Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

santé et médecine - Page 2

  • « Vidéo. Coronavirus. Mondialisation, le terrible piège à cons » L’édito de Charles SANNAT

    « Vidéo. Coronavirus. Mondialisation, le terrible piège à cons » L’édito de Charles SANNAT

    Mes chères impertinentes, chers impertinents,
    Au moment où j’écris ces lignes, nous ne savons pas de quel côté penchera l’avenir.
    L’épidémie de coronavirus est déjà un drame humanitaire en Chine, et je ne parle pas ici des 800 morts officiels de la maladie, mais de tous les décès qu’une telle situation implique.
    Combien de crises cardiaques n’ont pas été soignées ?
    Combien d’AVC sont devenus mortels ?
     Combien de septicémies n’ont pas pu être traitées ?
    Oui cette épidémie pour les Chinois est déjà un drame humanitaire.
    Ce que nous ne savons pas encore, c’est si les sacrifices de la population chinoise, car c’est bien de cela qu’il s’agit, seront suffisants pour que cette épidémie reste essentiellement une épidémie chinoise, ou si elle va devenir une pandémie mondiale et donc une catastrophe pour tous.
    Pour le moment les marchés pensent…

    MTR. MTR pour Maîtrisable, Temporaire, et Réversible…

    Je vous indique depuis le départ de cette crise qui est potentiellement un « cygne noir », qu’il faut évidemment surveiller le temps.
    Plus la Chine reste coupée longtemps du monde moins la crise sanitaire sera économiquement maîtrisable, temporaire et réversible.
    Pour le moment, le robinet d’eau a été coupé, mais… il y a de l’eau qui coule encore car il y en avait dans le tuyau d’arrosage.
    Nous avons tous expérimenté la latence qu’il y a entre la fermeture du robinet et l’arrêt réel de l’eau qui coule.
    Les systèmes logistiques sont identiques.
    Il y a encore des navires en mer qui vont décharger leurs cargaisons, mais de moins en moins partent. D’ici quelques jours, il pourrait n’y avoir plus rien.

    Lire la suite

  • Les Urgences sont en grève… mais la priorité c’est de tuer les patients

    Les Urgences sont en grève… mais la priorité c’est de tuer les patients

    Depuis presque un an, infirmières, aide-soignantes, médecins crient leur désarroi. Depuis mars 2019, les services d’urgences exsangues réclament plus de moyens. A défaut de leur fournir plus de moyens pour leur permettre soigner les patients, le gouvernement propose d’éliminer les patients.

    Lundi, le jour même de la publication d’une recommandation de la Haute Autorité de la sédation finale santé (HAS) demandant une plus grande accessibilité au midazolam, un puissant sédatif utilisé pour mettre en œuvre les sédations profondes et continues jusqu’au décès, le ministère de la santé a annoncé que la substance serait disponible d’ici quatre mois dans les pharmacies de ville.

    L’euthanasie pour tous, tranquillement, chez soi, c’est maintenant. Si vous voulez sédater votre vieil oncle ou votre grand-mère, ce sera simple comme une pilule. Pour régler le problème des retraites, c’est une solution…

    Pour permettre sa dispensation, l’Agence du médicament (ANSM) « procédera à une modification de son autorisation de mise sur le marché »a précisé le ministère. La Haute Autorité de santé avait publié, lundi matin, une recommandation en ce sens, car si la loi Claeys-Leonetti autorise en théorie la « sédation profonde et continue » à domicile, les traitements utilisés pour la mettre en œuvre sont aujourd’hui très difficiles d’accès hors de l’hôpital. La HAS, qui s’était autosaisie de ce sujet dès 2018, a recommandé aux pouvoirs publics de permettre la délivrance en ville de ce médicament dont l’autorisation de mise sur le marché (AMM) ne prévoit qu’une utilisation pour des anesthésies.

    L’affaire Vincent Lambert est passée par là.

    https://www.lesalonbeige.fr/les-urgences-sont-en-greve-mais-la-priorite-cest-de-tuer-les-patients/

  • Le Samedi Politique – Coronavirus : le virus qui fait craquer la mondialisation

    Depuis plus de 2 mois, le coronavirus, dérivé du SRAS, envahit l’espace médiatique à mesure qu’il contamine un peu partout sur la planète. Les chiffres fournis par la Chine sont incertains et l’évolution des contaminations reste particulièrement difficile à prévoir. Le gouvernement français comme à son habitude fait une démonstration de légèreté. Contrôles inexistants dans les aéroports, principe de précaution inconnu, les mesures de restriction pour éviter la prolifération du virus dans notre pays ont été plus que légères. Et si l’impact sanitaire pour l’Europe reste encore inconnu, la réalité de l’impact économique s’impose avec évidence. Le prix du pétrole chute et la mise à l’arrêt forcé des usines chinoises frappe de plein fouet le monde entier. Une démonstration des problématiques de la mondialisation.

    https://www.tvlibertes.com/le-samedi-politique-coronavirus-le-virus-qui-fait-craquer-la-mondialisation

  • Coronavirus : peut-être l’étincelle qui déclenchera une crise mondiale

    coronavirus-1-732x475.png

    Marc Rousset

    Les Bourses chinoises ont dévissé de plus de 8 %, le lundi dernier, malgré les 150 milliards d’euros injectés par les autorités pour aider une économie à l’arrêt à cause du coronavirus. Plus de 2.600 titres ont chuté de 10 %, seuil à partir duquel les échanges sont automatiquement suspendus. Quant à la Bourse de New York, elle a baissé, ce vendredi, de 0,54 % malgré de bons chiffres sur l’emploi américain, car le bilan de la crise sanitaire en Chine continue de s’aggraver, avec plus de 37.000 personnes contaminées et plus de 800 morts.

    En fait, personne n’est actuellement en mesure d’évaluer la gravité de l’épidémie, et encore moins ses effets à venir sur l’économie et les Bourses mondiales. Une seule pièce chinoise manquante pour un sous-traitant quelque part dans le monde et cela peut mettre à l’arrêt une chaîne entière de production en Europe ou aux États-Unis. La seule chose de certaine, c’est que le PIB chinois représente 16 % du PIB mondial, que la croissance chinoise était l’un des principaux moteurs de l’économie mondiale. Si elle vacille, une récession est probable, avec une onde de choc qui se propagera dans le monde entier et des banques centrales (Chine incluse) qui émettront de plus en plus de monnaie de singe pour la contrecarrer.

    Lire la suite

  • Retraites : l’agonie du mouvement social – Journal du jeudi 6 février 2020

     

    Retraites : l’agonie du mouvement social

    Deux mois et un jour de mobilisation contre la réforme des retraites… le mouvement entamé le 5 décembre aura marqué par sa durée. Il semble aujourd’hui prendre fin et pourrait marquer, avec son échec, un tournant dans le paysage social français.

    Coronavirus : l’économie tousse

    Alors que l’épidémie de Coronavirus a fait plus de 560 morts en Chine, la crise sanitaire contamine également l’économie du pays. Les conséquences s’annoncent majeures dans la région, faisant planer un doute sur l’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo l’été prochain.

    L’Ethiopie face à sa révolution industrielle

    Pour attirer les investisseurs étrangers, l’Ethiopie s’est lancée dans la construction d’un grand réseau de parcs industriels. Une aubaine pour l’emploi local mais les conditions de travail poussent des milliers d’Ethiopiens à la démission.

    L’actualité en bref

    https://www.tvlibertes.com/retraites-lagonie-du-mouvement-social-journal-du-jeudi-6-fevrier-2020

  • Wuhan, passé & présent

    wuhan-hospital.jpg

    La construction éclair d’un hôpital à Wuhan

    Bruno Gollnisch cliquez ici

    Jusqu’ici peu de Français avaient entendu parler de Wu-Han, l’ancienne Han- Kéou, maintenant connue de tous, à cause de l’épidémie de coronavirus dont elle est l’épicentre.

    Elle est au cœur de la Chine profonde. Tirez une ligne du nord au sud : de la Mandchourie à Canton, et une autre d’est en ouest : du Tibet À l’océan Pacifique, Wu-Han est à l’intersection, sur les rives de l’immense Yang-Tsé-Kiang.

    Langues multiples.

    J’ai connu Wu-Han il y a environ 35 ans, dans des conditions curieuses. Fraîchement nommé professeur à l’université de Lyon pour y créer la chaire de japonais, j’étais auparavant maître de conférences à la faculté de droit de Metz. Mes collègues linguistes s’étaient dit que, comme juriste, j’étais sans doute capable de lire un arrêté ministériel, et m’avaient fait l’honneur de me demander d’être l’assesseur, c’est-à-dire l’adjoint du doyen de la faculté. Ce dernier, professeur de russe, avait démissionné peu de temps après pour raisons de santé, et j’avais dans la foulée été élu pour lui succéder. Je dirigeais donc une faculté où l’on enseignait plus de 25 langues étrangères à de nombreux étudiants. Les gros bataillons étaient bien sûr à l’époque pour l’anglais, l’espagnol, l’allemand, etc., mais les autres langues: latines, slaves, l’arabe, l’hébreu, le chinois, le japonais, y étaient aussi pratiquées.

    Lire la suite

  • La loi de bioéthique adoptée par le Sénat… grâce aux voix LR

    La loi de bioéthique adoptée par le Sénat… grâce aux voix LR

    Lire “La PMA pour toutes adoptée”. C’est à nouveau l’histoire d’une droite qui a honte d’être de droite et qui trahit ses électeurs. Même remaniée par une majorité de “droite”, cette loi  ouvre la PMA pour les couples de femmes homosexuelles. Les plus naïfs ou ceux qui s’obstinent à ne pas ouvrir les yeux vous diront que Bruno Retailleau a voté contre. Et alors ? Il est président du groupe LR qui, par ses 25 voix pour et ses 19 abstentions, permet à la loi de bioéthique d’être adoptée par 153 voix pour et 143 vois contre (le détail nominatif ici). C’est une fois de plus l’effet cliquet : la droite est incapable de s’opposer aux dérives morales des lois sociétales dites de “progrès”.

    Le Sénat dominé par l’opposition de droite a adopté de justesse mardi en première lecture, grâce aux voix de gauche, le projet de loi bioéthique qui ouvre la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes seules et aux couples de femmes. Le texte, largement remanié par le Sénat, va maintenant repartir en deuxième lecture à l’Assemblée nationale.

    Dans un hémicycle quasiment plein, le projet de loi a été voté par 153 voix pour (très grande majorité des groupes PS, LREM, RDSE à majorité radicale et CRCE à majorité communiste). La majorité sénatoriale de droite a très largement voté contre (97 des 144 LR, 26 des 51 centristes, 7 des 13 Indépendants). 45 sénateurs se sont abstenus.

    Le PC”F” se réjouit, le lobby LGBT aussi :

    Lire la suite sur le Salonbeige

  • Coronavirus : attention, danger

    coronavirus-2.png

    Le 30 janvier, l’OMS, soupçonnée d’être influencée par le pouvoir chinois, a finalement décidé de déclarer l’épidémie à coronavirus 2019 n-CoV « urgence de santé publique internationale » et son directeur a ajouté que leur plus grand souci était d’éviter que le virus ne se propage dans des pays dont le système de santé est faible – l’Afrique, par exemple.

    Cette épidémie est partie d’un marché de Wuhan où sont proposés des animaux vivants ou morts (de la viande de bœuf au serpent et à la chauve-souris) dont la traçabilité sur l’origine laisse à désirer.

    Lire la suite

  • Attentat à Londres : l’histoire sans fin – Journal du lundi 3 février 2020

    Attentat à Londres : l’histoire sans fin

    Dimanche après midi en Grande-Bretagne, un individu armé d’un couteau a grièvement blessé deux personnes dans le sud de Londres. Le terroriste, un certain Sudesh Amman, sortait tout juste de prison après avoir été condamné pour avoir diffusé de la propagande islamiste et ses envies de commettre des attentats.

    Retraites : et maintenant la bataille de l’hémicycle !

    Après deux mois de mobilisation syndicale contre la réforme des retraites, le texte défendu par la majorité arrive au Palais Bourbon. Une

    Coronavirus : le bug de la mondialisation

    Alors qu’il poursuit sa route, le coronavirus commence à poser de plus en plus de problèmes à travers le monde. Les mesures de confinement déplaisent à certains pendant que les premières pénuries se font sentir. Retour sur une épidémie non sans conséquence économique.

    L’actualité en bref

    https://www.tvlibertes.com/attentat-a-londres-lhistoire-sans-fin-journal-du-lundi-3-fevrier-2020