Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

géopolitique - Page 8

  • Cette supériorité militaire “hypersonique” de la Russie que les Occidentaux s’obstinent à ne pas voir

    Personne ne veut regarder en face la raison pour laquelle Vladimir Poutine a pris le risque d'une guerre et d'un affrontement géostratégique avec l'Occident : l'arme hypersonique lui fournit une supériorité militaire que seuls les USA avaient possédé entre 1945 et 1949, quand ils avaient le monopole de l'arme atomique. Il y a ceux qui savent, au Pentagone, et qui se taisent pour ne pas rendre visible l'infériorité provisoire des USA. Il y a ceux qui ne savent ni ne voient, qui peuplent les palais gouvernementaux de l'Union Européenne et les plateaux de télévision des médias occidentaux. Mais l'Occident ne surmontera la crise actuelle qu'à condition de regarder la réalité en face: la Russie combat sans hâte et à l'économie en Ukraine car elle a pour elle le temps que lui donne sa maîtrise de la révolution militaire hypersonique.

    Lire la suite

  • Embargo sur le pétrole russe. Vraiment ?

    MPI a déjà rapporté les indécisions de la présidente de la Commission Européenne, Ursula von der Leyen, qui tel est un grand manitou atlantiste veut imposer la volonté des Etats-Unis aux pays européens. Embargo sur le pétrole russe ? Pas embargo ? Elle a dit tout et son contraire à quelques jours d’intervalle la semaine dernière. Pour se laisser une porte de sortie dans les deux cas selon le résultat de la consultation du Conseil européen extraordinaire de lundi 30 mai.

    Lire la suite

  • Guerre en Ukraine : quelle voie de sortie ?

    2744947213.jpg

    Renaud Girard

    Comment arrêter la guerre fratricide en Ukraine, déclenchée il y a trois mois par la Russie ? Il faut se rendre compte que ce conflit a déjà fait au minimum 20000 morts chez les Russes et un chiffre approchant chez les Ukrainiens. Les destructions sont gigantesques et pas seulement à Marioupol. Plus de six millions d’Ukrainiens, principalement des femmes, des enfants et des vieillards, ont quitté leur pays.

    Lire la suite

  • Pour le président croate, les sanctions anti-russes ne fonctionnent pas

    Le président croate Zoran Milanovic déplore l’inefficacité des sanctions anti-russes. Selon lui, ce sont les citoyens de l’UE qui en font les frais.

    « Les sanctions ne fonctionnent pas. La Russie ne les ressent pas, le rouble ne s’est pas effondré. Les citoyens de l’UE doivent en payer le prix, [le président russe Vladimir] Poutine peut sourire de satisfaction, et le pétrole et le gaz iront ailleurs parce que la demande est grande », a déclaré M. Milanovic à Zagreb, commentant les derniers ajouts de l’UE à l’embargo anti-russe.

    Il a qualifie également d' »insultante » l’explication de l’UE concernant l’embargo partiel sur le pétrole et le gaz et a déclaré que Zagreb avait peu d’influence au sein du bloc, contrairement à ses voisins hongrois.

    RT

    https://www.tvlibertes.com/actus/pour-le-president-croate-les-sanctions-anti-russes-ne-fonctionnent-pas

  • Après la contre-offensive ratée des FAU, l’armée russe rase un centre de commandement ukrainien en pleine réunion opérationnelle

    Tout récemment, il s’est passé quelque chose de curieux qui porte à croire que, tout au long de l’opération russe en Ukraine, Moscou gère la situation sur le terrain à un niveau que l’on a du mal à imaginer.

    Ce week-end, les forces ukrainiennes ont tenté une énième contre-offensive, cette fois dans la région de Mykolaïv, et qui, comme on pouvait s’y attendre, s’est soldée par un échec cuisant. 

    On parle de centaines de morts côté ukrainien (plus de 200). Et, comme si cela ne suffisait pas, les forces russes ont décidé d’infliger une sorte de punition à ceux qui ont, personnellement décidé de mettre au point cette attaque. Des missiles ont donc commencé à pleuvoir sur le quartier général du commandement opérationnel « Sud » des forces armées ukrainiennes, situé dans la ville de Novyï Bouh. C’est à partir de là qu’a été dirigé le commandement et le contrôle des troupes lors des dernières tentatives d’attaque sur le territoire de la région de Kherson.

    Lire la suite

  • La montée de l’islamisme woke : les révélations de la Fondapol

    alerte-info-845x475.jpg

    L’ et le  sont-ils compatibles ? Il semble que oui. Le think tank de droite Fondapol a publié une enquête intitulée : La montée en puissance de l'islamisme woke dans le monde occidental.

    Avec l’installation de populations de plus en plus importantes dans les pays autrefois chrétiens, les islamistes ont dû revoir leur copie face à leur projet bien trop radical. 

    Lire la suite

  • Grand espace et idée d'empire - contre-projet à l'UE

    c1fcd949c96b8b871c4d87c5d5a5cad2.jpg

    Par Alexander Markovics

    L'État-Nation : pour certains, c'est un modèle dépassé, pour d'autres, c'est la possibilité de revenir au "bon vieux temps". Mais le problème soulevé par l'Etat-Nation réside dans le fait qu'il est d'une part trop faible pour contrer la menace de la mondialisation, l'espace qu'il domine n'étant tout simplement pas assez vaste, et d'autre part trop fort lorsqu'il s'agit de restreindre les libertés de son propre peuple, puisqu'il tente de rendre tous les citoyens "égaux" à partir d'un centre, au-delà des frontières des régions, des tribus et des états qui se sont développés au fil du temps. Nous assistons chaque jour à deux de ces dérives: d'une part, l'immigration de masse que l'État-nation ne peut pas réguler (et ne semble pas vouloir empêcher) et, d'autre part, les citoyens sont contraints de penser à l'unisson et selon les médias et de se faire vacciner partout où cela est possible. L'État-nation devient donc de plus en plus problématique, précisément parce qu'il considère l'homme comme un individu, libéré de tout lien collectif (peuple, religion, région, sexe, etc.) - mais quelle pourrait être une alternative à cet État ?

    Lire la suite

  • Ces écoles éventrées de Donetsk, qui n'intéressent pas les médias atlantistes

     
    mardi 31 mai 2022

    Au moins 6 morts et 15 blessés dans le centre de Donetsk après une attaque hier de l'artillerie lourde ukrainienne. 

    Que des civils. Deux écoles touchées. Aucune, absolument aucune, réaction internationale pour ce qui est un crime de guerre. 

    Mais l'Ukraine est soutenue, pour son malheur, par l'Occident, elle est donc du côté du "Bien". Etrange "bien" que celui qui autorise de viser des civils, de tirer sur des écoles. En toute impunité. Une telle désertion morale ne peut conduire qu'à la catastrophe de tout un peuple.

    Lire la suite

  • Guerre d’Ukraine – Jours 91 à 94 – l’armée ukrainienne s’effondre rapidement

    La Bataille d’Ukraine 

    Les forces armées ukrainiennes s’effondrent sur le champ de bataille , si rapidement et sur une zone si étendue que vendredi 27 mai le président ukrainien a déclaré que “l‘Ukraine n’est pas désireuse de parler avec le Russe Vladimir Poutine, mais qu’elle doit faire face à la réalité que cela sera probablement nécessaire pour mettre fin à la guerre“. Il y a quelques jours encore Zelenski expliquait que l’Ukraine ne céderait jamais aucun territoire et qu’elle “gagnerait” contre l’armée russe.

    Lire la suite