Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

écologie et environnement - Page 3

  • Le loup, un animal pas si méchant

    loups-157x101.png

    Le loup a mauvaise presse, bien que sa mauvaise réputation soit souvent métaphorique. Le plus célèbre fut celui qui dévora le Petit Chaperon Rouge, allégorie ce qu’on n’appelait pas encore la pédophilie. La Bête du Gévaudan, si une femelle loup peut être impliqué dans certains meurtres, a également servie de camouflage à un prédateur sexuel.

    Lire la suite

  • Après les éoliennes, la supercherie des voitures électriques

    telechargement-230x180.jpg

    La Commission Européenne désire interdire la vente de véhicules thermiques, c’est-à-dire à essence et diesel à partir de 2035. Le directeur général du constructeur Stellantis, Carlos Tavares, a donné une interview où il démontre que les voitures électriques constituent une supercherie écologique mais aussi une catastrophe sociale. Extraits :

    Avec le mix énergétique européen, un véhicule électrique doit rouler 70 000 kilomètres pour compenser la mauvaise empreinte carbone de fabrication de la batterie et commencer à creuser l’écart avec un véhicule hybride léger (…) il y avait des méthodes moins chères et plus rapides pour réduire les émissions que celle-là (…).

    Lire la suite

  • Électricité : faute de nucléaire, la France va faire fonctionner le charbon cet hiver


    https://www.fdesouche.com/2022/01/06/la-france-rehausse-en-urgence-la-production-delectricite-de-ses-centrales-a-charbon-en-janvier-fevrier-pour-eviter-un-blackout/

  • Retour du nucléaire en Italie

    En Italie, c’est le ministre de la Transition écologique qui plaide pour un retour au nucléaire, que l’Italie a abandonné en 1987, après l’accident de Tchernobyl.

    Lire la suite

  • Action Ecologie demande la démission immédiate de Barbara Pompili

    capture-decran-2021-12-23-a-081307-230x180.png

    Action Ecologie, association indépendante et non politisée lancée en septembre 2020 et forte de ses 4000 membres, qui a pour objectifs de valoriser les belles initiatives écologiques respectueuses de savoir-vivre français et dénoncer les solutions coûteuses et inefficaces des fossoyeurs de l’écologie, demande :

    Lire la suite

  • Ce ministre qui pensait que la France peut « se passer du nucléaire » !

    centrale-nucl%C3%A9aire.jpg

    Vu sur insolentiae

    Haaaa…. Barbara dispose d’une sacrée « vista », vision en espagnol !

    Au moment où nous voulons passer tous nos transports à l’électrique, la Barbara voulait recharger la France entière à l’éolienne et aux panneaux solaires.

    Lire la suite

  • Et ce n’est pas avec du "bio" qu’on nourrira la planète…

    N’importe quel Media ferait l'affaire. N'importe lequel de ces cuistres que l'on appelle journaliste, ou expert ou spécialiste qu'on dit cuisinier ou restaurateur - quatre, cinq, dix étoiles -. À longueur de charabia, ils font référence à leur terroir, leurs condiments de proximité qu'ils affirment ne trouver nulle part ailleurs, leurs herbes sacrées, leurs chouchoutes ou leur panais extraordinaires... Qui font les savants avec les légumes de tradition, les viandes, les vins, bref tout ce qui pousse, grandit, fleurit dans les bocages, vergers, jardins de leur grand-mère... Ajoutez-y la basse cour d'à-côté, la pintade, la cane, le chapon authentiques, la bergerie ou l'étable dont ils connaissent le maître, celui qui porte béret et mâchouille une chique ou un mégot. Inscrits au Michelin et vantés par le Gault et Millau ou par le Fooding, nouveau guide de la mode alimentaire, voici les grands et respectables hôteliers qui, l'emphase technicienne et la pointe d'accent juste ce qu'il faut de morvandiau ou de gascon, débarquent tous les dimanches matins dans les débats radio-télévisés, brandissant la recette originale et facile à faire que vingt mille cuisinières familiales mettront ce matin là sur la table dominicale.

    Lire la suite

  • Éric Zemmour et l’écologie – Pour une présidentielle à la hauteur des enjeux du temps

    zemmour2.jpg

    L’écologie serait-elle l’angle mort de la droite, comme l’immigration celui de la gauche ? Dans sa déclaration de candidature, Éric Zemmour a eu le mérite d’aborder de front la seconde question, mais pourquoi occulte-t-il l’enjeu non moins central de l’écologie et du changement climatique ? C’est d’autant plus absurde qu’une écologie bien comprise permettrait de remettre au centre des débats le local et le national.

    Suite à la diffusion de l’appel d’Éric Zemmour annonçant aux Français sa candidature à l’élection présidentielle, des observateurs, favorables ou hostiles, ironiques ou sincères, ont fait remarquer que la déclaration d’une dizaine de minutes ne comportait aucune référence aux enjeux climatiques. D’aucuns, en particulier à gauche, ont fait mine de le déplorer, croyant démontrer que le polémiste devenu candidat ne faisait ainsi que détourner l’attention vers des sujets jugés par eux illégitimes ; d’autres, du côté surtout d’une certaine droite vaguement trumpiste, s’en sont réjouis, pleins de mépris pour une préoccupation perçue comme une lubie pour bobos.

    Lire la suite