Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

avortement et euthanasie - Page 3

  • La politique d’avortement de masse conduit au désastre

    La politique d’avortement de masse conduit au désastre
    Communiqué de l’Association des Chrétiens Protestants et Évangéliques pour le Respect de la Vie:
    Après le vote des députés portant de 12 à 14 semaines le délai pour avorter, les Chrétiens Protestants et Évangéliques prennent date, l’étape suivante étant le délai à 16 semaines, au même motif que les avortantes hors délai seront amenées à avorter hors frontières, alors même que les progrès de l’imagerie médicale et la véritable connaissance, niée sciemment par la représentation nationale, devrait en convaincre un nombre croissant à garder leur enfant.
    Depuis le vote du 17 janvier 1975, la politique d’avortement de masse n’a cessé de marquer des points, au mépris des mesures d’aide aux femmes enceintes en difficulté socio-économique, faisant ainsi l’épargne des dépenses à charge de l’État et de la supposée solidarité nationale, mais les conduisant au désastre. Force est de constater que la principale cause de l’avortement est la loi elle-même.
    «   Voici quel a été le crime de Sodome, ta soeur…elle ne soutenait pas la main de la malheureuse et de l’indigente. » (Éz. 16,49)
    Dr François Volff, Président, et Pasteur Jean Pira, vice-Président

  • La période de réflexion avant un avortement sauve des vies

    La période de réflexion avant un avortement sauve des vies

    Lu sur IFN :

    Le délai de réflexion que les lois de certains pays imposent aux mères avant l’avortement fonctionne dans un nombre important de cas. La confirmation vient d’Irlande. Selon les chiffres publiés par le ministère de la Santé, environ 20 % des femmes qui avaient initialement demandé un avortement ont changé d’avis.

    La règlementation irlandaise, en vigueur depuis janvier 2019, stipule qu’il doit y avoir un délai de réflexion d’au moins trois jours entre la première consultation et l’intervention chirurgicale pour retirer le bébé de l’utérus. C’est le cas si vous avez l’intention d’avorter au cours du premier trimestre de la grossesse, c’est-à-dire dans le délais légal pendant lequel un avortement est autorisé sans motif précis. Pour les avortements au cours des deuxième et troisième trimestres, en cas de diagnostic de malformation du foetus ou de risque pour la santé de la mère par exemple, la loi n’exige aucun délai de réflexion.

    Lire la suite

  • Violences faites aux femmes : les pressions pour les obliger à avorter

    Violences faites aux femmes : les pressions pour les obliger à avorter

    Confrontées à une grossesse imprévue, non désirée, nombre de femmes subissent harcèlement et pressions pour les conduire à avorter.  Pressions et harcèlement sont des réelles violences faite aux femmes qui la subissent et sont reconnues comme telles par la loi. (Code pénal – Section 3bis – Art 222-33-2-2)

    L’avortement est trop souvent imposée par les hommes sous le prétexte qu’ « un enfant ça se fait à deux ». Or les hommes ne portent pas les enfants, ils ne ressentent pas les symptômes de la grossesse comme les femmes. Pour certains hommes, confrontés à une grossesse imprévue, l’avortement est une solution d’autant plus facile que ce n’est pas eux qui le subissent.

    Lire la suite

  • L’ industrie cosmétique se range du coté des partisans de l’avortement

    http-o-aolcdn-com-hss-storage-midas-20a4324aa42cd5929839210c1bce40c-205533073-000_app2000120187020-230x180.jpg

    De plus en plus de pays dans le monde – ils sont désormais 41 – interdisent l’expérimentation animale pour les cosmétiques. Dernièrement, c’est le Mexique qui a adopté une loi en septembre et qui a mis en oeuvre l’interdiction avec 103 votes positifs au Sénat. La législation mexicaine est désormais l’une des plus strictes de la planète, interdisant la production, la commercialisation et l’importation de cosmétiques testés sur des animaux. Ces pratiques deviennent ainsi une infraction pénale et sont passibles de peines allant de deux à sept ans d’emprisonnement.

    Des groupes de pression tels que Humane Society International/Mexique et l’organisation non gouvernementale Te Projeto y ont contribué. L’adoption de l’interdiction de l’expérimentation animale pour les cosmétiques a été précédée d’une campagne tambour battant, dont le point culminant a été la sortie du court métrage d’animation Sauver Ralph, une histoire larmoyante destinée aux adultes et aux enfants, qui a été vue plus de 150 millions de fois sur Internet et obtenu plus de 730 millions tags uniquement sur TikTok. S’en est suivi une pétition en faveur de l’adoption de la loi, qui a recueilli les signatures de 1,3 million de Mexicains.

    Lire la suite

  • La principale raison de la proposition de loi Gaillot est le refus croissant des médecins de pratiquer l’avortement

    avortement_image-4-230x180.jpg

    De L’ECLJ :

    Lundi prochain, le 29 novembre à 15h45, l’Assemblée nationale va examiner en deuxième lecture la proposition de loi n° 3879 relative au renforcement du droit à l’avortement. Adoptée en 1ère lecture en octobre 2020 à l’Assemblée, elle avait été ensuite rejetée par le Sénat en janvier 2021. Le texte revient donc à l’Assemblée, à l’initiative du groupe LREM, qui se saisit ainsi d’un sujet des plus clivants politiquement quelques mois avant la présidentielle.

    Cette proposition de loi est gravissime car elle prévoit :

    • la suppression de la clause de consciences des professionnels de santé
    • l’allongement des délais légaux d’accès à l’IVG de douze à quatorze semaines
    • l’allongement des délais légaux d’IVG à domicile de 5 à 7 semaines de grossesse
    • la pratique de l’IVG chirurgicale par les sages-femmes jusqu’à 10 semaines de grossesse
    • la suppression du délai de 48 heures entre les deux consultations d’IVG pour les mineures.

    Lire la suite

  • Mobilisations de la Génération Pro Vie contre l’extension de l’avortement

    Mobilisations de la Génération Pro Vie contre l’extension de l’avortement

    Samedi 13 novembre, devant les avortoirs d’Angers, Paris, Lyon, Nantes, Compiègne, La Roche sur Yon, se sont réunis les membres de la Génération Pro Vie. En cette semaine dédiée aux morts pour la patrie, ces jeunes ont souhaité à leur tour rendre hommage aux victimes de l’avortement, ces grands oubliés de la Nation. Chaque année, l’avortement n’élimine pas moins de 220 000 français au nom du droit de la femme à disposer de son corps.

    Lire la suite

  • La majorité des médecins hostiles à l’allongement du délai légal d’avortement

    jn-avortement-visu-genocide-230x180.png

    Dans Valeurs Actuelles, Blanche Stress publie une tribune contre la proposition de loi Gaillot visant à allonger le délai légal d’avortement. Extrait :

    https://www.lesalonbeige.fr/la-majorite-des-medecins-hostiles-a-lallongement-du-delai-legal-davortement/

  • La Marche pour la vie lance une pétition contre la loi Gaillot

    visuel-petition2-800x296-1-230x180.jpg

    Il y a tout juste un an, en octobre 2020, le député Albane Gaillot présentait à l’Assemblée nationale une proposition de loi visant, au lendemain de la crise sanitaire, à allonger le délai de l’avortement de 12 à 14 semaines.

    « J’ai été alertée par de nombreuses femmes ainsi que par le Planning familial sur les difficiles conditions d’accès à l’IVG pendant l’épidémie de Covid-19 expliquait-elle à l’époque, nous nous sommes rendues compte que le problème n’était pas conjoncturel mais structurel ».

    Validée par l’Assemblée, cette proposition de loi avait ensuite été présentée par la socialiste Laurence Rossignol au Sénat avant d’être rejetée.

    Lire la suite

  • L’Europe entre la vie et la mort

    orban-230x180.jpg

    Lu sur IFN :

    Viktor Orban n’est pas le premier en Europe à considérer la question de la démographie comme l’une des plus importantes. Cependant, il est le plus persistant et semble être le plus intéressé par cette question. Il a organisé un sommet démographique à Budapest pour la quatrième fois consécutive, rassemblant de nombreuses personnes issues du monde politique et universitaire, élargissant ainsi le “cercle intellectuel”, et par conséquent, incluant un plus grand nombre de thèmes dans la discussion.

    Lire la suite

  • Harcèlement gauchiste contre le Texas

    Harcèlement gauchiste contre le Texas

    Suite à la loi pro-vie en vigueur au Texas, des entreprises et des gouvernements de gauche ont attaqué le Texas et toute personne soutenant sa nouvelle loi pro-vie :

    • Les hébergeurs de sites Web GoDaddy.com et Epik ont tous deux fermé un site Web de Texas Right to Life qui permettait aux particuliers de fournir les noms des personnes soupçonnées d’avoir violé la loi.
    • Les sociétés de covoiturage Uber et Lyft ont annoncé qu’elles créaient des fonds de défense pour protéger leurs chauffeurs qui seraient poursuivis en vertu de la loi. Lyft est allé encore plus loin en annonçant qu’il faisait don d’un million de dollars à Planned Parenthood. Salesforce.com a annoncé qu’il paierait le déménagement de tous ses employés basés au Texas qui souhaitent quitter l’État en raison de la loi sur les battements de cœur.

    Lire la suite