Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

islamisme

  • Quand L’Obs découvre que l’Islam peut être dangereux pour la santé

    Ainsi que l’OJIM le montrait le 27 mars 2020 avec l’exemple du Point, les sujets et surtout la manière de les traiter changent un peu dans les médias convenus. Un nouvel exemple avec un article de L’Obs paru ce même 27 mars, qui s’appuie en grande partie sur une dépêche de l’AFP.

    Le titre : « Au Pakistan, forte affluence dans les mosquées pour la prière du vendredi malgré le coronavirus ». Un titre et un centre d’intérêt qui ne se seraient pas trouvés dans l’hebdomadaire il y a peu

    Les mots de l’article

    L’Obs reconnaît, sans accuser le monde développé d’en être responsable, une fois n’est pas coutume, qu’un pays tel que le Pakistan, musulman, doté de la bombe atomique, n’est pas en mesure de mettre en place un système de santé acceptable pour ses 200 millions d’habitants. Pourtant, l’Arabie saoudite « a interrompu les pèlerinages et fermé les mosquées » et « en Égypte, une fatwa a permis l’interdiction des prières publiques ». Le Pakistan ne suit donc pas le mouvement. Pourquoi ? L’Obs écrit un argument, en forme d’interview, qu’il n’eut jamais mentionné il y a peu :

    Lire la suite

  • “Entre salafisme et transhumanisme : les idées humanistes devenues folles”, par Henri Feng

    Le 15 octobre, le palais Bourbon a adopté, sans difficulté, la loi de bioéthique autorisant la Procréation Médicalement Assistée, et ce, an dépit de la manifestation anti-PMA/anti-GPA, in fine anti-transhumaniste, du dimanche 6 octobre. Au même moment, on a assisté à l’énième retour de la polémique sur le voile islamique (la première date de 1989 et concernait trois collégiennes musulmanes de Creil), cette dernière provoquée par Julien Odoul, conseiller régional RN en Bourgogne Franche-Comté : le vendredi 11 octobre, celui-ci avait interpellé sa présidente de séance à cause de la présence d’une mère voilée, quasi-intégralement, en noir (sauf le visage), dans le cadre d’une sortie scolaire. Odoul avait signifié, en substance, qu’un tel habillement contrevenait, non pas sur la forme mais sur le fond, à la loi Savary de 1984, loi garantissant la neutralité religieuse dans le cadre républicain. Il s’agissait surtout de faire la démonstration de l’allégeance de cette femme au salafisme ; le tout filmé par les équipes de l’élu RN, mais ce qui n’a pas manqué d’agacer son propre camp politique. Depuis lors, Odoul est dépeint par, entre autres, le journaliste Hugo Domenach du Point (article du 17 octobre), en pur opportuniste car étant passé successivement du PS à l’UDI, sans compter ses apparitions dans des magazines gay, à 21 ans.

    Lire la suite

  • Business « Halal » : entre gros sous et hypocrisie

    Les grandes enseignes s'engraisseraient volontiers sur la viande halal. Malheureusement elles doivent encore tenir compte des humeurs des Français « de souche ». Mais à malin, malin et dhimmi.

    Le développement exponentiel du nombre de musulmans vivants en France sous l'effet conjugué d'une immigration qui n'est contrôlée que dans les discours de Nicolas Sarkozy et des vagues de conversions - qu'elles soient « de confort » (pour obtenir une relative « tranquillité » dans un milieu hostile tel que les banlieues) ou d'adhésion (réponse au vide spirituel laissé par la société ultra-matérialiste occidentale et aux démissions modernistes des églises chrétiennes) - a entraîné ces dernières années une véritable explosion des ventes de produits estampillés « halal » « licite » en français).

    Lire la suite

  • L’islamisation de l’université française

    L’islamisation de l’université française

    Campus Vox vient de mettre en ligne un témoignage glaçant sur l’islamisation des universités – par au Caire, à Lyon! Une étudiante de langue arabe à Lyon II,  puis Lyon III raconte:

    Lors du 1er semestre, une élève égyptienne chrétienne a fait un exposé sur la 2ème révolution égyptienne du 30 juin 2013 contre le régime des frères musulmans. Elle a donc montré une vidéo où l’on peut voir plus de 30 millions d’égyptiens manifester contre le régime des frères musulmans. On y voit aussi le soutien de l’armée qui décide de protéger le peuple et d’exécuter sa volonté : https://youtu.be/Lbe0W2VHM2o Mais à la fin du cours, un élève est venu la voir en lui disant qu’elle n’aurait jamais du montrer cette vidéo, ni parler de politique. Puis il lui a demandé si elle était musulmane. Quand elle lui répondit qu’elle était chrétienne,  il ne lui adressa plus jamais la parole. Il lui a aussi donné un livre en arabe : “Le protocole des sages de Sion”, ouvrage de propagande antisémite par excellence.

    Lire la suite

  • Islamisation : après l’Allemagne, l’appel à la prière résonne à Lyon et Montpellier (Vidéo)

    BI – L’appel à la prière résonné désormais en France ! Mercredi, nous apprenions via Breizh Info que les villes allemandes de Duisbourg et Hanovre voyaient désormais chaque jour un muezzin lancer l’appel à la prière islamique. Le soir même, à Lyon et Montpellier, un phénomène équivalent se produisait.

    La grande mosquée de Lyon rompt sa promesse 

    C’est par un tweet que le compte Dôme et minarets, qui se revendique comme étant « le journal des mosquées en France », a annoncé fièrement la nouvelle : l’adhan, l’appel à la prière, a retenti depuis le minaret de la grande mosquée de Lyon.

    Sans doute conscient de la polémique à venir et conscient également que la République n’est pas plus catholique que musulmane, l’organisme précise dans son message que « les églises étaient appelées à faire sonner leurs cloches à 19 heures en aide aux soignants », oubliant cependant que nombre d’églises françaises faisaient non pas sonner leurs cloches en raison du coronavirus et de ses conséquences mais pour la fête de l’Annonciation.

    Diverses vidéos de ce haut fait d’armes ont été relayées depuis.

    Clément Martin, porte-parole de Génération Identitaire, a aussitôt évoqué « une déclaration de guerre ». Il cite par ailleurs un article paru dans L’Express le 22 septembre 1994, soit quelques jours avant l’inauguration de la grande mosquée de Lyon, dans lequel il était dit que le minaret ne diffuserait pas d’appel à la prière. Promesse non tenue…

    La Paillade, quartier perdu de Montpellier, succombe lui aussi à l’islam

    Un peu plus tard dans la soirée, Dôme et minarets est revenu à la charge avec une autre vidéo filmée cette fois ci dans le quartier de la Paillade à Montpellier. La prière islamique chantée par le muezzin résonne là aussi dans la cité.

    Les quartiers, noyés sous l’immigration et l’islamisme, bénéficiant qui plus est de de passe-droits quant au confinement, sont plus que jamais en train de faire sécession.

    Breizh Info

    https://www.tvlibertes.com/actus/islamisation-apres-lallemagne-lappel-a-la-priere-resonne-a-lyon-et-montpellier-video

  • Islam et blasphème, par Annie Laurent

    Voici la suite des réflexions que nous avait fait parvenir Annie Laurent, et que nous avions publiées le mercredi 26 février dernier. Vous pouvez les retrouver en cliquant sur le lien suivant : Annie Laurent, Islam et blasphème (I)
     
    Depuis deux décennies, la liberté d’expression et le blasphème sont devenus un enjeu du débat relatif à la présence musulmane en Europe. Plusieurs affaires en témoignent.

    1°/ En 2001, un procès a été intenté par la Grande Mosquée de Paris et la Ligue des droits de l’homme contre le romancier Michel Houellebecq pour avoir déclaré que la nature de l’islam est « de soumettre » (Lire, septembre 2001). Il fut relaxé en 2002 au motif que la critique d’une religion ne constitue pas un appel à la haine contre ses fidèles.

    2°/ En 2004, le film Soumission, considéré comme blasphématoire, a valu à son réalisateur, le cinéaste hollandais Théo Van Gogh d’être assassiné par des islamistes.

    3°/ En 2005, le quotidien danois Jyllands-Posten publia par solidarité une dizaine de dessins représentant Mahomet. Suite au tollé qui s’ensuivit, le gouvernement regretta cette publication puis le directeur du journal présenta des excuses, promettant de ne plus recommencer.

    4°/ En 2006, France-Soir reproduisit les caricatures, ce qui valut à son directeur d’être licencié.

    5°/ Puis, Charlie-Hebdo édita un numéro spécial reprenant les caricatures complétées par d’autres (février 2006). L’hebdomadaire fut relaxé en 2007, décision confirmée en appel en 2008. Mais, le 7 janvier 2015, 11 personnes travaillant à Charlie-Hebdo ont été assassinées par deux djihadistes.

    Lire la suite

  • Reçu d'Annie Laurent : Islam et Blasphème (dans "La petite feuille verte")...

     Le sujet déborde les limites des pays musulmans et influenceurs, les communautés islamiques installées en Occident.

    Compte tenu de cette importance, il a été divisé en deux parties. Vous trouverez la première dans la Petite Feuille Verte n ° 68 (texte complet ci-après), la suite sera traitée dans la prochaine, qui portera le n ° 69...

    ISLAM ET BLASPHÈME

    Plusieurs affaires récentes défrayant la chronique ont mis en évidence l’importance que l’on accorde au blasphème dans le monde musulman.

    L’une d’elles a particulièrement retenu l’attention car elle s’est déroulée en France en janvier 2020.

    Les propos tenus par une adolescente prénommée Mila, qui avait crûment exprimé son aversion pour l’islam, lui ont valu de nombreuses menaces de mort, menaces que le délégué général du Conseil Français du Culte musulman (CFCM), Abdallah Zekri, a semblé approuver. « Cette fille sait très bien ce qu’elle fait. Qui sème le vent récolte la tempête » (Le Figaro, 30 janvier 2020).

    Ce responsable se situe donc du côté des musulmans pour lesquels le blasphème est passible des plus graves sanctions, tandis que d’autres appellent à la tolérance dans ce domaine

    1919484265.5.jpgLE BLASPHÈME DANS LES TEXTES

    Le Coran évoque le thème du blasphème sans le nommer.

    • « Oui, Dieu maudit en ce monde et dans l’autre ceux qui offensent Allah et son Prophète. Il leur prépare un châtiment ignominieux. Ceux qui offensent injustement les croyants et les croyantes se chargent d’une infamie et d’un péché notoire » (33, 57).

    Lire la suite

  • Valeurs raconte la situation à la frontière grecque et le chantage d'Erdogan.

    Notre envoyé spécial Bastien Lejeune a été à la frontière gréco-turque pour constater la situation. Il décrit une police grecque extrêmement tendue, qui fait face à des tentatives d’intrusions des migrants et qui est abandonnée par l’Union européenne, censée être gardienne des frontières extérieures de l’union.

    http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2020/03/17/valeurs-raconte-la-situation-a-la-frontiere-grecque-et-la-ch-62207223.html
  • L’inquiétant dérapage islamiste d’une école suédoise

    3143687510.jpgLa chronique de Philippe Randa

    La loi du plus fort étant toujours la meilleure, pourquoi certains musulmans se gêneraient-ils d’imposer leur religion aux autres ? Qui plus est à des enfants ! Qui plus est à l’école !

    À l’école Söderfors, dans la ville de Tierp, au nord de Stockholm, un professeur a contraint sa classe à écrire : « J’appartiens à l’Islam. Je prie dans une mosquée. Je célèbre le Ramadan. Je lis le Coran. Le Ramadan dure 30 jours. Le Coran possède 114 sourates. »

    L’ennui est que l’école n’étant pas (encore) confessionnelle, des parents ont été quelque peu choqués de la facétie…

    C’est le site Les.Observateurs.ch, toujours bien informé, qui rapporte l’affaire : « Ma fille est chrétienne et a refusé d’écrire JE CROIS EN ALLAH. Mais elle a dû écrire qu’elle appartenait à l’Islam » s’est offusqué Evelina Wickman, une mère de famille qui a été déposé plainte à la police après avoir eu la confirmation par d’autres parents que sa fille ne délirait pas.

    En France, heureusement, la neutralité obligatoire en matière de politique, de mœurs et de religion est sensé protéger de telles dérives nos chères têtes de plus en plus modérément blondes… jusqu’à quand ? Et est-ce vrai sur tout le territoire français ?

    À l’heure où certains ministres, notamment l’actuel ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer envisage (déclaration en septembre 2018) de développer l’apprentissage des langues étrangères, dont l’arabe – même s’il n’évoque pas (encore) une quelconque obligation – et qu’un rapport de l’Institut Montaigne (groupe de réflexion libéral) intitulé « La fabrique de l’islamisme » préconise de « mobiliser le ministère de l’Éducation nationale (pour relancer) l’apprentissage de la langue arabe (tant) les cours d’arabes dans les mosquées sont devenus pour les islamistes le meilleur moyen d’attirer des jeunes dans leurs mosquées et écoles », est-il vraiment exagéré de penser qu’on s’achemine, doucement, mais sûrement, vers de telles dérives ? Et plus tôt que tard ?

    http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2020/03/16/l-inquietant-derapage-islamiste-d-une-ecole-suedoise-6220518.html