Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'information nationaliste - Page 3

  • La Grèce décide de construire un mur de 26km le long de sa frontière nord-est avec la Turquie pour faire face à l’afflux massif de migrants

    Afin d’empêcher le passage massif de migrants dans l’Union européenne, la Grèce a décidé de construire un mur de 26km le long de sa frontière nord-est avec la Turquie, a annoncé lundi Athènes. Le projet, estimé à 63 millions d’euros, devrait être achevé fin avril. Le gouvernement grec a également annoncé l’embauche 400 gardes-frontières supplémentaires pour surveiller cette zone située au nord-est de l’Evros. Athènes envisage en outre d’utiliser des canons à son (LRAD) près d’Alexandroupoli (Dedeağaç), en face de la province d’Edirne, dans le nord-ouest de la Turquie, le long de la rivière Maritsa (Meriç) pour dissuader les migrants de traverser la frontière grecque à pied ou en bateau.
    Courrier des Balkans / Illustration: DR
  • De la fin du présidentialisme

    6a00d8341c715453ef0263e96fc064200b-320wi.jpgLa situation de plus en plus grave de ce pays pourrait et devrait inciter les Français, qui croient de moins en moins à la parole présidentielle, à réfléchir sur les moyens de reconstruire.

    Or, les choses finissent le plus souvent comme elles ont commencé. Les érudits me pardonneront peut-être ce matin de ne pas mobiliser Anaximandre ou Heidegger[1]au service de cette réflexion à certains égards pessimiste. On se rabattra donc ce matin sur Euripide : "ce qui vient de la Terre retournera à la Terre".

    Nous croyons trop souvent que l'élection présidentielle française est issue d'une pâle copie du modèle américain : celui-ci, certes, a dégénéré, dès la fin du XIXe siècle, au point qu'on n'imagine plus de l'imiter vraiment en France. Mais au départ il se fonde sur l'idée d'un suffrage indirect : en novembre ce sont des délégués que vont élire, État par État, les citoyens des États-Unis et formellement ce seront ces élus qui désigneront le chef de l'exécutif. En 2016, l'actuel titulaire n'avait pas obtenu la majorité des votes directs. La philosophie constitutionnelle fondatrice demeure celle d'un système fédéral.

    Lire la suite

  • “Il faudra les buter jusque dans les chiottes”

    “Il faudra les buter jusque dans les chiottes”

    De Pierre-Marie Sève, Délégué général de l’Institut pour la Justice :

    Chers amis,

    « Nous poursuivrons les terroristes partout, même dans les toilettes s’il le faut. On les butera dans les chiottes, la question est close. »

    Cette déclaration est celle d’un Président qui faisait face au terrorisme. De fait, un an plus tard, il avait vaincu son ennemi, et la vague terrible d’attentats qui avait frappé son pays s’était arrêtée. Savez-vous de quel président il s’agit ? Est-ce le Président français, Emmanuel Macron ? Non, c’est Vladimir Poutine, président de la Russie.

    Une autre citation :

    « Si en ce moment certains responsables de ces activités terroristes m’écoutent, nous allons mettre tout en oeuvre pour les retrouver et pour les châtier. Nous emploierons tous les moyens que la loi nous donne. Avis aux amateurs. »

    Lire la suite

  • Il va falloir écouter ceux qui font des vagues !

    zemmour-1.png

    Nous en avons assez de ne pas faire de vagues. Au rassemblement en hommage à , le 18 octobre, place de la République, il y avait cette protestation, cette prise de conscience collective. Même tardive, elle laisse espérer plus qu’un éphémère sursaut.

    J’ai toujours éprouvé de la sympathie pour les lanceurs de vagues, bien plus que pour les lanceurs d’alerte qui, à tort ou à raison, m’apparaissaient le plus souvent pour des dénonciateurs occultes au grand pied, certains de s’attirer, dévoilés, les félicitations des médias de gauche puisque leurs révélations sont, en général, ciblées politiquement et économiquement. Ils ont leurs bons et leurs méchants.

    Lire la suite

  • CCIF – BarakaCity : l’état découvre la lune

    Après plus d’une douzaine de polémiques, il aura fallu attendre la décapitation de Samuel Paty pour que Gérald Darmanin s’attaque enfin au CCIF et à l’association Baraka City. Simples déclarations ou volonté réelle ?

    Après l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé vouloir cibler 51 associations communautaires. Au micro d’Europe 1, le ministre des cultes a annoncé lundi matin vouloir « dissoudre plusieurs d’entre elles en Conseil des ministres ». Parmi elles, le Conseil contre l’islamophobie en France (CCIF) et Baraka City.

    Le ministre de l’Intérieur vise particulièrement le CCIF qui bénéficie « des subventions d’Etat et des déductions fiscales » et qui serait « manifestement impliqué » dans la polémique lancée contre le professeur égorgé quelques jours plus tard, puisque « le père qui a lancé la fatwa se référence clairement à cette association », a indiqué Gérald Darmanin.

    Lire la suite

  • Le syndicalisme à la française ou le complexe de l'apparatchik (texte de 2010)

    Avec le taux de syndicalisation le plus bas d'Europe, le syndicalisme français ne se porte pas bien. S'il ne se réforme pas, lui reste-t-il un avenir ?

    Lors d'une conversation au cours de laquelle nous évoquions la propension des syndicats français à bloquer toute réforme, Jacques Marseille, professeur d'histoire économique récemment disparu, expliquait que loin de montrer la puissance des syndicats français, ces blocages répétés accusaient paradoxalement leur faiblesse. Partout ailleurs en Europe, en effet, des syndicats réellement forts avaient participé activement à la mise en œuvre des réformes indispensables, dans l'intérêt bien compris des salariés. Pour vérifier la justesse de ces propos, il n’est que de consulter les taux de syndicalisation dans le monde à la fin du XXe siècle, publiés dans un livre qui vient de paraître, Les forces syndicales françaises(1). En 1995, le taux de syndicalisation atteignait 28,9 % en Allemagne, 32,9 % au Royaume-Uni, 41,2 % en Autriche, 60 % en Hongrie, 80,1 % au Danemark, 91,1 % en Suède.

    Lire la suite

  • Maître Fabrice Di Vizio à l’origine de la perquisition des ministres explique tout

    3160792400.jpg

    Depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19, les décisions politiques incohérentes, inefficaces, ineptes s’enchaînent. Parmi les décideurs publics, beaucoup font valoir que le Covid-19 est nouveau et qu’ils ne "savaient pas".

    Pourtant, dès son départ du ministère de la Santé, Agnès Buzyn (épouse du monsieur qui a contribué à l'installation du fameux labo P4 de Wuhan) s’est répandue dans la presse pour dire combien elle avait alerté le sommet de l’Etat sur la dangerosité de cette épidémie. Des déclarations qui ont justifié de nombreuses plaintes devant la Cour de Justice de la République, déposées par maître Fabrice Di Vizio, représentant le Collectif C19, un collectif de soignants et une association de victimes du Covid-19. Ces plaintes visent Agnès Buzyn, mais aussi son successeur Olivier Véran, l’ancien premier ministre Edouard Philippe, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon.

    Tous ont été perquisitionnés, à l’instar de la directrice générale de Santé Publique France, Geneviève Chêne.


    Source : TVL

    http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2020/10/21/maitre-fabrice-di-vizio-a-l-origine-de-la-perquisition-des-m-6271387.html

  • La Petite Histoire – L’épopée de la 2e DB de Leclerc

    Fer de lance de la France Libre, la 2e DB du colonel Leclerc a eu une part active dans la libération de la France. Après des combats valeureux en Afrique, elle est équipée par les Américains puis débarque, sous leur commandement, en 1944. Suscitant l’admiration du général Patton, la 2e DB va faire montre de toute sa valeur au combat. À son actif : un rôle déterminant dans la campagne de Normandie, la libération de Paris mais surtout, la libération de Strasbourg, dont elle avait fait le serment de hisser le drapeau français au sommet de la cathédrale. De l’Afrique au nid d’Aigle d’Hitler, retour sur l’épopée fulgurante de la 2e DB de Leclerc, fierté de la France libre.


    https://www.tvlibertes.com/la-petite-histoire-lepopee-de-la-2e-db-de-leclerc

  • La fraction réactionnaire de la mouvance catholique, voilà la menace !

     
    Les réactions aux actualités dramatiques ont au moins l’infime avantage de permettre à beaucoup de révéler leur vraie nature, même si ce n’est souvent qu’une consolation bien maigre.

    C’est ainsi que, suite à la décapitation que vous savez, on a vu d’abord la très grande majorité des « déplorants sincères ». À côté de ceux-là, et plus inattendu, on trouva la « camarilla mélenchonienne », dont l’islamo-gauchisme est l’ordinaire, reconnaître tout de même… à demi-mot… que peut-être… il y avait un petit problème avec certains…

    Enfin, il y a les pépites, les limiers d’exception qui détectent les causes profondes bien au-delà des apparences. Exercice pour lequel la CGT a toujours montré un talent et une bonne foi inégalés, mais dont une apparatchik vient de repousser les limites. Elle s’appelle Maryse Lepron, très connue dans son immeuble puisqu’elle a quand même réuni sur son nom 0,63 % des électeurs de sa circonscription aux législatives de 2017.

    Lire la suite