Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'information nationaliste - Page 6

  • Tarascon : Valérie Laupies a déposé sa liste de rassemblement des patriotes

    86794374_2727473480634010_6897834352026058752_n.jpg

  • La France contient la pauvreté, pas la misère

    Les outils statistiques mesurent mal un phénomène qui se répand en France : l’explosion du nombre de sans-abri.

    Porte de la Chapelle, porte d’Aubervilliers et même gare de Lyon, des dizaines de tentes sont alignées, alors que nous vivons dans le pays de l’OCDE qui consacre la plus grosse part de son PIB aux dépenses sociales (31 % en 2018, contre 20 % en moyenne dans l’OCDE). Les indicateurs traditionnels de pauvreté traduisent assez mal cette situation, puisqu’ils mesurent davantage les inégalités que la misère. Est considérée comme pauvre une personne qui vit avec moins de 60 % du revenu médian (défini comme le niveau de revenu qui sépare la population en deux parties égales).

    L’Express

  • Coronavirus, l’épidémie progresse, la vérité aussi

    Quelques rappels

    Fin janvier 2020, des chercheurs indiens de New Delhi ont réalisé un séquencement du coronavirus (Covid-2019). Ils s’étaient étonnés d’étranges insertions dans le génome, qui faisaient penser à des gènes du virus du sida HIV-1.

    Cette étude « controversée », comme on dit dans les milieux autorisés à proclamer la Vérité officielle, a été contestée et retirée par ses auteurs. Il n’empêche.

    Les faits étant têtus, fin janvier 2020, des médecins thaïlandais ont soigné une vieille dame septuagénaire atteinte par le coronavirus en lui donnant un mélange de médicaments anti-grippe anti-HIV. Résultat, elle fut remise sur pied en trois jours, malgré son grand âge. Etonnant, non ? aurait dit Desproges.

    Lire la suite

  • Affaire Griveaux – Leçons sur un scandale, par Maxime Tandonnet

    Benjamin Griveaux

    Après l’affaire Benjamin Griveaux et son retrait rapide de la course à la mairie de Paris suite à la diffusion d’images privées, la question se pose de ce que doit endurer un homme politique pour maintenir sa stature, jusqu’où cela peut-il aller ?

    Aujourd’hui, à l’ère de la transparence, du téléphone portable qui permet d’enregistrer et de filmer en cachette et des réseaux sociaux, nul n’est à l’abri de ce type d’attaque. Voyez M. Rugy l’été dernier, lynché pour avoir servi du homard à ses invités, aujourd’hui M. Griveaux. Rien n’est plus fascinant que le fossé qui s’exprime entre la classe politique et la foule des commentateurs. La « France d’en haut » politique et médiatique, s’indigne de l’acte de délation. Mais la grande masse des commentateurs anonymes et la foule des réseaux sociaux accable M. Griveaux avec une colère qui est révélatrice du climat actuel. On assiste à un défoulement envers un personnage ressenti comme incarnant l’arrogance et le mépris. A travers ce phénomène s’exprime sans doute le rejet du système En Marche. Cette rage est une réponse au pouvoir jupitérien considéré comme déconnecté, intouchable, irresponsable, à l’abri de toute sanction pendant cinq ans. Bien sûr M. Griveaux a été d’une rare désinvolture et imprudence en se filmant ainsi. Cependant, à moins d’être un saint, nul n’échappe désormais au risque de voir une parole ou un acte intime lâché en pâture à la foule. Toute personne qui fait le choix d’une carrière publique doit savoir qu’elle s’expose à la haine et au déshonneur. Ce sont désormais les risques du métier.

    Lire la suite

  • Sortie le 1er mars du n°53 (printemps 2020) de la revue Synthèse nationale

    SN 53 1 DE COUV.jpg

     

    Commandez-le dès maintenant cliquez ici

    Abonnez-vous cliquez là

  • L’Italie ouvre à nouveau grand ses portes à l’immigration-invasion

    L’Italie ouvre à nouveau grand ses portes à l’immigration-invasion

    Les Italiens vont très rapidement regretter Matteo Salvini, qui reviendra inévitablement au pouvoir :

    La nouvelle ministre de l’Intérieur, Luciana Lamorgese, a présenté lundi 17 février ses propositions de modification des “décrets sécurité” sur l’accueil des migrants (…)

    Concrètement, les bateaux des ONG ne pourront plus être bloqués à quaiLes amendes potentielles pour sauvetage de migrants vont être considérablement réduites. Les réfugiés vont bénéficier d’une meilleure protection sociale, avec des moyens accrus dans les préfectures. Les dossiers des personnes de santé fragile ou des parents de mineurs seront examinés prioritairement. Un simple permis de séjour permettra d’accéder aux services sociaux ou d’ouvrir un compte en banqueLa durée maximale du processus administratif pour obtenir la citoyenneté italienne sera réduite de quatre ans à deux ans.

    https://www.lesalonbeige.fr/litalie-ouvre-a-nouveau-grande-ses-portes-a-limmigration-invasion/

  • [VIDÉO] « Plus de 100 mosquées radicales ont été recensées et seulement 7 ont été fermées. Qu’ont-ils fait des 93 autres ?! » – Nicolas Bay (RN)

    « On est dans des zones de non-droit. […] Les lois de la République ne s’appliquent pas. […] Plus de 100 mosquées radicales ont été recensées et seulement 7 ont été fermées. Qu’ont-ils fait des 93 autres ?! »
    Nicolas Bay (député européen RN) sur CNews

  • Prière de ne pas penser : À l’école de l’info jetable

    La plupart des journalistes sortent tous des mêmes écoles, où on leur a appris à traduire le Dieu actualité au goût du jour, dans des articles consommables à la date de péremption immédiate. Aussitôt lus, aussitôt oubliés. Comme dans Mission impossible : ils s’autodétruisent dans les cinq secondes.

    Quand on se promène dans le quartier du Louvre, il y a deux monuments à visiter, le musée mondialement connu, et le Centre de formation des journalistes (CFJ), saint des saints de la profession. Le QJ est un peu au journalisme œ qu'Auxerre est au football, une pépinière de talents. Ses grands hommes sont EPDA, Pierre Lescure, Franz-Olivier Giesbert, Laurent Joffrin, David Pujadas. Créé en 1946, il fonctionne comme une vieille institution prestigieuse. L'annuaire des anciens est un bottin mondain de la profession. Les aînés parrainent et guident les meilleurs (ou les plus dociles) dans les arcanes de la profession

    Lire la suite

  • A Mulhouse, Macron prononce son discours de la méthode rustine pour sauver le "vivre ensemble".

    5e4c1e4a8256bf1868c09891.jpg

    L'avis de Jean-François Touzé
     
    Par un paradoxe d'apparence, c'est Mulhouse, ville emblématique de l'islamisation de la France puisqu'elle abrite la mosquée-cathédrale An-Nour gérée par des proches des Frères musulmans, que Macron, a choisi pour inaugurer sa séquence "laïciste".
    En se contentant de déplorer les maux du "communautarisme" (terme équivoque car tous les communautarismes ne se valent évidemment pas) et du "séparatisme" (ce qui suppose une appartenance préalable), au lieu de désigner clairement les menaces que fait peser sur la France l'offensive multimodale et polymorphe menée par l'islamisme, Emmanuel Macron a tenté, dans une intervention aussi incantatoire que décalée, de dissimuler son impuissance à faire face. Il a surtout peiné à légitimer, par avance, les seules mesurettes que ce régime décomposé soit encore vaguement capable de prendre, énième "plan de lutte contre la radicalisation" dont l'annonce sera faite dans une dizaine de jours mais que  chacun connaît déjà : renforcement de la laïcité, contrôle des fonds cultuels venus de l'étranger et organisation du culte musulman. Ce n'est pas un plan de combat contre l'islamisme, tout au plus un garde-fou contre ses effets les plus criants. C'est surtout une méthode de rafistolage du "vivre ensemble".

    Lire la suite