Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'information nationaliste - Page 4

  • Secrétaire au Ministère de l’Intérieur français : « La quarantaine ne devrait pas être appliquée dans les zones de migration pour éviter les émeutes »

    15207620493C0V1D-ll100-800x445.jpg

    «Ce n’est pas une priorité d’imposer le confinement dans certains quartiers.»

    Un haut responsable du gouvernement français a reconnu que des mesures de confinement draconiens imposés au reste de la population ne devraient pas être mises en œuvre dans les ghettos du pays afin d’empêcher les émeutes.

    Dans une lettre divulguée au Canard Enchainé, le secrétaire d’État français au ministère de l’Intérieur, Laurent Nunez, a déclaré : « Ce n’est pas une priorité de forcer le confinement dans certains quartiers et d’empêcher les rassemblements. »

    Dans une autre visioconférence, Nunez a ajouté que de restreindre les mouvements et fermer les magasins dans les réputées banlieues françaises risquaient d’engendrer des troubles sociaux violents s’ils étaient appliqués trop rigoureusement.

    Un préfet régional qui participait à l’appel a convenu que les entreprises qui avaient été fermées dans d’autres régions de la France devraient rester ouvertes dans les quartiers pauvres afin d’aider à la « médiation sociale ».

    « Cette atteinte aux lois essentielles, ce mépris manifeste pour la population dans son ensemble, survient à un moment où la police, les ambulances et les pompiers font face à des niveaux d’hostilité records lorsqu’ils s’aventurent dans la banlieue où des gangs mettent le feu à des voitures, puis les attaquent lorsqu’ils arrivent pour les aider », écrit Damian Wilson sur RT.

    Comme illustré dans la vidéo ci-dessous, chaque fois que la police tente d’appliquer des mesures de quarantaine, voire tout autre acte d’application de la loi dans les zones à forte densité de migrants, elle est immédiatement encerclée et intimidée par des bandes de migrants. Il n’est pas rare que des camions de pompiers et des ambulances soient attaqués dans ces zones «sensibles».

    Lire la suite sur Alterinfo

  • Sur le site du Parti de la France, Thomas Joly répond aux questions des internautes...

    90779263_204161190867251_8085993920107905024_o.jpg

    Le site du PdF cliquez ici

    http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2020/03/31/sur-le-site-du-parti-de-la-france-thomas-joly-repond-aux-que-6225514.html

  • Respirateurs, masques… Ce qu’il faut retenir des annonces de Macron

    Le chef de l’État s’est exprimé ce mardi à l’issue de sa visite d’une usine de masques dans la périphérie d’Angers. Voici ce qu’il faut retenir de son discours.

    Masque sur le visage et charlotte sur la tête, Emmanuel Macron s’est rendu ce mardi de l’usine de masques de la PME Kolmi-Hopen en périphérie d’Angers dans le Maine-et-Loire. À l’issue de cette visite, le chef de l’État a pris la parole, en pleine polémique sur le manque de matériel médical face au coronavirus. Voici ce qu’il faut retenir de ses annonces.

    Lire la suite sur L’Express

    https://www.tvlibertes.com/actus/respirateurs-masques-ce-quil-faut-retenir-des-annonces-de-macron

  • 700 ans de victoires françaises contre l’Angleterre (2)

    Bataille de Fontenoy

    La bataille de Fontenoy

    Suite de l’entretien d’hier avec Daniel de Montplaisir sur son ouvrage “Quand le Lys terrassait la Rose”:

    4) Aujourd’hui, après un siècle de conflit avec l’Allemagne, dans lequel nous étions alliés de l’Angleterre, nous pensons davantage à l’Allemagne qu’à l’Angleterre comme “ennemi héréditaire” – alors que, voici 150 ans, Michelet pouvait écrire: “La combat des combats, c’est celui de l’Angleterre et de la France, le reste n’est qu’épisode.” Comment comprendre cette radicale divergence de perception?

     Michelet a écrit cela au moment où la rivalité franco-anglaise et le souvenir de Waterloo demeuraient dans tous les esprits comme un traumatisme national. Et l’Allemagne n’existait pas encore en tant que nation. C’était aussi oublier que la France avait connu deux autres « ennemies héréditaires » : l’Espagne puis, par glissement, la maison d’Autriche. Aujourd’hui nous n’avons plus d’ennemi héréditaire sous forme nationale et explicite mais attention aux menaces plus diffuses, comme la montée de l’islamisme radical. Que la France renonce enfin à sa naïveté.

    Lire la suite

  • L’histoire n’en a pas fini avec nous, par Jean-David Cattin (Les Identitaires)

    La crise sanitaire engendrée par le Coronavirus frappe une Europe qui pensait être sortie de l’histoire. Face à une situation grave, l’état d’impréparation de nos élites politiques saute aux yeux. Comme si le pire n’était plus possible. Comme si la vie des sociétés européennes n’était plus qu’un long fleuve tranquille.

    Plus de stocks, que du flux tendu. Délocalisation, même pour les entreprises stratégiques. Insuffisance de moyens hospitaliers, policiers, militaires. Si gouverner c’est prévoir, nous pouvons considérer que nous ne sommes plus gouvernés. Aucune vision à long terme, que de la gestion comptable. Et à ce jeu-là, nos élites nationales n’ont rien à envier à celles de Bruxelles. Le problème n’est pas institutionnel mais bien idéologique.

    Tout sauf le courage

    Lire la suite

  • La peste à Lyon décrite par Ambroise Paré, ou le rappel d’un autre monde que le nôtre

    delacomptee.jpg

    Par Jean-Michel Delacomptée*

    Le mardi 13 juin 1564, le jeune roi Charles IX accompagné de sa mère Catherine de Médicis fit son entrée  à Lyon que la peste ravageait. On mourait partout, dans les rues comme chez soi. Les cimetières étaient pleins de morts et d’agonisants entassés ensemble. Les fossoyeurs, habillés en jaune, jetaient les cadavres dans le Rhône. D’après l’historien Claude de Rubys (1533-1613), la peste à Lyon causa 60 000 morts. Chiffre certainement excessif, mais éloquent. Ambroise Paré, le père de la chirurgie moderne, figurait dans le cortège royal. C’était le chirurgien de Charles IX comme il l’avait été de son père Henri II et de son frère aîné François II.

    Âgé d’une cinquantaine d’années, il avait une vaste expérience des épidémies et autres malheurs du temps. Après le retour à Paris, Catherine de Médicis lui demanda de rédiger un traité de la peste, et, dans ce cadre, de faire le récit du voyage à Lyon. Le traité décrit une réalité terrifiante.

    Lire la suite

  • Coronavirus : planquer les cadavres, un mensonge d’État

    coronavirus-asie-845x475.png

    Les Chinois vivent sous une dictature qui use des moyens de la dictature, entre autres la propagande. L’information officielle ne se soucie pas de la vérité, cette adéquation de la pensée aux choses (note à l’attention de Sibeth Ndiaye : là, c’est vraiment de saint Thomas d’Aquin), mais seulement d’établir une version assez crédible pour être martelée jusqu’à s’imposer, et qui sert bien évidemment ce qu’elle perçoit comme étant ses intérêts. Le quasi-monopole des médias rend ce contrôle plus aisé que dans un monde où les médias sont libres, multiples, concurrentiels et non soumis à une autorité politique. Mais la propagande est aussi diffusée à l’extérieur des dictatures, parfois. Il semblerait que la Chine ait décidé de promouvoir l’idée qu’elle a très efficacement jugulé l’épidémie, affichant un bilan officiel de seulement 3.301 décès au 27 mars 2020, suivant la synthèse de l’OMS.

    Lire la suite

  • Les Nouveaux talents – Théo : Colombie, CIA, Escobar, le trafic se poursuit !

    Ils se veulent indépendants et libérés du politiquement correct. Ils font un tabac sur les plateformes vidéos. Ils représentent un ton nouveau. Avec sa rubrique « Les nouveaux talents », TV Libertés donne « carte blanche » aux nouvelles générations et tout particulièrement au jeune « youtubeur » Théo.
    Après la fin de la « French Connection », le gros du trafic de drogues s’exporte en Colombie. Là-bas, c’est de la cocaïne qui est fabriquée et devinez par qui ?
    Par nos chimistes français issus de l’ancien trafic défait. Rapidement, ils s’allient à Pablo Escobar et parviennent à recréer un marché mondial autour d’une petite ville : Medellín.
    Souvent pointés du doigt comme des malfaiteurs indépendants, se jouant des lois et des États, capables de corrompre des gouvernements entiers, les cartels, à l’image de celui de Medellín, sont parfois les outils d’organisations encore plus puissantes. A qui profite le crime ?
    C’est ce que nous allons tenter de découvrir dans cette courte vidéo écrite et réalisée par Théo .

    https://www.tvlibertes.com/les-nouveaux-talents-theo-colombie-cia-escobar-le-trafic-se-poursuit

  • Les partis-pris idéologiques du gouvernement, incapable de sortir du déni permanent de réalité

    Les partis-pris idéologiques du gouvernement, incapable de sortir du déni permanent de réalité

    Ancien responsable de la DGSE dans les années 1980, puis fortement engagé dans la montée en puissance des opérations spéciales (COS) dans les années 1990, Xavier Guilhou est un spécialiste reconnu de la prévention des risques, de la gestion des crises et de l’aide à la décision stratégique. Dans l’entretien qu’il a accordé à Bruno Racouchot, directeur de Comes Communication, il déclare :

    Lire la suite