Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

islamisme - Page 3

  • L’armée française décapite Daech au Sahel, par Antoine de Lacoste.

    L’EIGS, l’État islamique au Grand Sahel, vient de subir une perte importante avec l’élimination de son chef Adnan Abou Walid al-Sahraoui (appelé AWAS par l’armée). Il est peut-être exagéré de parler de « coup décisif », comme l’a fait Florence Parly, le ministre des Armées, mais c’est tout de même une étape importante dans la lutte contre le Daech local dont la structure est très centralisée.

    Lire la suite

  • Ce que devrait révéler le procès des attentats du 13 novembre 2015, par Philippe FRANCESCHI (Consultant en sécurité).

    OPINION. Failles dans le renseignement, capacité à détecter les signaux de radicalisation, évaluation du risque terroriste… Le procès des attentats du 13 novembre 2015 doit être l’occasion de repenser le maillage territorial français de la lutte antiterroriste.

    Au moment où s’ouvre le procès des attentats du 13 novembre 2015, les victimes et familles de victimes, mais aussi tous les Français sont en attente de vérités. D’abord celle des auteurs et de leurs complices qui risquent fort de ne pas être dévoilées, mais aussi celle des responsables politiques et opérationnels des services de renseignement. Patrick Calvart, le Directeur général de la sécurité intérieure (DGSI) de l’époque ainsi que Bernard Bajolet, le Directeur général de la sécurité extérieure (DGSE) comparaîtront à la barre. Ils devraient confirmer les « angles morts » juridiques qui existaient dans notre politique de lutte contre le terrorisme à l’époque, évoqués dans leurs auditions devant la commission d’enquête parlementaire le 5 juillet 2016 sur les moyens mis en œuvre par l’État après le 7 janvier 2015 pour lutter contre le terrorisme et qui persistent en partie aujourd’hui.

    Lire la suite

  • Le procès oublié de l’islamisme et ses valets, par Ivan Rioufol

    La France, terrorisée par un virus, est-elle armée pour faire face à l’islam qui tue ? Le procès des attentats du 13 novembre 2015 (130 morts, à Saint-Denis et Paris) s’est ouvert mercredi à Paris et durera neuf mois. Il racontera l’horreur de ce vendredi soir. Un commando de dix djihadistes, dépêchés par l’État islamique en Syrie, faucha à la kalachnikov des vies sur des terrasses de bistrots (Le Carillon, Le Petit Cambodge, À la bonne bière, La Belle Équipe, Cosa Nostra).

    Lire la suite

  • Procès des attentats du 13 novembre – Salah Abdeslam, toute honte bue

    Sans qu’il y ait de lien entre islam et islamisme, le terroriste Salah Abdeslam a ouvert son procès avec la chahada, profession de foi musulmane. Une tranquille affirmation de soi devant la cour d’assises laïque et républicaine.

    Près de six ans après l’explosion de barbarie islamiste qui a ensanglanté Paris, le procès des terroristes a enfin débuté. Un procès historique, le « procès du siècle » même pour certains observateurs. Ce sont en effet 20 personnes qui comparaissent aujourd’hui devant la cour d’assises spéciale de Paris pour leur implication, à des degrés divers, dans la préparation et la réalisation des attentats du 13 novembre 2015. Un procès sous haute sécurité qui compte 1 800 parties civiles, plus de 300 avocats et qui devrait durer neuf mois.

    Lire la suite

  • L'utilité d'un procès

    6a00d8341c715453ef026bdef00956200c-320wi.jpg

    Nous voici donc partis pour le gigantesque procès des attentats du 13 novembre 2015. En principe cela durera 9 mois. Dès la semaine écoulée cette actualité aura été supposée de nature à consoler les Français de la disparition de l'un des plus sympathiques de leurs compatriotes en la personne de Jean-Paul Belmondo.

    Et, si le souvenir de ce qui s'est passé il y a 6 ans de cela au Stade de France de Saint-Denis, au Bataclan et aux plus pacifiques des terrasses des cafés reste douloureux, son évocation pourrait, et par conséquent devrait, se révéler plus féconde que les stériles pseudo débats dont on nous assome, plus positive que les agitations irrationnelles de la rue, plus sincère que les campagnes électorales aussi incessantes que biaisées, et leurs préparatifs.

    Lire la suite

  • Challans (85) : une prière de rue musulmane a réveillé les riverains au matin du 11 septembre. Les habitants tétanisés, le député dénonce une provocation

    « En plein centre-ville de Challans, devant le laboratoire d’analyses Chevillon, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny, entre 7 heures et 7 heures 30 ce samedi matin, trois individus équipés d’une sono puissante ont déroulé leur tapis de prière et commencé la prière musulmane du Chourouk. »

    Lire la suite

  • Procès des attentats du 13 novembre 2015 : vous n’aurez pas notre résilience, par Natacha Polony.

    Depuis 2015, certains nous vendent la « résilience » de la société française, cette formidable capacité à dépasser le traumatisme.
    © Hannah Assouline

    Le 13 novembre 2015 est une date dont on pressent qu’elle sera analysée comme le début de quelque chose. Et pourtant, nous avons tout fait pour l’effacer, déplore Natacha Polony.

    Des chiffres, des visages, et la démesure affichée pour nous convaincre que nous sommes à la hauteur de l’événement. Le procès des attentats du 13 novembre s’ouvre et doit durer neuf mois. Vertige, tout à coup. Neuf mois… Comme une dilution de ce qui fut un paroxysme brutal, un concentré d’horreur sur quelques heures.

    Lire la suite

  • En France, l’asile pour les réfugiés afghans ou pour les islamistes ?

    afghans islamistes

    La récente prise de contrôle de l’Afghanistan par les Talibans a amené nos dirigeants à présenter la France comme un refuge pour ceux qui veulent fuir l’islamisme. Notre pays est-il un havre de paix si sûr pour ceux qui refusent l’application de la charia, ou, plus simplement, qui critiquent l’islam ? A bien des égards, les belles déclarations faites par le président de la République et des membres du gouvernement ne résistent pas à l’examen des faits.

    Lire la suite

  • Déroute des islamistes aux législatives marocaines : l’islam politique dans l’impasse ?

    elections-maroc.png

    Chassés du pouvoir en Égypte et en Tunisie par des coups d’État laïcs à l’extrême limite de la légalité, pour ne pas dire plus, les Frères musulmans seraient-ils en perte de vitesse au Maghreb, au Proche et au Moyen-Orient ? C’est à croire, surtout à en juger les dernières élections législatives tenues au Maroc, ce 8 septembre. Ainsi, le PJD (Parti de la justice et du développement, proche des Frères musulmans), dont le leader, Saâd-Eddine El Othmani, Premier ministre du roi dix ans durant, vient d’essuyer un revers historique, son mouvement passant de 125 à 13 députés.

    Lire la suite

  • Et ce n’est pas en favorisant toujours plus l’implantation de l’islam dans nos pays qu’on fera reculer l’islamisme et donc l’islamo-terrorisme

    nombre-de-morts-islam-terrorisme-islamisme-monde-novembre-2019-attentats-djihad-230x180.png

    De Bernard Antony à propos des attentats du Bataclan :

    Bien évidemment je suivrai avec un grand intérêt les compte-rendus médiatiques du procès des assassins du Bataclan.

    Je note pour le moment, une fois de plus, la regrettable utilisation par quelques chroniqueurs de l’expression « islam politique » pour qualifier l’islamisme terroriste et le différencier d’un islam qui ne serait que religion. Chose qui n’existe pas ! Car l’islam, de ses origines à nos jours est une perfection totalitaire, avec le modèle de son prophète qui fut simultanément un gouvernant, fixant la loi et le droit, un chef politique donc, et simultanément un chef religieux, un chef de guerre, le modèle à suivre en toutes choses avec l’instauration de la quintessence du totalitarisme qu’est la charia.

    Lire la suite