Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

géopolitique - Page 4

  • Attaques contre la centrale de Zaporojié: Moscou répond à l’Onu qui se dit incapable d'enquêter

    La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, assiste à son briefing hebdomadaire à Moscou, Russie. - Sputnik Afrique, 1920, 17.04.2024
    Récemment, le représentant officiel de l’Onu, Stéphane Dujarric, a indiqué que l’organisation n’avait ni de mandat ni de capacités médico-légales pour déterminer qui exactement bombardait la centrale nucléaire.
    "Mais qu’en est-il des conclusions du représentant officiel et du bureau du secrétaire général sur Boutcha il y a deux ans? Je vous rappelle que lors d’un point de presse le 7 avril 2022, Stéphane Dujarric avait déclaré: "Nous voulons une enquête transparente… Il existe des mécanismes au sein du système des Nations Unies pour garantir que les responsables de ce qui peut être des crimes très graves soient tenus responsables. Ces mécanismes fonctionnent", a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe.

    Lire la suite

  • Le crime contre la paix de Angela Merkel et François Hollande

    Une polémique a été ouverte à propos de mes analyses sur la responsabilité personnelle de l’ancienne chancelière Angela Merkel et de l’ancien président François Hollande dans l’actuelle guerre en Ukraine. Mes confrères assurent que j’ai tout inventé et que ces deux personnalités sont innocentes. Je ne ferais que colporter de la désinformation russe.
    Cette controverse n’est pas anodine : mes contradicteurs essaient de blanchir nos dirigeants politiques, ce faisant ils servent la narration occidentale de la guerre en Ukraine et la justifient.
    Voici donc les faits et les documents sur lesquels je m’appuie. À vous de juger.

    Quelques confrères de grands médias ont lancé une polémique à propos d’un extrait d’une conférence que j’ai donné à Colmar, le mois dernier1. Ils contestent ce que j’ai exposé sur la responsabilité personnelle de l’ancienne chancelière Angela Merkel et de l’ancien président François Hollande dans l’actuelle guerre en Ukraine.

    Lire la suite

  • Soudan, le massacre oublié

    Le Figaro : « Les premiers coups de feu ont déchiré Khartoum au petit matin du 15 avril 2023. L’affrontement entre l’armée et une milice était presque attendu, tant les nuages s’étaient accumulés depuis des mois, annonçant la tempête. Alliés de circonstance pour d’abord détrôner, en 2019, le vieux despote Omar el-Béchir puis pour accaparer le pouvoir aux dépens des civils, le général Abdel Fattah al-Burhan, chef de l’armée et président, et son ancien vice-président le général Mohammed Hamdan Dagalo, dit Hemedti, à la tête des puissantes Rapid Support Forces (RSF), n’ont jamais caché leurs ambitions […] Pour autant, nul ne s’attendait à ce que l’affrontement dure si longtemps ni s’étende à presque tout le pays, jetant 8,6 millions de civils, soit 16 % des Soudanais, sur la route selon les données de l’ONU. »

    Lire la suite

  • « Les conséquences économiques d’un embrasement au Moyen-Orient ». L’édito de Charles SANNAT

    Mes chères impertinentes, chers impertinents,

    Après la riposte de l’Iran sur Israël samedi et l’envoi de plus de 200 drones et missiles, quel impact sur les grands indices mondiaux, les cours du pétrole ou du gaz ?

    C’était le sujet logique de l’écorama d’hier.

    Alors quelles conséquences économiques ?

    Simple. Si Israël ne riposte pas à la riposte, il ne se passera rien de significatif.

    Si Israël riposte de manière significative à la riposte iranienne ce qui est mon scénario privilégié, alors il y aura un risque évident d’emballement et d’embrasement sous forme d’une spirale et donc d’une guerre totale.

    Lire la suite

  • Le conflit en Ukraine touche à sa fin, selon un ex-officier du renseignement US

    Un soldat russe devant un BM-21 Grad - Sputnik Afrique, 1920, 15.04.2024
    L'Ukraine n'a pas les ressources pour résister à l'attrition plusieurs années et le conflit devrait se terminer en 2024, a déclaré l'ex-officier du renseignement américain Scott Ritter sur la chaîne YouTube Dialogue Works.

    Lire la suite

  • Les mercenaires français en Ukraine «n’ont pas conscience du véritable danger»

    L’Europe ayant oublié depuis des années ce qu’est une vraie guerre, les Français qui viennent combattre pour Kiev ne comprennent pas ce qui les attend, estime auprès de Sputnik Afrique un reporter de guerre français ayant l’expérience du conflit dans le Donbass, après une nouvelle frappe russe contre des mercenaires français.

    Les mercenaires français qui partent combattre en Ukraine ne se rendent pas compte du danger, a déclaré à Sputnik Afrique Laurent Brayard, historien et reporter de guerre, suite à une frappe portée par l’armée russe contre des mercenaires français à Slaviansk.

    Lire la suite

  • Personne ne sait réellement combien d’argent les États-Unis ont dépensé pour soutenir l’Ukraine

    Les législateurs US découvrent l’ampleur des dépenses faites pour l’Ukraine car l’administration Biden n’a pas communiqué auparavant dessus. 

    « L’un des secrets les moins bien gardés à Washington est que personne ne sait réellement combien d’argent les États-Unis ont dépensé pour soutenir l’Ukraine », admet l’American Conservative. Cependant, au cours de l’année écoulée, les conservateurs du Congrès US ont poussé le président Joe Biden et son administration à obtenir le chiffre réel. Et, ils obtiennent enfin des réponses. 

    Lire la suite

  • Après « Retour vers le futur ! », Hollywood vous offre : « Ukraine descente aux enfers ! »

    Une analyse des tendance en cours cette semaine sur le front Ukrainien.

    Comment interpréter la situation actuelle de l’Ukraine ? De plus en plus, même des médias qui ont pratiquement choisi de relayer la propagande ukrainienne finissent par de temps en temps craqueler et à un moment admettre que le front est à la limite de la rupture.

    Alors, profitons de la situation, pour faire un point rapide :
    Rapfor : Rapport de force.

    La ressource humaine Ukrainienne.

    Rappelez-vous cet article, à peine le 23 Septembre 2023 :

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-aux-trolls-250316

    Alors, nous parlions des pertes de Kiev et les méthodes de bouclage utilisées pour valider les chiffres. Aujourd’hui encore, Zelenski clown triste nous affirme sans rire que les pertes des FAU sont de 31000 morts.

    Lire la suite

  • L’Ukraine au bord de l’effondrement et l’Occident réticent à maintenir son aide

    L'Ukraine au bord de l'effondrement
    L’Ukraine au bord de l’effondrement

    La lente mais inexorable avancée russe dans le Donbass épuise les Ukrainiens. Et l’aide occidentale est en déclin. A ceci s’ajoute la possible sortie des États-Unis de la scène, surtout si Trump gagne.

    Les Russes continuent d’avancer lentement et méthodiquement dans les régions du Donbass

    Lire la suite

  • La Russie demande aux Nations Unies de se préparer à une « reddition inconditionnelle » de l’Ukraine

    Un nouveau rapport très instructif du Conseil de sécurité (CS) circulant aujourd'hui au Kremlin note pour la première fois que le président Poutine a révélé : « Les frappes sur les installations énergétiques en Ukraine font partie du processus de démilitarisation », a-t-il ensuite observé à propos du soi-disant sommet de paix en Ukraine que les puissances coloniales socialistes occidentales tiendront en Suisse les 15 et 16 juin, ce qui exclut la Russie : « Ils pensent que nous n'avons rien à faire là-bas, et en même temps ils disent que rien ne peut être résolu sans nous... Et comme  nous n’y allons pas, c'est devenu une sorte d'absurdité... Ils disent que nous refusons de négocier... Nous ne sommes pas invités, mais ils disent que nous refusons ».

    Conformément aux dispositions de l'article 51 de la Charte des Nations Unies sur la légitime défense, que la Russie a invoquées le 24 février 2022 pour lancer « l'opération spéciale de dénazification » pour la libération et la démilitarisation de l'Ukraine, note ce rapport, l'ambassadeur représentant permanent de la Russie aux Nations Unies,  Vasily Nebenzy, a notifié hier au Conseil de sécurité des Nations Unies :

    Lire la suite