte en Ukraine avance vers son deuxième anniversaire. Sur le terrain militaire, c’est une déroute terrible qui devrait se poursuivre avec les combats à Avdiivka, à l’image de Bakhmout il y a un an.

    Lire la suite

  • Les forces armées russes ont libéré Avdeyevka

    par Christelle Néant

    Le 17 février 2024, les forces armées russes ont pris le contrôle de la totalité d’Avdeyevka, en RPD (République populaire de Donetsk), après que le commandement ukrainien ait annoncé le retrait de ses troupes alors que la ville était au bord de l’encerclement total.

    Lire la suite

  • SCOTT RITTER : La folie de Mike Turner

    Représentant Mike Turner

    La publication par le représentant Mike Turner de renseignements bruts sur un système satellitaire russe a compromis les renseignements américains, y compris probablement leurs sources et méthodes. 

    Plus tôt cette semaine, le représentant américain Mike Turner, un républicain de l'Ohio qui préside le comité spécial permanent sur le renseignement de la Chambre des représentants, a pris la mesure sans précédent de mettre à la disposition de tous les membres du Congrès un rapport brut sur les renseignements. 

    Lire la suite

  • La fin du chaudron d’Avdiivka

    Le petit chaudron au sud d’Avdiivka, autour de la fortification «Zenit», comme on le voit sur la carte du 15 février, s’est effondré. Les militaires ukrainiens qui ont fui sous les tirs à travers les champs ont dû laisser leurs blessés derrière eux :

    «Les médias russes et ukrainiens ont rapporté que les troupes ukrainiennes avaient évacué le formidable réseau de fortifications construit en 2014 à la suite de la première invasion de l’Ukraine par le Kremlin et amélioré depuis lors. Les troupes ukrainiennes forcées de se frayer un chemin hors d’un encerclement quasi-total pour tenter d’atteindre les lignes amies ont dû abandonner des blessés et ont subi des pertes lors de leur retraite, selon des rapports provenant des deux côtés. (…)

    Lire la suite