Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

géopolitique - Page 7

  • Le (tout) grand remplacement, ou l’Age de Fer

    3973531083.png

    Mise en garde: sous ses airs rationnels, ce texte n’est qu’une digression de romancier sur un processus de décomposition-recomposition bien plus vaste qu’un «conflit de civilisations». Où l’on se demande si le remplacement des peuples n’est pas qu’un sous-produit du remplacement de l’homme en soi…

    «Répétez!», ou l’inversion homme-machine

    Les entrepôts de la grande distribution sont énormes, mais l’espace y est optimisé au millimètre. A chaque nouvel arrivage, la machine affecte un emplacement libre défini par des coordonnées numériques. L’itinéraire des préparateurs dans ce dédale est optimisé lui aussi. Chaque pas compte. Les déplacements inutiles ou trop lents font l’objet d’avertissements.

    Lire la suite

  • Etats-Unis/Iran : au bord de l’explosion ? Journal du vendredi 3 janvier 2020

     

    1) Etats-Unis/Iran : au bord de l’explosion ?

    Les Etats-Unis ont assassiné un héros de guerre iranien, le général Soleimani. Le décès de cette personnalité importante de la République islamique pourrait provoquer un regain de tension inédit dans la région.

    2) Carlos Ghosn : une fuite et après ?

    Alors que des zones d’ombre perdurent sur la fuite de Carlos Ghosn du Japon au Liban, l’ex-patron de Renault-Nissan est désormais le fugitif le plus connu du monde. Son futur reste incertain alors qu’Interpol demande son arrestation.

    3) Une nuit avec l’opération Barkhane

    Alors que la France a pleuré la mort de 13 soldats français tombés au combat le 25 novembre dernier au Mali, l’opération Barkhane se poursuit. Immersion, dans cette édition, dans une base opérationnelle avancée temporaire en plein territoire ennemi au Sahel.

    4) L’actualité en bref

    https://www.tvlibertes.com/etats-unis-iran-au-bord-de-lexplosion-journal-du-vendredi-3-janvier-2020

  • Gabrielle Cluzel : L’Occident et sa crise identitaire – Géopôles #27

    Le soutien affiché, depuis quelques années, d’une partie de la population française au terrorisme islamique voire même à l’Etat islamique, les provocations et l’affichages de pratiques culturelles et de modes vestimentaires extra-européens, ont mis en évidence une fracture identitaire que subit la France, conséquence directe d’une immigration massive non contrôlée, sans conditions et sans règles, mêmes les plus élémentaires, comme celles du respect des coutumes et des lois du pays d’accueil. La classe politique, même de gauche, commence à admettre le désastre de sa propre politique et le danger de cette fracture, après avoir accusé pendant plus de quatre décennies les lanceurs d’alertes qu’ont été certaines personnalités sur ce sujet d’extrémistes voire de racistes et de xénophobes. La reconnaissance même de ce danger d’affrontement et de sécession de certains territoires illustre le degré de gravité que nous avons atteint, nos dirigeants étant jusqu’à ce jour de grands adeptes du déni des réalités.

    https://www.tvlibertes.com/gabrielle-cluzel-loccident-et-sa-crise-identitaire-geopoles-27

  • Assassinat ciblé de Qassem Soleimani: retour sur le parcours d’un «héros national» iranien

    1042697313.jpg

    Après la mort de Qassem Soleimani, Sputnik France revient avec le chercheur Hervé Ghannad, sur ce personnage quasiment légendaire en Iran. Spécialiste de l’Iran, Ghannad analyse l’importance de cet assassinat ciblé et les conséquences qu’il pourrait entraîner.

    Le Pentagone a confirmé «l’exécution extrajudiciaire» du général Qassem Soleimani par une frappe de drone, ordonnée directement par le Président Trump. Cette décision pourrait avoir des conséquences bien au-delà des frontières iraniennes, et ce, à long terme. L’Ayatollah Khamenei a d’ailleurs déjà promis «une revanche vigoureuse» après la mort de son général.

    Lire la suite sur Sputnik

  • Un Pacte mondial pour l'invasion de l'Europe

    Pacte-Marrakech-liberation-polemia-lanceur-alerte-276x155.jpg

    En pleine crise des gilets jaunes, Emmanuel Macron s'apprête à adhérer au nom de la France au « pacte mondial » de l'ONU couvrant grand la voie à de nouvelles migrations. Les 10 et 11 décembre, à Marrakech, Emmanuel Macron entérinera au nom de la France - sans que les Français aient été consultés - le « pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières » des Nations-Unies, qui accélérera considérablement le remplacement des peuples européens.

    Lire la suite

  • Année 2020 aux USA : vers de nouvelles guerres de sécession ?

    1200px-battle_of_franklin_november_30_1864-845x475.jpg

    « Un battement d’ailes de papillon et une tornade s’abat à l’autre bout de la terre »… Surtout lorsque ce battement d’ailes provient des États-Unis, pourrait-on dire. Et l’année 2020 ne sera pas une année comme les autres, outre-Atlantique.

    Remettons-nous cinquante ans en arrière, vers 1970. Sur la lune, Neil Armstrong avait réalisé un petit pas, mais l’humanité en avait fait un très grand. Du côté de San Francisco, on s’opposait à la guerre du Vietnam en se baladant une fleur dans les cheveux avec pour devise peace and love. Dans la littérature ou au cinéma, on envisageait difficilement l’an 2000 sans des vaisseaux et de hautes technologies.

    Lire la suite

  • Vœux présidentiels : entre apaisement et déclaration de guerre – JT du 2 janvier 2020

    1) Vœux présidentiels : entre apaisement et déclaration de guerre

    A l’occasion de ses vœux aux Français, Emmanuel Macron a affirmé sa volonté de mener à son terme la réforme des retraites. Le bras de fer entre l’exécutif et les syndicats se durcit avant la reprise des négociations et la prochaine journée de mobilisation interprofessionnelle.

    2) Irak : un Etat faible sous (double) influence

    L’assaut de l’ambassade américaine de Bagdad a ponctué une année de violence en Irak. Des violences visant tantôt Washington, tantôt Téhéran, qui témoignent du malaise économique, social et identitaire d’un pays sous influence étrangère.

    3) Au bon souvenir du Dakar-Bamako Express

    À cause du mauvais état des rails, la liaison ferroviaire entre Dakar et Bamako est à l’arrêt. Entre motifs de fierté nationale et de nostalgie collective, les Maliens espèrent voir renaître, un jour, la réhabilitation de la voie ferrée.

    4) L’actualité en bref

    https://www.tvlibertes.com/voeux-presidentiels-entre-apaisement-et-declaration-de-guerre-jt-du-2-janvier-2020

  • Le désordre mondial : 3/3

    Source : Entretien publié par le magazine Rébellion

    En réalité, le principe de séparation des pouvoirs tel que mis en œuvre par les institutions issues du XVIIIème siècle est la pure et simple négation du concept de « pouvoir politique ». Le pouvoir que les principaux financiers ont pris sur les États est, par ailleurs, de type autoritaire car il est réellement dépourvu de tout contrepouvoir effectif. Ce phénomène est dû à l’anonymat dont ont su s’entourer les banquiers-commerçants à la manœuvre.

    Les cryptomonnaies comme le Bitcoin sont-elles des alternatives au système financier ?
    Pour répondre à cette question il faut revenir aux fondamentaux de la monnaie et plus particulièrement à la raison de son apparition sur Terre il y a fort longtemps. Avant même d’être matérialisée, la monnaie a toujours été un concept comptable, une unité de compte servant à mesurer la valeur des biens échangés de façon à faciliter les échanges, c’est-à-dire les flux de biens et services sur un territoire déterminé. Initialement, la monnaie n’est pas une réserve de valeur au sens où elle n’a pas, en soi, de valeur propre ; elle est un simple instrument de mesure de la valeur des biens et services. Pour être utile, le concept de monnaie doit donc être accepté par tous ses utilisateurs, il devient dès lors une institution publique de nature politique.

    Lire la suite

  • Le désordre mondial : 2/3

    Source : Entretien publié par le magazine Rébellion

    A la mi-2019, nous en sommes là des évolutions financières mondiales. Ce stade de développement monétaire sera – et est d’ores et déjà – utilisé par les banquiers commerçants pour faire avancer leur agenda de monnaie mondiale, elle-même rendant « indispensable » l’avènement du futur gouvernement mondial en charge de réglementer l’économie et les populations. Les déboires financiers mondiaux vont permettre, par la décrédibilisation du dollar en tant que monnaie mondiale, de mettre en place une monnaie mondiale viable, qui prend aujourd’hui la forme des DTS (droits de tirage spéciaux) dans le même temps qu’il va faire disparaître l’empire américain de façon à laisser la place à un futur gouvernement mondial. [Mais que restera-t-il des USA, NdSF] C’est dans le contexte nouveau des DTS monnaie mondiale qu’il faut comprendre la récente réhabilitation, par la BRI, du statut de l’or dans les bilans des banques (des banques privées et, par voie de conséquence, des banques centrales). Depuis le 29 mars 2019, l’or n’est désormais plus considéré comme étant un « actif à risque » pour les banques qui peuvent dès lors l’acheter et le revendre sans autre restriction comptable.

    Lire la suite