Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

actualité - Page 2

  • La foire aux vanités politiques

    lafoireauxvanites.jpg

    Par Ivanne Trippenbach

    Jupiter convoque les animaux. Le singe, l’éléphant, l’ours et la baleine viennent apporter leur pierre, chacun critiquant les autres pour tirer comiquement la couverture à soi. Jean de La Fontaine, dans sa fable La Besace, taquine ainsi les vanités : « Nous nous pardonnons tout, et rien aux autres hommes/On se voit d’un autre œil qu’on ne voit son prochain. »

    Dans la crise sanitaire, la besace des responsables politiques semble pleine. Chacun y puise les clés qui valident les thèses qu’il porte — c’est le piquant de la politique. Quitte, par- fois, à faire prospérer des explications un peu trop simples. Un virus circule ? Fermons les frontières. Des entreprises délocalisent ? Nationalisons-les. L’hôpital public souffre du manque de lits de réanimation ? Abandonnons la discipline budgétaire. L’adversaire est, pour tous, tout trouvé : le libéralisme et la mondialisation.

    Lire la suite

  • Du palais d'Hiver à Porto Alegre Les idiots utiles du mondialisme

    Les idiots utiles du mondialisme.jpegLes altermondialistes rêvent d'une nouvelle Internationale, la Ve du nom. Beaucoup d'entre eux viennent d'ailleurs de l'extrême gauche et espèrent trouver dans les forums sociaux le ferment d'une nouvelle révolution. De l'internationalisme à l'altermondialisme, histoire d'une greffe réussie.

    Vu de droite, l'altermondialisme fait parfois figure de simple avatar du bon vieux bolchevisme d'antan. Il est vrai qu'à certains égards, il constitue une idéologie de substitution pour tous ceux qui, après la chute de l'URSS, se retrouvent en manque d'utopie. L'altermondialisme, méthadone des vieux drogués du marxisme ? Ce serait trop simple. D'autant que les principaux leaders du mouvement affirment avoir changé de dope et de trip. « À Seattle, se réjouit José Bové, personne ne brandit le drapeau rouge de la révolution chinoise, ni le portrait du Che, ni la victoire révolutionnaire dans un pays devant bouleverser les autres; c'est bien fini et c'est porteur d'espoir. »(1)

    Lire la suite

  • Quand Agnès Buzyn déclarait avoir des dizaines de millions de masques en stock en cas d’épidémie (Vidéo

    Quand Agnès Buzyn déclarait avoir des dizaines de millions de masques en stock en cas d’épidémie…

  • Économie de guerre, marché noir… À quand, la Résistance ?

    mobilisation-623x475.png

    Le ton est martial, le vocabulaire guerrier : les soignants sont « au front », les entreprises « réquisitionnées », et s’il n’y a pas encore de papier goudron sur les vitres, le couvre-feu est déjà entré en vigueur. C’est la GUERRE ! Serrez les coudes, Français, voici l’heure de la mobilisation.

    Livrons-nous donc à un petit jeu de copier-coller à partir d’un cours d’histoire sur l’économie de guerre.

    Quand, en août 1914 (mars 2020) a sonné l’heure de la mobilisation générale (du confinement), la production industrielle s’est immédiatement effondrée, entraînant la fermeture de nombreuses entreprises.

    Aussi bien les pays de l’Entente (l’) que les Empires centraux (Chine, Russie, Etats-Unis…) ont cru qu’ils s’engageaient dans une guerre courte. Erreur, fatale erreur.

    Lire la suite

  • Pénurie de masques aujourd'hui par faute gouvernementale lourde hier : France info confirme notre information de ce jeudi...

    3333333333333333333333333333333.jpg

    Ce matin, dans son journal de 6H30, la chaîne publique a bel et bien confirmé ce que vous disait la très courte vidéo que nous avons passée hier matin, et que nous remettons après le lien donnant accès aux propos de France info : 

    l'entreprise française Plaintel, installée en Bretagne, qui pouvait fabriquer jusqu’à 200 millions de masques par an, a fermé en 2018 après avoir été rachetée par un groupe américain. Cette entreprise était parfaitement rentable.

    Lire la suite

  • Suède: les migrants illégaux ont une priorité plus élevée en matière de soins que les personnes âgées indigènes

    15915412364M1G4-oo100-800x445.jpg

    En vertu de nouvelles directives élaborées pour faire face à la pandémie de coronavirus, les migrants illégaux en Suède pourraient bénéficier d’une priorité plus élevée en matière de soins de santé que les personnes âgées de la population indigène du pays.

    Le Conseil national de la santé et du bien-être social a publié des lignes directrices à l’intention du personnel médical qui stipulent spécifiquement que les patients doivent être traités en fonction de leur santé – et donc de leurs chances de guérison – plutôt qu’en fonction de leur nationalité suédoise ou de leur statut juridique, rapporte le média suédois Nyheter Idag.

    Lire la suite

  • Covid-19 : l’UE plus que jamais inexistante sauf pour pousser des cris d’orfraie

    Covid-19 : l’UE plus que jamais inexistante sauf pour pousser des cris d’orfraie

    La Hongrie a pris des mesures conformes à sa constitution dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Au lieu de s’unir contre l’épidémie, 14 pays de l’UE et la présidente de la Commission européenne jouent les vierges effarouchées contre cette décision nationale hongroise :

    «Dans cette situation sans précédent, il est légitime que les Etats membres adoptent des mesures extraordinaires pour protéger leurs citoyens et surmonter la crise», relèvent l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Grèce, l’Irlande, le Danemark, la Finlande, la Suède, la Lettonie, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas dans une déclaration commune. «Nous sommes toutefois profondément préoccupés par le risque de violation des principes de l’Etat de droit, de la démocratie et des droits fondamentaux découlant de l’adoption de certaines mesures d’urgence», ajoutent-ils.

    Le premier ministre hongrois Viktor Orban a obtenu lundi le feu vert du Parlement pour légiférer par ordonnances dans le cadre d’un état d’urgence d’une durée indéterminée, au motif de lutter contre le nouveau coronavirus. «Les mesures d’urgence devraient être limitées à ce qui est strictement nécessaire, être proportionnées et provisoires par nature» et «faire l’objet d’un réexamen régulier», poursuivent les 14 Etats signataires de la déclaration.

    https://www.lesalonbeige.fr/covid-19-lue-plus-que-jamais-inexistante-sauf-pour-pousser-des-cries-dorfraie/

  • Union Nationale ? La vraie question n'est-elle pas plutôt : où passe notre argent ?

    Ne retenons qu'un point de ces précieuses minutes passées avec un Zemmour au franc parler toujours aussi décapant et aussi salutaire : nous sommes le pays du monde où les impôts et les prélèvements sont les plus lourds; où les budgets sociaux de redistributions sont les plus élevés; et... nous manquons !

    De quoi ?

    Mais de tout ce qu'il faut pour assurer notre simple survie face à la pandémie : blouses et surblouses, charlottes, gants, gels hydroalcooliques, masques... etc...; plus grave encore : respirateurs, lits et personnels dédiés (il faut 6 personnes formées pour un lit COVID), médicaments... 

    Comment cela se fait-il ?

    Lire la suite

  • D. Desgouilles/JM. Salgon : Pourquoi les souverainistes perdent-ils leurs guerres ? 2/2 - Questions

  • Inquiétudes pour le trésor de la France

    LE PEN JM 4.jpg

    Un communiqué de Jean-Marie Le Pen

    Face aux troubles qui menacent, les prises de positions passées de M. François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, m’inspirent de l’ inquiétude.

    Le gouverneur est, ès-qualité, le garant en dernier ressort de notre réserve stratégique d’or, valeur refuge suprême et atout géopolitique exceptionnel pour l’avenir de notre patrie.

    J’attends qu’il prenne dès maintenant devant les Français l’engagement solennel de défendre leur trésor national sans esprit de recul, quelles que pressions qu’il subisse dans l’ouragan qui s’annonce.

    http://synthesenationale.hautetfort.com/