Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'information nationaliste - Page 4

  • Christine Kelly, un exemple à suivre pour la diversité !

    christine-kelly.png

    En octobre 2019, au lancement de la nouvelle émission quotidienne de CNews « Face à l’info », l’opinion ne retiendra que le focus fait sur Éric Zemmour. En effet, l’intellectuel devait y tenir une place d’honneur, notamment dans les commentaires liés à l’actualité, puis dans le face-à-face avec un invité.

    C’est le Tout-Paris bien-pensant qui, comme un seul homme, va dénoncer le temps d’antenne donné à un intellectuel assumant ses positions conservatrices et souverainistes. Les tentatives d’entraves judiciaires se multiplieront, les intimidations s’enchaîneront, les menaces contre les annonceurs publicitaires se mettront en place, de viles et basses attaques seront relayées sur les réseaux sociaux, mais que nenni, la direction de l’information de la chaîne d’actualité ne cédera pas, quitte à affronter un mouvement social du personnel du groupe.

    Voici le décor planté, décor dans lequel se retrouvera Christine Kelly.

    Lire la suite

  • A quand les excuses d’Alger pour la traite des esclaves européens ? par Bernard Lugan

    En ces temps de repentance et d’ethno-masochisme, puisque ceux qu’il est difficile de désigner autrement que par le terme d’ennemis, vu leur comportement à l’égard de la France, s’amusent à jongler avec le contexte historique, alors, faisons de même.

    L’Algérie aux abois économiquement, ruinée par les profiteurs du Système qui depuis 1962 se sont méthodiquement engraissés en pillant ses ressources, a donc l’outrecuidance de demander des excuses à la France. Pourquoi pas d’ailleurs, puisque, comme le disait Etienne de la Boétie : « Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux » ?

    Des excuses donc pour avoir tracé en Algérie 54 000 kilomètres de routes et pistes (80 000 avec les pistes sahariennes), 31 routes nationales dont près de 9000 kilomètres goudronnés, construit 4300 km de voies ferrées, 4 ports équipés aux normes internationales, 23 ports aménagés (dont 10 accessibles aux grands cargos et dont 5 qui pouvaient être desservis par des paquebots), 34 phares maritimes, une douzaine d’aérodromes principaux, des centaines d’ouvrages d’art (ponts, tunnels, viaducs, barrages etc.), des milliers de bâtiments administratifs, de casernes, de bâtiments officiels, 31 centrales hydroélectriques ou thermiques, une centaine d’industries importantes dans les secteurs de la construction, de la métallurgie, de la cimenterie etc., des milliers d’écoles, d’instituts de formations, de lycées, d’universités avec 800 000 enfants scolarisés dans 17 000 classes (soit autant d’instituteurs, dont deux-tiers de Français), un hôpital universitaire de 2000 lits à Alger, trois grands hôpitaux de chefs-lieux à Alger, Oran et Constantine, 14 hôpitaux spécialisés et 112 hôpitaux polyvalents, soit le chiffre exceptionnel d’un lit pour 300 habitants. Sans parler d’une agriculture florissante laissée en jachère après l’indépendance, à telle enseigne qu’aujourd’hui l’Algérie doit importer du concentré de tomates, des pois chiches et jusqu’à la semoule pour le couscous…

    Lire la suite

  • Darmanin et les islamistes: jeux de dupes Tout va bien se passer..., par Gil Mihaely.

    Le ministre de l'Intérieur Gerald Darmanin, le 7 juillet 2020 © Francois Mori/AP/SIPA

    Source : https://www.causeur.fr/

    Les réponses du nouveau ministre de l’Intérieur à la sénatrice Jacqueline Eustache-Brinio ne rassurent pas ceux qui s’inquiètent pour notre précieuse laïcité.

    Après avoir arraché à Emmanuel Macron le ministère de l’Intérieur, Gerald Darmanin s’est rendu au Sénat avec tous ses collègues fraichement nommés – ou confirmés – aux postes de ministres du nouveau gouvernement, pour passer la traditionnelle épreuve de feu : les questions d’actualité au gouvernement.

    Certaines des réponses du nouveau locataire de la place Beauvau ont de quoi sérieusement inquiéter tous ceux qui se soucient de la laïcité.

    Lire la suite

  • Le maire RN de Fréjus David Rachline élu 1er vice-président de la communauté d’agglomération avec le soutien des élus LR

    Le maire RN de Fréjus David Rachline élu 1er vice-président de la communauté d’agglomération avec le soutien des élus LR

    Après la communauté d’agglomération d’Avignon, c’est la Communauté d’agglomération Var Estérel Méditerranée qui connaît une union des droites. Samedi, le maire LR de Saint-Raphaël, Frédéric Masquelier, a été élu président de la Cavem et le maire RN de Fréjus, David Rachline, premier vice-président de cette collectivité qui regroupe cinq communes de la Côte d’Azur.

    Alors qu’il y a seulement 20 élus RN et assimilés dans l’agglomération, David Rachline a obtenu 41 voix.

    Critiqué par quelques idéologues de LR, Frédéric Masquelier affirme avoir passé un simple accord avec “des maires démocratiquement élus” pour la “gouvernance” d’une agglomération aux compétences purement “techniques”.

    “Je m’appuie sur un sondage de la Cavem réalisé par l’Ifop auprès de 800 habitants entre le 24 et le 29 juin qui montre que 80% des sondés veulent qu’on dépasse les oppositions politiques et 72% souhaitent que les élus de Fréjus aient des postes de vice-président“.

    David Rachline estime pour sa part qu'”il n’y a pas d’accord politique mais une volonté partagée par l’ensemble des maires d’une gouvernance faisant fi des étiquettes politiques“.

    En décidant de travailler ensemble, ces élus apprendront à se connaître, derrière les étiquettes, et préparent l’avenir.

    https://www.lesalonbeige.fr/le-maire-rn-de-frejus-david-rachline-elu-1er-vice-president-de-la-communaute-dagglomeration-avec-le-soutien-des-elus-lr/

  • LE COLLECTIF NÉMÉSIS ÉTAIT PRÉSENT AU RASSEMBLEMENT CONTRE LA NOMINATION DE GERALD DARMANIN

  • Le pays légal à l’image du pays réel

    Assemblee-nat-300x168.jpg

    Georges Feltin-Tracol

    On doit à Charles Maurras la distinction entre le « pays réel » et le « pays légal ». Par « pays légal », le théoricien de l’Action Française entend l’ensemble des institutions politiques qui forment la République. Il oppose à ce « pays légal » un « pays réel », une « vraie France », dont le peuple serait soumis par la presse, l’école et l’administration à une intense propagande dénaturant ses choix.

    Pensée au début du XXe siècle, cette subtile distinction considère les « bons et braves Français » victimes d’un régime insupportable. Or, dès avant 1914, cette analyse se révèle guère pertinente à la lumière des différentes élections survenues depuis la fin de la « République des ducs » en 1879. Les scrutins successifs prouvent l’enracinement progressif et profond de la République dans la société française proto-bourgeoise. Opposer un « pays réel » au « pays légal » appartient aujourd’hui au registre des fantasmes politiques.

    Lire la suite

  • Ces pays africains qui pratiquent encore l’esclavage aujourd’hui

    Une réalité à laquelle les Black Lives Matter feraient mieux de s’intéresser plutôt qu’à déboulonner les statues en Occident : la persistance de l’esclavage sur le continent africain.

  • #LaRacailleTue : Twitter nouveau bastion de la vérité

    twitter-3267256_960_720-845x475.jpg

    La censure n’a jamais été aussi forte contre ceux qui osent dire les vérités qui dérangent. Les portes des médias se ferment, les opposants politiques sont ostracisés, écrasés sous un front plus antidémocratique que républicain. Les comptes des militants identitaires sur les réseaux sociaux sont fréquemment fermés sans raison valable. Les quelques rescapés du lavage de cerveau de l’Éducation nationale sont conspués, voire agressés physiquement lorsqu’ils dénoncent à juste titre la dangerosité de l’idéologie dominante. Les grands sages de la bien-pensance usent sans se lasser de la diabolisation pour tenter de masquer la chute de leur société, les limites de leur utopie.

    Mais la vérité triomphe toujours. Inventifs, les défenseurs de la  radieuse et paisible trouvent des moyens de contourner l’omerta qui voudrait les marginaliser.

    Lire la suite

  • La France, homme malade de l’Europe ?

    lafrancedeprime-1024x456.jpg

    Ce n’est pas très agréable mais c’est une évidence ! La France est « l’homme malade de l’Europe » ! Depuis que le Tsar Nicolas 1er avait employé cette expression à l’encontre de l’Empire Ottoman, elle a fait florès. Elle désigne l’Etat qui s’enfonce, qui se noie, qui est à la veille de disparaître : les empires turc ou autrichien se sont ainsi disloqués après que ce diagnostic les eut visés . On n’imagine pas qu’un tel destin puisse advenir à notre pays… Et pourtant, des décennies de mauvaise gouvernance, une économie en capilotade, des finances vérolées, des services publics de moins en moins performants, une nation qui « s’archipélise », un peuple qui s’éloigne avec dégoût des isoloirs et des urnes… Les symptômes du mal sont nombreux et envahissants, mais l’oligarchie politique, administrative, financière et médiatique qui publie les bulletins de santé se veut rassurante. Un cancer ne peut pas être un bon médecin.

    Lire la suite