Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

islamisme - Page 5

  • Sur Valeurs Actuelles, les TALIBANS sont PARMI NOUS (RA#56) @Bonjour Tristesse.

    Les TALIBANS sont PARMI NOUS (RA#56)

    Les errements de Mathieu Longatte (Bonjour Tristesse), des talibans parmi les migrants ou encore l'interview de Didier Raoult, voici les 5 infos qu'il ne fallait pas rater cette semaine


    Source :

    https://www.europe1.fr/international/...

    https://www.la-croix.com/Monde/Afghan...

    https://yard.media/bonjour-tristesse-...`

    https://agauche.org/2019/12/28/matthi...

    https://agauche.org/2019/12/28/matthi...

    https://www.ladepeche.fr/2021/08/23/c...

    https://www.cnews.fr/france/2021-08-2...

    https://www.causeur.fr/le-grand-rempl...

    https://www.causeur.fr/immigration-et...

    https://www.lemonde.fr/big-browser/ar...

    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2021/08/30/sur-valeurs-actuelles-les-talibans-sont-parmi-nous-ra-56-bon-6334416.html#more

  • Le maire de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) se couche.

    Frédéric Bonnot ne sera plus le bras droit de Mathieu Hanotin. Le directeur de cabinet a été démis de ses fonctions par le maire (PS) de Saint-Denis, annonce-t-on dans l’entourage de ce dernier. Une décision qui entrera officiellement en vigueur le 31 août et qui intervient environ deux mois après la fuite des propos tenus en privé par le collaborateur du maire au sujet d’une assesseure voilée dans un bureau de vote de la commune, lors du premier tour des élections départementales et régionales.

    Le 20 juin, Jordan Bardella, le candidat (RN) en Île-de-France, avait suscité la polémique en publiant sur son compte Twitter une photo de lui, en train de voter dans un bureau de Saint-Denis et de signer la liste d’émargement face à cette assesseure.

    Lire la suite

  • La guerre sera longue

    6a00d8341c715453ef027880439f4e200d-320wi.jpg

    Première remarque. Relativement aux conflits actuels, les présentes lignes ne sauraient intéresser ceux pour qui rien ne mérite d'être enseigné de ce qui s'est produit avant la mort de John Fitzgerald Kennedy.

    Deuxième remarque. Contrairement à une idée reçue, la plus ancienne publication analytique des travaux des assemblées n'est pas apparue en Angleterre, mais en France.

    Lire la suite

  • Le salafisme en France, produit d’une lâcheté collective

    Interdire le salafisme en France ? C’est ce que défend à son tour Xavier Bertrand, candidat déclaré à la présidence de la République. Ce lundi, sur Europe 1, le président des Hauts-de-France a précisé : « On ne peut interdire de penser, mais de pratiquer et de ne plus diffuser ces idées séparatistes. Il y a 90 à 100 mosquées salafistes en France. Qu’est-ce qu’on attend ? (…) ».

    Lire la suite

  • Vladimir Poutine met en garde contre l’arrivée de combattants afghans “déguisés en réfugiés”

    Le président russe a jugé dimanche 22 août que des terroristes djihadistes pourraient profiter du flot de réfugiés afghans.

    Emmanuel Macron a mis en garde contre le risque d’un nouveau flux d’immigration illégale venu d’Afghanistan, en raison de la reprise du pouvoir par les talibans. Vladimir Poutine va plus loin en pointant du doigt le risque que des terroristes djihadistes s’infiltrent dans le flot de réfugiés, rapporte Le Figaro. « Qui peut être (caché) parmi ces réfugiés, comment peut-on le savoir ? » a questionné le président russe dimanche 22 août, lors d’une réunion avec des responsables du parti au pouvoir Russie unie.

    Lire la suite

  • Macron, fort contre le Covid, faible contre l’islamisme

    macron pass sanitaire

    Emmanuel Macron, protecteur des Français, saura-t-il être à la hauteur du destin qu’il s’est donné ? Le doute est permis. Une chose est de déclarer la « guerre » à un virus en faisant du vaccin un acte moral et patriotique. Une autre est d’être le rempart à l’islamisme revigoré par la victoire des talibans en Afghanistan. Mardi, le président a donné le sentiment d’une confusion volontaire des mots et des rôles en rappelant, à propos de la chute de Kaboul le 15 août, « combien la liberté, la dignité (…) sont fragiles quand l’obscurantisme revient ».

    Lire la suite

  • AFGHANISTAN : LA DÉROUTE DES DÉMOCRATIES ! (II)

    terro-1024x456.jpg

    La guerre selon charlie Wilson est un excellent film américano-allemand réalisé  par Mike Nichols. Son “héros” a suscité le soutien décisif des Etats-Unis aux “combattants de la liberté” afghans contre les Soviétiques. Sa conclusion était lucide : “c’est toujours comme ça avec nous : on vient avec nos idéaux, on change le monde et puis on s’en va.  Le manège n’arrête pas de tourner… ” Effectivement, les Américains sont allés en Afghanistan d’abord avec leurs armes et l’argent de leur allié saoudien. Ils avaient des intérêts plus que des idéaux, à savoir mettre les Soviétiques en difficulté. Ils ont laissé le chaos tribal s’installer après la chute du gouvernement communiste, se sont félicités que des musulmans purs et durs formés par leurs alliés pakistanais, les Talibans, mettent de l’ordre en établissant la charia, c’est-à-dire le totalitarisme islamique dans l’ensemble du pays.

    Lire la suite

  • Meurtre d’un prêtre français par un clandestin rwandais : la faillite de la république, par Robin de La Roche.

    On sait depuis 230 ans que la république n’aime pas les catholiques. On sait maintenant avec certitude qu’elle n’aime tout simplement pas les Français.

    Que voulez-vous ? La république – surtout française – est universaliste. Il lui est impossible de préférer les siens aux autres. C’est même cette fameuse “préférence nationale”, qui paraît absolument évidente pour tout un chacun – et est appliquée un peu partout dans le monde de la manière la plus naturelle – qu’elle a en horreur. La Res Publica version Grand Orient est Publica jusqu’à l’extrême : en gros, n’importe qui dans le monde peut s’en revendiquer.

    Lire la suite

  • Mal de maire – Le maire islamo-progressiste de Trappes perd (momentanément) sa place (Présent)

    Les écharpes brûlent entre les mains des édiles de gauche. Le très médiatisé Ali Rabeh, maire islamo-progressiste de Trappes, risque de devoir quitter l’hôtel de ville à cause d’une sombre histoire de clientélisme. Pendant ce temps, l’élue PCF de Bagneux, Marie-Hélène Amiable, se fait taper sur les doigts par le tribunal administratif pour avoir voulu pérenniser des squats au-delà de la trêve hivernale.

    Lire la suite