Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'information nationaliste - Page 2

  • On a trouvé les coupables : les réseaux sociaux !, par Gabrielle Cluzel

    Ça y est, l’enquête est bouclée, on a trouvé les coupables : les réseaux sociaux ! Gabriel Attal l’a dit sur BFM TV : « Les réseaux sociaux ont une responsabilité, on doit arriver à mieux les encadrer. »

    Laetitia Avia, dont la loi a été retoquée par le Conseil constitutionnel, saute sur l’occasion, pour le marteler d’un ton revanchard (Le Parisien) : « Cette tragédie prouve que réguler les réseaux sociaux est nécessaire. » Christophe Barbier surenchérit (BFM TV) et apporte des astuces pratiques imparables : « Il faut relancer la loi Avia […] que l’on peut remettre sur l’établi, en changeant s’il le faut la Constitution. Le texte peut passer très vite à l’Assemblée et au Sénat. On fait un congrès. Profitons, si j’ose dire, de cette tragédie pour faire une loi Avia validée constitutionnellement. » C’est vrai, pourquoi se gêner.

    Lire la suite

  • COVID et Marseille : les intox de Monsieur Castex (mise à jour au 20 octobre)

    COVID et Marseille : les intox de Monsieur Castex (mise à jour au 20 octobre)

    Les lecteurs du Salon beige savent que M.Castex est un menteur. Dans un tweet sur son compte officiel, en date du 24 septembre, il a fait la prévision d’une croissance catastrophique des lits en réanimation occupés par les malades du Covid dans le département des Bouches-du-Rhône. Les présentations précédentes parlaient d’un état réel au 22 septembre de 200 lits déjà occupés. Mais un lecteur avisé a fait remarquer que le chiffre de 200, sur la courbe ci-dessous, devait correspondre à l’ « aujourd’hui » de M.Castex, donc au 24 septembre. Nous rectifions donc en ce sens les observations qui suivent.

    Au 24 septembre, le chiffre réel (officiel du gouvernement français) était de 121 !

    Lire la suite

  • ASSASSINAT D'UN ENSEIGNANT LE 16 OCTOBRE : MACRON SE TROMPE DE GUERRE

    1804111848.jpg

    Un communiqué du MNR :

    Après la décapitation d'un enseignant qui avait montré à ses élèves des caricatures de Mahomet, notre président a déclaré : « ils ne passeront pas » !

    Cette formule, datant de la bataille de Verdun en 1916, s'appliquait à un ennemi organisé en armée sur un front connu. Mais actuellement, « ils » sont déjà passés partout, avec la complicité de nos autorités qui n'en finissent pas d'introduire chez nous des immigrés dangereux, et de favoriser le développement de l'islam, « religion de paix et d'amour » (!).

    Pourquoi accueillons-nous des « réfugiés » venant d'un pays (la Tchétchénie) qui n'a aucun lien avec la France ? Serait-ce parce que ce sont des opposants au président russe ?

    D'autre part, en dépit des déclarations du Conseil Français du Culte Musulman (« les musulmans de France sont horrifiés par ce crime abject »), réaffirmons que l'islamisme a sa racine dans l'islam.

    Quand nos hommes politiques comprendront-ils qu'en favorisant l'islam, ils facilitent le développement de l'islamisme, et donc du terrorisme ?

    http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2020/10/22/assassinat-d-un-enseignant-le-16-octobre-macron-se-trompe-de-6271565.html

  • Chez Mediapart, on déplore… que le terroriste ait été abattu

    langfr-1920px-logo-crieur-svg-845x475.png

    L’islamo-gauchisme n’a pas abdiqué, malgré l’horreur de la décapitation sauvage de . Un billet de blog (c’est-à-dire n’émanant pas de la rédaction stricto sensu) paru, lundi soir, sur le site de Mediapart est tout simplement révoltant. Intitulé « Exécution sommaire du suspect : nouvelle norme en matière de terrorisme ? », il parle d’une violence policière inadmissible et de l’exécution sommaire d’un gamin n’ayant avec lui qu’un canif et un jouet (un pistolet à billes). La France aurait donc, selon ce texte, une nouvelle norme en matière de terrorisme : l’assassinat systématique des coupables ; deux barbaries se heurteraient : celle des policiers et celle du terroriste.

    Lire la suite

  • Le XVIIIe siècle à travers les âges

    Comme toutes les grandes idées, l'idée des Lumières est parfaitement simple. Les hommes du XVIIIe siècle ont cru que la Raison suffisait à tout dans la destinée humaine. Cet « idéal » ne peut se soutenir aujourd'hui sans une vraie mauvaise foi…

    Après le grand mouvement de redécouverte des savoirs de l’Antiquité à la Renaissance, la Contre-Réforme catholique a su porter la culture européenne à un de ses sommets au XVIIe siècle en mariant ce que l'on appellera les humanités avec les progrès fournis par la théologie chrétienne du Moyen-Âge. Au siècle suivant, le mouvement des Lumières, déiste mais anti-religieux, vient juger que cette synthèse catholique dénature le grand essor récent pris par les sciences. L’obscurantisme religieux aurait fait main basse sur la culture pour maintenir l'homme dans la servitude.

    Lire la suite

  • Papacito : “L’ordre républicain c’est une vaste blague”

    Polémiste, blogueur, écrivain, Papacito est interrogé par Valeurs Actuelles à l’occasion de la publication de son “Expédition punitive” chez Ring.


    https://www.lesalonbeige.fr/papacito-lordre-republicain-cest-une-vaste-blague/

  • La Macronie se soigne avec la chloroquine mais le peuple peut crever

    Patrick Pelloux est médecin praticien hospitalier urgentiste à l’hôpital Saint-Antoine de Paris depuis 1995 et président de l’Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (AMUHF).
    Il a déclaré sur France 2 (vidéo datant d’avril mais republiée dernièrement) :
    “Honnêtement je vais vous dire un truc, tous mes confrères médecins qui ont été touchés par le covid-19 ont tous pris de la chloroquine.
    Donc il y a une espèce d’hypocrisie à dire que l’on va attendre des études pour savoir ce que l’on fait.
    Ma foi, je pense qu’il faut vraiment se donner toutes les chances pour les malades.”
    Le site Europe-Israël a publié deux tweets à ce sujet, dont l’un d’Ivan Roufiol :
    La #chloroquine, bannie officiellement mais utilisée par des médecins infectés par le #COVID__19 #FoutageDeGueule
    Un billet de Médiapart, qui avait repris il y a deux jours cette vidéo d’avril, probablement en raison des récentes rumeurs de re-confinement, vient d’être supprimé, sans doute la preuve qu’il dérangeait tout ce beau monde. Il est cependant encore visible en cache google.

    Lire la suite

  • L'arme de la dissolution

    proxy.jpgCe 20 octobre, à l'Assemblée nationale, le Premier ministre Castex s'est étrangement irrité face aux questions légitimes que lui posait le président du groupe parlementaire de droite Damien Abad. Cette confrontation, à elle seule, illustre malheureusement les doutes que l'on peut formuler quant à la détermination du pouvoir à combattre l'islamo-terrorisme.

    Le député lui rappelait la liste des 37 propositions, la plupart de bon sens, avancées par son parti. Il soulignait qu'elles avaient, toutes, été refusées dans leur intégralité, par la majorité parlementaire. Celle-ci s'est constamment montrée soucieuse depuis 2017 de ménager ce qu'elle considère, au mépris du droit français, comme "la communauté musulmane". Or, le collaborateur de M. Macron, supposé représentant de la "droite" (?) au sein du gouvernement, n'aime pas être contredit et n'a su lui répondre qu'un pitoyable "Vous êtes dans l'incantation, nous sommes dans l'action…"

    Lire la suite

  • Les plus anciennes armes d'Europe

    Les plus anciennes armes d'Europe.jpegUne équipe d'archéologues de l'Université de Tubingen, dirigée par Nicolas Conard et Jordi Serangeli, a découvert à Schoningen, dans une ancienne mine de charbon à ciel ouvert aujourd'hui inondée où des fouilles se poursuivent depuis 2008, huit pointes de lance extrêmement bien préservées vieilles de quelque 300 000 ans. Ces pointes en pierre taillée, qui attestent que leurs auteurs étaient des artisans ou des chasseurs hautement qualifiés, ont probablement été fabriquées par l'Homo heidelbergensis, bien qu'aucun reste humain n'ait été retrouvé sur le site. Ce sont les armes les plus anciennes identifiées à ce jour en Europe. Des ossements d'animaux (éléphants, rhinocéros, aurochs, lions, chevaux) ont aussi été mis au jour, ainsi que des restes de reptiles, de coquillages et d'amphibiens. En Afrique du Sud, des pointes de lance utilisées pour la chasse, vieilles cette fois d'environ 500 000 ans, ont également été retrouvées sur le site de Kathu Pan I, par une équipe de l'Université de Toronto placée sous la direction de Jayne Wilkins.

    Elles ont elles aussi été attribuées à l'Homo heidelbergensis, dernier ancêtre commun de l’homme de Néandertal et de l’homme moderne.

    Sources : Physorg, 17 septembre 2012

  • SOYONS FIERS D'ÊTRE DE DROITE - Le Soleil se lève #11 (@Jean-Yves Le Gallou/Bousquet/Gendre/Ferrier)